Édition du
23 November 2017

Quelle lecture peut-on faire de cet énième scandale ?

Fatma A.

Abdelmadjid Tebboune est démis de ses fonctions de Premier ministre, est-ce une surprise ? Non, c’était déjà dans l’air depuis notamment l’humiliation qu’il a subi au cimetière d’El Alia, par contre ce que je considère comme une surprise, c’est la rapidité et la brutalité avec laquelle il a été éliminé. Ils n’ont pas mis de gants et ne se sont pas souciés des conséquences de leur acte sur l’image de notre pays à l’étranger. Après un ministre limogé en 48 heures, c’est au tour du chef du gouvernement de prendre pour son compte au bout 3 mois à peine après avoir installé et surtout après quelques jours seulement avoir été « recadré », une formule magique s’il en est pour dire le remettre à sa place.
Quelle lecture peut-on faire de cet énième scandale ? On peut affirmer sans l’ombre d’un doute que ce genre d’improvisations, d’approximations et de décisions incongrues est l’œuvre d’une équipe totalement dépassée, paniquée et ne savant quoi faire. Ces prédateurs qui sont au pouvoir depuis 1962 naviguent à vue, comme ils l’ont toujours fait d’ailleurs, sauf que jusqu’ici ils profitaient de la manne pétrolière qui leur permettait d’acheter le silence des citoyens en leur laissant des miettes. Cette fois-ci, ils font face une crise économique qu’ils n’ont jamais prévue et qui ne fait que commencer, ils semblent donc complètement désarmés et incapables de concevoir la moindre solution eux qui ne savent que dilapider les richesses du pays en se remplissant les poches. A cette crise qui semble insurmontable, s’ajoute l’échéance de 2019, qu’ils ne veulent pas rater. En vérité leur seul souci et leur seule stratégie consiste à trouver la voie pour rester au pouvoir par n’importe quel moyen et à n’importe quel prix. Nous vivons ces derniers mois dans un climat politique exécrable et une situation économique délétère, c’est la confusion et le flou total, on ne sait plus qui nomme qui dirige quoi.
Ils ne savent plus où donner de la tête, empêtrés dans les affaires, ils tentent par tous les moyens de parer au plus pressé, il est clair qu’ils ont leur propre agenda politique avec comme seul horizon avril 2019. Pour assurer des élections «propres et honnêtes», ils nomment un spécialiste des coups bas, quelqu’un du sérail, l’homme des sales besognes comme il aime à se qualifier lui-même c’est-à-dire un bon exécutant qui obéit au doigt et à l’œil de son maître ; au lieu de chercher un consensus national pour sauver le pays d’une très grave crise qui risque de l’emporter qu’à Dieu ne plaise.


Nombre de lectures : 1991
14 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • MOURAD
    16 août 2017 at 21 h 24 min - Reply

    non ! kull oultla fiha kheir, peut-être que c’est l’occasion pour qu’il nous débarrasse de certains ministres inutiles comme ceux de l’éducation, des postes et télécom et de l’enseignement supérieur, nchallah




    0
  • fatma
    16 août 2017 at 22 h 49 min - Reply

    @MOURAD
    Bonsoir monsieur, il faut admettre que nous autres Algériens, nous avons l’art de déplacer les problèmes, le sujet est pourtant clair il s’agit beaucoup plus de la façon abjecte dont a été limogé un chef du gouvernement et de ce qui se trame derrière ce congédiement et irrespectueux et fortuit. Ce n’est pas les deux hommes (Tebboune et Ouyahia) qui nous intéressent, ils sont loin d’être cleans et compétents, ni même les pseudos ministres, c’est plutôt la gestion du pays dans son ensemble qui nous inquiète au plus haut point.
    Par ailleurs, je ne vois pas ce que vient faire l’expression « kull oultla fiha kheir » dans ce sujet alors qu’il est plus qu’urgent de prendre les bonnes décisions pour sauver le pays d’un chaos que personne ne souhaite.
    Enfin voudriez-vous si vous le voulez bien nous préciser ce que vous reprochez au juste à Madame Belghebrit, même si pour moi hormis Ramtane Lamamra aucun autre ministre n’a les compétences nécessaires pour assumer ce genre de responsabilités.




