Édition du
20 October 2017

Le virage de tous les dangers.

 

 

Ce siècle est déjà une énigme ;une juxtaposition d’Etats  fonctionnant sur le mode du Nationalisme réducteur avec une propension à la violence  ,une culture du rejet  et une dynamique  auto entretenue de la xénophobie : le tout baignant dans une  fausse vraie démocratie.

Des Gouvernants inconnus mais  élus  contre tous les pronostics, les professionnels de la politique  jouent et perdent, des mouvements d’extrême droite  sont partout en gestation  profilant de lourdes menaces sur un  monde déjà ancien à quelques coudées du pouvoir.

Les mouvements d’extrême gauche et les syndicats peinent à mobiliser le monde du travail malgré les réformes  sévères des salaires et retraites, l’économie  numérique qui avance à grands pas comme preuve l’Upérisation, cette plateforme qui a faut sortir de  ses « gonds » plusieurs pays

La réorganisation de l’économie mondiale  entamée depuis quelques années  autour de  slogans  pseudos humanistes comme la protection de la planète ,Des citoyens contre la perfidie et la rapacité des banques ,la gestion centralisée du nucléaire  , l’attitude critique vis-à-vis des centrales nucléaires ,la prolifération des camps de réfugiés ,s’essouffle faute d’un  pouvoir et d’une  volonté politique conjuguée avec  une allocation de moyens financiers  dérisoire.

Ce qui est acquis  est qu’en matière de leadership  mondial le trio de tête  (USA, Chine et Russie) a pris  une sérieuse avance et une option  définitive de peser sur le destin de la Planète.

Comment ?

En tout  cas pas par les moyens musclés classiques  mais par  la mise en place des technologies nouvelles ,la maitrise de l’information  sous toute ses formes ,mêmes si  les libertés individuelles  prennent un coup  ,tout doit être fiché ,sérié, répertorié .

Tous les coups sont permis, témoin ces grandes entreprises  piratés contre rançon  ,rackettés comme au bon vieux temps de Capone ,des comptes bancaires  vidés, des secrets défenses violés ,des  informations ultra confidentiels  sont rendus publiques ,des  chefs d’état espionnés  et mis sur  écoute : une guerre nouvelle qui ne dit pas son nom.

Et nous ne somme qu’au début de  l’ère de l’algorithme intelligent, coupable déjà d’alimenter à une vitesse exponentielle le flux de chômeur, déjà on parle de taxer « les robots » pieuse action mais combien dérisoire  presque folklorique!

L’enjeu est terrible ,si des hommes seront demain obsolètes voire inutiles ; qu’en sera-t-il alors des ces pays qui ne pèsent rien aujourd’hui ,qu’on accuse de corruption ,de pourvoyeurs de terroristes ,de foyer de la corruption ,de déni des droits de l’homme ,de pratique de l’esclavage et d’autres maux que la bienséance  ne permet pas de nommer.

Qu’en sera-t-il quand ces grandes puissance contrôleront totalement la mer et  donc les câbles de communication sous marins, déjà que les puissances spatiales  ont déjà le monopole du lancement et de  transport du matériel technique !

Quel est le destin des Africains laissés sur le carreau par leur Gouvernants, victimes de calamités naturelles, d’épidémies et de pandémies, de chômage …

Pourtant dans le lot de ces pays appelés à perdre leur souveraineté voire à disparaitre, certains ,une grande histoire dans les jambes,« dorment »  sur de  formidables sous sols riches en minerai et hydrocarbures, une pluviométrie régulière, de larges  voies d’accès maritimes et des populations « fraiches  et  dynamiques».

 

Ali SBIH


Nombre de lectures : 1465
4 Commentaires sur cet article

Répondre à Zikenni Cliquez ici pour annuler la réponse.

*

*

  • Dria
    21 septembre 2017 at 8 h 35 min - Reply

    salam @Sbih
    Qu’ils prennent ce virage, la terre continuera de tourner, mais il faut ce dire qu’il y a toujours deux options qui feront renverser toute situation dans ce bas monde l’une divine l’autre humaine, dans l’exemple de ce monde informatisé, robotisé….il suffit .

