Édition du
21 November 2017

De Qatar à Gaza : Vengeance et Turpitude

 

Jamal Mimouni

Professeur  au Département de physique, Université Mentouri à Constantine

Vice Président de  l’Arab Union for Astronomy and Space Sciences (AUASS)

 

L’année 2017 est celle d’un cru politique exceptionnel. On pensait avoir tout vu dans la diversité des comportements politiques et diplomatiques erratiques entre nations, mais on en fut pour de lourdes surprises cette année. Nous parlerons dans cet article de deux situations qui touchent le Monde Arabe et que les politicologues les plus avertis n’auraient pu prédire, et qui si de prime abord paraissent déconnectés, forment en fait une même matrice.

La Ligue de la Malfaisance: « Pour le bien du peuple Qatari »

La première situation, ou le summum de l’indécence est atteint, lorsqu’ une coterie de pays dont les régimes sont aux antipodes de gouvernements aux mœurs politiques acceptables, impose un blocus total à un autre pays « frère », le Qatar, accompagné d’un ultimatum et des demandes fantaisistes et d’un autre âge, « non négociables » et à « implémentation immédiate ». Ces mesures extrêmes qui pourraient même dans le cadre de la diplomatie classique constituer un casus belli, furent prises sans aucune raison apparente, telle qu’une crise diplomatique ou un incident frontalier. Ces mesures annoncées en plein mois sacré du Ramadhan qui déchira des centaines de familles de nationalité mixte, renvoya chez eux des centaines d’étudiants Qatari devenus persona non grata des Universités de ces différents pays ou ils étudiaient, ont de plus trouvées par la voie d’officiels Cheikhs et instances dont le Conseil des Grands Ouléma d’Arabie Saoudite, des justifications « religieuses » pour ce traitement sévère dont la plus loufoque pourrait bien être: « C’est  pour le bien du peuple Qatari lui même ». Bref, on serait dans le « Qui aime bien châtie bien » d’un paternalisme risible si ce n’est que ses conséquences ne le sont moins.

Gaza la Suppliciée

L’autre situation autrement plus dramatique concerne la population de Gaza et qui constitue de fait le sujet principal de cet article. Ce que subissent les quelques deux millions de Gazaouis, est déjà une disgrâce au Monde civilisé, qui prouve chaque jour  qu’il n’a en fait rien de  civilisé et que sa fibre morale était si tenue qu’ elle ne tenait qu’à un cheveu, qui d’ailleurs s’est déjà cassée. Et bien il fut trouvé en plein Ramadhan et au milieu de la chaleur assommante de l’été une manière de serrer encore plus les vis de ce peuple dans l’adversité, pour le priver d’électricité, de lumière, de vie, ceci non pas par l’usurpateur et le bourreau du peuple Palestinien, Israël, mais sur ordre du Président de l’Autorité Palestinienne lui même! Mais avant de discuter un peu plus cet acte insensé et criminel, revenons sur la situation à Gaza. Cette enclave occupée par Israël durant la guerre des six jours et faisant partie de la Palestine historique, fut arrachée de haute main par la résistance Palestinienne après un harcèlement qui fit réaliser à Israël que le maintien de ces territoires sous son giron était insoutenable militairement et économiquement. Depuis Israël l’a transformée en zone interdite au mépris de tout légalité internationale et dans le silence coupable de la soi-disant communauté internationale. Malgré cela, Gaza a depuis résisté bravement à plusieurs agressions de férocité et de cruauté inégalées par l’armée Israélienne et ou l’immense majorité des victimes était des civils.

