Édition du
18 August 2019

Ali Ghediri : « Nous n’avons plus le droit de nous taire

TSA

Par: Fayçal Métaoui 27 Janv. 2019 à 13:29

Le général à la retraite Ali Ghediri, candidat à la candidature à la présidentielle de 2019, part en conquérant au scrutin du 18 avril 2019.

« Je pars pour gagner. On ne m’a pas appris dans les écoles d’échafauder ma stratégie en prenant comme appui la stratégie de l’adversaire mais j’y tient compte », a-t-il déclaré ce dimanche 27 janvier au Forum de Liberté, à Alger.

« Jusqu’à ce jour, Bouteflika est le président. Demain, s’il décide de se présenter, qu’Allah lui facilite les choses en tant que citoyen. Je l’affronterai en tant que citoyen, fermement ! », a-t-il répondu à une question sur l’éventualité d’une candidature de l’actuel chef de l’Etat pour un 5è mandat.

Pour Ali Ghediri, la fraude électorale n’est pas une fatalité. « Si la fraude existe, c’est parce que nous sommes passifs. Nous avons été absents. Et quand je dis nous, je parle de l’élite. L’élite était absente. Cela a ouvert la voie à des opportunistes de se mettre en avant. Ils sont arrivés même à nous humilier comme citoyens. Ils utilisent nos voix et nous, nous applaudissons. J’appelle le peuple, et notamment son élite, à prendre conscience. Nous n’avons plus le droit de nous taire sur ce phénomène qui a ravagé le pays. Si vous attendez du  pouvoir à ce qu’il ne fasse pas dans la fraude, vous allez le mettre au chômage. C’est tout ce qu’il sait faire », a-t-il accusé.

« Nous savons parler, nous autres militaires »

« Au sein de l’armée, il y a des gens qui savent manier les armes. C’est leur métier. Mais, il y a énormément de gens qui savent aussi faire bon usage de la plume. Maintenant, je le fais parce que je suis dehors. J’aurai été à l’intérieur, vous ne m’auriez jamais vu. Nous savons parler nous autres militaires aussi (…) l’ANP n’a jamais été le refuge d’une classe quelle qu’elle soit », a-t-il déclaré.

A-t-il l’appui de l’armée pour sa candidature à la présidentielle ? « Vous parlez de l’armée ou des personnes ? J’ai un appui plus grand et plus puissant, c’est le peuple (…) Je revendique la rupture sans reniement. Et quand je dis rupture, c’est la mise à plat, la mise sur la table de tout sauf les valeurs qui ont fait de nous une Nation. Je suis venu rassembler ceux qui partagent ma vision sur la nécessité de sauver le pays du pourrissement actuel », a-t-il précisé.

Ali Ghediri n’a pas écarté la possibilité d’alliances politique dans le futur. « On vous dira tout, rien ne se fera dans l’opacité », a-t-il promis. Il a fait la même promesse à propos du financement de sa campagne.

Le problème de l’Algérie est politique, pas économique

Le problème de l’Algérie est, selon le général à la retraite, politique, pas économique. « L’origine de tous les problèmes est la corruption politique. Je ne pouvais pas en parler quand j’étais sous les drapeaux parce qu’il y avait l’obligation de réserve. Si j’en parle aujourd’hui, c’est parce que je suis à la retraite et les lois de la République et la Constitution me donnent toutes les libertés », a-t-il dit. Il a annoncé vouloir revoir les textes qui limitent l’expression publique aux anciens militaires, s’il est élu.

Ali Ghediri a confirmé avoir rencontré l’homme d’affaires Issad Rebrab. « Je l’ai vu et je pourrai le revoir, qu’ils m’emmènent en prison alors ! Ils se focalisent sur la rencontre avec Issad Rebrab sans parler de mes rencontres avec des écrivains, des politiques et Monsieur tout le monde. Je suis un candidat, je ne nourris aucun complexe et je ne laisserai pas le pouvoir me dicter qui je peux ou je ne peux pas rencontrer. Si j’avais rencontré un autre chef d’entreprise, m’auriez-vous posé la question ? », s’est-il adressé à un journaliste.

Ali Ghediri a démenti s’être déplacé à Paris pour y rencontrer l’ambassadeur des Etats Unis ou « les gens des services de renseignements américains », comme cela était rapporté par un site français. « Les Etats Unis, comme les autres puissances, ne sont pas un point d’appui dans ma campagne. Mon point d’appui, c’est le peuple », a-t-il dit.

