Édition du
18 November 2018

Site sur les disparitions forcées durant la guerre de Libération Nationale

Copyright 2018 © Alger 1957 – des Maurice Audin par milliers Tous droits réservés.

Thème Codilight par FameThemes


Nombre de lectures : 4347
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Salah-Eddine SIDHOUM
    16 septembre 2018 at 14 h 46 min - Reply

    Un autre ouvrage à consulter également sur les disparitions durant la guerre de libération nationale :
    La pacification. Hafid Keramane. Editions La Cité. 1960.




    2
  • Salah-Eddine SIDHOUM
    16 septembre 2018 at 15 h 20 min - Reply

    Excellente initiative de nos ami(e)s de la France non officielle concernant les disparitions dont est responsable l’armée coloniale.
    A quand une initiative algérienne sur les disparitions dont sont responsables les ex-sous-officiers « déserteurs » de l’armée coloniale durant la « sale guerre » des années 90?




    14
  • lyes Laribi
    17 septembre 2018 at 6 h 17 min - Reply

    Pas pour demain cher Salah Eddine. C’est l’orgueil des ignares. Vous voyez un Nezzar, un Toufik où un général quelconque de la décennie rouge dire que j’ai torturé et j’ai fait disparaitre des Algériens pour sauver mon business et celui de Fafa !!! Le dictateur arabe est choisi selon des critères bien spécifique par les puissants de ce monde et parmi ces critères il doit être ignare, orgueilleux, voleur, menteur, corruptible et surtout sanguinaire. Vous voyez à peu près les qualités de nos dirigeants ??? D’après vous, pourquoi la France s’est donné autant de mal pour faire disparaitre des historiques tel que Ben mhidi ou Ben Boulaid par exemple? La réponse vous la connaissez, pour que la troupe à Lacoste puisse accéder au pouvoir réel au moment opportun et de recoloniser le pays même si toutefois la France n’est jamais réellement parti de l’Algérie et que les Algériens n’ont eu pour leurs indépendances qu’un drapeau et un hymne.




    7
  • klouzazna
    17 septembre 2018 at 14 h 19 min - Reply

    pour toutes ces vies volees a la fleur de l’age… et pour toutes celles de milliers d’autres annonymes … que l’oubli ou la trahison de leur cause s’apparenteraient a une seconde mort…




    1
  • Congrès du Changement Démocratique