Édition du
12 December 2018

LA VERSION ANIMALIÈRE DE LA THÉORIE DU CHAOS.

Blaha M.

 

Dans ce merveilleux pays, qui je l’espère, est encore le nôtre, la thèse et l’antithèse se conjuguent à tous les temps dans une sorte d’entente sournoise, vicieuse et viciée, acceptée par toutes les différentes mafias qui constituent le pouvoir d’un régime illégitime. La grande absente des joutes tautologiques et victime de toujours, est la synthèse.

En Algérie on ne synthétise plus que la  » blanche » et ce qui ramène gros pour les « capos ». Il a suffi d’une affaire rocambolesque de trafic de drogue et pas des moindres, car il s’agit du must ….la reine blanche, pure, dure et terriblement destructrice, la Cocaïne Colombienne,  pour que le feu se propage dans la garde-robe du régime.

Pourquoi ont-ils révélé et médiatisé cette affaire alors qu’elle n’est certainement pas la première du genre ? S’agit-il de partage des dividendes escomptés qui n’ont pas fait l’affaire d’un clan? Ou d’un coup de bélier pour débarquer dans la honte le clan adverse en prévision des prochaines échéances? Ou enfin mettre en branle des stratégies suicidaires  afin de sauver ce qui peut de ce régime métastasé, en envoyant au charbon des « patrons » et leurs boys de l’autre clan?   Le peuple sous tutelle est maintenu dans l’ignorance totale sur les raisons de ces règlements de comptes en haut de la pyramide. Ne dit-on pas que :  » le linge sale se lave en famille? »

Voilà ce qui confirme bien l’adage. L’omerta est l’accommodement raisonnable entre les clans mafieux du régime. Rien ne filtre à l’exception des fuites organisées pour transmettre des messages sibyllins afin que chacun retienne sa langue pour ne pas la voir tranchée pour violation du code de la « familia ». L’armée source unique du pouvoir, garante des équilibres entre clans mafieux et protectrice du régime dictatorial s’est empressée de prendre cette affaire en main. Allez savoir pourquoi ? Rien n’ébranle le sommet de  » l’Etat  » pour une si grave affaire, mis à part le  » boucher  » par qui le sang a coulé.  Une guerre sans nom dans l’opacité la plus totale est déclenchée  entre les clans. Des limogeages de généraux qui semblaient intouchables, leurs proches collaborateurs, les membres de leurs familles, les poursuites en justice de certains hauts cadres inféodés aux mafieux en disgrâce, ont fait surgir ce qui se tramait réellement en haute sphère.

Ne dit-on pas que lors de la fonte des neiges, laisse apparaître toute la crasse en surface? De quoi se bander la tête. Malgré la chape de plomb qu’imposait ce régime pour nous maintenir dans l’ignorance et traficoter à huis clos, nous savions tous que nos dirigeants illégitimes sont des mafieux uniques au monde, puisqu’ils ont un pays, un drapeau, une armée, des puits de pétrole, les clés du coffre du trésor publique et de surcroît reconnu par l’ONU. Tout le monde connaît le général « bira », le général « batata », le général  » rond  à béton » et tous les généraux croupions dont les seules guerres gagnées sont celles du trafic d’influence, des détournements et de la corruption. S’il s’agit de conflit armé qu’ils dirigeront à partir de leur cambuse, ils feront de: » armons nous et partez  »  leur cri de guerre. Cette fois-ci, les conduites des égouts semblent bien « bouchées », voilà pourquoi toute la saleté remonte en surface. Il s’agit de gros sous et de gros profits à partager. Faute d’entente c’est à l’arme lourde que ça se règle.

L’arbitre supposé maintenir la paix entre les clans est lui-même pris en otage. Ça canarde de partout. Qui tire sur qui, avec quoi et pourquoi ? Nous ne le saurons jamais. L’Omerta, cette loi du silence est le modus opérande qui semble faire l’unanimité entre les ailes opposées de « nos calabrais » et de leurs rivaux « nos siciliens ». Le pauvre petit peuple quant à lui vaque à ses préoccupations quotidiennes pour assurer sa pitance et semble ne point s’intéresser à cette guerre, encore une, qui finira en queue de poisson comme il est d’usage. Les loups ne se dévorent jamais entre eux. Ceci est connu, c’est pourquoi ceux qui peuvent, désertent le temps d’une escapade tunisienne, le gros de la troupe se contentera de baignades sous la haute surveillance de gendarmes et policiers vigilants, aptes à sortir le gourdin et les menottes. La majorité des laissés pour compte grille à l’intérieur du pays à cause de la canicule, du manque de piscines et du délestage que la Sonelgaz  présente comme relevant du Mektoub et de la fatalité. Les plus intrépides, les plus audacieux aux rêves les plus fous ne pensent qu’à quitter ce beau pays transformé en grande prison à ciel ouvert. Il s’agit de nos jeunes qui sont l’avenir, mais dont le leur est déjà derrière eux.

