Édition du
21 October 2018

Kamel le boucher-bulldozer qui voulait s’approprier la capitale : Les algérois témoignent ! 

http://www.jcalgerie.be
By admin On 2 juin, 2018

33964485_10156407660014099_5363307520020447232_n

Kamel CHIKHI, le baron de la drogue avant d’être neutralisé par la gendarmerie nationale avant-hier avait beaucoup sévi à Alger contre les résidents algérois de plusieurs quartiers de la capitale : 

34095980_10156407660119099_3353967444942127104_n

«  A Bir Mourad Raïs, il a acheté un terrain boisé qu’il a défriché pour ériger une tour de 14 étages, provoquant la colère des riverains. Les nombreuses manifestations et les différentes plaintes déposées devant les tribunaux n’ont aucunement freiné les travaux de construction, comme cela a été le cas à Dély Ibrahim, où la population n’a pas réussi à bloquer les engins qui terrassaient une assiette de terrain pour en faire une promotion immobilière au milieu des habitations.

33992973_10156407660144099_2034794078498979840_n

A Sidi Yahia (Hydra), les travaux de construction d’une autre promotion ont provoqué un immense éboulement tuant sur le coup un enfant. Les mêmes scénarios se répètent à Kouba, où siègent plusieurs sociétés de ce promoteur, qui touchent à de nombreuses activités, y compris les panneaux solaires ».1

33992973_10156407660144099_2034794078498979840_n

Habib BRAHMIA, une des victimes de ce monstre se souvient et témoigne sur sa page Facebook : « La cité des sources se souvient bien de ce nom, il s’agit du promoteur qui nous avait volé un espace vert appartenant à la cité pour y construire une tour d’une douzaine d’étage.

 

34086989_10156407660044099_3112928163689136128_n

J’ai été moi-même violenté et embarqué par la police lors de manifestations pacifiques des habitants de la cité contre ce projet, j’ai même été condamné à payer 20.000 DZD d’amende et ce après avoir fait appel sur un jugement de première instance qui me condamnait à de la prison avec sursis.

33875340_10156407660399099_7410942584366825472_n

Aujourd’hui je pose une question simple sur cette affaire qui avait vu ce « Kamel » se faire signer une expropriation de terrain en moins de 24h après demande et profiter de plusieurs passe-droit que Me Bourayou avait exposés lors d’une conférence de presse organisée au niveau de la cité des sources : Comment Mr Chikhi a fait pour avoir le maire de Bir Mourad Rais Mr Zikem et le Wali d’Alger Mr Zoukh dans la poche, quels sont les liens que peuvent avoir de tels hauts responsables avec un monsieur qui est soupçonné aujourd’hui d’empoisonner nos enfants en important des quantités invraisemblables de cocaïne dans le pays ?

 

33922443_10156407660204099_7771146948723081216_n

J’espère que nous pourrons avoir le fin mot de cette histoire, car il important pour nous de comprendre qui est (sont) derrière l’injustice que nous avons subie ».2

Regardez les photos qui montrent l’atrocité de cet ogre qui, grâce à l’argent de la drogue dure voulait s’approprier Alger à lui seul.

Ghalem BOUHA

1- Salima TLEMCANI dans El Watan

2-Habib BRAHMIA sur Facebook


Nombre de lectures : 19578
19 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Abbas Mohamed sofiane
    4 juin 2018 at 0 h 21 min - Reply

    Alger est miné par pleins de bouchers liés par l’argent aux politiques d’un pays en dérive et dont le naufrage est éminent.
    Faites un tour à cheraga et vous constaterez le massacre des bulldozers et des permis de construire totalement en désaccord avec les lois de l’urbanisme , les gens souffrent messieurs les politicoligarches
    ربي وكيلكم إلى يوم الدين




    15
  • Dria
    4 juin 2018 at 4 h 55 min - Reply

    Combien de monstre de la trempe de ce « Boucher » continuent de sévir en toute impunité dans cette Algérie meurtrie au règne de la Hogra où sévit notre Mafia..