Mahmoud Abbas, le Pétain de la Palestine

Certes, nous citoyens de pays dont le destin n’est pas entre nos mains et dont le Printemps de la Démocratie a été avorté et dénoncé comme un complot contre la stabilité, la prospérité et l’ordre établie, étions habitués à subir l’histoire et à voir l’impensable se dérouler devant nos yeux, mais là nous touchons le comble de la démesure dans la bassesse et l’ignominie. Ainsi une enclave assiégée terre, mer et air depuis dix ans, asphyxiée totalement économiquement médicalement, une gigantesque prison à ciel ouvert dont on réduit même le droit à l’électricité à deux heures par jour et personne ne bouge le petit doigt. Puis on voit les chicaneries de nos « frères »  du Golf qui à coup de milliards de dollars font la court au protecteur de l’agresseur historique, j’ai nommé le Président Trump, l’islamophobe, l’initiateur du « Muslim Ban », le misogyne, le sioniste assumé. Aussi n’est ce pas un spectacle surréaliste que de voir Mahmoud Abbas, le Président de l’Autorité Palestinienne au mandat expiré demander de toute son « autorité » à Israël de serrer plus l’étau aux damnée de la Terre de Gaza, son propre peuple, et de les punir pour  leur volonté de résister et à travers cela, faire plier Hamas. Il a de plus congédié dans la foulée et toujours durant le mois de Ramadhan quelque six milles fonctionnaires travaillant à Gaza et donc coupant autant de salaires qui faisaient vivre leurs familles. Et l’agresseur historique de s’obliger et exécuter avec un plaisir infini les instructions de celui qui n’est en dernière analyse que leur valet utile. Difficile de tomber plus bas dans la turpitude. Bref c’est le Pétain de la Palestine qui, différence majeure avec le vrai Pétain, ne peut même pas s’enorgueillir d’une gloire passée, étant une personne qui à l’ombre de Arafat attendait son heure pour jouer son rôle historique de facilitateur de l’occupation à travers la coordination sécuritaire, et finalement de punisseur de son propre peuple.

Souci « humanitariste » et blocus Egypto-Israélien

En fait, le comble du grotesque fut touché à notre sens un peu plus tard lorsque par souci « humanitariste », le bourreau de la place Rabia El-Adaouïa au Caire en août 2013, nous avons nommé le Maréchal Sissi,  permit à des camions tankers Egyptiens de passer le point de passage de Rafah pour « soulager » les Gazaouis de cet embargo énergétique imposé par Mahmoud Abbas. Il est notoire de rappeler que le blocus de Gaza n’existe que par la volonté Egyptienne de fermer Rafah et donc de couper totalement Gaza du Monde en complément du blocus Israélien du reste de la bande. Dans le cas de la bande de Gaza, un blocus cela se fait à deux, et l’Egypte est non pas seulement le complice d’Israël dans cet acte condamnable, mais bien l’élément déterminant dans son implémentation. D’ailleurs contrairement au poste-frontière d’Erez ou passe les marchandises autorisées, par Rafah du coté Egyptien rien ne passe ni marchandise, ni âme qui vive. De plus, la manière barbare dont la partie Egyptienne frontalière de la ville de Rafah fut inondée puis rasée par les autorités Egyptiennes relève d’un terrorisme d’Etat.

Hypocrisie et faux-semblant

Revenant à la crise du Golf, comment qualifier autrement que d’hypocrisie pure la réaction mitigée des pays occidentaux bien pensants devant le diktat de quartet de la malfaisance envers le Qatar. Il est évident à tous que ces demandes de la part de régimes moyenâgeux et autocrates visaient en fait à étouffer la liberté d’expression, de même qu’elles étaient en conflit flagrant avec les principes régissant les relations entre nations selon la charte des Nations Unis. Faire semblant de les prendre au sérieux est spécieux et malhonnête. Nous avons ainsi la réaction d’une sublime hypocrisie du porte-parole du gouvernement Français, Christophe Castaner ou réagissant au blocus imposé à Qatar demandait à ce dernier qu’il « .. assume toute la transparence et réponde précisément aux questions qui sont posées notamment par les Etats voisins». N’est ce pas là un soutien explicite aux demandes fantaisistes de ces pays, avec en contre partie aucun rappel des grands principes qui régissent les relations entre Nations ou des droits de l’homme comme on est habitué lorsqu’il s’agit d’Etats Africains ou de la Turquie?