Quand toute cette affaire sera archivée par la justice de la nuit, des injonctions et du téléphone et mise sous séquestre, les mafieux de toujours qui auront survécu à la purge promettront des logements, des voitures, du travail, pour continuer à droguer le petit peuple, qui exigera cette fois ci non pas sa part de pétrole, mais sa dose de cocaïne pour décoller.

Ainsi la lancinante théorie du chaos propre au régime dictatorial continuera de plus belle.

La dernière astuce à laquelle penseraient les cerveaux des laboratoires pour perpétuer le régime cancéreux et cancérigène serait de limoger ce peuple, le déplacer en masse, le poursuivre en justice, car il est considéré complice  et coupable pour consommation excessive et désirs voraces de logements, voitures et autres gracieusetés qui permettent au passage à la mafia de se sucrer et de se perpétrer éternellement. Il y’ aura ainsi le plus grand  déplacement des populations à l’intérieur du même pays non pas pour des raisons de guerre, mais pour brouiller les pistes afin que la mafia continue son pillage. Les Algérois habiteront Tamanrasset, les Oranais envahiront la Kabylie, les kabyles coloniseront les hauts plateaux, les Constantinois seront les nouveaux conquérants du M’zab, les Touaregs à Alger…quant aux autres, on affectera les territoires selon les allégeances et la puissance du clan mafieux du moment. Y’ aura-t-il pour autant un changement et un déclic pour un nouveau départ? Certainement pas, car l’itinérance du peuple est une donnée sociale et politique connue. Le caractère despotique et totalitaire du régime est une marque de commerce prouvée et éprouvée depuis presque 60 ans. Les deux pieds de la béquille sont les mêmes. Tous les férus des jeux de dame, savent que l’important n’est pas le nombre des pions mais le positionnement stratégique. Un petit pion du régime positionné sur la diagonale aura une puissance « nucléaire » pour pulvériser tous les soldats du joueur adverse.

Nos vieux disent: » ki tahkem el oued , tatla3e takoule,  tahbate takoule ». Voilà pourquoi nous avions été soumis à la dictature qui nous a tétanisé depuis si longtemps. Personne ne sort la tête de peur qu’elle soit coupée. Dans une époque pas très ancienne, il fallait faire de gros efforts pour garder la tête sur ses épaules, à défaut, c’est la carcasse qui rentre seule dans un linceul la nuit tombée. Limogeons ce pouvoir, remettons le à ses géniteurs, rebâtissons notre pays à partir d’une école saine sans idéologie, restructurons  nos institutions avec des cadres compétents et honnêtes, redéfinissons les priorités de notre économie, refondons notre identité et notre citoyenneté dans l’altérité et l’adversité. Nous avons encore les moyens et nous savons le faire.   L’Algérie des Martyrs, celle de Ben M’hidi,  Abane, Lotfi, Didouche et tous nos héros, mérite -elle de devenir un État narco-trafiquant entre les mains de délinquants de bas étage?

Soyez tout au moins honnêtes envers Dieu dont la sentence n’épargnera personne.


Nombre de lectures : 2740
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Dria
    25 juillet 2018 at 9 h 58 min - Reply

    Maintenant que les jeux sont claires, que l’on connait QUI est QUI et QUI fait QUOI.
    la question qui se pose est comment faire changer la donne, qui donnera le coup d’envoi, la fameuse étincelle des révolutions qui la possède :
    – le peuple: qui n’osera plus prendre le devant de la scène sachant qu’il payera un long tribu quel qu’en soit l’issue pour laisser place à des opportunistes de tous bords.
    – la pseudo-élite: pour la plupart des écrivains hétéroclites, usant de clavier et déconnecté de la réalité s’ils ne sont pas à la solde du régime.
    – l’opposition: la vraie en dose infinitésimale, qui n’arrive pas à réunir la masse. Ou l’opposition de service qui fera tout pour garder un siège après le changement.
    – des militaires: des honnêtes,je n’en vois pas, ceux qu’on connait ils pensent à créer un nouveau grades car on un bataillon de généraux ….
    – un nouveau clan, un nouveau baron qui voudrait rendre justice à ce peuple, et remettre les pendules à l’heure …possible.

    Au pays de la MAFFIA nous avons besoin d’un nouveau AL CAPPONE , il ressortira bientôt à défaut du MESSIE qui n’osera jamais s’aventurer dans notre bourbier.




    9
  • said
    25 juillet 2018 at 17 h 46 min - Reply

    superbe analyse




    1
  • Abdellah Chebbah
    26 juillet 2018 at 2 h 00 min - Reply

    Monsieur Dria.
    Vous venez de déconstruire cet article qui avait pour but une lueur d’espoir. Mais malheureusement vous avez raison. Aucun de nous n’entrevoit de solutions pour ce pays. Je retiens quand même votre intervention.




