Édition du
14 December 2017

NOS SOUVENIRS ET LES VÔTRES.

 

J’adresse cette lettre à tous les pieds noirs d’Algérie en faisant appel à leur conscience, leur compréhension et leur bon sens avec l’espoir qu’ils ne soient pas offensés.
L’Algérie, pays où vous êtes nés, aviez vécus et grandis n’est plus celui que vous avez laissés en 1962. Ce n’est plus votre pays, mais celui d’un peuple qui a sacrifié un million et demi de ses meilleurs enfants pour se le réapproprier.
La génération post indépendance à 55 ans. Elle est instruite, cultivée, ouverte sur le monde, orientée vers l’avenir et refuse de continuer à regarder dans le rétroviseur pour avancer. Elle ne veut plus écouter vos jérémiades, comme les vôtres n’ont pas été auditives, sensibles et solidaires aux souffrances de nos parents, de nos aïeux et de notre peuple.
.
Je m’aperçois que beaucoup de vidéos circulent ces temps-ci sur les réseaux sociaux, faisant allusion à une revendication saugrenue et très tardive de l’identité Algérienne?

En revendiquant ouvertement votre appartenance à ce pays et un territoire sur notre sol, n’est-ce pas un nouveau traité de Balfour ou un autre coup d’éventail que vous concoctez autour d’une sardine grillée et d’un Beaujolais sous le soleil mordant de Nice ou de Nîmes, pour faire retentir à nouveau les canons de la marseillaise et boire du sang impur?
Vous exigez un droit que vous avez refusé en 1962 en optant pour l’Algérie à papa.
Il fallait faire le bon choix, celui de votre terre, de votre peuple et pas l’Exodus.
Vous n’avez aucun droit sur cette terre irriguée du sang de ses enfants, mais seulement des souvenirs, comme ceux des romains, phéniciens, espagnols, ottomans et d’autres conquérants qui ont fini par repartir.
En ce moment, vos souvenirs, vos remords et vos regrets vous aveuglent. Sachez une chose c’est que nous n’avons pas les mêmes souvenirs.
Vos souvenirs sont encore colorés, les nôtre sont amers. Nous avons pardonné mais nous n’arrivons pas à oublier. Nous avons tourné la page sans la déchirer.
Nous ne pouvons pas balayer d’un revers de main ce qui s’est passé en Algérie. Cent trente-deux ans de colonisation et des crimes contre l’humanité laissent de profondes séquelles.
Nous sommes très conscients de ce que vous pouvez ressentir. Mais hélas, nous avons payé cash un lourd tribu pour lequel vous ne vous apitoyez même pas.
La France officielle et vous-même, refusez toujours de demander pardon et faire votre repentance pour tous les crimes et massacres commis contre notre peuple.
Nous ne demandons pas de dédommagement mais uniquement une reconnaissance par un mot simple: pardon.

Vous serez les bienvenus pour des vacances, du tourisme, y vivre sous le statut de résidents étrangers, investisseurs …… mais n’oubliez pas que vous êtes chez nous maintenant.
Nos portes, nos maisons, nos cœurs et nos mains vous seront grand-ouverts ,car malgré tous les aléas de la vie et de l’histoire, nous ne sommes pas haineux et savons rester conformes à nos traditions séculaires d’hospitalité et de générosité.
Vous serez reçus et traités comme des invités , avec respect, dignité et amour. Nous vous emmènerons et montrerons la nouvelle Algérie. Nous partagerons les bons souvenirs et essayerons de dissimuler les mauvais.

Je vous présente mes meilleures salutations en espérant que votre bon sens l’emportera. Votre revendication tel que formulée est irrecevable et ne pourra aboutir, car cela nous rappelle une supercherie biblique qui a dépossédé un peuple par un autre dit « élu » par Dieu et consacré par la bâillonnette.

Vous avez fait un gâchis. Relisez votre histoire.

Abdellah Chebbah


Nombre de lectures : 1890
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • ali
    29 novembre 2017 at 17 h 32 min - Reply

    non cher M. Abdellah Chebbah l’Algérie n’a perdu 1 millions et demi de martyrs comme vous dites ((mais celui d’un peuple qui a sacrifié un million et demi de ses meilleurs enfants )) , mais bien plus ,ceci est une autre induction en erreur de toute la Oumma , une négligence grave et impardonnable. je me permets de dire : en 1832 , le porte parole du peuple algérien , hamdan khodja , avec solennité testamentaire , écrivait en exergue de son miroir :  » le royaume d’Alger est une nation de dix millions d’âmes ».en 1872, le premier recensement valable et complet de l’Algérie française, d’après X.yacono pour qui l’Algérie a commencé d’exister a partir de cette date, nous apprenait qu’elle 2.100.000 (2 millions 100 mille) de musulmans( les pertes algériennes de 1954 a 1962 par X.Yacono). très cher une telle ampleur de destruction ne s’explique que dans une entreprise systématique d’une volonté d’extermination, une telle ampleur de destruction 8 millions en quarante années !!!!! , je vous saurai gré de bien vouloir revoir vos appréciations numériques , même le fils ait hamouda tient le même langage que yacono,




    7
  • Mohand
    29 novembre 2017 at 18 h 21 min - Reply

    Des souvenirs, comme ceux des romains, phéniciens, espagnols, ottomans et d’autres conquérants qui ont fini par repartir,mais pas comme ceux qui refusent l’identité réelle de notre Algérie et le sang de nos martyres des années noir.




