Édition du
20 June 2019

Aucun Algérien n’est dupe : halte aux manœuvres de diversion !

 EL WATAN 19 MARS 2019

Une irrésistible force me pousse à réagir devant les récents développements en Algérie.

Que ce soit la position de l’ANP annoncée dans El Djeich du 10 mars, ou le lancement d’une pétition pour un appel au retour de Liamine Zéroual, ou encore la psychédélique proclamation écrite (El Watan du 11 mars) attribuée au président Bouteflika… à peine revenu d’un séjour de soins pour des problèmes lourds, il rédige – ou dicte –, dans l’état qu’on lui connaît, une si longue proclamation ! Décidément, les faiseurs de miracles algériens n’ont pas de limites.

En premier lieu, j’aimerais saluer l’annonce par notre armée dans son communiqué d’El Djeich (10 mars), affirmant le positionnement clair de l’ANP «aux côtés du peuple». Il était temps. Personnellement, je ne vois pas de chemin vers une sortie de cette «crise», puis vers la mise en place de conditions d’un futur sain pour l’Algérie, sans l’implication de l’ANP et de ses officiers les plus intègres et patriotes, dans le cadre strict dévolu à toute armée soucieuse de démocratie et de bien du peuple.

C’est l’institution qui a le devoir et le pouvoir de veiller au respect des demandes du peuple, à la mise en place, dans l’ordre et la paix et sans «magouilles», des jalons de la mise sur les rails d’une nouvelle République. Sans être elle-même partie prenante, ni partisane, bien entendu. Condition sine qua non pour la légitimité du rôle qu’elle est appelée à jouer : celui de «garant neutre et désintéressé» du maintien de l’état de paix et de «bon et honnête» déroulement du processus de renaissance politique – et économique – du pays.

En second lieu, je me permets, au sujet des pétitions et annonces du Président évoquées plus haut, de mettre énergiquement notre peuple et notre jeunesse en garde contre les aspects «récupération passéiste» grossiers de telles démarches, contre lesquelles je m’inscris totalement en faux ! Tout le terrain qui a été gagné jusque-là (et de manière si miraculeusement mature et sage) risque d’être perdu, ainsi que tout ce qu’il portait comme espoirs de vrai renouveau pour le pays. Nul ne doit être dupe.

Comment espérer d’un ancien membre (que ce soit L. Brahimi, L. Zéroual ou autre) à part entière de ce «système», que le peuple veut voir dégager, un quelconque espoir de changement un tant soit peu radical, quelles que soient les valeurs intrinsèques de la personne ? Cette personne ira, au mieux, pêcher des «ressources» dans quelques recoins jusque-là non – ou peu – utilisés des étangs qu’elle connaît déjà : ceux du «système» honni ! Est-ce là le changement que veut le peuple ?

Ensuite, que dire de cette hallucinante déclaration dite du Président et qui reprend, en formes et mots différents, la même tentative criminellement attentiste et de gain de temps ? C’est ce qui a été proposé auparavant (maintien de Bouteflika en place pour un an) et devenu à présent sine die – en plus d’être inconstitutionnel ! On nous propose de mettre en place un processus de changement… confié à des gens qui font partie de ce qui doit changer ! Quel cynisme…

On nous parle de «commissions» et de «gouvernement de compétences» ; mais, où étaient-elles donc cachées jusque-là toutes ces personnes et ces ressources/commissions soudainement si propres et compétentes ? On nous propose de gérer entre soi une «transition» qui, miraculeusement (en dépit de cet «entre-soi») accouchera d’une «nouvelle République» s’appuyant sur une «tête de pont» avec des éléments aussi proches, sinon parties du système que les Algériens veulent voir disparaître ! Tels que M. Brahimi ou les personnes nommées Premier ministre et Premier ministre en second !

Personnellement, je reçois cela comme une insulte (une de plus) à l’intelligence de notre peuple. Je crains si terriblement que l’Algérie ne passe à côté de ce providentiel rendez-vous avec l’histoire ! Je crains que ce ne soit l’ultime chance. L’ultime chance de mettre, enfin, entre les mains de son peuple l’Algérie et son destin.