    6
  • ramdane
    17 août 2017 at 8 h 05 min - Reply

    azul felawen,
    ce n’est pas une surprise ni un scandale , puisqu’ils ont fait pire avant , vous avez oublié comment Boutef a voté sur une chaise roulante lors des présidentielles de 2014 ? donc où est la surprise . et 2019 il viendra voter sur un brancard ou bien c’est son frère qui sera président et ca va se passer comme une lettre à la poste .




    3
  • sim
    17 août 2017 at 10 h 07 min - Reply

    Bonjour! il faut que cette peste dégage, je connait des algériens cadres en europe aiment le pays et sont prêt a donner leur sang, ne ressemble pas du tout a ceux qu’on voient içi; un peu partout soit sur nos écrans comme dans nos journaux..je reste donc pour l’option de la compétence est ailleurs et il faut la faire appel.




    1
  • DESSACK
    17 août 2017 at 11 h 03 min - Reply

    Salam a tous…
    Chere Madame vous parlez de scandale concernant le limogeage d’un soit disant pseudo-premier minister….Algerien…
    Il n’st pas dans mes intentions de verser dans l’insulte, mais cet energumene de tebboune, a declare juste après son limogeage qu’il restait fidel a bouteflika…
    BILLAHI 3ALAIKI YA OUKHTI, ou est le scandale?
    Depuis quand est-ce que ce pouvoir s’est soucie de la reputation du pays? Vous en faites reference comme s’il y avait un soit disant soucis concernant la reputation du pays..
    A un moment ou a CAP AOKAS des gens luttent contre la soumission que ce pouvoir criminal veut imposer et domestiquer les Algeriens et les mettre sous sa botte, ailleurs on s’en fout et on se dit AL HAMDULLILAH RANA SAKNIN OU NAKLOU OU NACHARBOU….
    Voyez-vous Madame , le problem n’est pas seulement ce pouvoir, mais aussi ce people inculte -dont j’en fait partie malheureusement- qui n’a jamais cesser d s’applaventrer. Bien sure certains diront que j’exagere en pregnant comme exemple, 1992???
    Non, Madame il me semble que vous vous trompez en parlant de la reputation de l’Algerie…Tout simplement parce que ce continent Algerie n’a de reputation que par sa surface et ce qui est a craindre c’est de voir dans un jour proche-INCHALLAH CA N’ARRIVERA PAS- qu’il soit sujet a une partition…Moi j’appuie mon argument sur des THINK THANK SPECIALISES DANS LA GEOSTRATEGIE ET DANS LE SCENARIO POLITIQUE. Ces THINK THANK americains parlent deja de Russie et dissent que ce pays est bien trop grand pour si peu d’habitants…et pourtant la russie est une super-puissance…helas juste militaire…Alors que nous ne sommes qu’un simple nombre d’habitants bon a rien aux yeux de ces gens….
    ALLAH YASTAR….
    SALAM A TOUS




