Édition du
19 October 2018

DJAMEL OULD ABBÈS PRÉSIDENT. POURQUOI PAS?

Djamal Ould M.

Août 2018

J’irai droit au but.  A défaut, si Ould Abbès se présente comme candidat aux présidentielles, je voterai pour lui, avec mes deux mains et mes deux pieds. Je viens de rejoindre le camp de chiyatines, par désespoir et par fatalité. Ainsi sera finie pour moi cette sempiternelle  parodie.

Je suis émerveillé par le talent, l’art et la manière dont ce candidat mène la campagne présidentielle, je veux dire,  sa campagne présidentielle, en faisant l’éloge de sa candidature fantôme. Ça m’a tout l’air, si le raisonnement par l’absurde donne des solutions.

C’est le seul futur président qui peut parler à son peuple quotidiennement, même si c’est de tout et de rien. Il parle au moins, de lui surtout, car il s’agit de sa campagne. Il intéresse tout le monde. Les réseaux sociaux ne parlent que de lui, bon gré, mal gré. On ne peut pas ne pas s’impliquer dans ses boutades, ses fadaises. Il exhorte tout le monde. Cela soulage, cela fait rire, même si ça choque parfois. On joue à la comédie avec lui. Il est amusant. On devrait lui décerné le prix Nobel du rire artificiel provocateur. Il a atteint un degré d’inintelligence jamais égalé. Son QI  avoisine le zéro. Ce n’est pas rien, c’est pire que celui d’un animal domestique. C’est notre Dieudonné. Là où il se présente, il fait l’unanimité, il fait salle comble. Il est devenu le sujet préféré de tout le monde. Il reflète l’image d’une troupe de troubadours paysanne d’un temps ancien qui amuse la cours du roi en s’entourant de singes acrobatiques. Tout cela rassemble du monde. Un monde qu’il fait évader du quotidien. Nous rions de ces anecdotes immorales jusqu’à éclater la rate. Cela nous instruit à l’absurdité, à la médiocrité, à l’imbécilité et à l’inconscience. Trêve de sérieux. Autant on rit, autant on s’éloigne du réel. Moi il me plait. Je voterai pour lui. Tant pis pour les rationnels et les soi-disant illuminés. Je ne veux plus pleurer sur mon sort. Ce vieillard me plait. Il est fort.

Je continuerai à l’écouter, à suivre ses feuilletons jusqu’à perdre raison et sombrer dans la nullité absolue et dans un degré profond de bêtises qui pousse forcément à l’éclat de rire. Il faut adhérer à sa vision des choses, à ses dérisions. Il est ridicule, drôle, mais sérieux. Son programme consiste tout simplement à changer le nom de notre pays qui deviendra l’Âne je ris. Et ainsi ira la vie au pays des nigauds.

Quand l’oreille est tendue, la langue n’arrêtera pas de déblatérer. Le sérieux tue, le rire détend.

N’est-ce-pas?

Pour ceux qui ne voteront pas pour ce candidat se verront éternellement malheureux. Ils ne connaitront jamais le rire gratuit et public qui détend. Ils seront toujours confinés dans la bulle des pourquoi et de la confrontation.

On ne tient pas tête à un menteur car, pour lui, tous ses mensonges sont des vérités. Vous n’arriverez jamais à l’en dissuader. Vous finirez par y adhérer et c’est ce que j’ai pu constater et ainsi fait.

Comme le dis si bien l’adage : « Plus y a de fous, plus on rit« . Alors rions sur notre sort, car le rire n’est pas un problème qui nécessiterait une solution, mais une solution à notre grand malheur.


Nombre de lectures : 2455
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • majed
    11 août 2018 at 22 h 34 min - Reply

    heureusement, comme disait l’autre, le ridicule ne tue pas, sinon nos cimetières seront remplis de nos cancre de gouvernants




    3
  • mohamed
    12 août 2018 at 0 h 28 min - Reply

    Oui, mais ce qui est moins amusant, c’est la distribution de sièges à coup de milliards.

    Il amuse la galerie, mais derrière, il saigne le pays. –




    2
  • Dria
    12 août 2018 at 9 h 07 min - Reply

    Aie …Je préfère Louisa Hanoun, elle a au moins elle a de vrais ..ouille.
    Mieux vaut une femme au service du quai d’Orsay que toutes ces femellettes qui courbent l’échine à leur maitre d’outre mer




    4
  • malik
    12 août 2018 at 19 h 50 min - Reply

    pas avant qu’elle (Louiza) nous déclare son patrimoine




    1
  • Mahindad
    13 août 2018 at 14 h 54 min - Reply

    Avec lui au moins on rigole, on se paie du bon à défaut de bon pain. Moi je le trouve amusant et en plus il est audible. En plus nous n’avons plus les Rouiched, Ariouet, l’inspecteur Tahar, Touri on a donc Ould Abbas c’est un bon remplaçant et puis c’est mieux que rien.




    1
    • mohamed
      14 août 2018 at 2 h 50 min - Reply

      Seulement eux, n’étaient pas nuisibles comme lui.

      En plus, l’heure n’est plus à la rigolade, vu que le pays est en danger mortel. –




      1
  • OUCHEN
    31 août 2018 at 19 h 27 min - Reply

    Moi aussi je vote pour lui. On va pousser le pays jusqu’à la déchirure fatale et là on va arrêter de rigoler. Ould Abbas fait le comique et se moque de nous avec malice en jouant fou. Un dicton algérien dit: «mahboul nfaa rouhou».

    A chaque conférence de presse il a devant lui des journalistes espiègles. ils lui posent des questions niaiseuses et lui il répond comme bon lui semble. Ils aiment ça entendre ses âneries et tout le monde s’amuse.

    Alors on va l’élire pour 5 ans et tout le peuple va retrouver son sourire.
    Qui dit mieux?




    0
  • Congrès du Changement Démocratique