Édition du
12 December 2018

La violente charge de Bernard Bajolet contre le pouvoir algérien et Bouteflika

TSA

C’est une décantation qui risque de provoquer de nouvelles crispations entre Alger et Paris. Dans un entretien au Figaro de ce vendredi 21 septembre, Bernard Bajolet, ex-patron de la DGSE et ancien ambassadeur de France à Alger, critique violemment le pouvoir algérien.

Interrogé sur l’avenir des relations algéro-françaises, M. Bajolet affirme croire à une “évolution à petits pas. “Et c’est pour deux raisons” : “La première tient à un problème de génération. La nomenclature algérienne, issue ou héritière de la guerre d’Algérie, a toujours besoin de se légitimer en exploitant les sentiments à l’égard de l’ancienne puissance coloniale”.

Bernard Bajolet poursuit : “La seconde raison est plus conjoncturelle : le président Bouteflika, avec tout le respect que j’éprouve pour lui, est maintenu en vie artificiellement. Et rien ne changera dans cette période de transition”.

Pour l’ancien chef de la DGSE, “si ouverture il y a, il faudra aussi qu’elle soit réciproque avec, entre autres choses, l’ouverture des archives du FLN”.

Bernard Bajolet publie en France un livre “Le soleil ne se lève plus à l’Est” dans lequel il revient sur sa carrière de diplomate dans plusieurs pays, notamment l’Irak et l’Algérie.


Nombre de lectures : 2996
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Dria
    21 septembre 2018 at 10 h 49 min - Reply

    Les vents commencent à souffler, le bateau prenant de l’eau, pour quelqu’un qui connait très bien le système algérien et qui a toujours cautionner nos pouvoirs en place.

    Un signal fort vers la nouvelle équipe qui veut prendre le contrôle de la barre, une menace voilée avant son intronisation. Comme c’est FAFA qui délivre des certificats de virginité a tout nouveau prétendant chez nous, elle commence par ce genre introduction pour annoncer une pseudo rupture avec l’ancienne équipe et la probité factice de la nouvelle.

    Pour que ouverture il y’a, il faut laisser les algériens décider seule de leur avenir, malheureusement ou sont ces algeriens diplomates pou répondre a Bajolet, ou sont les algériens qui peuvent changer la donne, et ou sont les 40 millions d’Algériens ils ont un mot à dire….




    11
  • Nanita
    21 septembre 2018 at 15 h 07 min - Reply

    Ce Bajolet ferait mieux de se la fermer! Est-ce que la France libre a fourni aux autorités allemandes les archives de de Gaulle à la libération ou cinquante ans après? En quoi cela concerne la France sur ce qui se passait entre le FLN et ses membres? Si les archives de la France sont indispensables c’est parce que la France contrôlait le peuple Algérien et le pays! Il n’y a aucune réciprocité à respecter. Cet homme se livre au même déni de responsabilité que le plus rassis des colonialistes. Ils ont le droit de commettre toutes les ignominies et les garder secrètes. C’est la France qui martyrisait les Algériens, ce n’est pas l’Algérie qui martyrisait les Français!
    Encore une fois, ce monsieur fait semblant de croire que ce qu’il appelle « la Nomenklature « Algérienne fait tout pour exciter les Algériens contre la France ! C’est le contraire qui se passe ! Tout est fait pour que les nouvelles générations d’Algériens ne connaissent pas le degré de sauvagerie de la colonisation française en Algérie et tout cela est fait pour ménager leurs copains français au pouvoir.

    Finalement on ne sait pas pourquoi ce Bajolet s’est mis tout seul dans cet état de rage mais peut-être qu’il n’a pas trouvé un général qui accepte de faire des affaires avec lui sur le dos du peuple algérien et qu’il se venge ainsi !! Monsieur Bajolet calmez vous ce n’est parce que vous aurez vitupéré le pouvoir Algérien que vous défendez forcément l’intérêt du peuple Algérien , vous êtes juste en train de régler des comptes pour des faits occultes! En tout cas nous ne vous devons aucune reconnaissance.




    2
  • mourad
    21 septembre 2018 at 17 h 37 min - Reply

    TSA FRANCE24 EL WATAN LA LIBERTE LE SOIR D4ALGERIE EL NAHAR EL CHOUROUK ET D’AUTRES ONT LE MEME OBJECTIF / RUINER L’ALGERIE ET L’A PLONGer DANS UNE GUERRE CIVIL? DONc ce ui m’a énervé c’es TSA.




    2
  • KEROUAN
    22 septembre 2018 at 1 h 35 min - Reply

    Il fait son boulot, particulierement pour sa patrie.
    Comment ce fait il que chez nous qu’il y est aucun officiel pour lui fermer sa bouche????
    Parcequ’ils savent avec qui ils ont à faire….
    Leurs chiens, leurs traitres par exellences….




    6
  • Larbi Anti-impunite’
    22 septembre 2018 at 10 h 54 min - Reply

    Il n’a rien dit ce diplomate-barbouze a part que deux de ces agents ont ete’assassiner dans deux actions « terroristes » differentes, l’une dans l’attentats de Trebes en 2018 et l’autre dans l’attentat de charlie hebdo.
    Il dit que la France, donc c’est lui-meme qui etait en charge et a envoyer des enfants francais en syrie pour combattre avec des armes et que la France a envoyer des armes, moyens de guerres et finances pour detruire la syrie, et par ricochet diminuer et incruster le complexe d’inferiorite’ aux musulmans du monde entier.
    Il admet que bouteflika est le seul homme au monde mort-vivant qui occupant un poste de president d’une pseudo-Republique et aspire a un autres mandats en tant que president invalide cerebrale et physique, au monde.
    Il confirme que la famille du president, donc le president et sa famille sont les plus grand corrompu en Algerie, et que lui meme en tant que Barbouze, le degre’ de corruption l’a choque’.
    Il confirme que les nouveaux riches et capitaine d’industrie en Algerie sont des objets (eux, leurs familles, fabriques, comptes en banque en Algerie et a l’etranger et leurs forum et associations) fabriquer par l’Etats qui n’existe que sur papier.
    Il confirme que l’etats c’est l’armee’et l’armee’c’est l’etats avec sa sonatrach.

    Enfin, un barbouze qui confirme ce que nous savons et subissons! Mais ne dit mots sur les facilite’ qu’il a octroyer aux differents corrompu de ce niveau en France, ni sur leurs corrupteurs et facilitateurs. Les Italiens, pays originaire de la Mafia et plus clean que la France (affaire ENI-Saipem et Sonatrach/Khelil/Bdjaoui).




    6
  • Congrès du Changement Démocratique