    2
  • wahid
    26 juillet 2018 at 7 h 08 min - Reply

    Les Morveux Corrompus de L’Algérie.

    1
    La BEA, le fils de l’ex-ministre Yazid Zerhouni, le fils de Chadli Bendjedid/ La liste des Algériens détenteurs de comptes bancaires dans des paradis fiscaux

    https://www.algerie-focus.com/2016/05/bea-fils-de-lex-ministre-yazid-zerhouni-fils-de-chadli-bendjedidla-liste-complete-algeriens-detenteurs-de-comptes-bancaires-panama/
    .
    .
    .
    Question : est-il vrai que les premiers contrats publics des chikhi et le gouvernement Algériens durant Noureddine yazid Zerhouni (ministre de l’interieure )

    2
    La Chambre de commerce américaine en Algérie reprend ses activités : six leviers identifiés

    https://www.tsa-algerie.com/la-chambre-de-commerce-americaine-en-algerie-reprend-ses-activites-six-leviers-identifies/

    Nazim Zouioueche. Ancien Pdg de Sonatrach (1995-1997)et expert pétrolier
    https://portail.cder.dz/spip.php?article5909

    (1995-1997)
    Actualités : Investissements dans le pétrole et le gaz
    Les américains sont-ils de retour ? (2e partie et fin)
    https://www.lesoirdalgerie.com/articles/2017/03/05/article.php?sid=210270&cid=2

    3
    Question : est-il vrai que les premiers contrats publics d’Anadarko et le gouvernement Algériens durant Noureddine yazid Zerhouni ( Alors ambassadeur d’Algérie Au USA, Panama et au Japon ).

    http://www.lexpressiondz.com/actualite/78631-les-raisons-de-la-nomination-de-zerhouni.html




    0
    • wahid
      26 juillet 2018 at 17 h 10 min - Reply

      Faire le lien entre la liste des Algériens détenteurs de comptes bancaires dans des paradis fiscaux

      A quoi ont servi ces comptes bancaires pour les morveux corrompus Algériens:

      La majorité des morveux figurants sur la liste de panama papers ont été des prête noms (de qui? de commis et commissionnaires de l’état Algérien) ils recevaient sur leur comptes bancaires les bakchiches (commissions et rétrocommissions perçues en contrepartie des marchés publics exemple: exploration et exploitation de blocs a hassi berkine au profit des américains et autres ) et en cas d’instabilité politique en Algérie, chute du régime ou changement de régime, ces fonds cachés seront a l’abris des poursuites.

      Un exemple flagrant

      Y a-t-il un lien entre la liste de panama papers, Sonatrach, zerhouni, les contrats 1995-1997?

      Y a-t-il un lien entre 1995-1997 date d’ouverture du secteur énergétique aux leur associés Américains, et les massacres des civiles?

      Y a-t-il un lien entre l’introduction des chikhis dans les affaires ( hier viandes rouges aujourd’hui poudre blanche) avec le ministere de l’interieure, ministère de la défense et le trafic de la cocaïne en Algérie.

      Pourquoi cet acharnement contre ce peuple,

      Ne vous inquiétez pas vous aurez le cinquième mandat, Nouba sera probablement promu chef de la garde républicaine et benali inhumé a côté de bencherif, tafer GCA et said bey enfin decoré pour avoir excellé durant la lutte anti terroristes 1995-1997.




      1
  • Kerkoub
    28 juillet 2018 at 9 h 11 min - Reply

    Bravo pour la tirade qui traduit l’ETat sans ombage de mon point de vue. Je crois au demeurant qu’il manque l’autre du corps malade de l’Etat Nation. Le peuple et seulement le peuple peut et pourra reprendre le flambeau des Ben Mhidi, Abane, Boudiaf, Abbas, .. Nous attendons de la jeunesse le sursaut de ĺa liberation…pour eux et pour leurs enfants pas pour nous. Mine jibali…




    2
  • Antar Al Kotamy
    1 septembre 2018 at 17 h 26 min - Reply

    Le salut ne pourra venir que de l’extérieur.
    Le concept de « peuple qui se révolte » est une illusion dangereuse car la violence ne profite qu’aux lâches et autres opportunistes (notre guerre de libération a vu le sacrifice des meilleurs fils du pays et la prise du pouvoir par ceux qui se cachaient aux frontières ).
    Pourvu que la crise migratoire s’amplifie , l’Europe sera submergée de millions de désespérés.Alors là ,les dirigeants européens seront obligés de se débarrasser des cliques de gangsters au pouvoir en Afrique tout en développant un plan Marshall sous leur control.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique