Édition du
21 November 2018

Dans la tête de Bachar al-Assad

FAROUK MARDAM-BEY
ZIAD MAJED
SUBHI HADIDI

Aucune notion de science politique ne peut définir la nature du pouvoir de Bachar al-Assad.
Ressemblant par certains traits aux dictatures d’Amérique latine, par d’autres aux anciens régimes d’Europe de l’Est, il s’en distingue par son caractère héréditaire et communautaire, une propension inouïe à la violence contre son peuple.
Massacres génocidaires, bombardements “conventionnels”, attaques chimiques, Bachar al-Assad franchit impunément toutes les lignes rouges. On l’imagine s’adressant, en fils reconnaissant, au spectre de son géniteur : “Tu as massacré 20 000 personnes à Hama ? Moi, c’est beaucoup plus, beaucoup beaucoup plus, on compte les morts par centaines de milliers. Je ne te cache pas que j’ai été aidé par toutes sortes d’amis, les Iraniens et les Russes en particulier…”
Au fil des pages, les auteurs dessinent le portrait d’un tyran à l’image moderne et lisse, qui a su perfectionner un système : parti unique, le Baath, élections truquées, enrichissements claniques mafieux, diabolisation de l’opposition, tortures, exécutions sommaires, police secrète omniprésente, armée d’informateurs, muftis et patriarches à sa botte, instrumentalisation du conflit israélo-palestinien… Pour aboutir à un modèle totalitaire qui n’a rien à envier aux pires dictatures de l’histoire et n’a pas gêné ses soutiens occidentaux venus tant de l’extrême droite, naturellement antidémocratique, que de la gauche “anti-impérialiste”.
Et pendant ce temps la Syrie devenait l’enfer d’une autre planète.

Editions Actes-Sud
Octobre 2018


Nombre de lectures : 408
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • sacco et vanzetti
    6 novembre 2018 at 19 h 56 min - Reply

    Bashar le sanguinaire et ses alliés monstrueux poutine, rohani ,nassrallah Tout comme jadis hitler, mussolini,pol pôt et autres pinochet ne sont que des predateurs, des esprits des tenebres, des dechets de l’ humanité.Des monstre a visage humain




    1
  • tarak
    7 novembre 2018 at 1 h 44 min - Reply

    Bonsoir à tous

    La volte face des occidentaux et à leur tête les USA devant les massacres des populations syriennes par ce pharaon de notre époque s’explique par le soutien sioniste au régime des ASSAD (père et fils), donc intouchable. Les russes viennent sauver la face des occidentaux par l’intervention directe dans le champ de bataille contre les révolutionnaires (quand il s’agit de la sécurité d’israel tout le monde participe y compris les régimes arabes despotiques).
    Notons bien que DAECH a été crée pour sauver le régime du pharaon syrien suivant le principe de  »l’ennemi de mon ennemi est mon ami ».




    1
  • Congrès du Changement Démocratique