    4
  • karim cheraiet
    29 novembre 2017 at 19 h 08 min - Reply

    Tres bien .




    3
  • Salah-Eddine SIDHOUM
    29 novembre 2017 at 20 h 12 min - Reply

    L’imposture coloniale a été de nous faire croire, à nous Algériens que nos ancêtres étaient les gaulois et aux colons que l’Algérie était leur Patrie. L’Histoire a fini par rétablir les faits.




    10
  • Dria
    29 novembre 2017 at 20 h 55 min - Reply

    J’espère que le prochain hôte de l’Algérie le président MACRON (même s’il n’est pas pied noir) prendra connaissance de ce texte, que je partage entièrement avec vous Monsieur CHEBBAH avec le supplément de ALI pour faire le bon compte.

    le MACRON de la campagne électorale avait fait allusion a ce passé coloniale, osera-t-il en tant que président lors de ce second passage reconnaître les méfaits de la colonisation et demander PARDON, je comprend qu’il puisse souffrir d’une AMNÉSIE pour ce second passage en tant que président élu, j’espère qu’il n’osera pas comme HOLLANDE reprendre les propos sur l’ALACRITÉ d’un président aphasique, épuisé, qui n’a plus aucun contact avec son peuple. Monsieur MACRON ne méprisez pas ce peuple une nouvelle fois, a défaut de pardon, respecter le reste des algériens et les sous-estimez surtout pas.




    5
  • Anissa R.
    30 novembre 2017 at 0 h 55 min - Reply

    Cette fois-ci le président français n’aura pas besoin d’une interprète »à la russe » qui resta ébahie l’autre jour.En fait, on aimerait bien savoir la réaction de Macron après cette visite,serait-elle à la façon de Hollande ou de celle de Valls!? Sauf si le protocole de la « dernière minute »nous sortira le coup de « bronchite »pour capoter une visite officielle à la « Merkel »!
    Eh oui,le peuple Algérien en est là aujourd’hui,55 ans après une indépendance arrachée par le sang des martyrs et les larmes des veuves, à se demander s’il a un président?C’est vraiment dommage!
    Alors ces lettres ouvertes adressées aux enfants des ex colons et leurs dirigeants actuels ne lui feront,certainement,ni chaud ni froid.Mais juste un regard,sans intérêt,à une « élite » du 21ème siècle complètement déboussolée.




    4
  • Abdellah Chebbah
    30 novembre 2017 at 2 h 31 min - Reply

    Je prends entièrement acte de vos remarques et de vos réflexions que j’apprécies beaucouip. Merci M. Ali pour le nombre exact de morts, merci M. Mohand pour avoir mis le doigt là où je fais allusion, merci M. Sidhoum pour éliminer leur suprématie.
    Lorsque j’écrivais cet article, mon seul but était de m’adresser aux pieds noirs et à tous ceux qui pensent diviser l’Algérie. Le colonisateur officiel, la France en tant que tel, son affaire est une affaire de repentance que nous exigeons.
    Ma préoccupation est dans le fait que des pieds noirs s’arrogent le droit, après tant d’années, de revenir et de revendiquer un territoire algérien pour installer un état du genre de la principauté de Monaco avec leur gouvernement, leur police, etc… C’est là le point crucial qui m’a mis en trance toute la nuit. Je me suis senti méprisable. Ils ont eu le culot, l’arrogance et le mépris d’avancer une telle proposition. Ils ont osé le faire.
    Ma réponse et celle de tout le peuple Algérien est claire. Faites votre méa-culpa et je suis sûr que vous reviendrez à de meilleurs sentiments autres que ceux que vous avancez.
    Je leur ai d’ailleurs envoyé l’article.
    Je tiens aussi a remercier M. Dria et Md. Anissa pour leurs commentaires sur la venue de M. Macron le 6 décembre a Alger. Encore un autre acte de mépris provocateur. Il décide d’accoster a Sidi Fredj. C’est tout a fait légitime puisqu’il sera reçu par ses servants. Il faut ignorer cet événement et tourner le dos.
    Par contre je vous suggère de vous mettre en verve et de répondre aux anciens pieds noirs. Agissez avec subtilité. Nous ne sommes pas des sauvages. Ils faut leur prouver le contraire de ce qu’ils pensent avec pour point final, un niet.
    Il faut agir. Cette situation a plusieurs tentacules. Il faut rester éveillés.




    5
    • Salah-Eddine SIDHOUM
      30 novembre 2017 at 9 h 07 min - Reply

      L’histoire de l’accostage à Sidi Fredj est une blague d’El Manchar, mon cher Abdallah.




