Édition du
21 November 2018

ANP : cinq généraux-majors devant le juge d’instruction près le tribunal militaire de Blida pour « corruption »

 Par Hakim Megatli| 14 Octobre 2018 | 11:33

Cinq généraux-majors, récemment touchés par la vague des limogeages décidés par le président de la république, comparaissaient dimanche devant le juge d’instruction près le tribunal militaire de Blida pour chef d’inculpation  de  « corruption », rapporte le journal En Nahar.

Il s’agit en l’occurrence, de l’ancien patron de la Gendarmerie Nationale  , le général-major- Menad Nouba,  de l’ex chef de la première région militaire , le général-major Habib Chentouf,  de l’ex chef de la deuxième région militaire, le général-major Said Bey, de l’ex chef de la 4éme région militaire , le Général Abderazak Chérif et  de l’ex  directeur des services financiers au ministère de la Défense, le général –major Boudjemaâ Boudouaouer

Ces cinq officiers supérieurs doivent répondre des accusations de « corruption », « enrichissement illicite » et « utilisation de la haute fonction à des fins personnelles », selon Enahar.

Pour rappel, ajoute la même source, les mis en cause ont vu, le mois de septembre dernier, leur passeports retirés, après avoir fait précédemment l’objet  d’une ISTN (interdiction de sortie du territoire national).


Nombre de lectures : 1132
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Larbi Anti-impunite’
    14 octobre 2018 at 15 h 14 min - Reply

    Ils ont vole’ qui? Ils ont vole’ quoi? quand? comment? ca a durer combien? qui etait leurs chef? Qui juge qui?

    Hamel avait juste dans ce cas vraiment raison, un corrompu ne peut juge’ un autre corrompu.

    Que faire de ceux qui ont vole’ la vie des centaines de milliers d’Algerien? Detruit l’avenir et le reve de millions de citoyens Algeriens?




    4
  • Dria
    14 octobre 2018 at 16 h 58 min - Reply

    Ne manque le « capo dei capi » le général Gaid Salah qui les as parrainé durant des années.

    Si on avait une vraie justice, on n’en douterais point de la volonté de ce dernier , mais connaissant tous la justice algerienne et sa manipulation..

    On conclut que c’est un règlement de compte, qui est bénéfique pour nous avec des généraux verreux en moins , tant mieux pourvu que ça continu…




    1
  • tarak
    14 octobre 2018 at 23 h 19 min - Reply

    Bonsoir à tous

    On ne peut pas laisser des putschistes en liberté car c’est dangereux pour la santé de Fahamatouhou.




    1
  • CONAN LE CONSTRUCTEUR
    15 octobre 2018 at 10 h 59 min - Reply

    LA CRISE ACTUELLE QUI SECOUE SECRÈTEMENT LE POUVOIR AUJOURD’HUI EST LA CONSÉQUENCE FÂCHEUSE DE LA GUERRE SECRÈTE FÉROCE QUI SÉVIT ACTUELLEMENT AU SEIN DU POUVOIR ALGERIEN A L’ABRI DES REGARDS DU MONDE ENTIER ET DU PEUPLE ALGERIEN ENTRE 2 CLANS BIEN DISTINCTS ( LE CLAN DE OUDJDA , OUEST ALGERIEN , NEDROMA ) DIRIGE PAR LES FRÈRES DE BOUTEFLIKA ET LE CLAN DE L’EST ALGERIEN DIRIGE PAR LE GENERAL GAID SALAH . CETTE GUERRE EST MOTIVÉE PAR LA PROCHAINE ELECTION PRÉSIDENTIELLE D’AVRIL 2019 EN ALGERIE. LE CLAN DE L’OUEST ALGERIEN RECHERCHE L’APPROBATION ET LE SOUTIEN DE L’ARMÉE POUR PERMETTRE A BOUTEFLIKA DE BRIGUER UN 5 EME MANDAT QUI SOUS ENTEND L’ÉVENTUELLE EMPRISE FUTURE DU POUVOIR ALGERIEN ET L’ARMÉE PAR LES FRÈRES DE BOUTEFLIKA ET L’ÉJECTION DE GAID SALAH DE SON POSTE DE MINISTRE DE LA DÉFENSE ET LE FAIRE REMPLACER PAR ATHMANE TARTAG . LE CLAN DE L’EST DIRIGE PAR GAID SALAH FAIT TOUT POUR EVITER CE PIÈGE QUE LUI TEND LE CLAN DE L’OUEST ET OEUVRE INLASSABLEMENT AVEC LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION POUR ÉLOIGNER TOUS LES DANGERS QUI PLANENT SUR LUI EN ÉCARTANT DE L’ARMÉE TOUS CEUX QUI SERVIRAIENT ENCORE LA CAUSE DU CLAN DE OUDJDA ET LES FRÈRES DE BOUTEFLIKA




    3
  • Congrès du Changement Démocratique