Ferhat Mehenni : Du grand militant à l’aventurier
Édition du
19 August 2018

Ferhat Mehenni : Du grand militant à l’aventurier

El Watan le 07.06.18  

Incroyable parcours que celui de Ferhat Mehenni. L’icône de la chanson kabyle engagée, du combat identitaire, un des artisans du Printemps berbère de 1980, fondateur du MCB, militant pour les libertés démocratiques, dérive dangereusement.

Ferhat Mehenni, ce fils d’un martyr de l’Algérie, né en 1951 à Illoula Oumalou, à Tizi Ouzou, a écrit cette semaine sa propre nécrologie. Celui qui devait être le symbole parfait des luttes pour la liberté et la reconnaissance de l’identité n’est plus.

Ferhat Mehenni a connu la torture dans les geôles du régime durant les années 1980, il a connu la persécution et les pires sévices de la dictature, il a connu les affres de Lambèse-Berrouaghia.

Après l’ouverture politique de 1989, il fonde, avec Saïd Sadi et Mokrane Aït Larbi, le Rassemblement pour la culture et la démocratie. C’est le parcours unique et exemplaire d’un grand idéaliste.

Rien ne le prédisait à une telle fin. Mais depuis 1995, on ne reconnaît plus l’homme. Figurant parmi les otages de l’Airbus à l’aéroport d’Alger en 1994, Ferhat Mehenni fera de rares apparitions politiques, il reprendra du service dans le domaine qu’il maîtrise le mieux : la chanson.

Il sortira un album qui passera inaperçu, mais dans cette période ce sont ses démêlés avec le défunt Matoub Lounès qui le mettront au devant de l’actualité. Il avait déclaré que le rapt du chantre de la musique kabyle était organisé.

A l’issue d’un long procès à Paris, Mehenni en sort perdant en payant une indemnité de plusieurs milliers de francs. Le défunt Matoub racontait qu’il les lui a restitués, vu la précarité dans laquelle il vivait.

Après des années de disette, Ferhat Mehenni replonge dans la politique en surfant sur la vague de la contestation en Kabylie. Il lancera alors le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK).

En 2004, Ferhat Mehenni perd son fils Meziane, tué dans des conditions non encore élucidées à Paris. Petit à petit, le fondateur du MAK se radicalisera en virant de l’idée de l’autonomie vers le séparatisme. Il proclama la naissance de l’Etat kabyle à Paris et nomma un gouvernement avant de faire un voyage en Israël. Comme tous les mouvements d’essence fasciste, le Mak prendra alors une autre tournure. Ferhat Mehenni veut mettre en pratique son sinistre projet.

Avant qu’il n’appelle aujourd’hui à la création de milices en Kabylie, Mehenni affirmait l’année dernière qu’«il est temps de mettre sur pied un véritable Etat capable d’imposer son autorité. Il faut qu’on ait des hommes qui puissent imposer des orientations. S’ils disent que la Kabylie doit entrer en grève et que tout doit fermer, il faut que cela se fasse et que les récalcitrants prennent leurs responsabilités».

Le message est clair. Pensant avoir une assise populaire, il passe à l’action violente en voulant imposer de force ses choix et ses décisions. Ferhat Mehenni veut plonger la Kabylie dans le chaos.

Said Rabia

Nombre de lectures : 4040
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • benabbes
    7 juin 2018 at 19 h 14 min - Reply

    Ferhat est plus à plaindre ou à comprendre qu’a condamner… Beaucoup d’entre nous pourront etre entrainés dans ces aventures politiques, séparatistes et identitaires, tellement le régime d’Alger, endossant la plus grande responsabilité est passé exemplaire dans la marginalisation du peuple, de son oppression, de privation de son identité et de sa liberté. Voyez comment, du fait de ce régime diviseur
    et manipulateur, en est – t- on arrivé à se considérer un peuple de plusieurs  » ethnies »  » arabes  » et  » berberes  » donc avec deux cerveaux différents. Il aurait du continuer son combat démocratique et identitaire dans l’algerie qu’on voudrait unie et indivisible mais la diversité. Espérons pour lui qu’i revienne à la raison par lui-meme ou par son entourage qui pousse le berberisme dans l’abime et esperons que notre chère region de kabylie ne puisse etre entrainée par ces sirènes de l’aventure et du séparatisme. Prions pour lui..




    6
    • mohamed
      8 juin 2018 at 5 h 10 min - Reply

      Vous me demandez de comprendre cet individu ? Bien je vais essayer…..

