Édition du
19 March 2019

Ecrits mortels dans des écrins de cristal

Salim METREF

Dans le monde, les blocs qui se prétendent nationalistes ont le vent en poupe. Ils émergent en Europe, en Amérique Latine et aux Etats-Unis. Ils accèdent au pouvoir et la nouvelle sémantique qu’ils déploient est souvent constituée d’un cocktail  d’éléments de langage traditionnel de l’extrême droite pour épater et émouvoir les plus fragiles mas se caractérise aussi par un  nouveau marqueur, une haine viscérale de l’Islam et une passion sans limite pour Israël avec un nouveau credo, annoncer dés son accession au pouvoir le déplacement de son ambassade à Jérusalem.

Ces nouvelles élites qui un peu partout dans le monde accèdent au pouvoir au grand dam des peuples qu’elles réussissent à maintenir sous hypnose drainent dans leur sillage une constellation de morveux de la plume qui par leurs écrits nauséabonds contribuent à semer comme pour les phénomènes de cristallisation des amorces afin que des situations anodines voire inventées de toutes pièces se transforment en chaos.

L’Algérie n’y échappe malheureusement pas et des algériens se prêtent désormais à cet exercice maléfique qui s’il ne venait pas à être contenu s’avérerait mortel pour ce pays.

Encore une fois et nous ne le redirons jamais assez, l’Algérie est libre d’accueillir qui elle veut sur son territoire. Les personnes qui peuvent potentiellement constituer un danger pour notre pays, notre peuple et surtout cette vie redevenue paisible en Algérie et à laquelle nous tenons tant et qui nous est chevillée au corps ne peuvent accéder à notre pays. Nous le disons avec sérénité, sans complexe et tout en respectant aussi bien ce qui est convenu au niveau des relations humaines que nos traditions musulmanes et ancestrales d’hospitalité et d’accueil de l’autre.

Personne ne peut dans ce cadre et en l’occurrence nous donner de leçons. Ni les organisations internationales où leurs démembrements, ni les ONG et ni ces nouveaux journalistes, éperviers du nouvel ordre mondial et vils serviteurs des articulations mondialistes qui aujourd’hui et plus que jamais veulent asservir l’humanité tout entière et contribuent à démembrer le monde notamment musulman en disloquant ses territoires pour mieux le désarticuler.

Aujourd’hui l’humanité tout entière doit se soumettre et les apôtres du chaos ont réussi à investir les organisations internationales et à déployer sous leur parapluie leurs sinistres desseins. L’Algérie qu’on le veuille où pas, constitue l’une des dernières forteresses qui résistent encore à cet ordre nouveau dont les agents les plus actifs, souvent au visage angélique, agissent sous l’étendard des droits de l’homme pour frapper au cœur des peuples et des pays tout entiers.

Il est regrettable que nos médias, surtout les plus naïfs, ne prennent pas conscience du danger et viennent nous pondre des histoires à dormir debout comme cette Miss Algérie et les pseudos relents racistes dont elle aurait été victime après son élection. D’autres fausses informations du même acabit ont pour seul objectif de disloquer notre peuple dont l’unité et l’union est scellée par ce ciment que nul ne peut détruire, l’Islam.

La dose létale de la désinformation et non pas de la mal information est désormais et ici aussi atteinte.

Qui en Algérie pourrait imaginer une seconde où penser par exemple un seul instant qu’une personne  parce que issue de notre sud légendaire que nous aimons tous soit privée d’une consécration qu’elle mérite amplement. Personne. Faisons très attention. Les disciples des Zemmour, Finkielkraut et autres Bernard Henry Levy sont désormais ici chez nous en Algérie. Ils ont fait don de soi à leurs cultures d’adoption et se font souvent sans le savoir hara-kiri. La vigilance doit être de tout instant. Le combat qui s’annonce pour la sauvegarde de notre pays sera  ardu et aussi noble à mener que la bataille d’Icharidien en Haute Kabylie et la guerre de libération nationale déclenchée par de jeunes patriotes algériens un certain 1 novembre 1954. Qu’on se le dise.


Nombre de lectures : 1295
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Congrès du Changement Démocratique