Édition du
20 June 2018

IGNOBLE !

 

Ouyahia est « incurable »! Atteint du syndrome de « l’homme des sales besognes », il est réduit au rôle d’une marionnette qui exécute la danse du ventre au rythme qui lui est imposé d' »en haut ».

Absent lors du la « sortie » de Bouteflika à Alger et, surtout, du drame aérien ayant fait 257 victimes à Boufarik, il réapparaît au dernières heures du deuil national décrété suite au drame pour essayer de remettre les pendules de la manipulation à l’heure de la prochaine présidentielle.

Le « bilan » de Bouteflika, son « amitié » avec Ould Abbas, « terrorisme sous-régional »…Toute la panoplie y est passée pour montrer son allégeance au président Bouteflika.

Donner l’impression de quelqu’un qui a fumé de la moquette ne le dérange point !

Les 1000 milliards de dollars dilapidés ? « Diffamation », plaide Ouyahia.

Les médecins résidents ? Ouyahia leur oppose le service militaire et le devoir d’exercer sur l’ensemble du territoire nationale, sans proposer de solutions concrètes à leurs revendications.

D’ailleurs, ,il s’est bien gardé de saluer la suspension de leur mouvement de grève pour secourir les victimes du crash de Boufarik et aider leurs familles à faire face à cette dure épreuve.

La communication officielle sur le crash de l’avions militaires ? Ouyahia botte dans la boue :  » Je pense qu’il n’est pas vrai que le peuple algérien manquait d’informations en ce qui concerne le crash. » Rien que cela ! Alors qu’est-ce qui a empêché le Président Bouteflika, ministre de la Défense nationale, et son Premier ministre – Ouyahia, tien !- de se rendre sur les lieux du drames, de s’exprimer publiquement ? Motus et bouche cousue !

Ouyahia préfère le simulacre que construit le régime autour de la prochaine présidentielle à la réalité d’une impasse historique menaçante pour le pays.

Pour lui, « l’image » de la récente sortie de Bouteflika « ne trompe pas » . Ce qu’on a vu sur toutes les télévisions, c’est que le peuple était content de voir son président. » Le peuple dont parle Ouyahia n’est évidemment qu’ un échantillon de la base sociale du régime. Il ne s’agit pas le peuple, le vrai, celui du deuxième collège.

En d’autres termes, « plus le mensonge est gros, plus il passe ». C’est que la doctrine du chef de la propagande nazie, Joseph Goebbels, a encore de beaux jours à vivre en ce qui concerne le régime et de sales temps à faire passer au peuple.

Ahmed Ouyahia aurait pu s’inspirer de l’exemple du pilote instructeur Smaïl Doucene qui, tout en sachant que l’Iliouchine-76 de l’armée algérienne allait s’écraser a eu le geste héroïque qui a permis d’éviter plus de victimes parmi les enfants du peuple.

Hélas ! N’est pas héros qui veut !

Alors, contentons-nous du H’mimed que nous avons et rappelons lui certaines choses :

La « sortie » de Bouteflika pour inaugurer la mosquée de Ketchaoua nous a donné à voir comment le régime mobilise le sacré, surfe sur les traumatismes de la colonisation et concentré sa violence clanique sur l’asfel désigné.

Deux jours après, lors du drame à Boufarik, Bouteflika n’avait pas à remplir son rôle puisqu’il y avait 257 victimes. Cette triste réalité explique en partie son absence sur les lieux du drame à Boufarik.

Comble de l’indignité, le régime a saisi la journée du vendredi pour mobiliser les imams. Consigne leur à été donnée d »organiser une prière de l’absent faite pour présenter ses condoléances à Bouteflika, à l’armée et en dernier lieu aux familles des victimes. Quant au peuple, il a ses yeux pour pleurer.

Ainsi, l’ignoble récupération du malheur à laquelle s’adonne le régime vise à susciter un soutien populaire pour son maintien.

Par ailleurs, le maintien des matchs JSK-MCA et MCO-CRB durant la période du deuil et dans les conditions a deux objectif : faire diversion sur tout débat que pourrait susciter le drame de Boufarik et montrer que seul le peuple est violent avec une « préférence » particulière pour les supporters de la JSK.
.
En ce contexte, à l’approche du 20 avril, singulariser la Kabylie peut servir le régime qui préfère les extrémismes à toute construction citoyenne de d’une alternative démocratique salvatrice pour le pays.

Enfin de compte, le régime veut sauver sa peau, quitte à faire couler d’autres fleuves de sang en Algérie.

Ya si H’mimed, vous pouvez continuer à fumer de la moquette, nous ne sommes pas dupes !
Votre sortie médiatique ne mérite qu’un qualificatif : Ignoble !
Hacène LOUCIF.


Nombre de lectures : 2560
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Benzerga Mohamed
    16 avril 2018 at 15 h 12 min - Reply

    « Par ailleurs, le maintien des matchs JSK-MCA et MCO-CRB durant la période du deuil et dans les conditions a deux objectif : faire diversion sur tout débat que pourrait susciter le drame de Boufarik et montrer que seul le peuple est violent avec une « préférence » particulière pour les supporters de la JSK. »




    6
  • ZAKI
    18 avril 2018 at 15 h 03 min - Reply

    Tot ou tard ses actes, ses mensonges, ses trahisons, ses complicités d’assassinats de masses, de disparitions forcées le rattraperons de manière ultra violente …..
    Ainsi est La loi de la Semence.
    « Qui Sème Récolte »
    Personne y est passé au travers …
    Elle arrive comme un couperet d’une guillotine.
    Bon Courage à toi Collabo Ouyahia, bouche bien dort bien …
    tu en as plus pour longtemps
    C’EST CERTAIN ET SUR !!!!




    7
  • tarak
    19 avril 2018 at 0 h 22 min - Reply

    Bonsoir à tous

    Conférence de presse de Monsieur Balât d’une médiocrité absolue et d’un niveau très très bas affichant son allégeance totale à Fahamatouhou toute honte bue. Je ne penserai jamais que l’Algérie des Amirouche et Benmhidi enfanterai un jour des hommes pareils aussi vils (roukhs dans notre parlé quotidien) et malheureusement sont nombreux, à se demander vraiment si on est en Algérie.




    8
  • kazouit
    19 avril 2018 at 13 h 11 min - Reply

    Que faut-il et que peut-on espérer de quelqu’un que même sa famille à renié. La caricature en haut de la page signé AlgeriaSon est assez illustrative du personnage. Pauvre de lui et de tous ceux comme lui. Ils sont plus à plaindre qu’autre chose.




    4
  • Lotfi
    20 avril 2018 at 2 h 31 min - Reply

    Ignoble et INFECTE!!!




    6
  • Congrès du Changement Démocratique