      – Un soit disant berberiste acharné qui tient un meeting à Paris…en français ! pas un mot
      en tamazight, qui salut « au passage » l’entité sioniste à Tel Aviv….. pour afficher son
      arabophobie.

      – Pour lui, celui qui ne parle pas kabyle est un arabe….et celui arabisant est un arabo-
      musulman forcément antikabyle ! Et qu’en est-il d’un kabyle arabisant et musulman ?

      – Où commence et où s’arrête la Kabylie ? Et l’Arabe dans tout ça ? C’est le pouvoir pardi!

      – Donc le pouvoir c’est l’Arabe et l’Arabe pouvoir est l’occupant dont il faut arracher
      l’indépendance de la Kabylie.

      – Peu-être que ce type se rappelle qu’il est juif….mais beaucoup de juifs sont anti-
      sionistes,et se battent pour les causes justes, surtout en Palestine.

      – Un individu qui se dit lutter pour une cause juste et qui se met au service des pires
      oppresseurs de l’histoire contemporaine.

      Oui je comprends et soutiens celui qui lutte pour sa langue, son histoire, son identité
      et surtout l’unité de son pays.

      Oui je comprends et suis du même combat de celui qui lutte contre cette malédiction qu’est
      le pouvoir.

      – Ce type fait la part belle à ce même pouvoir car il est au service d’un
      ennemi très dangereux qui fait tout pour diviser mon pays.

      – Non je n’arrive pas à comprendre ce type, ou si…je dois le combattre et le mettre hors
      d’état de nuire car on ne joue pas avec le destin du peuple algérien qu’il soit d’origine
      berbère, arabe, romaine, turque, française, espagnole ou autre, musulmane, chrétienne ou
      juive.

      VIVE LE PEUPLE ALGERIEN ! VIVE LA NATION ALGERIENNE !




      17
      • achraf
        17 juillet 2018 at 20 h 27 min - Reply

        cela me fait rappeler que le Président Turque Erdogan ,et dans le cadre de la stratégie (a moyen et long terme)visant a défendre et a protéger son pays a donné une leçon inoubliable aux kurdes qui voulaient constituer un bras armé dans le territoire syrien et menacer l’unité de la Turquie.Nous ne sommes pas dans le cas turque mais rappelons a cet aventurier que l’Algerie c’est l’Algerie dans sa diversité (arabe kabyle chaouia beni mezab )et qui ont combattus le colonialisme unis. notre problème actuellement c’est la démocratie et le développement.je me demande s’il ne fait pas l’objet de poursuitess judiciaires et de demande d’extradition de la part des pouvoirs publics??




        0
  • hamza
    7 juin 2018 at 22 h 12 min - Reply

    Rappeler vous cet individu fut dans l’avion d’air france décollé d’alger avec des terroristes dedans en 1995, cette histoire monté de toute pièce par les deux services »francais et algérie pour manipuler les opinions, ils sont toujours la, n’ont pas encore foutu la Paix a l’algérie cette race maudite rappeler vous : larbi belkhier, ali haroun louisa hanoun et j’en passe les bouraoui, les ben les b les….je crains en cas de chute de ce pouvoir on aura a faire a un autre système comme celui de boumediène finalement, ces gens qui se disent démocrates on les voient en france les sarko les valls les hollande la corruption les amis les pots de vins etc….vraiment, la prochaine je vous parle du système que nos grand parent nous ont laisser le système judicaire tribale.saha shourk’m




    7
  • ben abdellah
    8 juin 2018 at 10 h 31 min - Reply

    Pour rappel, Ferhat Mehenni était responsable de l’année blanche qu’il avait décrété en 1994/1995 en mois d’avril, puis il appelait les étudiants à reprendre les bancs des études en mois de juin, ce qui était ridicule à l’époque.Mais, lui, avait fait fuir ses enfants en France, ce qui a été dévoilé par le détournement de l’avion………….et l’histoire ne s’arrête pas.




