Édition du
26 May 2019

L’interminable attente !

Youcef l’Asnami

Aéroport CDG. Terminal 1. Ce dimanche 13 janvier…

Linda devait prendre un vol à 16h10 pour Mexico avec une escale à Los Angeles d’une dizaine d’heures ! Énorme mais elle a préféré cette solution à un vol direct qui aurait coûté 200 euros de plus..

On se présente à l’enregistrement. Elle tend son passeport et sa réservation à une dame… une beurette

– Votre ESTA SVP ?
– ESTA ? C’est quoi ça ?
– Un visa de transit obligatoire pour tout passager à destination des USA (*Electronic System for Travel Authorization)
– Mais ma fille ne compte pas sortir de l’aéroport Madame. Elle attendra son prochain avion à l’aéroport et on a même prévu des activités qu’elle pourra faire sur place.
– Désolé mais le système ne peut pas enregistrer sa réservation sans l’ESTA

– Mais pourquoi la compagnie n’avertit pas ses passagers de cette obligation ?

– Les passagers sont sensés se renseigner eux-mêmes désolé… Linda commença à paniquer … J’essaye de la calmer…

– Linda calme toi… on trouvera une solution. Positivons ! Je suis là !

– Oui je sais mais ce n’est pas possible que cela tombe sur moi… Puis commence à verser les premières larmes qui m’ont déchirées le cœur…

– Papa je dois être à Mexico lundi. Je ne peux pas reporter… Mon Dieu je ne peux pas… Qu’ai-je fait de mal pour que ça tombe sur moi !

– Ça ne sert à rien de pleurer. Garde ton calme et voyons de ce que l’on peut faire. Pleurer ne sert à rien. Agissons tous les deux… On trouvera une issue ! On était à une heure trente avant la fermeture du guichet d’enregistrement. La beurette nous a vu dans un tel état qu’elle s’est résolue à nous conseiller

– Monsieur il vous reste encore une heure trente de temps. Essayez de faire la demande d’ESTA tout de suite sur Internet Avec un peu de chance vous l’aurez par mail. Sinon vous n’avez pas d’autres choix que de lui prendre un autre billet sans escale aux USA

– Vous pensez qu’on aura du temps ?

– Essayez ! Ne perdez pas de temps SVP. Installez-vous sur le comptoir du fond vous serez plus à l’aise. Voilà l’adresse Internet pour la demande. Attention c’est en anglais et c’est 6 pages de questions dont certaines doivent être justifiées. Et c’est payant. Méfiez vous des sites d’arnaque !

Linda toujours en larmes

– Papa je ne l’aurai jamais… – Essayons. Ne perdons pas de temps. Toi tu vas faire ta demande et moi je vais essayer de voir si je peux te trouver un vol direct sur Mexico ou un vol avec escale mais pas aux USA ! Linda s’installa au comptoir et commença à remplir le formulaire qui beuguait à la moindre erreur… L’enfer.. En plus comme elle voulait faire vite, elle était obligée de corriger plusieurs fois ce qu’elle venait de saisir.

– Linda tu perds plus de temps en tapant vite et en corrigeant qu’en saisissant tranquillement. Encore une fois je suis là et ne t’abandonnerai pas. Alors calme toi et fais les choses correctement. Je m’occupe pendant ce temps de te trouver une autre réservation

– Merci papa… Si tu n’étais pas là je serai devenue folle… Pendant que Linda remplissait son formulaire

– Papa le logiciel refuse EL MEDDAH avec espace. J’ai essayé avec un tiret il le refuse aussi.. et quand j’ai essayé de mettre Elmeddah sans tiret ni espace il me demande de recommencer la saisie à zéro. J’en ai marre, marre, marre ! (en voulant quitter son ordinateur)

– Pas de panique Linda. Recommence ! Chaque minute compte….

– Papa, là ils me demandent si j’ai une autre nationalité. Dois je mentionner la nationalité algérienne ?

– Tu as des justificatifs sur toi ?

– Non !

– Alors coche la case NON !

– Et s’ils savaient que j’ai la double nationalité et que j’ai menti ?

– On ne peut faire autrement. J’ai la preuve de ta nationalité algérienne (passeport scanné et archivé), mais elle est dans la voiture. Je n’aurai pas le temps d’aller la chercher. Coche la case NON STP et continue à remplir uniquement les rubriques obligatoires avec un asterix… Pendant ce temps, je vais rapidement aux renseignements de l’aéroport

– Bonsoir madame, où pourrai je trouver une compagnie pour acheter en urgence un billet pour Mexico

– Vous devez aller au Hall 4… Prenez l’ascenseur pour le 4eme étage et allez au fond à gauche…

– Mais c’est loin ?

