Édition du
18 July 2018

Enseignement supérieur : Blocus sur une thèse de doctorat à Alger 3

Dimanche, 08 juillet 2018 06:00

www.reporters.dz Écrit par Wafia Sifouane

Décidément, les choses sont loin d’être revenues à la normale au sein de la faculté d’Alger 3, théâtre ces deux dernières années d’une succession de scandales et d’un bras de fer entre le recteur et les enseignants, particulièrement ceux affiliés au Conseil national des enseignants du supérieur (Cnes).

Après la scandaleuse agression des enseignants au sein de la faculté par une bande de «baltaguia», bande de voyous manipulés, en février 2017, l’affaire de la doctorante Leïla Sidhoum, victime de censure, le recteur de l’université est revenu encore une fois à la charge en bloquant cette fois-ci la thèse de doctorat de Mohamed Fellah, enseignant-assistant à la faculté de sciences économiques, et ce, depuis janvier 2017.

Portant sur la «Formulation des stratégies d’affrontement du climat des affaires entre administration stratégique et marketing stratégique», la thèse de doctorat a été présentée au jury le 2 décembre 2012. Conquis, les membres du jury avaient décidé d’attribuer à Mohamed Fellah la mention «très honorable», mais avaient émis certaines réserves quant à la méthodologie et le contenu dont ils ont exigé la révision. L’enseignant explique, dans une lettre ouverte adressée à l’opinion publique, avoir respecté les consignes du jury en apportant les modifications nécessaires. Ces modifications ont été approuvées par le président du jury dans un document qui a été délivré aux services des études supérieures de la faculté des sciences économiques le 14 mars 2018.

Cependant, et à sa grande surprise, Mohamed Fellah a découvert que le procès-verbal de la présentation de sa thèse de doctorat a été pris en otage par le recteur de la faculté Alger 3, et ce, depuis janvier 2017. Pire encore, l’ensemble du travail fourni par l’enseignant a été complètement remis en cause à la demande du directeur de la faculté des sciences économiques, qui a exigé, dans «un document adressé au comité scientifique, de réévaluer la thèse de doctorat» en question, indique la lettre de l’enseignant.

Enseignant et syndicaliste actif au sein du Conseil national des enseignants du supérieur, Mohamed Fellah accuse aujourd’hui les responsables de la faculté de le «punir» pour ses prises de position et activités syndicales. «Pourquoi le directeur de la faculté s’est-il adressé au comité scientifique de la faculté concernant ma thèse de doctorat sachant que cela n’entre pas dans ses prérogatives ?», s’interroge Mohamed Fellah, qui a également accusé le responsable de ne pas avoir pris en considération le document de levée de réserve du président du jury.

Poursuivi en justice à maintes reprises par le doyen de la faculté pour diffamation et calomnie, mais innocenté à chacune des accusations, Mohamed Fellah dénonce un véritable «acharnement sur sa personne». Un point de vue partagé par Mohamed Rezig, coordinateur du Cnes à Alger 3. «Cette affaire n’a rien à voir avec les compétences de l’enseignant, ni le contenu de sa thèse de doctorat, il s’agit d’une affaire personnelle pour punir Mohamed Fellah qui est syndicaliste du Cnes.

Ce n’est pas la première fois que cela se passe à la faculté Alger 3. Nous avons déjà eu un cas similaire avec la thèse de doctorat de Leïla Sidhoum, en 2017», a fait savoir le syndicaliste. Une copie de la lettre ouverte a été adressée au chef de l’Etat ainsi qu’au Premier ministre et à la tutelle.


Nombre de lectures : 740
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Rédaction LQA
    8 juillet 2018 at 19 h 56 min - Reply
  • djamel
    12 juillet 2018 at 11 h 15 min - Reply

    La lâcheté donc n’a pas de niveau elle existe à tous les étages.




    0
  • MALIKA
    13 juillet 2018 at 21 h 31 min - Reply

    HADJAR SE CRAMPONNE A SON POSTE DE MINISTRE. IL A PLUSIEURS AFFAIRES SUR LE DOS ET AUCUNE COMPETENCE. MAIS IL EST LA TOUJOURS LA. MAYROHCH HEDA???? OU SON SES TRAVAUX SCIENTIFIQUES POUR QU IL SOIT RECTEUR 20 ANS ET MINISTRE TROP USE ET A VIE?????




    0
  • Congrès du Changement Démocratique