Enfin, il a annoncé n’avoir délégué personne pour le représenter en France.


Nombre de lectures : 2603
12 Commentaires sur cet article

Répondre à Mourad Cliquez ici pour annuler la réponse.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Dria
    27 janvier 2019 at 17 h 54 min - Reply

    « vous partez pour gagner » c’est-à-dire que vous reconnaissez qu’il ya ceux qui acceptent de perdre, en somme des lièvres et ils sont nombreux, donc vous reconnaissez que les jeux sont biaisés quelque part, et qu’il ya manipulation en l’air …dans ce cas il ya deux réponses – soit vous êtes sur de gagner donc vous connaissez le résultat d’avance ( vous avez des assurances pour être le vainqueur), -soit vous osez prendre un risque inutile dont tirera profit le régime en place.

    Vous dites aussi « il ne faut pas se taire » alors donner l’exemple et commencer par dénoncer ces irrégularités qui ont précédé et qui continu pour l’organisation de ce scrutin, il n’y a pas le feu a la demeure, appeler au report de cette élection, on ne prépare pas un élection présidentielle en un temps aussi records et on n’ouvre pas la candidature a tout le monde au point de ridiculiser la fonction de président de la République. Il y a un minimum de respect pour la fonction et pour l’électeur.

    C’est par le biais de plumes que la « muette » s’est toujours exprimée, donc ce n’est point une nouveauté, mais on n’a jamais vu de plume qui s’exprime contre elle « why », comme si on avait une armée modèle.

    « Partager votre vision » comme si votre programme on le connaissait depuis belle lurette, de quelle vision ? Celle que ferez prochainement sur un plateau de télévision?? Ou dans l’article de candidature médiatisé a profusion?? ne méprisez pas ce peuple que vous ranger déjà de votre côté…le peuple même sans élite n’acceptera jamais d’être pris entre « l’enclume et la plume »…

    Alors là un autres lapsus révélateur mon général vous n’êtes plus sous les drapeaux alors pourquoi dire  » il faut revoir les textes qui limitent l’expression des militaires à la retraite » au lieu de dire  » qui limitent l’expression de tous les Algériens » comme si la liberté d’expression ce peuple n’est pas encore assez mure pour en user, les militaires en retraite oui, ça en dit long sur votre mode de pensée ya hadarat…

    On n’est encore sorti de l’auberge pour ne pas dire de la « caserne » …

    Il a vu « Rebrab » c’est bien il a le droit de le faire avec les autres Algériens c’est bien inch’Allah il rendra visite a quelque détenu politique et opposant ici en Algérie avant de repartir outre mer

    Arkab wasqut le voyage continu, la  » dechra » est encore debout….alors si on ne peut rien faire on s’en fout…

    11
  • sacco et vanzetti
    27 janvier 2019 at 17 h 59 min - Reply

    Un c…… qui marche vaut mieux que dix intellectuels assis.

    4
  • Mourad
    27 janvier 2019 at 19 h 41 min - Reply

     » L’interview  » de A.Ghediri …https://www.youtube.com/watch?v=bvAk4puCrW8

    Un point de vue …
    M.Ghediri a l’air peu motivé, apportant des réponses du citoyens lambda, comme si l’Algérie est mal géré seulement…alors que l’Algérie est entrain de s’écrouler …L’Algérie est en pleine dangereuse tempête…
    —————————————————————–
    **** 1000 kg de cocaines saisie en seulement 6 mois.
    —————————————————————–
    **** Des services publics dégradés : Hopitaux, santé, services d’hygienes, services de contrôles…l’enseignement, la sécurité public, l’administration, la justice…
    **** Le secteur du tourisme est quasiment à l’état de végétation !!!!
    Nos villes, villages, daira et communes sont sales et en ruines…ils sont tel ils étaient en 1970 !!! rien de nouveau…

    ***** La pollution à grand échelle et quotidienne de l’air, des eaux, des sols et de la mer … à voire le nombre élevé de voiture, camions, autobus…dégageant leur gaz d’échappement comme des barbecues…les autos diesel qui sont hors normes.. polluent …ajouté à la qualité de l’essence Algérien nocif à base de plomb, et d’autres véhicules qui ne répondent pas aux normes Euro 5-6 : des véhicules neufs mais polluant !!!