    Le wali d’Alger, les maires impliqués, le ministre de la justice et la justice algérienne sont complices, ils ont fermé l’oeil et laisser faire, malgré les plaintes et la résistance de loyaux citoyens et intègres Algériens…

    Alors qu’on sache que c’est un règlement de compte entre ces barrons de la Hogra qui viennent de jeter l’un de leur congénère en pâture suite à un conflit d’intérêt sinon qu’on m’explique pourquoi le Wali d’Alger les maires concernés et le ministre de la justice ne jettent pas le tablier devant ces faits accomplis, ne sont ils pas tous des « Bouchers »? à quand un sursaut citoyen pour se rendre justice, sachant que chez nous la « justice » est aux ordres et entre les mains d’un pouvoir qui érige certains en « barons » un jour et en « bouchers » le lendemain quand ils ne sont plus serviables il n’en fait qu’une bouchée,….

    Ils ne sont pas fort pour preuve ils finissent comme des abats. Il faut reconnaître que notre silence devant ces dépassements et injustices en font de ces Hagarines des puissants a nos yeux …alors que la réalité est tout autre , ils payeront tous un jour ou l’autre bien qu’on pourra accélérer les choses …il suffit juste de ne plus subir et de s’unir… Je vais passé chez le boucher du coin pour acheter un peu de viande hachée qui sait avec un peu de cocaine …drole de bourak
    Saha ftorkum




    28
  • BOUCHAREB
    4 juin 2018 at 8 h 51 min - Reply

    malheureusement il n’y a pas qu’un seul Kamel CHIKHI. tous ces promoteurs qui squattent des terrains et étouffent Alger avec des building




    13
  • lyes Laribi
    4 juin 2018 at 9 h 05 min - Reply

    Je suis désolé d’intervenir pour rétablir certains faits. Je crois mon frère salah-eddinne se souvient sur plusieurs interventions d’avoir interpellé l’opinion publique sur l’importation à grande quantité depuis l’Amérique du Sud. Depuis la disparition de djenjabil, le marché national a été repris par un B.K. Au début des années 2000, la Guarda espagnole intercepte un bateau en Provenance d’Amérique du Sud avec 1000 kg de cocaïne à l’intérieur d’un contenaire au milieu de détergents. L’affaire remonte sur Alger, B.K se fait arrêter et ses biens immobiliers saisit et passe 4 ans à El- Harrach où il se fait oublier puis il a été relaxé. Au fait, durant ses années, son frère a réussi à racheter un bien d’un politique français à Neuilly. Au même moment, les vrais patrons devraient continuer les affaires et K.C rentre en jeu et reprend l’affaire. D’après ce que je sais, une grande partie de cette drogue blanche qui rentre en Algérie est destinée au moyen Orient.




    14
  • Si Tchad
    4 juin 2018 at 15 h 30 min - Reply

    Pourquoi Si Kamel el bouchi, garçon gentil comme tout, a-t-il été pris ?

    1)Il pensait que « la coc », c’était de la viande de coq. Réponse A.
    2)Il pensait que c’était de la farine pour paner la viande importée. Réponse B.
    3)Les échantillons de cocaïne sont interdits sans facture pro-forma. Réponse C.
    4)Il ne voulait plus du 50/50 que lui imposait Saïd. Réponse D.




    22
  • mohamed
    4 juin 2018 at 18 h 40 min - Reply

    Nous sommes interpellés par l’histoire. Nous ne pouvons plus nous dérober.
    Ou c’est le soulèvement, ou c’est la soumission ! Une soumission qui restera longtemps dans l’histoire et restera une honte pour des générations.




    14
  • Antar M.
    5 juin 2018 at 1 h 02 min - Reply

    Depuis les années 1990 et la crise polique qu’a connue l’Algérie,le peuple a subi les conséquences désastreuses d’une politique mafieuse qui a pu gangréner toutes les institutions de l’État. Une polique qui s’est exacerbée pendant la décennie rouge mêlée à du sang et de l’argent sale . Le résultat est là devant nous dans une sorte de pâte nauséabande jetée à la figure de tout un peuple que les barons continuent à infantiliser et à incriminer injustement depuis plus d’un quart de siècle sans être aucunement inquiéter ni par la justice des hommes ni par celle de dieu.




    11
  • tarak
    5 juin 2018 at 1 h 52 min - Reply

    Bonsoir à tous

    Patience les gars, attendons la fin de l’enquête pour voir clair dans cette affaire très complexe et tirer les justes conséquences.




    1
  • lyes Laribi
    5 juin 2018 at 4 h 04 min - Reply

    @ Tarek,
    De quelle enquête ? Laab hmida et racham hmida. Je vous donne un exemple, en 1995, il y a eu le démantèlement du réseau ZH (voiture) et le neveu de Sellal était à la tête de ce réseau. Il écope de 10 ans de prison. Il fait appel, il est rejugé en appel en 2000. Il a été relaxé avec toute sa bande.
    L’histoire de B.K n’est pas une invention. Je défie les supposés journalistes de faire une enquête et d’en parler. Et pourtant, il suffit de faire un tour à El- Harrach (côté rive droite) et vous saurez qui c’est et pour qui il travaille.
    Enquête, vous me faites rire. On parle de l’Algérie et de sa justice soumis non seulement aux rapport des enquêteurs de la PJ mais aussi au téléphone rouge (melfouk).
    Bonne journée.




    20
  • lyes Laribi
    5 juin 2018 at 4 h 26 min - Reply
  • Krimou
    7 juin 2018 at 6 h 17 min - Reply

    Il sera innocenté et un non lieu en sa faveur.Argent oblige.




    6
  • Gkrimo
    16 juin 2018 at 12 h 57 min - Reply

    Bonjour Kamel un gentille garçon qui ne peut faire tous ces trucs regarder ce qu’il à fait à Lakhda ria combien de mosquées à construits en fin que Dieu le protége.




    1
  • Asselpa
    20 juin 2018 at 3 h 17 min - Reply

    Les Algériens n’ont que le choix entre les drogues dures .
    Pauvre peuple ,otage de tous ces malfrats de tout bord.




    1
  • Reder
    21 juin 2018 at 10 h 32 min - Reply

    L algerie est infester de mafieux maintenant faut juger les fonctionnaires juges avocat wali procureur et maire un exemple immence doit ce faire avec des peines de 30 ans plus saisies des biens de tout acteur dans bcp d affaire de passe droit pour une voiture de luxe ou des appart ou des voyages normalement cest interdit




    1
  • Ben.
    21 juin 2018 at 11 h 25 min - Reply

    Mes chers algériens, moi j’ai choisi l’exil depuis 1998. Je voulais le faire bien avant. Je voyais déjà la tendance alors que je n’avais même pas 9 ans. Le coup d’état de 1962 explique tout. C’est l’histoire qui se répète, après un régime militaire c’est automatiquement une mafia politico-financière. Le peuple algérien doit s’unir pour sortir de cette crise, et doit surtout choisir un objectif. Se soumettre ou mourir pour une bonne cause…Mais, ceux qui sont morts pour une bonne cause depuis 1830, et surtout depuis 1954, ont gagné quoi? Comment un premier ministre tend la main aux pieds noirs et aux harkis sans avoir peur? Peur de qui? Du peuple? Quel peuple?




    7
  • abdelaziz
    22 juin 2018 at 9 h 04 min - Reply

    bonjour
    pourquoi ne parle t on pas des promotions « AYMEN » c est un associe de chikhi.
    trouvez vous normal que nous algerien allons priez dans des mosques qui on ete construite pas de l argent sale.




    6
  • Marlon maxim
    26 juin 2018 at 23 h 11 min - Reply

    Les bouchers sans partout ce n’est qu’un début moi même je suis victime d’un barons de drogue et je me retrouve menacer,harceler par des éléments du corps de la police des instructions de parquet disparu à ce jour et je ne sais même pas quoi faire actuellement.ce n’es que le début de cauchemar nous allons voir boucoup de choses cette année avec la proche des élections l’état va faire des pieds et des mains pour stopper ces gros bonnet qui gèrent la majorité de la fortune algérienne inchallah dans le bon sens.




    2
  • KACI
    29 juin 2018 at 10 h 00 min - Reply

    Il faut faire comme en Philippines abattre cette vermine sur pièces et sur place. On ne joue pas avec la vie d’innocents en injectant de la drogue dans la société. La lutte contre le blanchiment (dont la loi a été voté en Algérie) doit prendre comme source de blanchiment l’IMMOBILIER.




    2
  • Lahouari BEKHTI
    29 juin 2018 at 10 h 47 min - Reply

    Ce boucher ne recule devant rien pour s’enrichir. Application de la peine de mort pour les trafiquants de drogues.




    1
  • Congrès du Changement Démocratique