– Vous en avez pour quelques minutes en effet… Il fallait se décider vite. L’enregistrement va fermer dans moins d’une demi-heure et Linda n’a toujours pas fini sa demande. Trop risqué de la laisser seule… Trop perturbée et désemparée ! Je reviens vers elle

– Linda il faut que j’aille au Hall 4… mais je préfère te voir finir ta demande sachant qu’on a peu de chances d’avoir ce foutu ESTA ! Pas grave on prendra le temps qu’il faudra pour te trouver un autre vol…Arrête de pleurer STP ! A moins d’une demi-heure de la fermeture de l’enregistrement, elle a fini par remplir le formulaire, payer par carte bancaire et l’envoyer pour validation. On revient vers la beurette…

– Voilà madame le formulaire a été envoyé. Ils disent que la réponse sera faite entre une heure et trois jours

– Oui c’est ce qu’ils disent, mais j’ai vu des cas où la réponse a été donnée en moins de 15 mn. Surtout ne quittez pas des yeux votre messagerie…

– Vous croyez qu’elle a des chances de recevoir une réponse ? – Inchallah ya Rab ! Je me tourne vers Linda

– Voila Linda on ne peut rien faire de plus. On attend la fermeture de l’enregistrement et si on n’a toujours pas de réponses des USA, tant pis, on va prendre le temps de chercher un autre vol..

– OK papa. Je ne saurai jamais comment te remercier. Commence alors l’interminable attente où tout se bouscule dans votre tête. Trouverai je un nouveau vol sur Mexico sans escale ? Si oui à quel prix ? Et puis je m’en fou du prix… L’essentiel est que ma fille parte et que ses larmes cessent de couler. Ce lundi j’ai un entretien, qui risque d’être tendu, avec mon chef de service programmé depuis longtemps. Si je suis appelé à rester à Paris, dois je lui raconter cette mésaventure pour justifier mon absence ? Il est des moments dans nos vies où l’attente vous consume à petit feu. Elle est plus difficile à supporter que son propre objet qu’il soit heureux ou malheureux. J’attendais des nouvelles de la prochaine élection présidentielle algérienne. Cette attente est soudainement passée au second plan, comme les autres attentes relatives aux nouvelles de la famille ou des amis. Restant à proximité du comptoir d’enregistrement, et les yeux rivés sur nos messageries, on commence à chercher sur Internet un autre vol pour aujourd’hui ou demain. Elle de son côté et moi du mien. Déjà que je n’ai jamais aimé les USA. Cet après-midi je les ai maudits autant que j’ai pu. 6 pages de questions pour un simple transit ya Bou Galb ! Pays hautain, maître du monde, dirigé par un guignol avec une administration bloquée. Pourquoi toutes ces questions pour un simple transit ? Elle comme moi n’avions pas trouvé de vol direct Paris-Mexico sans escale. Et le moins cher que l’on a trouvé pour aujourd’hui ou demain c’est un vol avec escale à Londres à plus de 1800 € !

– Linda ce n’est pas grave. Même à 2000 euros ou plus tu iras à Mexico aujourd’hui ou demain ! Sois juste patiente…et stp arrête de pleurer.

– Mais papa ça me fait mal au cœur de voir ce gaspillage d’argent. Je m’en veux de ne pas m’être renseignée. Et j’aurai du t’écouter quand tu m’as dit de tout contrôler avant d’aller à l’aéroport ! Je voulais économiser 200 € en acceptant 10 h d’escale à Los Angeles. Voilà le résultat !

A quelques minutes de la fermeture de l’enregistrement, la beurette en sautant de joie :

– Monsieur, monsieur….. ça y est le système a accepté l’enregistrement de votre fille

– Mais on n’a rien reçu par mail !

– Pas grave le système est connecté à la compagnie. SVP faites vite…. Vos bagages..

– Elle n’a pas de bagages. Juste un bagage à main… Merci infiniment pour votre réactivité.

– Parfait ! Je vais mettre juste une étiquette… Puis elle enregistre Linda… qui était tellement bouleversée qu’elle a perdu la voix. J’ai été très touché par l’attitude de la beurette et la manifestation de sa joie suite au déblocage du système. Parce qu’elle a vu et partagé notre désarroi… Mais je n’ai pas compris comment elle a pu voir la validation de cet ESTA sur sa machine. Et, curieux de nature, je n’avais pas le temps de lui demander des explications.

Je me tourne vers Linda un peu apaisée :

– Voilà Linda ! Tout est bien qui finit bien. Mais même si tu avais raté ce vol on aurait trouvé une autre solution. J’aurai annulé mon covoiturage sur Clermont Fd, pris une journée de congé demain quel que soit ce qui m’attendait et me serai consacré entièrement à la résolution de ton problème…

– ……. (en séchant ses larmes). Je ne sais pas ce que j’aurai fait si tu n’étais pas là !

– Tu vois que même à 20 ans, un papa peut toujours être utile ya bourourou

Pris par l’émotion et le stress et accompagnant Linda jusqu’aux formalités policières, je n’ai pas eu le temps d’aller demander le nom de la beurette qui nous a sauvés. Mais je me suis promis d’y retourner pour encore la remercier ! Elle a fait preuve d’une empathie envers Linda et d’un professionnalisme hors du commun. Moi qui maudissais plus haut les USA, je me suis retrouvé réduit à reconnaître l’efficacité de leur administration. La réponse à la demande de l’ESTA a été faite moins de quinze minutes après son envoi.

Et ce dernier sms de Linda avant le décollage de l’avion..

« Encore merci papa ! Je rentre dans l’avion !! Quelle chance ».


Nombre de lectures : 1324
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Congrès du Changement Démocratique