    6
  • fatma
    17 août 2017 at 13 h 23 min - Reply

    @DESSACK
    Bonjour Monsieur, avec tout mon respect je suis désolée de vous dire que vous n’avez pas du tout compris le texte ou bien vous ne l’aviez pas lu entièrement avant de poster votre commentaire. D’abord, j’ai parlé du énième scandale puisqu’il y a eu plusieurs, celui-ci n’est que le dernier d’une longue liste. Je n’ai à aucun moment regretté la personne (Tebboune) mais l’acte indigne d’une pays normal pour ne pas dire des grandes nations. Où avez-vous trouvé que je défends ce Tebboune et toute cette vermine qui a détruit notre pays, dans quel passage ?
    Par ailleurs vous dites : « Non, Madame il me semble que vous vous trompez en parlant de la réputation de l’Algérie…». Oui pour moi on doit défendre la réputation de l’Algérie, comme on doit défendre ses enfants, ses frères et sœurs, ses parents ect… . si non qu’est-ce qui reste de notre honneur. J’ai bien dit et vous pouvez le relire « qu’ils ne se sont pas souciés des conséquences de leur acte sur l’image de notre pays à l’étranger », oui je le confirme car moi j’aime mon pays et je sais que sans l’incompétence de ces aventuriers et l’instauration d’un système basé sur le clientélisme et la corruption, l’Algérie serait aujourd’hui parmi les nations les plus respectées dans le monde. Peut-être que vous très êtes déçu par tout ce qui se passe en ce moment, je le suis autant que vous pour ne pas dire plus mais nous devons séparer le bon grain de l’ivraie et définir clairement les causes et les responsables de cette situation, pour moi en tous les cas c’est clair : les responsables se sont les mêmes qui on confisqué l’indépendance et qui ont instauré une dictature militaire, quant aux causes elles découlent évidemment de ce système c’est l’élimination ou la corruption des élites, la dilapidation des richesses nationales, la corruption et la division du peuple pour mieux le gérer.
    Aimablement




    4
  • abed
    17 août 2017 at 14 h 32 min - Reply

    A quelque chose malheur est bon dit l’adage. Ouyaya est monté sur le navire…pour couler avec.




    8
  • Tarak
    18 août 2017 at 0 h 01 min - Reply

    Bonsoir à tous
    Heureusement qu’ils l’ont pas flingué le conard juste un limogeage qui d’ailleurs appartient à nos mùoeurs boulitiques depuis la fameuse  »indépendance ». En réalité, notre conard stoppe les produits français et s’en va passer une lune de miel à Nice, vous croyez vous à cette colle? non mais ils nous prennent toujours pour des indigènes, non, Monsieur le Conard a été convoqué à Paris pour donner des explications à cette campagne  »mains propres » et les licences d’importation. Pour preuve que ce n’est pas Adbekader Mali qui nomme ces vermines de ministres, et que c’est Paris qui le fait depuis les années 90 (la France a sauvé le pays des mains des islamistes et pas gratuit croyez moi)Le ministre du tourisme M. Benaggoune s’est vu reconduit ministre pour la 2ème fois après le scandale de sa 1ère nomination car ce n’est pas un poste stratégique et l’erreur ne peut être reproduite par les Boutertigua.




    2
  • Dessack
    18 août 2017 at 11 h 47 min - Reply

    @ FATMA
    Il me semble qu’il y a erreur quand a l’interpretation de mon texte. A aucun moment je n’ai dit ou insinue que vous defendiez ce pouvoir criminal. D’ailleurs que peut-on defender pour ce qui le concerne…Autre chose je vois que vous avez la rage quand a ce qui touché la reputation de notre cher et grand BLED….J’en ai les boules moi-aussi et beaucoup d’autres gens egalement, mais voyez-vous on va defender quoi comme reputation concernant ce pays tranche a la tronconneuse a 2000 volts…J’ai eu la chance d’avoir voyage et travaille dans baucoup de pays et croyez moi les peuples ne sont fiers que s’ils sentent qu’ils ont une appartenance. Pour notre cas le JMENFOUTISME ET KHTI RASSI sont la tasse de café de la tres grande majorite des algeriens…




    4
  • abed
    18 août 2017 at 15 h 13 min - Reply

    A tort ou a raison, Tebboune s’est pris réellement pour Zorro. En mal de popularité, a l’ecoute de la vox populi, il a dû penser qu’en s’attaquant aux gros intérêts, il se réserve une place pour la course a la magistrature suprême. Mal lui en prit étant entendu que les gros intérêts de l’oligarchie sont imbriqués avec ceux de fafa. Résultat: Tebboune a été limogé a Paris et non a Alger.