    ***** Nos polititiens sont devenu la risé du monde, une moquerie, des ministeres et deputés qui ne représentent qu’eux méme et le clan qui les a mis en place, des chefs de daira incompétants, des wali contrebandiers, des maire corrompus et voyous…
    ***** Notre économie est base sur la distribution de la rente entre les clans et les mafieux…
    *** Nos marchés sont rendu un terrain de batailles entre les mafieux et les corrompus des services et administrations.
    *** notre algérie est rendu poubelle et prison à ciel ouvert…
    ——————————————————————————-
    Tous les secteurs vitaux d’activités sont noyés dans la corruption, favoritisme, la bureaucraties ou carrément entre les mains de la mafia…

    – L’industrie, l’agriculture, la péche ,le transport, les banques, les télécommunications, le tourisme, le foncier, services d’hygienne et de contrôle… tous les services public…méme la police, la gendarmerie, les militaires, la douane…n’y échappent pas…

    – L’Algérien n’a plus aucune confiance en ses dirigeants, ni ses homes politiques, ni sa police, ni ses forces de l’ordre…puisque Bouteflika et son regime ont éloigné dans centres de décisions tous Algérien patriotique, honnête et aimant son pays…

    ——————————————————————————–
    ——————————————————————————–
    ——————————————————————————–

    En résumé, ni M.Ghediri, ni Benflis, ni Nekkaz…ni autre ne pourra remedier à la situation seul…
    *************************************************************************
    LES CANDIDATS VONT ENCORE RAPPELER AU PEUPLE L’ENFER DANS LEQUEL IL VIT ??? DONNER DES PROMESSES ????
    LUI DEMANDER DE VOTER DANS L’ALGÉRIE HITLEFLIKIENNE ??? il n’y a que deux solutions et pas de troisième solution.
    **************************************************************************
    1 – la continuité, avec toujours le méme naufrage qui continue, plus de cocaines, plus de pauvretés et chomages, plus de haragua… et le réve colonniale de la France qui se realise de plus en plus.
    ==========================================================================
    2 – Un sursaut national ou on verra une seule opposition unis, un seul objectif, avec laquelle le peuple se ralliera à la vénézuélienne : LA DÉMOCRATISATION DE L’ALGÉRIE ET LA RÉPARATION DE TOUS LES PRÉJUDICES QUE TOUS ALGÉRIEN A SUBIT DEPUIS 1918 !!!
    POUR UNE DEUXIEME RÉPUBLIQUE CONSTRUITE SUR LA LIBERTÉ, LA JUSTICE, TRANSPARENCE ET DÉMOCRATIE.

    9
  • Azzi
    28 janvier 2019 at 8 h 32 min - Reply

    Je croix que la liberté et la démocratie s’arrache par peur et faiblesse de ceux qui nous ont rendu ignorant, pauvre et défaillant dans tous les domaines dont la raison principale c’est que nous appartenant au monde arabo-musulman qui par sa libération et développement va affaiblir l’occident et les juifs, ces derniers ont longtemps nourri leur force par les dictateurs arabes force et source de malheur.

    5
  • Si Salah
    28 janvier 2019 at 16 h 55 min - Reply

    De prime abord, je n’avais aucune illusion sur cet officier. On ne sort pas indemne de 40 ans de carrière sous les ordres de Belkheir, Nezzar, Lamari et Toufik. Ça non, aucune chance!

    Après avoir entendu cet officier, je comprends mieux pourquoi les généraux préfèrent rester muets pendant et après leur passage dans l’armée. La plupart voudraient qu’on leur coupe la langue pour de bon, du moment qu’on les laisse manger leur méchoui quotidien.

    Au mieux ils débitent des platitudes et des Lapalissades, et que s’ils avaient été à l’école, ils n’auraient pas cet air de dire « écoutez-moi, j’ai inventé le fil à couper le beurre ». Au pire, il n’y qu’à écouter Nezzar pour avoir une idée…

    Ah comme j’aimerais entendre parler Toufik. Mais il est malin celui-là, il sait que s’il parle, son mythe s’écroule la seconde qui suit, comme un château de sable. Le silence est d’or.

    Les 10% qui iront voter préféreront Bouteflika à coup sûr, car au moins il a un programme clair: silence absolu, prédation implacable en circuit fermé, pompage à mort du sous-sol, tourisme médical à Genève et Paris, et dezzou m3ahoum…

    17
    • Azzi
      29 janvier 2019 at 11 h 22 min - Reply

      Votre commentaire m’a plu, les officiers militaires restant muet sont comme les soit disant intellectuels ou élites civil restant muets, c’est ça l’égoïsme humain, certains par peur, d’autres comme vous l’avez dit préfèrent couper la langue que de parler du moment on leurs laisse des avantages comparatifs et surtout exagérés et non mérités. Cette catégorie regarde juste à coté, elle ne peut pas comprendre que lorsque le bateau s’écroule même ceux qui sont en haut également se noient, à moins qu’ils n’ont aucune appartenance pour ce pays et le quitte tranquillement avec sang froid.