Ceci alors même que l’on parlait dans la presse mondiale de l’épidémie de choléra au Yémen en conséquence de la guerre illégale que mène ces pays là-bas, du nième massacre de civils par bombardement indiscriminé de l’aviation de la coalition, du réseau de prisons sécrètes implanté par les Emirats Arabes au Yémen dans ce pays. Et puis il y avait aussi matière à commenter dans la suppression violente de l’opposition au Bahreïn, au niveau jamais atteint de répression politique en Egypte. Déjà, la sanction envers tout citoyen des Emirats pour tout message de sympathie à l’égard du Qatar d’une peine de 3 à 15 ans de prison et d’une amende allant jusqu’à 135.000 euros (En Arabie saoudite et au Bahreïn, la peine pour ce crime est seulement de cinq ans de prison)  par ses écrits ou ses dires, aurait du être suffisant pour montrer que nous sommes dans le loufoque et la démesure. Face à cette diplomatie caniveau de la France lorgnant vers de potentiels dividendes économiques et financiers, nous avons cette réaction bien plus raisonnable du secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, qualifiant la crise de problème interne qui se devrait d’être résolue fraternellement, déboutant ainsi la prétention du quartet qu’elle avait pour origine le terrorisme d’Etat supposément pratiqué par le  Qatar.

Défaut Arabe de Solidarité

Concernant la crise de Gaza, nous avons un mutisme complet des pays arabes envers cette situation dramatique. Le fait que deux millions de Palestiniens puissent vivre un blocus illégal et indéfini n’agite la conscience de personne. Coupable silence de la Ligue Arabe dont la raison d’être historiquement est pourtant en grande partie la cause Palestinienne, cette cause dont les pays Arabes en ont fait un fonds de commerce depuis le président Nasser. Comment pourrait-il en être autrement alors même que l’Egypte qui préside la Ligue Arabe est l’exécuteur principal de ce blocus inhumain. Le calvaire que vivent ces Gazaouis suite à la réduction extrême de la disponibilité de l’électricité  ne pousse personne à agir. Ce n’est même pas l’ennemi Israélien ou son grand protecteur les EU qui sont à blâmer, mais Mahmoud Abbas, président devenu de toute façon illégitime par la fin de son mandat et que, ironie de l’histoire, seul le parlement élu dont le siège est à Gaza aurait l’autorité de prolonger s’il en fut question. Est-on dans l’histoire arrivé à un tel niveau de pusillanimité ou on peut punir collectivement des millions de personnes pendant plus d’un décade sans que personne ne puisse réagir?

Bien plus, même lors du sommet Arabo-Islamico-US de la honte, sommet, dont le président Trump vient de révéler dans un interview sans complexe à la chaîne CBN News qu’il avait posé comme condition pour y présider  la signature des pharamineux contrats d’armes et autres ventes avec le Royaume, pas un mot ne fut prononcé ne serait-ce que de principe concernant la question Palestinienne tel que d’appeler à la fin de l’occupation Israélienne. Les Saoudiens ont littéralement monnayé et au prix fort leurs ambitions politiques toutes désuètes par rapport aux enjeux géostratégiques réels de la région, et ce sans contrepartie palpable.

Collusion avec l’ennemi: Hamas comme groupe terroriste

Le fait que les jérémiades de la Ligue de la Malfaisance et ses conséquences occupent tout l’espace médiatique alors que la cause Palestinienne aie complètement disparu de l’ horizon politique des pays Arabes est déjà en soi une ignominie. Pire que cela, la seule référence à la Palestine, c’est cette prise de position inédite prise sans crier garde qui est d’ assimiler le mouvement de la Resistance Islamique Hamas à un groupe terroriste, ce qui n’a fait que ravir l’entité sioniste usurpatrice. Déjà Al-Fatah avait été neutralisé à travers les accords d’Oslo signés il y a de cela plus d’une décade et cantonné dans un rôle de supplétifs de l’armée Israélienne et garants de la Pax-Hebraica établie dans les territoires occupés. Ils sont à bien des égards l’équivalent des Harkis durant la guerre d’Algérie et des forces de Vichy durant l’occupation Allemande de la France. Nous avons maintenant la seule force appelant à la résistance à l’occupation Israélienne qui est taxé de terroriste par ces Etats Arabes supposés être les champions de la cause Palestinienne, ce qui constitue un autre coup bas porté aux Palestiniens de Gaza.

