Édition du
22 July 2019

Harragas et 5e mandat.


Nombre de lectures : 4710
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Meriem
    12 décembre 2018 at 16 h 02 min - Reply

    on ne devrait pas dire HARAGA mais martyrs fuyant la repression, l’ indifference, l hypocrisie et la misere dans leur propre pays,preferant se noyer et se suicider au deshonneur dans leur pays colonisé par les forces du mal

    13
  • Karimo
    12 décembre 2018 at 19 h 07 min - Reply

    Très belle illustration de la 5ème wakhda. Allah la yeouassalhoum.

    7
  • MALEK
    13 décembre 2018 at 14 h 21 min - Reply

    Pour un pays en paix, le peuple est EXPULSÉ de ses terres, comme rarement l’histoire de l’humanité en a vécu…
    Qu’en sera t il dés lors que les premieres balles sortirons des canons en directions du peuples?

    4
  • mohamed
    14 décembre 2018 at 1 h 22 min - Reply

    il n’y a que le fraudeur en chef qui ne comprend pas les haragas – lui, il les méprise parce qu’ils préfèrent mourir que supporter sa gouvernance et son fakhamatouhou !

    4
  • Mahindad
    4 janvier 2019 at 10 h 01 min - Reply

    Le drame c’est que certains chiatine vont jusqu’à mettre leur echec sur le dos de ces martyrs de la hogra.

    1
  • rachid
    10 janvier 2019 at 17 h 56 min - Reply

    Une dictature est un pays dans lequel on n’a pas besoin de passer toute une nuit devant son poste pour apprendre le résultat des élections.

    1
  • Congrès du Changement Démocratique