Un « ministre » accuse les diabétiques de gaspiller les bandelettes de mesure du taux de glycémie !!!
Édition du
21 August 2018

Un « ministre » accuse les diabétiques de gaspiller les bandelettes de mesure du taux de glycémie !!!

El Watan

Dépenses des diabétiques et difficultés de la CNAS

Les déclarations de Zemali font polémique

04 AOÛT 2018

Dans une déclaration rapportée par les médias, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale considère que les diabétiques consomment beaucoup de médicaments et leur recours aux bandelettes pour l’automesure du taux de glycémie est exagéré.

Depuis quelques années déjà, la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) des travailleurs salariés connaît un véritable déséquilibre financier. Même si des experts citent plusieurs facteurs, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale évoque une nouvelle hypothèse : le gaspillage.

Dans une déclaration rapportée par les médias, Mourad Zemali, en marge d’une visite de travail à la wilaya de Boumerdès, considère que les diabétiques consomment beaucoup de médicaments et leur recours aux bandelettes pour l’automesure du taux de glycémie est exagéré. «Un diabétique n’est pas censé mesurer son taux de glycémie chaque matin. Mesurer deux fois par jour est extrêmement exagéré et c’est la source de ce grand gaspillage.

Le chapitre des bandelettes dans le budget des remboursements de la CNAS dépasse les 10 milliards de dinars. C’est beaucoup ! Où va-t-on avec ces dépenses ?» s’interroge le ministre dans une vidéo qui a fait polémique sur les réseaux sociaux. L’indignation des diabétiques sur la Toile est palpable, considérant que le recours aux bandelettes et à l’autocontrôle de glycémie ne sont pas un luxe mais une nécessité vitale.

Dans le groupe «Diabétiques Algériens Diabète» comptant plus de 26 000 adhérents, la colère a atteint son summum, au point où une lettre ouverte, rendue publique, a été adressée à M. Zemali. «Des propos qui font mal au cœur venant d’un haut commis de l’Etat. Je vous invite dans ce cadre à vous préoccuper du grand gaspillage qui se fait au niveau de votre département ministériel, comme l’affaire des 20 milliards de dinars qui ont été déposés auprès de la banque Khalifa par M. Sidi Saïd à l’époque où il occupait le poste de président du conseil d’administration de la CNAS.

Examinez de même les dépenses des prises en charge médicales à l’étranger dont ont bénéficié les membres influents du système pour se soigner dans des cliniques européennes (France, Suisse) tandis que nous diabétiques, nous continuons à utiliser des moyens archaïques (stylos à insuline, glucomètres, etc.). Dans des pays qui ont une réelle considération pour leurs malades, les diabétiques ont droit aux moyens de haute technologie, tels que le freestyle libre et la pompe à insuline.

Des équipements qui devraient être mis à notre disposition, si l’Etat voulait assurer une prise en charge correcte de ses malades au lieu de les accuser gratuitement d’une situation qui, en vérité, a été plus provoquée par une mauvaise gestion et l’absence d’une politique sanitaire à la hauteur des exigences actuelles», lit-on dans ce message.

وزير العمل : مرضى السكري في الجزائر مبذرون للادوية !

وزير العمل : مرضى السكري في الجزائر مبذرون للادوية !

Posted by ‎Doctors أطباء‎ on Tuesday, July 31, 2018

 


Nombre de lectures : 980
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Rédaction LQA
    4 août 2018 at 21 h 18 min - Reply

    Réponse d’un citoyen aux inepties du « ministre ».

    Kader Douibi

    LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE MINISTRE DU TRAVAIL ET DES AFFAIRES SOCIALES .
    Qu’elle ne fut ma stupéfaction en entendant les propos que vous avez tenus a une TV privée algérienne , accusant de pauvres malades en l’occurrence des diabétiques de gaspillage en matière d utilisation de l’insuline . Des propos qui font mal au cœur venant d un haut commis de l’État , je vous invite dans ce cadre à vous préoccuper du grand gaspillage qui se fait au niveau de votre département ministériel comme l affaire des 2.000 milliards qui ont été déposés auprès de la Banque El khalifa par monsieur Sidi Said a l’époque président du conseil d administration de la CNAS . Examinez de même les dépenses des prises en charges médicales a l’étranger dont ont bénéficié les membres influents du système pour se soigner dans des cliniques européennes (France , Suisse etc) tandis que nous diabétiques on continue a utiliser des moyens archaïques (stylos a insuline , glucomètres etc…) . Or dans des pays qui ont une réelle considération pour leurs malades , on a droit aux moyens de haute technologie tel que le freestyle libre et la pompe a insuline , des équipements qui devraient être mis a notre disposition , si l’État voulait assurer une prise en charge correcte de ses malades , au lieu de les accuser gratuitement d’une situation qui en vérité a été plus provoquée par une mauvaise gestion et l absence d une politique sanitaire à la hauteur des exigences actuelles . C’était les points essentiels que j ai voulu soumettre à votre attention , et je vous laisse avec votre conscience pour les viles propos que vous avez tenus à notre encontre .




    7
  • Congrès du Changement Démocratique