    7
  • Youssef
    8 juin 2018 at 13 h 12 min - Reply

    .
     » LE MALG A TOUJOURS UNE LONGUEUR D’AVANCE …. », DISENT LES FINS CONNAISSEURS DU  » SYSTEME DE POUVOIR MILITARO-MAFIEUX « (1962-2018)
    .
    Mégalomane et autoritaire, Ferhat est induit en erreur par ceux-là même qui l’ont poussé à créer le MAK, parti séparatiste, marqué à la Droite extrême. En effet, c’est suite aux tractations secrètes avec le Colonel Rachid Aissat, Officier supérieur de la sinistre SM, que la MAK a été créé. Dans son texte  » A propos de l’autonomie de la Kabylie, algeria-watch novembre 2001 Ramdane ACHAB « , écrivait :  » Le principal animateur du MAK, Ferhat Mehenni, n’a-t-il pas rencontré à plusieurs reprises tel conseiller du président, le même conseiller qui a été à l’origine de la création de l’ACT, un des relais du pouvoir destiné à occuper le terrain politique en Kabylie ? Quelles garanties sérieuses Ferhat Mehenni et ses compagnons peuvent-ils apporter quant à leur propre liberté d’action, quant à leur propre autonomie vis à vis de telle ou telle officine du pouvoir ?  »
    .
    LE MAK DANS LA STRATÉGIE ET LE DISPOSITIF DES FAUCONS DE LA JUNTE MILITAIRE :
    .
    Les observateurs avertis l’avaient dit depuis le début, au printemps 2001 déjà, aux lendemains des tractations secrètes de Ferhat avec le Colonel R. Aissat (SM) (R. Achab l’avait écrit) que ce mouvement est créé avec l’aval des durs au sein du Pouvoir militaire, ceux qui entreprennent de parvenir au « point de non-retour, à l’achèvement » de l’opération de « division-isolement-séparation-discrédit-délégitimation » de la Kabylie pour aboutir à sa « neutralisation politique » en instrumentalisant le MAK, dont l’action et le discours cadre avec cet objectif, cette stratégie délibéré. C’est bel et bien le Plan Belkheir élaboré dès 1988 ….. Pour s’en apercevoir, il faut procéder, par le biais des instruments de l’analyse politique, au décodage/décryptage de sa production discursive et communicationnelle, ses mises en scène, ses agissements et démonstrations, ses symboliques et ses iconographies, ses affichages et compagnonnages (réseaux extrémistes pro-israéliens, l’UPJF, Bloc identitaire, Riposte laïque, l’Extrême droite identitaire, les Évangélistes partisans du Grand Israël, Yvan Rioufol, Claude Goasguen, G-W. Goldanel, etc.) ….. Ferhat avait participé aux Assises du RCD, ce parti instigué par les Généraux ultras, et il a été récompensé vite fait: il s’est fait octroyer un Agrément d’usine (couches-bébés), un local commercial et grand logement au dessus, à Drâ Benkhedda, une licence de véhicule, et lors d’une Assemblée constitutive d’une Association de fils de combattants de l’ALN, tenue le 6 Janvier 1989, il a été dénoncé à la tribune même. Avec les Sadi et les Ait Larbi il avait participé à la « mise à mort » du MCB, ordonnée par la SM. Sadi et Ferhat avaient insulté Mammeri, car il avait refusé d’apporter sa « caution morale » au RCD naissant, à l’instar de S. Chaker (sa tribune dans Le Monde), K. Yacine, T. Yacine, Mohya, et les Animateurs du MCB….. Puis, au plus fort de la Grève du cartable, alors qu’il négociait avec les Généraux de la SM, il avait envoyé ses enfants en France, et c’est l’Ambassadeur de France, Jean Audibert, intime du Général Belkheir qui avait intercédé en sa faveur. Et puis, et puis ses mensonges sur les prétendues tentatives d’assassinat à son encontre, or s’il dérange vraiment le Régime militaire d’Alger, lié d’une « Sainte-Alliance » avec Paris, il aurait été expulsé depuis longtemps déjà, ou liquidé comme Ben Barka, Dulcie September, André Mécili, doctrine gaulliste oblige, la France n’accepte jamais qu’on attente à ses intérêts diplomatiques et économiques. Puis son voyage en Israël est une preuve de plus de ses accointances avec la Junte dictatoriale: volet intérieur, ça discrédite et ça délégitime la Kabylie; volet extérieur, ça participe de la volonté des Généraux de banaliser les relations avec l’Etat colonial d’Israël, lui permettant de s’arrimer dans l’Orbite américano-israélo-occidentale , et les dernières révélations liées à l’arrestation du Blogueur M. Touati le prouvent bien et éclaboussent les israélophiles et israélistes MAKistes et URKistes….
    .
    LA KABYLIE, UN « LABORATOIRE POLITIQUE » POUR LE RÉGIME MILITARO-MAFIEUX ….
    .
    Les Généraux éradicateurs avaient entamé la Guerre interne aux « lieux des enjeux économiques », les terres fertiles (Mitidja, Tiaret, etc.) et autres biens accaparés et spoliés à coups de massacres, « à la coloniale » , les tueurs ont commencé leurs besognes sanguinaires par la liquidation des enfants, les héritiers donc, dans le but d’épuiser « l’usufruit successif et éternel » ….. Derrière le crépitement des balles, le tintamarre des chars et le scintillement des poignards, c’est le grand partage du pays qui se trame/ait …..
    .
    Et tout indique que ces Généraux criminels et mafieux aient projeté depuis le début des affrontements armés, en 1991, de finir leur « jeu macabre », leurs calculs sordides, leur Stratégie de la tension (1991-2018) aux « lieux des enjeux politiques » (je souligne), la Kabylie en l’occurrence, cette région rebellionnaire, fer de lance des protestations, proche de la Capitale, la citadelle du Pouvoir régnant, ce pourquoi les Généraux veulent en faire leur « laboratoire politique » en testant les réactions populaires, en pratiquant des incursions, des interdictions, des menaces et intimidations et des tentatives répétées de manipulations et provocations ….. comptant sur leurs valets et supplétifs locaux, personnalités, associations, partis, toujours disponibles et prêts pour assurer la logistique du crime …..
    .
    S’EN PRENDRE D’ABORD A CE POUVOIR DICTATTORIA, MILITAIRE ET MAFIEUX …
    .
    … corrompu et corrupteur / manipulateur, machiavélique, criminel, qui accapare et pille les richesses, embrigade et réprime la population civile, tient-muselle toutes les institutions, …. et a créé ce  » vide politique  » qui fait proliférer les extrémismes de tous bords, pratique la violence (qui) engendre la violence …
    .
    L’ensemble des protagonistes des controverses algériennes doivent se concerter pour condamner ces menées et plans criminels et destructeurs que confectionne ce monstre SM-DRS = organisation criminelle et mafieuse = Gestapo des Généraux décideurs = Pouvoir réel = le levier principal du Pouvoir militaro-mafieux = l’enclave autoritaire principale = le Centre névralgique où s’effectue la  » réflexion  » complotiste et intrigueuse ….




