Édition du
13 December 2018

MASCARA : CALIFORNIE DE L’ALGERIE  

                   C’est peut être un changement de saison

 

 

La culture  californienne de tout ce qui se rapporte à  la prospérité et au bien-être de l’être humain s’exporte au moindre coût et elle est très bien connue dans les quatre coins de la planète terre à travers des chansons, des poèmes et  une super industrie  productrice de culture  qu’est la cinématographique  de HOLLYWOOD, ainsi que la production musicale et le divertissement, un art le plus répandu en Californie grâce au cinéma  qui consomme le temps  vide des californiens. Le cinéma est le 7ieme art  dont sa source est bien Hollywood. La Californie est devenue une ville  modèle unique  au monde, qui est devenue par convoitise  positive  et une référence de jumelage. C’est pourquoi, chez nous à entendre un ex.. Premier ministre  Abdekmalek Sellal, le directeur de campagne de Bouteflika, qui  avait enchaîné les meetings dans différentes villes du pays depuis plusieurs jours, c’était un lundi 7 mars 2014 à Mascara. Et devant les Mascaréens, esquivant volontairement  les sujets épineux actuels que les algériens le vivent très mal( Hogra –injustice-chômage-corruption-passe-droit, saleté, ruralisation urbaine bureaucratie,recession…). À la foule qui scandait des «Mohammadia wilaya», «M’âskar machi Bejaia (Mascara n’est pas Bejaia)» ou encore «Bouteflika raïsna (Bouteflika notre président)»,  devant  ce  speech  de campagne, le directeur de campagne du président candidat  absent a promis : «Nous ferons de cette wilaya un pôle agricole par excellence.» avant de rajouter plus de miel  «Mascara sera la Californie de l’Algérie !» et deviendra le rêve mascarien ! et non des Algériens..

Par ailleurs,  et depuis  cette date à aujourd’hui à  Mascara  les gens commencent a savourer  amèrement  la saison « automniere » mais aussi supporter difficilement  la saison de la rentrée sociale  avec en  guise d’un  mouton fête oblige  qui représente  plus de deux mois de salaire pour un lambda fonctionnaire, le trousseau vestimentaire et affaires scolaires , dépenses obligatoires dont les prix ne cessent de grimper  très hauts devant la mauvaise valeur du Dinar, une hyperinflation qui chasse l’inflation en plus d’un contexte environnementale désespérant ,  il n’est pas jolie ,ni gai, ni bien   , c’est sale de partout et le sourire des gens ne figure plus  sur les facettes des « Ghachis » surtout durant  cette début de saison. Il n’y a  que   le soleil qui est propre et chaud et qui fait brillé  l’atmosphère pour que la ville se réchauffe et fait semblant de vivre.

Je m’attendais en tant que Mascarien devenu Californien   en rêvant que je pourrai déjeuner dans mon petit  beau jardin tout en dégustant de la pomme de terre Mascarienne venant directement de mon petit  jolie jardin, avec une salade verte bio et comme dessert un raisin  muscat   gros comme « ca ». Du poisson frais acheté  de bonheur du marché très animé  de la ville, profitant de petit laps de temps pour zapper la TV sur une série noire de pomme de terre.  Une ville devenue la Californie d’Algérie comme disait virtuellement  notre ex. Premier ou dernier ministre que je sache !en faisant analogie aux  Amériques ou  aux  amérindiens.  L’histoire de la Californie  a débuté par la fameuse histoire de la  ruée vers l’or qui a transformé profondément  la contrée    faisant de la Californie le symbole  et mythe  même du « Rêve Américain » la population de  San Francisco augmentant alors de manière exponentielle. C’est de cette façon qu’a débuté la Californie américaine par contre, celle de Mascara n’a pas été dévoilée par Monsieur qui ignore totalement  les prémices de l’histoire de la  naissance et de l’évolution positive de la contrée californienne qui reste un modèle prisé par tout le monde.

Aujourd’hui, la Californie compte près de 40 millions d’habitants presque la population d’Algérie,  les métropoles les plus peuplées de l’État  californien  sont :

 *Los Angeles (18 millions d’habitants) capitale mondiale du cinéma  

*la  région de la baie de San Francisco (8 millions d’habitants), capitale mondiale de la haute technologie. 

* San Diego (3 millions d’habitants), grand centre militaire. 