      4
  • Karimo
    28 janvier 2019 at 22 h 57 min - Reply

    Croire un responsable militaire de 40 ans de service c’est croire au père noël. Le boycott est notre seule réponse à cette mascarade (ne pas se présenter dans les bureaux de vote pour dévoiler la fraude). Maintenant les partis de l’alliance et ceux de l’opposition soit-disant (réellement eux aussi sont de l’alliance présidentielle) essaient d’élever le taux de participation pour légitimer et la fraude et les élections et par conséquent faire capoter le mouvement du boycott car aux yeux de l’opinion nationale et internationale la désertification des bureaux de vote est très significative quant à la légitimité du pouvoir.

    4
    • Azzi
      29 janvier 2019 at 15 h 29 min - Reply

      Moi depuis des années même avant le printemps arabe, j’ai toujours boycotté, non seulement le vote, mais tous ce qui peut donner un autre souffle au pouvoir, même le foot, raison de plus ce dernier peut être comme une drogue pour les jeunes et les laisse loin des discussions intellectuels qui leur empêche à comprendre les vrais raisons pour notre situation économique, social, et/ou politique, qui leur laisse loin d’être des élites ou en d’autre terme les rendre superficiels ne connaissent de cette vie que sont apparence. Boycotter ce pouvoir sur tous les plans (sauf le nécessaire qui nous intéresse réellement) et pendant des années le rend fou, faible, vertigineux suppliant et enfin quittant notre pays vers la france.

      1
  • mohamed
    29 janvier 2019 at 12 h 35 min - Reply

    Magnifique, Général, magnifique…..nous vous tenons au mot et en avant !

    2
  • OUCHEN
    29 janvier 2019 at 18 h 01 min - Reply

    J’ai écouté un peu son interview sur Radio M et je vous cache pas je ne pouvais pas la finir tellement il est insipide dans ses réponses et pas convaincant du tout.
    Je me demande comment el Gaid était si virulent avec lui dans sa missive, y’a pas de quoi fouetter un chat.
    Il parle de rupture et de changement mais je me demandais avec cette posture comment il va pouvoir réaliser tout ça. Trop prudent et peur de dévoiler des choses et je le trouve très réticent pour quelqu’un qui dit on doit pas se taire.

    Ulac El vote ulac.

    5
  • achraf
    29 janvier 2019 at 19 h 02 min - Reply

    A entendre cet officier ,peut etre qu’on est en train de rever :
    Oui l’Algerie a besoin d’un sauveur je le dit de tout mon coeur, comme la France avait besoin d’un de gaulle après la deuxieme guerre mondiale, oui je le dit sincerement l’Algerie a besoin de quelqu’un d’ERGUEZ qui puisse la faire traverser cette marée pleine de dechets de résidus de produits périmés, de microbes et cet espace occupé par la médiocrité.
    Si c’est le cas je voudrais tant qu’il soit épaulé par le parti de Djilali Sofiane et celui de Zoubida Assoul Ainsi que d’autres personnalités Comme Ali Yahia Abdennour pour ne citer que ceux-ci …
    Oui l’Algerie a besoin de cette traversée pour préparer une assise démocratique réelle et un état de droit réel et rendre la fiereté et la souveraineté à ce peuple qui lui revient et laquelle lui a été otée par des ingras et des irresponsables.
    Oui peut etre que je ne suis en train que de rever…….???????!!!!!!!!!!……..******

    1
  • Si Tchad
    29 janvier 2019 at 22 h 41 min - Reply

    A M. Ghediri: Comme ils l’avaient fait en 2004 avec le pôvre Benflis en lui faisant croire qu’il aller devenir président, voilà que Liberté et Le Soir d’Algérie, organes officiels de l’abrutigentia algéroise, se mettent à vous soutenir avec zèle. C’est là le meilleur sondage possible, et il est gratuit. Vous aurez donc au plus 0.5%, c.-à-d. la charité démocratique. Il est temps que vous fermiez votre boutique et alliez à la chasse aux papillons…

    Comme dirait Nezzar El Djezzar: Un général peut devenir président, mais il faut qu’il fasse sortir les chars…

    6
  • Congrès du Changement Démocratique