Rappelons un fait trop souvent occulté, que la résistance à l’occupation même par voie armée est un droit légitime selon le droit international. Condamner les Palestiniens pour leur résistance à l’occupation et l’assimiler à des actes terroristes et des atteintes à la « paix » est une hérésie récente dont le but est de conforter l’agresseur. Ainsi, la résolution 3314 de l’AG des Nations Unis interdit aux États de «toute occupation militaire, même temporaire» et affirme le droit des occupés à » lutter … » et à chercher et recevoir un soutien « dans cet effort ». Nous sommes ici dans une situation ou l’occupation qui dure depuis cinquante redouble de férocité. La résolution complémentaire 37/43 du 3 décembre 1982 de la même instance des Nations Unies affirme «la légitimité de la lutte des peuples pour l’indépendance ….par tous les moyens disponibles, y compris la lutte armée». Nous ajouterons pour  faire bonne mesure que dans le « Bill of Rights » de la Constitution Américaine est inscrit le droit et même le devoir des citoyens de se révolter contre la tyrannie comme un droit naturel. Mais bien sûr, nous ne comptons pas sur le président Trump pour rappeler ça à son ami Netanyahou.

 

Incongru mais en fait intimement liés

Ainsi la boucle est close; ces deux scandales notoires que nous a offert ce mois de Ramadhan 2017 avec la crise du Golf d’un coté et la situation critique vécue par les Gazaouis de l’autre, qui paraissaient incongrus à première vue sont en fait intimement liés. Les droits et libertés individuelles, la liberté d’expression et le libre accès à l’information, le droit à l’autodétermination du peuple Palestinien, autant d’éléments apparemment disparates mais qui sont en fait en synergie. La détresse des Palestiniens et la transformation de leur combat historique en cause perdue est en grande partie liée au fait qu’ils ont les plus mauvais champions possible: des régimes autocrates et corrompus et dont la cause Palestinienne est le dernier de leurs soucis. La crise du Gulf au delà de son coté bouffon à eu lieu parce que le Monde Arabe est hors du mouvement de l’Histoire. Ajoutons que le seul pays Arabe, qui s’en sort honorablement dans le drame de Gaza est paradoxalement le Qatar qui malgré la crise à laquelle il se trouve confronté, vient dans un geste significatif de renouveler son engagement à la reconstruction de Gaza à hauteur de 1.2 Milliard de dollars.

 


Nombre de lectures : 2744
10 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • abdesamed
    30 juillet 2017 at 17 h 50 min - Reply

    Encore des dirigeants arabes et leurs faux problèmes et jouent à l’explosion de la région avec ses 200million d’habitants egypte comprise » aucun sens de responsabilité et se lancent de part et d’autre des insultes comme des petits enfants c’est une guerre atroce entre el jazeera et el arabia, en tant que musulmans je suis Bariâ des ses voyous dont le sentiments dépasse la pensées et sont prêt a détruire les peuples musulmans sont très susceptible par exemple si vous leurs dites que ce n’est pas comme sa ce qu’il faut faire sont prêt a vous faire une guerre! marre de cette racaille! on a aussi ca chez nous! des gens susceptible très fragile si vous évoquer leurs race tribus etc…vraiment marre de ses insuffisances rénales.




    3
  • Ali Mekhfi
    30 juillet 2017 at 18 h 39 min - Reply

    Bravo. Vous avez resume la realite arabe a travers votre article et vous avez demontre l’utopisme du concept oumma arabiya.Meme son de cloche du cote oumma islamiya.les verites sont ameres.
    Bravo encore pour votre resume sur la situation catastrophique que vivent tous les peuples de l’ocean atlantique jusqu’au golfe persique
    Fraternellement,Ali




    2
  • Oulahlou Mohamed
    31 juillet 2017 at 0 h 41 min - Reply

    نداء الى مسيري الجريدة :رجاءا راجعوا التعليقات لحذف تلك المخلة بأدب الحوار واحترام الاشخاص والراي الاخر كتعليق هذا المسمى:aksel تحياتي المحترمة




    1
  • Oulahlou Mohamed
    31 juillet 2017 at 1 h 01 min - Reply

    شكرا لك أستاذنا الفاضل لقد أحطت بكل الجوانب لهذا الحدث الحساس والمصيري للأمة.
    احتراماتي




    1
  • Mohammed
    31 juillet 2017 at 4 h 26 min - Reply

    Essayons de comprendre,le comportement de certains internautes qui essayent d’enfiler
    plusieurs habits superposés en même temps;et qui à chaque couac ils en enlèvent un,et deux,et trois etc…Jusqu’à ce qu’ils redeviennent nus,et là tout le monde les surprend en « flagrant délit » entrain de se la jouer Fins Connaisseurs,Narcissiques qui changent souvent de Pseudonymes Pour la Même Personne(comme ils changent de vêtements),essayent aussi l’Autoflagellation,Se Félicitent souvent,Se Posent Trop de Questions,Répondent à eux-mêmes par la même occasion.