    2
  • lyes Laribi
    18 août 2017 at 16 h 40 min - Reply

    @ Tarek, Abed
    Vous avez tout à fait raison de dire que la décision du limogeage a été prise à Paris et non à Alger. Dans mon livre  » l’Algérie des généraux », j’ai démontré par À+B que toutes les décisions concernant les nominations aux postes stratégique du pays la France a été associée, soit d’une manière directe (désignation de Ben Bella, la succession de Boumediene, la mise à l’écart de kasdi (SM), la mise à l’écart de Belloucif, lakhel ayat, la désignation de Nezzar le coup d’État de 92, la désignation de Reda Malek, l’assassinat de Kasdi,…, la mise à l’écart de Zeroual, la désignation de Bouteflika,…) et d’une manière indirecte (l’assassinat de Mecili, Boudiaf, …). Pour moi, le limogeage de Tebboune est du même degré que l’assassinat de Boudiaf. La France protège son économie et ses relais (ses valets) dans l’exportation de ses produits. En réalité, la France a donné l’indépendance aux indigènes du premier collège. Le peuple doit savoir qu’il doit reconquérir son indépendance. Le sacrifice est le seul et unique chemin pour cela. Tout autre théorie n’est que perte du temps. L’imam Hussein n’a pas hésité une seule minute à se rebeller contre Yazid fils de Mouaouiya sachant qu’il allait instaurer un régime monarchique. Ceux qui n’ont pas voulu se joindre à lui nous font payer 14 siècles de régime totalitaire.
    Cordialement.




    7
    • dessack
      21 août 2017 at 0 h 21 min - Reply

      salam a tous

      Et si le lemogeage de tebboune tout comme sa nomination n’ont ete qu’un coup ponte…
      Je m’explique:
      En haute sphere du pouvoir, ils savent que le said est indesirable par une grande partie de l’armee et aussi par la population-meme si elle n’est pas consideree-
      L’astuce a consiste a trouver un soi-disant responsible proper, a qui on a donne l’autorisation de faire en sorte de s’attaquer a la grosse patate financiere alliee du pouvoir….Aujourdhui si tebbouna a gagne en popularite puisque beaucoup dans la populace-c’est ce que nous sommes pour eux malheureusement-ricanne pour son limogeage.
      Donc notre chere TEBBOUNA va faire l’affaire et les gens vont quand meme voter, PARCEQU’IL A ESSAYE DE FAIRE DU BIEN AU BLED -CAD- HAB YAKHDAM LABLAD…
      Le pouvoir c’est que boutef est hors circuit et avec ce stratagem , ils se sont tous mis d’accord et a l’abri.
      J’ESPERE ME TROMPER A 100%
      SALAM




      0
  • ouvrezlesyeux
    28 août 2017 at 21 h 52 min - Reply

    Je vous invite à lire les articles de Sid Kaci (tapez Sid Kaci le complot) . Il a prévu avant les élections de 2014 tout ce qui est arrivé , la baisse des prix, la nomination de Ouyahia juste avant le chaos qui est bien sûr l’objectif visé depuis les années 80.

    Une fois qu’on a compris leurs fondamentaux, tout devient clair:

    Non, ils ne cherchent pas à rester au pouvoir. Ils travaillent à l’instauration du chaos avant de quitter le pays.
    Non, Tebboune n’a pas été limogé. Il a joué le rôle de Mazouzi à Sonatrach pour faire nommer l’impopulaire Ouyahia. (Mazouzi a fait nommer le repris de justice Ould Kaddour)
    Mazouzi et Tebboune seront récompensés pour services rendus.

    Non, il n’y a aucune improvisation. Le fruit est mûr et le chaos est proche.




    1
    • fermezlesyeux
      29 août 2017 at 0 h 20 min - Reply

      C’est un véritable prophète ce Mr ou comme ce charlatan d’el karkaria ?




      0

    Congrès du Changement Démocratique