* Sacramento (2,5 millions d’habitants), capitale de l’État, possède une économie puissante et dynamique, il s’agit en effet du premier État des États-Unis en termes de  produit intérieur (PIB) représente à elle seule 13 % du PIB des États-Unis (2008).  L’innovation est l’atout majeur californien et se traduit par la présence de centres de recherche, d’Universités prestigieuses et de pôles de  Technologie de pointe. La Californie à elle seule représente un quart de la totalité des  brevets déposés aux États-Unis. La Californie est également devenue le premier Etat des USA pourvoyeur d’emploi industriel. Le secteur de la culture a acquis une renommée mondiale grâce notamment à l’industrie cinématographique de Hollywood (bois de houx) et la production musicale. Si la Californie  était un État indépendant, elle serait  classée la sixième puissance mondiale devant la France avec un PIB de 2 459 milliards de $ courants (2015). La croissance (33,9 % entre 2001 et 2006) est supérieure à celle des États-Unis (30,4 % sur la même période).

La Californie attire 14 milliards de $ d’investissements en  capital risque (2008). Elle se classe au premier rang des États américains pour l’implantation d’entreprises étrangères et pour les IDE. Les trois principaux investisseurs sont le Japon, la GB et les Pays Bas. L’État possède l’une des plus importantes concentrations de banques internationales et de consulats.

Les explications de la puissance californienne sont diverses : la Californie dispose de ressources naturelles abondantes ( bois,  minerai, cours d’eau), d’une population nombreuse à haut niveau de vie d’une main d’œuvre abondante et qualifiée : la population active est de 18,1 millions (2007) et 29,5 % des plus de 25 ans ont au moins un diplôme de l’enseignement supérieur (2007). L’économie bénéficie de la présence de centres de recherche et d’universités prestigieuses qui assurent en grande partie l’innovation. La Californie représente 24 % des 93 665 brevets déposés en 2007 aux États-Unis. Parmi les grands groupes qui ont leur  siège social en Californie figurent Hewlett-Packard, Wells Safeway et bien d’autres…ou. Cependant, le dynamisme économique de l’État repose aussi sur les  PME : 96,3 % des entreprises californiennes emploient moins de 50 salariés (2009). Enfin, la Californie est bien intégrée à la  mondialisation : elle est en relation avec les pays dynamiques de l’Asie orientale et partage une frontière avec le Mexique qui constitue une importante réserve de main d’œuvre à faible coût.

La tranquillité et la prospérité ne laissent plus de place pour placer une idée noire qui puisse assombrir une telle journée radieuse mais comme tout est possible  profitant de cette journée de soleil comme nous savourons ,le bon raisin du temps de l’émir Abdelkader dans sa smala  et la dégustation de la pomme de terre qui a fait des ravages en blagues  semblables aux blagues belges, sur les hauteurs de Pompéi oh ! pardon de mascara. Même si nous avons envie de rester à mascara  la terre continue de tourner comme disait « Gallilé ».les journées d’automnes commencent à se raccourcir, on ne voie plus de rosée du matin car tout est sec et aride, nous basculons vers une saison ou le grenadier fait son apparition et  représente une norme de misère pour le loup  d’après  les dires d’une légende de nos grands-parents.

 Mais comme tout, mais vraiment tout bascule  même l’espoir de ressembler à la Californie ? du renouveau économique peut être avec le peu qui reste de cette rente pétrolière, un rafistolage du rêve américain que notre premier ministre « Sellal » nous a promis en tant que premier responsable du pays et prenant le  peuple algérien à témoin, même ceux qui se trouvent ailleurs peuvent témoigner. Quand on parle de rêve il faut penser à un ’avenir radieux. Les Mascariens  croyaient  fort bien que demain, ils seront riches, plus agréables, plus éduquer, plus humains  et puis toujours plus  Demain notre Mascara serait meilleur , peut plus que la Californie et nous pourrons de ce fait la contribuer à rendre le reste des villes et villages meilleurs sans la pomme de terre.

 Vous allez me dire comment, il fallait poser la question à Mr Sellal bon sens !

Peut être que nos inventeurs vont pouvoir c’est certain ils trouveront quelques choses de bien ou de mal la je n’en sais rien !

Vous me dite comme Face book ! Mais moi je n’ai pas un « Apple »  ni Google à mascara   pardi !

 Les hommes d’affaires de mascara vont probablement suite a la promesse de M sellal  innover comme ils l’on fait avec la pomme de terre  et nos politiciens  allaient booster mascara  selon la promesse de M Sellal à sa véritable grandeur tout en mettant des dispositifs, des lois et règlements pour résoudre tous les problèmes de corruption , de gouvernance, de saleté, de respect du bien ,du respect de la loi , du mensonge, de l’hypocrisie, du détournement, de la justice….

C’est un Eden d’Algérie  non c’est une Californie  de « mascarade » .

. En revanche, nous avons un faible pour les bonimenteurs de foire et les charlatans. Ce sont de sympathiques  politiciens imposteurs.

 Ils nous promettent des réductions d’impôt  c’est-à-dire ils permettent aux gens de conserver une part plus importante de l’argent qu’ils ont gagné mais avec la malice politicienne  c’est l’inflation qui reprendra plus que cette réduction faite vos calculs Messieurs.

