Édition du
11 December 2018

L’Algérie serait-elle devenue la nouvelle proie de l’occident?

Salim METREF

Ils se sont déjà concertés. Depuis longtemps. Depuis que nous-mêmes avons perdu le fil conducteur de notre histoire. Nous ne sommes plus que l’ombre de nous-mêmes et nous nous déployons dans la pénombre du temps qui passe. La chasse est ouverte et les crocs déjà aiguisés. Naïfs ceux qui pensent que tout  ne serait que compassion. Les puissances occidentales, l’histoire du monde l’a souvent démontré, n’agressent, ne combattent et ne respectent que ceux qui sont dignes et qui défendent leurs pays. Les autres sont eux amadoués, cajolés puis étreints jusqu’à l’agonie, l’étouffement et la mort subite.

L’oligarchie mondiale et mondialiste qui nous est inaccessible définit les règles et de nombreux pays s’y plient. La France est prise elle-aussi dans les mailles des stratèges du dépouillement, ceux qui achètent tout ce qui est à vendre et ne créent rien de nouveau. Et n’entendons-nous pas les forces dites nationales de ce pays clamer haut et fort que l’hexagone appartient déjà à d’autres et que la démocratie n’y est peut-être plus que spectacle et illusions.

Ces puissances de l’argent et de la guerre qui régentent le monde et définissent les règles du jeu connaissent nos forces et nos faiblesses. Et nos renoncements.

Ils ont déjà tout vu et revu. Ils connaissent la musique puisqu’ils ont eux-mêmes écrit la partition. Ils nous dépouilleront de toutes nos richesses et commenceront par celles qui nous sont le plus cher et qui engagent l’avenir de nos enfants. Ils dépèceront aussi nos terres, les plus fertiles et les plus cultivables. Ils prendront aussi notre meilleur capital, le capital humain sans lequel rien ne peut se faire, les meilleurs et notamment ces blouses blanches a qui l’on a professé que seuls les coups font office de dialogue. Ils ont aussi leurs missionnés à qui l’on a appris à s’auto-haïr et à se faire hara-kiri.

Et il faut faire place nette. Ceux qui parmi nous innovent, sont créatifs et investissent dans les domaines les plus sensibles et les plus pertinents sont priés de débarrasser les lieux et d’aller investir ailleurs.

Ce pays est désormais écartelé entre pyromanes et prédateurs. Ce pays à mal. Qui peut s’en soucier. Quant à ceux qui choisissent ces moments difficiles que nous traversons pour nous proposer leur amitié et leur bon voisinage, espérons que cette fois-ci leur offre est sincère et qu’ils comprennent eux aussi, tout comme certains le pensent ici, que ce qui unit est bien plus fort que ce qui divise.


Nombre de lectures : 1515
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • khaled Boulaziz
    13 novembre 2018 at 15 h 18 min - Reply
  • Dria
    13 novembre 2018 at 18 h 59 min - Reply

    Il se trouve qu’on arrive pas a délocalisé les Pyromanes et Prédateurs de l’intérieur c’est en luttant contre ces derniers qu’on arrivera à faire face à leur maître d’outre mer. Et ce n’est certainement pas avec des écrits et des flash à « la3lam ya Boualem » ou des films à la » Morad Bensafi » qu’on va inverser la vapeur et prémunir la nation et l’avenir de nos enfants.
    Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.




    6
  • Dria
    13 novembre 2018 at 19 h 11 min - Reply

    « Proie » nous l’avons été, nous le sommes et nous le serons.Une Proie n’est pas toujours synonyme de « gibier facile ». Bien qu’une proie peut piéger ses prédateurs quand elle les connait bien….




    7
  • ZIANI
    14 novembre 2018 at 16 h 06 min - Reply

    Concernant l’oligarchie mondialiste, en realité pouvoir talmudo-messianiste. Je pense que depuis toujours, « nos » dirigeants auto-elus ont fait tellement de concessions afin de garder les rennes du pouvoir, qu’ils en sont devenus leurs super-vassaux, à un point que maintenant la classe politique local travail en sous marin ou en cachette afin de normaliser les relations avec l’etat sionistes pour ensuite afficher officiellement reconnaissances et relations politico-commercials avec les juifs.
    Le pouvoir affiche depuis toujours sa rage contre l’islam, voyez 12 ans de guerre civil personne en prison aucunes comdanations depuis alors qu’ils sont totalement responsables des massacres disparitions viols de civils et assassinats de policiers et de journalistes.
    Leurs avoir à l’etranger tous sans exeptions connu de la gouvernance mondial, sont bien garder et trés bien gérer par des banques et des gestionnaires de patrimoines à ce jours aucunes saisines n’a eté operer à leurs encontres.
    Les juifo mondialistes detiennent deja absolument tout chez nous et l’année 2019 sera encore pour eux, car il est prevu que l’etat se debarasse d’une partie des fleurons de l’economie national, sonelgaz, air algerie, et tenez vous bien de certaine parcelle de sonatrach, à peine ouvert, plus de 40% du nouvel aeroport est detenu par des sociétés privées.
    Au fait pourquoi JAKATALI au moins 1fois par mois viens « visiter » ses sbires ici chez lui comme il aime à le dire? pour ceux qui ont de la famille flics gradé ou à la tour de controle de l’aeroport, vous comfirmerons.




    6
  • klouzazna
    16 novembre 2018 at 16 h 59 min - Reply

    que l’etranger essaye de defendre ses interets ici est tout a faut legitime, c’est son devoir vis a vis de ses populations … c’est de voir des citoyens de l’interieur defendre les interets de cet etranger que reside le vrai probleme … churchill l’a dit …son pays n’a pas des amis eternels mais des interets permanents …




    1
  • Congrès du Changement Démocratique