    – d’une « tempête solaire » , certain l’appelle « éruption solaire », avec son lot de radiation et champ magnétique capable de neutraliser toute technologie informatisé a vous d’imaginer les conséquence civile et militaire, aéroports, banques, usines….

    – d’un »virus informatique »insaisissable, indomptable, qui bloquera tous les systèmes et gagnant en virulence lors de son expansion, imaginer ce scénario catastrophe, dont nous avons eu deux petits exemples en miniature récemment …

    Donc il suffirait d’un rien pour que « l’algorithme intelligent » se retrouve avec « les laissées sur le carreaux » et ce sont ces derniers qui reprendront le contrôle de la situation, ceci dit il ne faut surtout pas se laisser abattre par se monde qui va vite mais en toute vraisemblance mais qui tire à sa fin « fa makaru wa makara Allah wa Allahu khayru al makirin »

    Mais dans ce monde et c’est légitime, il y a ceux qui travaillent, ceux qui bougent, ceux qui aspirent à un monde meilleur et qui essayent de prendre le contrôle de la situation et de l’autre côté il y a ceux qui acceptent d’être contrôlé sur tous les plans, ceux qui subissent encore et encore… le monde va ainsi il suffit juste de choisir ou l’en veut être .




    5
  • Ali SBIH
    22 septembre 2017 at 14 h 12 min - Reply

    Salam alikoum

    @Dria

    La volonté de choisir obéit aussi à des paramètres exogènes parmi lesquels le temps ,variable difficile à « dompter » . En règle général ,les changements à imposer sont « cogités » dans d’obscures officines suffisamment à l’avance et pour un avenir qui n’est pas immédiat. Asseoir une domination exige une grande rigueur dans l’action.

    Faut voir en combien de temps , Tunisie, Egypte, Libye , Syrie et l’Irak ont volé « en éclats »,les pays du Golf qui obligent le Qatar à « plonger avec eux dans le nouvel équilibre régional en attendant le Kurdistan Sunnite» dont la réussite dépendra exclusivement de la disponibilité de l’Iran à accepter l’émigration confessionnelle !
    Comment les pays du Sahel accèdent à une vitesse vertigineuse à la grande pauvreté ,au déplacement des populations et leur schémas sécuritaires n’ont pas résisté « la ruade ».

    Tous ces pays ont perdu leur virginité constitutionnelle , d’autres ont déjà emboîté le pas, d’autres attendent se gargarisant de grands mots et de grandes intentions.

    Stratégie, prospective , repli sur soi et reflexes d’autodéfense : des postures savamment dosées avec l’alternance du bâton et de la carotte.
    Les religions sont aussi instrumentalisées , le « mauvais Islam » qui secoue le confort de l’Occident ,les pacifiques Rohingias et les Ouïghours, les Chrétiens d’Orient .




    1
  • Zikenni
    26 septembre 2017 at 19 h 15 min - Reply

    Pratiquement tous les pays issus de la décolonisation en Afrique ont échoué à construire des Etats modernes et prospères.D’où vient cette malédiction ?




    1
  • Ali SBIH
    27 septembre 2017 at 19 h 42 min - Reply

    Salamalikoum,

    @Zikenni,

    Très juste ,

    La différence réside aussi dans le mode d’accès à l’Indépendance.

    Gagnée par le sang ou reçue ,le résultat est le même ,de véritables dynasties se sont installées au pouvoir dans la durée avec comme priorité de ne pas sortir de la spécialisation instaurée par le système coloniale : continuer à être exclusivement un producteur de matières premières.

    L’ivresse du pouvoir et l’appétit qui vient en mangeant , corruption et détournements sont institutionnalisés, régner sans partage ,réprimer le Peuple et supprimer les libertés individuelles.

    Ce n’est pas un malédiction, c’est aussi la compromission des élites, complices et comparses , qui a permis de voler au Peuple sa victoire et assurer à ses enfants des lendemains incertains.

    La responsabilité des Peuples peut-elle évoquée dans ces naufrages politiques ,tout plaide pour une autre lecture de ces désastres.

    La question qu’il faut poser :est-ce que c’est irrémédiable? A l’évidence ,oui ,au rythme ou se font les ajustements ,les réajustements,les délimitations des zones d’influence,le nouvel ordre économique mondial ,les pays du 1/4 monde n’ont pratiquement plus de marges de manœuvres.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique