Édition du
25 June 2019

Défiance

Hamid TAHRI

El Watan
05 mars 2019

Pathétique. Le président de la République, tournant le dos au peuple qui lui a signifié le refus de sa reconduction, à travers le territoire national et même au niveau de la diaspora algérienne, s’est offert une feuille de route où il propose le changement ! Cette sortie, pour le moins inattendue et contestable, traduit la panique qui s’est emparée du pouvoir. 
Et pas seulement. Elle donne à voir, sur le bilan de Bouteflika qui ne saurait être que négatif – de l’aveu même de son auteur, puisqu’il appelle à une nouvelle politique et des engagements qui s’apparentent à des promesses non réalisables, comme celles annoncées au cours de ses quatre mandats.

Le bilan que ses laudateurs exhibent comme un trophée de guerre et la continuité prônée par tous ses thuriféraires ne sont donc plus d’actualité.
Le Président sortant exhorte les Algériens à voter pour sa personne et ils verront certaines de leurs revendications exaucées. Dont l’installation d’une commission indépendante et transparente de surveillance des élections. Qu’est-ce à dire ? Que l’actuelle est une institution formelle qui détourne les yeux de la réalité et qui avalise des résultats qu’elle sait fabriqués, trafiqués, gonflés, ainsi que les taux de succès et de participation du candidat «élu» à l’avance.
Alors, pourquoi ces élections qui sont organisées à coups de milliards, qui mobilisent une armada de personnels liés à une administration pas du tout neutre en plus de la perte de temps, puisque l’issue est connue. Les promesses, le peuple en sait quelque chose, dont la plus notoire est celle, trompeuse, lancée en 2012 par Bouteflika à Sétif, où il a déclaré que sa génération allait passer le témoin, qu’elle était fatiguée et que lui-même allait quitter le pouvoir !

Mais ce n’était qu’une illusion, une ruse et une manœuvre de plus. Puisque l’idée de lâcher les rênes du pouvoir n’a jamais effleuré son esprit. La preuve ? Lors d’une rencontre conviviale il y a quelques années, où Yacef Saâdi, responsable militaire de la Zone autonome d’Alger, nous avait invités à son domicile, il nous a révélé que Bouteflika, lors de sa première intronisation en qualité de président, lui avait déclaré qu’il ne quitterait le pouvoir que si la mort venait à l’emporter.

Cet aveu, rendu public, a valu à Yacef Saâdi deux jours après son exclusion du Sénat, où il siégeait au titre du tiers présidentiel. Présidentielle anticipée ? Bouteflika précise qu’il ne sera pas candidat à un 6e mandat. Le peut-il ? Quid des lois et de la Constitution, déjà, tristement malmenée ? Déjà, le 5e mandat auquel il aspire est largement contesté par le peuple, qui voit cette décision de briguer un autre mandat comme une défiance à contre courant de l’histoire.


Nombre de lectures : 1194
4 Commentaires sur cet article

Répondre à lyes Laribi Cliquez ici pour annuler la réponse.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • lyes Laribi
    5 mars 2019 at 20 h 32 min - Reply

    Je crois que cette chanson résume mieux que toutes les plumes et paroles dites ce qui se passe actuellement. Chapeau bas à cette demoiselle.
    https://youtu.be/9szVVsMkVOs

    4
    • Zaim
      7 mars 2019 at 18 h 00 min - Reply

      Décidément toute l’Algérie manifeste pacifiquement contre le système Algérien symbolise par le 5 em mandat de Boutef.
      ——————————————————————————–
      En Algérie, une nouvelle marée de déchets plastique sur une plage de Béjaïa
      ——————————————————————————–
      Au début du mois de février, des tonnes d’ordures se sont retrouvées sur la plage de Melbou, une commune côtière de la wilaya de Béjaïa, en Algérie…

      https://observers.france24.com/fr/20190222-algerie-une-nouvelle-maree-dechets-plastique-une-plage-bejaia

      ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

      RACHID NEKKAZ : Sans renier tous ses actes de bravoures comme défenseur des intérets du peuple Algérien et avoir dénoncé la corruption….Mais, il n’avait pas à ridiculiser notre pays en présentant son cousin à sa place, alors que les procurations on été signé pour lui, et pas pour son cousin.

      ALI GHEDIRI : Malgré qu’il dit avoir de bonne intentions, mais
      1 – il devrait se retirer de la présidentiel, car ni le conseil constitutionel , ni l’administration ne sont fiable et ne respecte les lois.
      2 – Si les Algériens sont sortie dans la rue pour reprendre ce qui leur appartient, c’est grace en partie aux lutes et sacrifices de milliers d’Algériens de l’oppositions, des syndicats, des travailleurs, des politiciens et homes et femmes bien connus dans le paysage politique Algérien…
      Désolé Mais ALI GHEDIRI…ILLUSTRE INCONNU SORTIE DE NUL PART ET SE PERMET DE S’ATTAQUER AUX SYMBOLES DU PEUPLE ALGÉRIEN…
      GHEDIRI UN MILITAIRE, HABITUÉ AUX ORDRES, HABITUÉ À LA BELLE VILLE D’UN HAUT MILITAIRE GRADÉ….
      GHEDIRI SI VOUS PENSEZ OFFRIR AUX ALGÉRIENS CE QUE VOUS DITES, D’ABORD LAISSER AU PEUPLE ALGÉRIEN DE VOUS CROIRE ET VOUS FAIRE CONFIANCE…ET CELA SE PASSE PAR :

      1 – UNE DEUXIEME RÉPUBLIQUE
      2 – UNE ASSEMBLÉ CONSTITUANTE (COMPOSÉ DE NATIONALISTE ET INTÈGRES ALGÉRIENS)
      3 – PRÉPARER UN CONSENSUs NATIONAL
      4 – METTRE SUR LA TABLE TOUS LES PROBLÈMES , DISCUTER DES POSSIBILITÉS POUR LES RÉSOUDRE D’UNE MANIERE POSITIVE ET PRODUCTIVE
      5, 6,7…..

      NON MONSIEUR GHEDIRI…DANS LES CONDITIONS ACTUELLES DE L’ALGÉRIE ….UNE ÉLECTION PRÉSIDENTIELLES C’EST UN SUICIDE !!!!!!!!!!!!

      M.GHEDIRI AUCUNE CONDITIONS N’EST REUNIS POUR PERMETTRE UNE PRÉSIDENTIELLE

      M.GHEDIRI SI VOUS DITES ÉTRE UN MILITAIRE OUVERT ALORS SOYEZ OUVERT ET ÉCOUTEZ LA RAISON….AUCUNE CONDITION N’EST RÉUNIS POUR DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES….

      L’ALGÉRIE EST TROP MALADE POUR ALLER AUX ÉLECTIONS, LE PEUPLE EN A TROP SOUFFERT POUR SE SATISFAIRE D’UNE ÉLECTION.

      IL FAUT TOUS CORRIGER…TOUS COLMATER, TOUS SÉCURISER, ET SURTOUT ASSURER UN MAXIMUM POUR DES ÉLECTIONS HONNETES ET REPRÉSENTATIVES DES ASPIRATIONS DU PEUPLE ALGÉRIEN.

      M.GHEDIRI VOUS SEMBLEZ SUIVRE LE CHEMIN DE SISSI….APRES LA RÉVOLTE CONTRE M.MORSI
      SISSI UN LACHE ET CRIMINEL DICTATEUR À PRIS LE POUVOIR EN ÉCLAIR…NON GHEDIR ON SE CALME….

      ON VEUT PLUS DE MILITAIRES COMME PRÉSIDENT : BOUMEDIENNE, CHADLI, ZERROUAL, BOUTEFLIKA….

      LES MILITAIRES SONT MIEUX À LA CASERNE OU COMME MINISTRE DE LA DÉFENCE…

      1
  • lyes Laribi
    5 mars 2019 at 21 h 40 min - Reply

    De ma vie et depuis ma sortie de prison et la terrible épreuve que ce système m’a fait subir, je me suis interdit de parler sur la religion car j’ai toujours considéré que la religion revient de droit aux religieux. Mais vu que le système s’appuie une nouvelle fois sur une fetwa des islamistes inféodés aux saoudiens pour semer le trouble dans la tête des jeunes sur le licite des marches, je répondrai à ce supposé savant que le troisième Calife avant qu’il ne soit assassiné (tué par un compagnon), il y a eu un soulèvement de la population de Médine qui a duré plusieurs semaines avec manifestation de rue et qu’elles n’étaient pas pacifique. Que l’imam Hussein a tenté de soulever les musulmans contre le tyran Yazid et qu’il a affronté l’armée du tyran arme à la main. Que Abdullah Ibn zubair s’est révolté contre ce même Yazid en s’emparant de la Mecque. Que Aïcha, la femme du prophète (ailih salam) s’est révoltée contre l’imam Ali… et qu’il n’y avait pas à ce moment là de démocratie. Alors arrêter de faire Al istihmar du peuple, on n’est plus dans les années 90. Le temps des cassettes audio est révolu et le temps takfir annass est aussi révolu. Pour cheikh, pourquoi les premiers qu’allah fera anéantir c’est l’armée saoudienne et ses savants à dayba ce qui annoncerait l’avènement d’Al mahdi???

    5
  • tarak
    6 mars 2019 at 0 h 33 min - Reply

    AbdelCadre a été surpris par la réaction glorieuse de la jeunesse algérienne, pris de court il veut assurer les arrières de son clan avant de se retirer définitivement (ruse infantile, il est habitué), alors ils veulent brouiller toutes les cartes pour camoufler (vols, détournements, prêts bancaires, transfert illégal de devises, assassinats, avoirs à l’étranger, biens immobiliers, biens fonciers, entreprises fantoches etc.), ils veulent gagner du temps en quelque sorte, mais c’est trop tard, j’espère que ça finira comme ça été pour le shah d’Iran en 1978. Bon courage vaillant peuple, continuer de l’avant jusqu’à la victoire finale, Dieu guide vos pas jusqu’à la libération totale du pays des mains de ces malfaiteurs.

    1
  • Congrès du Changement Démocratique