    51
  • Bous
    10 juin 2018 at 1 h 15 min - Reply

    Ces histoires a la Tintin qui n’en finissent pas comme les séries mexicaines de 1000 et quelques épisodes de nos années 80 …. C’est devenu un mélodrame cette aventure d’une région meurtrie par les différentes interférences de clans au pouvoir , de puissances étrangères et de vautours incultes que rien que leur gain les intéressent , un autre régistre de commerce en somme … Tout le monde sait comment est nait la revendication identitaire , tout le monde sait comment ont étés créer ses leaders et a quelle fins , tout le monde connait le parrain de Mhenni , tout le monde constate les dates de levée de boucliers en des circonstances précises , ni avant,ni après , de n’importe quel direction que le vent souffle pour rallumer les braises qu’on entretient jalousement dans cette région curieusement facile a manipuler , ce souffle de vent nous renseigne automatiquement de ces auteurs et de leurs buts … Il faudrait bien un jour que la majorité Kabyle parle enfin et dit son mot et rejette cette nouvelle dictature » multi_tetes  » qui parle en son nom et décide a sa place , ce jour , la décision de la majorité Kabyle sera la notre telle qu’elle soit ! … Et que ce vaudeville baisse ses rideaux pour laisser place a des choses plus intéressantes , on a un sous développement qui nous asphyxie ! …




    9
  • NADIR BENSEGHIR
    10 juin 2018 at 14 h 50 min - Reply

    Mr. Farhat! qu est ce que vous en ferais de nos frere kabyle eparpiye dans toute l Algerie et qui leur grande majorite detiennent le levier economique dans toute les regions d Algerie il va faloir qu´ils demandent le permis de sejour a Oran, Constantine Annaba etc… ???? Et vous allez interdir aux « arabes » d´accrocher la Photo de Elmahomin Ait Ahmed, Abbane, Amirouche, Ibn Badis…etc etc etc sur leur mur???? C dommage pour un fils de chahid et revolutionair comme vous
    transforme en valet d israel ni + ni –




    11
  • Fares
    22 juillet 2018 at 14 h 19 min - Reply

    Au point où en est la situation du pays, c’est à dire très mal, si Ferhat Mehenni avec l’aval des Kabyles arrive à se soustraire de la pieuvre mafieuse ça serait une victoire de tous les algériens qui souffrent de la main mise des pseudo révolutionnaires qui ont confisqué l’indépendance de l’Algérie chèrement acquise par les vrais révolutionnaires.




    1
  • Congrès du Changement Démocratique