Édition du
13 December 2018

Les étudiants en mastère en colère

Défaillance du système d’inscription

Les étudiants en mastère en colère

El Watan
11 OCTOBRE 2018

Echec ! C’est le terme utilisé par les étudiants en 1re année de mastère des différents établissements universitaires du pays, après la défaillance de la plateforme mise en ligne par le ministère de tutelle.

Cette dernière, censée faciliter la tâche d’inscription et de consultation des résultats, était inaccessible pendant plusieurs jours.

Les résultats affichés à travers le site ont également suscité une grande incompréhension chez les étudiants qui, venant de diverses régions du pays, ont tenu, hier, un rassemblement devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur.

«J’ai été major de promo pendant mes 3 années de licence, comment puis-je aujourd’hui être rejeté et privé de mon droit au mastère ?» s’interroge un des étudiants lésés.

Il n’est pas le seul cas, puisque plusieurs de ses camarades ont été surpris par ces résultats qui ne prennent en aucun cas en compte leurs véritables moyennes. «Le malheur est qu’il nous a été notifié à travers cette plateforme, qui était inaccessible pendant plusieurs jours, que nous n’avions pas droit au recours.

Depuis quand nous n’avons pas le droit de contester une décision, surtout lorsqu’elle est infondée et incompréhensible ? Surtout que les exclus du mastère sont dans leur majorité parmi les 200 premiers de leur promo.

Nous avons été encore plus surpris lorsque nous avons découvert que des étudiants qui avaient de faibles moyennes ont été acceptés en 1re année de mastère et les majors de promo non», rétorque Aziz, un des étudiants protestataires.

Selon lui, le plus «aberrant» est le «mutisme» du ministère de l’Enseignement supérieur. Les étudiants, dans la grande incertitude et face à une pareille injustice, ont été «ballottés» entre le ministère et leurs facultés respectives.

Au moment où le département de Tahar Hadjar déclare avoir instruit les différents établissements du pays de recevoir les étudiants, ces facultés refusent de le faire et les envoient au ministère. Contrairement aux étudiants du Centre, ceux des autres régions ont été «malmenés» par ce déplacement qui, en réalité, n’a abouti à rien, ou presque.

Tard dans l’après-midi d’hier, certaines services des universités ont bougé et ont enfin accepté de recevoir les étudiants protestataires.

Par ailleurs, l’université d’Alger 3, dont le chargé de la pédagogie, Mustapha Bennabi, s’exprimant sur la chaîne privée Dzair TV, a déculpabilisé la plateforme en ligne et accusé les étudiants.

Pour lui, ces derniers ont dû commettre des erreurs dans la procédure d’inscription. Au moment où certaines universités commencent à ouvrir le champ des recours à ces étudiants, le ministère observe le mutisme.


Nombre de lectures : 1155
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Benzerga Mohamed
    11 octobre 2018 at 11 h 10 min - Reply

    il n’ y a rien à dire sur cela, c’est la défaillance de tout un état pas seulement un de ses département. malheureusement




    0
    • mohamed
      11 octobre 2018 at 17 h 27 min - Reply

      L’incompétence, l’antinationalisme font des ravages dans ce pays – Le plus révoltant, c’est que ces incompétents sont assurés de l’impunité. C’est l’arbitraire à outrance !




      0
  • Ali
    12 octobre 2018 at 1 h 12 min - Reply

    « Université Alger3 », l’art de l’inversion accusatoire, la plus degueullasse qui soit, foutre sur la tronche des etudiants, leurs propres fautes…
    Ou est l’integrité, le progressisme que doit s’appliquer alger3????
    alger3, n’excel en realité, qu’en science « molles »
    « AUX ETUDIANTS ALGERIENS BARREZ VOUS DE CE PAYS D’INJUSTICES, SAUVEZ VOTRE AVENIR, ALLEZ ENRICHIR D’AUTRES NATIONS, FUYEZ LA MALHONNETETÉ, PARTEZ DEVELLOPER VOS COMPETENCES, AMELIORÉ VOTRE EXISTENCE AILLEURS, TENTEZ VOTRE CHANCE EN EUROPE, AUX USA, N’AILLEZ PAS PEUR CAR LA CHANCE SOURIT AUX AUDACIEUX »
    ICI VOUS MORT…..




    0
  • Kader
    14 octobre 2018 at 11 h 54 min - Reply

    la présidence doit faire le ménage dans les universités algériennes il y a trop de magouilles et favoritisme.




    1
  • kamel
    14 octobre 2018 at 17 h 22 min - Reply

    a l universite d alger1 c la grève des enseignants la fac devient invivable tous les rapports a la tutelle n ont servi a rien…….




    0
  • HALIMA
    15 octobre 2018 at 23 h 57 min - Reply

    et l’université d’Alger 2 qui mélange nos moyennes, qui a inscrit des 10 en master et a rejeté des 15/20 ! la pagaille à Bouzarrea ! l’administration choisit même le master à notre place !




    0
  • Congrès du Changement Démocratique