      3
  • Larbi Anti-Impunite’
    2 décembre 2017 at 12 h 02 min - Reply

    C’est quoi cette appelation des colonisteurs Europeens, generalement des « soldats » mercenaires et bagneard ayant eu la nationalite’ francaise pour dominer le peuple Algerien.

    Est-ce que parceque ils/elles etaient sale, et que ca se voyaient a leurs pieds, noir de salete’?

    Les pieds noir ne sont rien, maintenant ils/elles sont victimes des lobbies qui utilisent ses coquilles vides. Les chefs auto-proclame’de ses coquilles vide mais encore puante, sont utiise’ a des fins politiques par des parasites (Europeens et Americains qui veulent plus d’argent des criminels Algeriens).

    Les Pieds ROUGE (Algeriens ayant les pieds et mains plein de sang des Algeriens), eux aussi utilisent les pieds noir pour detourner les sujets et les preoccupations du peuple Algeriesn, et ainsi titiler sa fibre patriotique.

    LES PIEDs ROUGE occupent et colonisent Sidi Fredj jusqu’a El-djamila (Ex-La Madrague). Le peuple Algerien lui ne rentre pas dans le territoire des pieds rouge sans visa.

    Ont a affaire a nouveau colonialisme qui s’est attribuer l’endroit d’ou est entre’ l’ex-colonisateur et meme le pourtour. Nezar a declarer qu’il a recu gratuitement 5 hectars a Bouchaoui. J’ai demande’ a un ami de me vendre 200 metre carre’ a Bouchaoui, il m’a replique’: Larbi parceque tu est mon ami je te le laisse a 3 milliards.

    Faite les calcules de ce qu’a obtenu comme cadeau, un des cadeaux, Nezar, a un des pieds rouge qui ont detruits l’Algerie et ils/elles la colonisent jusqu’a aujourd’hui.




    2
  • Hamid Belaïd
    2 décembre 2017 at 12 h 11 min - Reply

    Cher Monsieur Abdellah Chebbah, j’ai bien aimé votre article qui remet d’abord en place les pieds noirs nostalgiques de l’Algérie française.
    Il faut aussi faire remarquer qu’il existe beaucoup de pieds noirs qui ont reconnut avoir été trompé par leurs dirigeants successifs impérialistes, colonisateurs et qui ne cautionnaient pas leurs méthodes criminels et le traitement de la population algérienne dite « musulmane ».

    Ce type de pieds noirs sincères et non rancuniers, dont on voit certaines vidéos qui montrent leur retour nostalgique sans arrière pensée pour revoir leur quartier, leur ancienne maison et leurs copains d’enfance doivent être bien reçu avec des égards et du respect ! Ils sont les bienvenus chez nous. Mais je crois que je n’ai pas besoin de le dire car les algériens savent faire justement la différence entre les pied noirs colons extrémistes actifs,revanchards et les pieds noirs qui reconnaissent avoir été victimes de leurs propres gouvernants successifs qui leur ont menti en leur faisant croire que l’Algérie est leur bien éternel.

    Maintenant puisque que Macron va venir bientôt voir « notre » Bouteflika affaibli et amoindri(Macron que moi personnellement je mets dans le même sac « Sarkozy-Walls-Hollande-Fabius-Attali » pour ne citer que ceux-là), je souhaite sincèrement que la partie algérienne ne va plus se mettre à genou pour supplier Madame la France à se repentir et reconnaître ses crimes ! Je ne vous cache pas que cette demande-supplique (d’ailleurs non sincère de la part de nos dirigeants) qui revient constamment, comme un leitmotiv,une rengaine, un refrain usé, éculé me chagrine profondément ! Merde je n’ai plus besoin de supplier que la France reconnaisse ses torts, les autres nations et surtout les algériens eux-même le savent et les ont vécu! Donc, un peu de dignité ya el khaoua ! Et que cette France soit considérée comme un simple partenaire économique comme n’importe quel autre. La France n’est pas indispensable à l’Algérie surtout qu’il est clair que ce pays a bâti sa géopolitique sur une alliance stratégique avec le Maroc au Maghreb et Israël au Moyen Orient et elle ne changera jamais sur cette question !




    7
  • led
    11 décembre 2017 at 16 h 56 min - Reply

    tout le monde parle bien, et comme on ne veux plus baisser notre tête vers l’européen alors relevant la dans le tourisme, l’industrie, le savoir faire et en gros :le travail. Que nos frères et enfants qui sont à travers le monde pensent à relever le défi chacun dans son domaine avec les milliers d’ingénieurs et ouvriers d’ici( en chômage pour une grande majorité ) et main dans la main reconstruire et bâtir notre futur,ce n(est pas normale que nos grand parent et parent ont eus l’indépendance pour ce retrouver dépendant toujours de ceux qui nous ont colonisé; l’enjeu est là, libérons nous dans tous les domaines c’est la clef de toute reussite




    1
  • Congrès du Changement Démocratique