Édition du
11 December 2018

Après avoir « dégagé » Bouhadja, Djamel Ould Abbés « dégage » du FLN

14/11/2018 

Le Secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, a présenté sa démission de la tête du parti, rapporte annonce la chaîne de télévision privée Ennahar TV, proche du pouvoir.

C’est l’actuel président de l’APN, Mouad Bouchareb, qui dirigerait le directoire assurant la présidence du parti jusqu’au congrès, selon la même source.

Djamel Ould Abbès a démissionné “pour mettre fin à une crise interne” au parti, indique de manière sibylline la chaîne qui est au cœur du jeu politico-médiatique qui se déroule au sein du pouvoir à quelques mois de la présidentielles.

Ennahar TV rajoute par ailleurs, citant une source interne au parti, que Djamel Ould Abbès a déposé une demande de congé médical de longue durée, “après avoir subi un malaise cardiaque”.

L’agence de presse officielle, APS, évoque également “des soucis de santé”.

Djamel Ould Abbès, qui s’est distingué, en tant que Secrétaire général du parti, par des déclarations jugées “comiques” et qui lui valent des moqueries sur les réseaux sociaux, avait remplacé Amar Saïdani à la tête du FLN le 22 octobre 2016.

Ce dernier avait présenté sa démission “surprise” après avoir été le fer de lance médiatique du clan présidentiel contre le général Toufik.

Djamel Ould Abbès, qui a exprimé avec un excès confinant à la caricature sa vénération pour le président Bouteflika, le qualifiant de “miracle de siècle” et de “lion”, ne fera sans doute pas partie de l’attelage de la présidentielle.

Sa dernière “victoire” contre l’ancien président de l’APN , Saïd Bouhadja, déchu par les députés de la coalition présidentielle est donc sans lendemain. Après avoir «“dégagé” Bouhadja, c’est au tour de Ould Abbès de “dégager”. Un événement sans lisibilité de plus à quelques mois de la présidentielle.


Nombre de lectures : 1877
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • barim
    14 novembre 2018 at 17 h 07 min - Reply

    il n’a fait que du mal a tout le monde m^me a son président…




    6
  • Abdellah Chebbah
    14 novembre 2018 at 17 h 40 min - Reply

    Non évènement. Procédure normale.




    6
  • Bendi
    14 novembre 2018 at 17 h 41 min - Reply

    ce n ‘est pas nos oignons qu’ ils aillent tous en enfer, Le pays vogue a la derive et on nous parle de bagarre de chiffoniers.




    7
  • ZIANI
    14 novembre 2018 at 18 h 13 min - Reply

    Larioul est degagé pour qu’il soit remplacer par un autre bouricot.
    Ces « politiques » sont comme le chien qui se mord la queue




    7
  • Dria
    14 novembre 2018 at 18 h 44 min - Reply

    Raison de « santé » mon œil, au pays de la « chaise roulante » la santé n’est point un problème pour demeurer au pouvoir.

    Cependant les sièges sont éjectables,et les décideurs de l’ombre sont intraitables quand le cabinet noir appuie sur le poussoir personne ne discute la décision…

    Ould Lahbess ton rôle s’arrête là , le nouveau scénario commence deja, tu reviendra en tant que figurant et peut être en tant que candidat a la présidentielle, il n’ y a que les algériens qui me comprendront , Arkeb weskut la vie continue




    7
  • klouzazna
    14 novembre 2018 at 20 h 00 min - Reply

    c’est le malaise du mal etre qui la foudrayer … a force de s’inventer des personnages … il s’est lui meme fait sauter kes plombs…. toute cette cogitation mentale ca a toujours eu une mauvaise repercution sur la sante physique … il devrait le savoir lui le toubib … mais quand meme bon debarras…




    2
  • Abdellah Chebbah
    14 novembre 2018 at 22 h 48 min - Reply

    Le cirque des marionnettistes aura lieu sans Ould Abbas. Quel dommage. Ce pouvoir qui limoge et place qui il veut va un jour se manifester. Toutes ces marionnettes vont un jour parler. Pour le reste, le cirque aura lieu quand même avec ou sans DOA qui ira probablement finir ses jours chez maman la France aux champs Élysées avec le reste des marionnettes qui l’ont précédés. La-bas, il y aura l’œil de Caen qui les surveillera. Attention aux redditions de compte.




    1
  • tarak
    15 novembre 2018 at 1 h 52 min - Reply

    Bonsoir à tous

    Le pauvre, il est très jeune pour être candidat à la présidentielle, mais Allah yastar ce que ce pouvoir manigance pour rester le plus longtemps possible aux commandes. L’avenir proche nous le dira.




    1
  • Salah-Eddine SIDHOUM
    15 novembre 2018 at 10 h 16 min - Reply

    A-t-il démissionné suite à un malaise cardiaque ou a-t-il eu un malaise cardiaque après qu’il ait été démissionné par ses Maîtres?




    6
  • mohamed
    16 novembre 2018 at 7 h 48 min - Reply

    A la prochaine ordure encore plus polluante –




    1
  • Mahindad
    16 novembre 2018 at 11 h 18 min - Reply

    C’est un cirque de clowns pas plus




    1
  • Saliha M.
    16 novembre 2018 at 18 h 50 min - Reply

    Un autre arioul attend son tour, prochainement,pour laisser sa place à un autre arioul et ainsi de suite,quant aux nombreux spectateurs qui assistent médusés à ce spectacle leur situation est inquiétante car leur retraite est proche sans pouvoir changer quoique se soit à la donne.La situation reste figée comme le reflet d’une chose face à un miroir.Enfin on peut se demander de quel côté se trouve le spectacle ?!




    3
  • Congrès du Changement Démocratique