Édition du
22 May 2019

ALGÉRIE : LE POUVOIR EST IL ENTRAIN DE CONCRÉTISER SES MENACES CONTRE LES OPPOSANTS AU 5È MANDAT?

PAR YOUNES SAÂDI16 FÉVRIER 2019
Maghreb Emergent

Les menaces proférées à l’encontre des opposants du 5è mandat par le Premier ministre d’Ahmed Ouyahia semblent se concrétiser sur le terrain.

Les services de sécurité empêchent les actions contre le 5è mandat et arrêtent les initiateurs de ces protestations hostiles au projet du 5è mandat.

A Bourdj Bou Arriridj la police a arrêté vendredi à la fin de la journée deux activistes locaux dont Brahim Lalami. Ces deux personnes sont l’origine des deux marches hostiles au 5è mandat organisées dans cette ville mercredi et vendredi.

Les deux activistes ont été arrêtées à la fin d’une marche contre la candidature du président de la république organisée après la prière de vendredi dans les rues de la ville.

La police a également intervenu vendredi soir dans la ville de Jijel, pour disperser une manifestation spontanée initiée par des jeunes à la fin d’un matche de football. En arrivant devant le siège de la wilaya, la foule composée de plusieurs centaines de manifestants ont empêché de poursuivre son chemin. D’après certaines sources locales, il y’aurait des arrestations parmi les manifestants.

Le rassemblement prévu ce samedi, à la place 1er novembre dans la ville d’Ain El Beida dans la wilaya d’Oum El Bouaghi pour dénoncer la candidature du chef de l’Etat a été réprimé par les forces de l’ordre. La place a été occupée par les fourgons de la police. D’après une source locale, 7 manifestants dont le coordinateur national du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC), Nawfel Chekaoui ont été arrêtés par la police puis relâchés.

A Bejaia ville, les services de sécurité ont interpelé au début de l’après-midi de samedi, deux jeunes qui circulaient dans les rues avec une banderole sur laquelle est écrit « Non au 5è mandat », a-t-on appris de l’activiste et blogueur Yanis Adjlia.


Nombre de lectures : 1560
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • mohamed
    16 février 2019 at 17 h 37 min - Reply

    Peut-être que c’est le déclic ! Enfin les prémices de la fin de la longue hibernation du peuple algérien !

    Nos chouhadas n’ont pas mérité cette ingratitude et cette haute trahison par ces minables traîtres qu’ils soient civils ou militaires –

    14
  • Congrès du Changement Démocratique