    Ils prennent les gens pour ce qu’ils ne le sont pas et se permettent de critiquer,sévèrement et sans aucune retenue,Tous-Ceux qui ne sont pas d’accord avec leurs idées,ils se croient plus intelligents que tout les habitants de la planète Terre..

    Finalement,ce ne sont que des Idéologues,atteints de Logorrhée donc Littéralement Frappés d’Incontinence Verbale et ce Flot de Paroles,ont du Mal à le Cacher.
    C’est pour cela Qu’ils Se Drapent,Virtuellement,sous plusieurs Pseudonymes pour ne pas Les Dévoiler,Les Débusquer..

    Alors qu’ils ne sont que de « Pauvres d’Esprit » à la recherche d’un Ciblage,
    plutôt à la recherche d’un Remède,
    pour ce Trouble du Langage.
    Aidez-les SVP !!




    2
    • yacine
      31 juillet 2017 at 18 h 36 min - Reply

      Votre réponse m’intéresse vivement, elle méchante et violente, vous êtes surement sous l’effet de l’alcool? d’où..comment alors vos répondez a quelqu »in qui ne vous a pas demander votre? par ailleurs les critique de l’internaute en question sont de mon avis et je l’ai partages car sont des critiques des êtres incompétents au Pouvoir depuis 60ans et on amener leurs peuples a des guerre entre eux!? il convient de souligner aussi que votre pseudo n’est pas non plus dévoilé et vous vous cacher sous un souvent porter par des hypocrites du temps de notre prophète mohamed sala allah wa sallam, je suis au courant qu’on a des région en algérie infiltrés par des noms algériens depuis l’air otthoman et se sont bien intégrer pour detuire et sous développé le peuple musulmans algériens j’en suis plus que sur que vous en faites parti….




      3
      • Mohammed
        31 juillet 2017 at 21 h 26 min - Reply

        Tout ce que vous avez débité comme insanités trouvent une réponse dans mon post précédent.
        De plus,on est sur un forum public,donc tout le monde peut intervenir sans demander l’avis des autres,mon post visait un commentaire d’une violence à couper les cheveux
        plutôt que de les dresser!
        Ce dernier a été supprimé par l’administrateur et l’affaire est close,si vous êtes blessé,demandez-lui pour quelle raison,il a fait?
        Qui se sent morveux se mouche!!




        2
  • Aksel
    1 août 2017 at 9 h 50 min - Reply

    Monsieur l’administrateur du site vous avez censuré mon commentaire sans raisons valables à mes yeux. Que faut-il faite doit-on brosser dans le sens du poil pour meriter vôtre bénédiction. Laissez donc lrs lecteurs en juger vous qui prétendez lutter pour la liberté (je n’ en doute pas) mais là vous me décevez.




    1
    • Rédaction LQA
      1 août 2017 at 12 h 58 min - Reply

      Ici on debat, on n’insulte pas les intervenants et on ne porte pas de jugements péremptoires. Comme le constatent aisément nos lecteurs, les débats sont contradictoires mais il y a des lignes rouges qui sont des lignes éthiques sur lesquels on ne badine pas :Le respect de la dignité humaine et l’exclusion de l’extrémisme et du racisme. Cordialement.




      1
  • Aksel
    1 août 2017 at 13 h 17 min - Reply

    Je n’ ai aucun doute sur votre honnêteté, mais voudriez vous me rappeler qu’ ai je dis de si grave et surtout de faux dans mon commentaire. Ces gens ont traités nos ancetres comme des esclaves et continuent à nous empoisonner avec leur doctrine wahabites. Qu’ ils reglent leurs problèmes entre eux et les sionistes et qu’ ils nous fichent la paix voilà tout. Respectueusement




    2
  • Congrès du Changement Démocratique