 Monsieur Sellal a oublié de nous dire  que la clé de sésame à été en possession des prédateurs et le trésor d’Ali baba  ne reste que la grotte  en pierre pouvant constituer un hangar de chambre froide naturel pour la pomme de terre.

Le rêve  du Mascarien  une avalanche  d’’investissements. Pas de chômage, pas  de crise de logement, plus  de consommation de belle vie , les jardins de Mascara  s’épanouissent, des centres de recherches et d’innovations ,d’universités prestigieuses, des grosses têtes pleines d’idées  et  voir les constructions perçant  le bleu azur  du  ciel c’est une Californie qui dépasse de loin  ceux Abou Dahbi  .

Mais attend… il y a un hic. Le  prix du pétrole  baisse la recette baisse, les idées patinent,  et les bêtises augmentent et on se dit à chaque rencontre  Labess (l’a baisse ! ) c’est-à-dire que le niveau de vie et le pouvoir d’achat baissent !

Il faut bien que l’argent vienne de quelque part, il ne faut pas trop compter sur le  travail. C’est la seule denrée et ressource  qui manque le moins comme disait la Fable  de la fontaine dans le « laboureur et ses enfants ». Au bout du compte, toute la richesse  algérienne provient des accords gagnant-gagnant   Hydrocarbure –extérieur conclus par les politiciens  ordinaires sous ordres des  prédateurs. Mascara, la promesse et le rêve  c’est comme l’histoire d’un instituteur questionnant un élève  en lui disant que Mascara avait enfanté trois grandes figures dans l’histoire algérien.

 Tout content l’élève répond « Beloumi » « Beloumi » »Beloumi » repris en chœur par l’ensemble des élèves de la classe ensuite ,la seconde personnalité c’est peut être « Amir AEK »  et enfin avant de s’assoir la troisième légende c’est  la « pomme de terre »  et l’instituteur  le gifle en lui disant tu me traites de pomme de terre  « sale gote !bni salegote! »(sale gosse fils de salegosse )

 Alors pour terminer revenant à  mascara  qui croule dans la saleté, le cadre de vie laisse à désirer le rêve n’est  qu’une chimère trop mal interprétée par un ex. premier ministre. Le rêve américain et celui de mascara s’effilochent dans un système qui fonctionne au moindre effort ou l’incompétence et la médiocrité transforme le rêve en cauchemar !  Apprendre bien avant l’art et la manière de plumer l’oie grasse ……

Et toutes les rentes détournent cette richesse de ceux qui l’ont gagnée en direction de ceux qui n’en ont rien fait.

D’un point de vue macroéconomique ensuite, comment, quand et qui paye, ce n’est qu’une question de détail. Les Mascariens le savent très très bien !

Comme l’Etat, inconstant, n’a pas réussi à maîtriser le pays, les dépenses de  de tous les secteurs ou le coût de l’empire, toute réduction fiscale  ou promesse d’un jour meilleurs ayant lieu maintenant n’est qu’une tromperie de plus.

 Peu importe comment, les électeurs « Ghachis »  devront donner encore plus d’argent aux  faux élites et leurs maîtres prédateurs.

Et  voilà le pays basculera un peu plus vers la faillite alors qu’en est il de la pauvre Mascara…

 

 

 BENALLAL MOHAMED   écrivain


Nombre de lectures : 2216
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • RATIA
    23 septembre 2018 at 19 h 46 min - Reply

    ça restera dans les annales de la littérature algérienne. Un livre marquera bien l’événement de cette mascarade de Sellal.




    8
  • Ali
    23 septembre 2018 at 21 h 26 min - Reply

    En 2000, 0n nous vendait bien, « dans 20 ans l’Algerie sera le Singapour de l’afrique »???
    Les 20 années sont passées, constat? on est même pas l’arriere court du continent!!!
    On a à faire à des fous, de vrais dingues mythomanes…..




    14
  • Azzi
    24 septembre 2018 at 10 h 00 min - Reply

    C’est vrais les algériens ne sont pas tous des génies, mais comme même il faut un certain minimum de respect pour ne pas lui dire n’importe quoi. La Californie fait partie d’un grand pays qui a réussit d’être le leadership dans le monde pour une longue durée et à présent. Moi je ne croix pas même si vous disiez on sera les premiers au Maghreb arabe, car il y a des signes qu’on peut les lire pour comprendre.
    Vous continuez à nous étranglé malgré toute notre immense richesse.




    2
  • Mahindad
    26 septembre 2018 at 8 h 25 min - Reply

    Belle balade à Hollywood oh pardon je voulais dire mascara




    1
  • Congrès du Changement Démocratique