Édition du
21 July 2018

Lettre à mes jeunes confrères résidents.

Beaucoup de mauvaises langues dénigrent les résidents pour dire AVEC OU SANS VOUS, CA MARCHE…
N’est il pas suffisant pour passer à l’action?
Quittez complètement l’hôpital pour une heure et on saura si c’est vrai ou pas!
Mettez les dans le chaos ne serais-ce une petite heure et vous allez voir leur réactions…
Je suis désolé de vous dire mes collègues que vous êtes lâchés de tout le monde, de la tutelle, de vos aînés, de votre peuple…
La sortie du doyen de la faculté d’Alger n’est elle pas suffisante pour vous convaincre?
J’ai longtemps pensé à la faisabilité de l’arrêt du service minimum sur le plan éthique,,et je me suis dis que finalement si vous n’êtes que des étudiants et des stagiaires, cette responsabilité  incombe à vos aînés qui sont à l’hôpital au moment de votre absence.
Laissez-les un peu dans ce stress qu’ils sachent vraiment ce que vous subissez chaque jour …
Laissez l’assistant de garde tout seul face à cette situation pourrie aux pavillons des urgences, en pédiatre, en gynéco, en chirurgie…
Laissez voir de leurs propres yeux comment fonctionne le service civil, laissez-les voir comment vous êtes agressés moralement, physiquement , laissez gérer eux-mêmes les problèmes de places, du sérum, du paracétamol……
Laissez-les ne serais-ce que pour qu’ils sachent que vous êtes les CHU , que vous êtes incontestablement les vrais acteurs du terrain.
Je suis assistant et je suis prêt à affronter ces difficultés pour vous et pour que votre combat ne soit pas un mirage comme d’autres…
J’ai vu en vous une lueur d’espoir , l’aurore qui annonce l’arrivée du jour tant attendu…
Je vous prie de continuer à vous battre, laissez-moi croire que c’est bien l’aurore que je vois, pas le crépuscule, car je suis désorienté, je ne sais plus s’il fait très tard le jour ou très tôt le matin…
Votre combat est juste.  C’est celui de tout le monde , continuez et résistez …
Vous n’avez pas le droit de vous retirer et surtout d’abdiquer. Un système de santé est en agonie et son sort est clos.  Il faut passer à autre chose. Vous n’êtes plus dupes pour croire à leurs bricolages…
Je n’ai pas de leçon à vous donner. Je m’adresse à vous comme citoyen qui voit les choses de l’intérieur.

Dr Aissam CHIBANE.


Nombre de lectures : 3019
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Antar Al Kotomi
    13 février 2018 at 22 h 02 min - Reply

    Oui ,le combat des médecins résidents est très dangereux pour le régime .Pourquoi ?
    Comme pour les problèmes très graves dans l’Education à tous les niveaux ,le Pouvoir est trop incompétent et trop soucieux de sa propre survie (et non pas des intérêts supérieurs du pays ) pour pouvoir appréhender la profondeur des dysfonctionnements et encore moins pour trouver des solutions.Il est en effet très facile de comprendre les généreuses subventions dans l’Alimentation Générale car la politique démagogique suivie jusque là ne sert qu’à délayer au maximum le réveil de la plèbe .Il se trouve qu’il y a aussi énormément de démagogie concernant les politiques de l’Education et la Santé car malgré les chiffres avancés des dépenses, les résultats sont catastrophiques .Or les grèves des médecins résidents et instituteurs sèment le doute que « tout est pour le mieux dans le programme de notre Président « .Qui, lui et ses larbins ,se soignent et éduquent leurs enfants ailleurs .Le maquillage du discours n’arrive plus à cacher la pourriture sous-jacente .D’où l’emploi illégal de la (in)Justice et de la matraque .Armes de désespoir de malfrats minables à court de solutions .Allons nous vers un état de siège ? Ou vers une dérive fascisante à la Sissi?Est ce que la troupe obéira à Gaid Salah ? qui lui,n’hésiterait pas une seconde à tirer sur des civils innocents ? Aujourd’hui ,les médecins résidents se sont propulsés à l’avant-garde de la lutte contre un système aussi débile et inepte qu’arrogant .Leurs revendications sont légitimes et raisonnables mais ce pouvoir honni ne sera pas capable d’amener de solutions car un âne sénile est incapable de reconnaître les sentiers de la raison et encore moins ceux de l’imagination et de l’intelligence .




    2
  • bendi
    14 février 2018 at 14 h 37 min - Reply

    Bonjour,
    Ancien résident au « CHU » d’Alger durant les années 80, observer ce que fait cette nouvelle génération de résidents face à une clique d’assassins de tous acabits, me fait chaud au cœur.
    En effet la « clique » aime faire son toucher rectal à Paris Londres Boston .., j’ose à peine imaginer les difficultés auxquelles il faut faire face pour défier une junte maffieuse capable de tout.
    Il est vrai qu’au delà des revendications professionnelles, la solidarité de groupe et les capacités organisationnelles des résidents transparaissent de la meilleure des façons, bravo pour eux!
    Il est tout aussi vrai que la « clique » croit avoir anesthésié tout le monde par la menace, la peur et la corruption, non et non! il reste encore de fiers enfants d’Algérie qui se lèveront pour dire « A quand la lumière »
    Paix et amitié




    1
  • Congrès du Changement Démocratique