De grâce, ne la ratons pas. La seule instance légitime pour la désignation des «compétences», institutions, «ressources» (provisoires, transitoires…), préparatrice d’un changement aussi radical que celui que réclame le peuple – encadré, garanti et protégé par une armée strictement non partisane ­– c’est le peuple algérien et nul autre ! Par plébiscite, par référendum ou suffrages à travers les réseaux sociaux, etc. Personnellement, j’oppose un fort et catégorique «non» à ces méprisantes mesures dilatoires ! Fini le temps des manœuvres et des manipulations ! Dehors à tout ce qui a peu ou prou gravité, de quelque façon que ce soit, avec et autour de ce «système» dont nul Algérien ne veut. Ni pour un an, ni pour un mois, ni pour une fraction de mandat.

Ce que je vois de plus faisable, concrètement et dans l’immédiat (avant d’entrer dans un processus tel que celui de la «feuille de route» que j’ai proposé dans mon dernier texte paru dans El Watan du 10 mars) : notre ANP pourrait s’entendre sur (1)la désignation d’un groupe d’officiers à intégrité et compétences indiscutables, groupe qui (2) avec l’appui de la vox populi (réseaux sociaux, «leaders» de manifestations), de représentants des vraies forces de l’opposition (partis irréprochables, syndicats autonomes…) et (3) d’un «comité de sages» parmi les personnalités «historiques» ou «publiques», «intellectuels»… indemnes de toutes connivence avec le «système» pour aboutir au plus vite à (4) la constitution d’un gouvernement d’urgence nationale (dont aucun membre ne devrait être soupçonné de la moindre accointance passée ou présente avec le «système»), lequel gouvernement (5) mettrait sur les rails le processus de la feuille de route sur laquelle il semble y avoir large consensus : le chemin vers une seconde République !

En toute fraternité, vive l’Algérie libre et démocratique, vive le peuple algérien !

Par Omar Aktouf , PhD.

Professeur titulaire – HEC Montréal


Nombre de lectures : 1674
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • slim
    19 mars 2019 at 14 h 42 min - Reply

    CONSTITUTION ALGÉRIENNE : AUCUNE AUTORITÉ N’EST SUPERIEUR À CELLE DU PEUPLE
    ===========================================================================

    LES 40 VOLEURS, Le SYSTEME ET LE POUVOIR NE VONT PAS LACHER FACILEMENT, ILS SONT PRET AU POURRISSEMENT DE LA SITUATION :

    – RAMTANE LAAMAMRA, A DEMANDÉ L’AIDE À LA RUSSIE DU CRIMINEL POUTINE EN DÉPIT DE LA VOLONTÉ DU PEUPLE ALGÉRIEN.
    – LA RUSSIE, L’EX URSS A HISTORIQUEMENT UNE BONNE RELATION DIPLOMATIQUE AVEC L’ALGÉRIE (LES ALGÉRIENS) (1956-2019) ET NON PAS AVEC LE CLAN DE BOUTEFLIKA.

    USA, FRANCE, RUSSIE…S’IL Y AURA INGÉRANCES C’EST SEULEMENT POUR PRÉSERVER LEUR INTÉRETS ÉCONOMIQUES EN ALGÉRIE, AU DÉTRIMENT DES INTÉRETS DU PEUPLE ALGÉRIEN.
    GAID SALLAH : ( IL FAUT APPORTER LES SOLUTIONS AU MOMENT PROPICE !!!!!) : SOLUTIONS À LA RUSSE ???

    L’ARMÉE NATIONAL POPULAIRE EST ENTRE LES MAINS DE LA MAFIA DU POUVOIR, LES OLIGARQUES, OULED FRANSSA, LES 40 VOLEURS.

    BRAHIMI LAKHDAR DÉGAGE, RAMTANE LAAMAMRA DÉGAGE, GAID SALLAH DÉGAGE…
    – – – – –
    constitution Algérienne : AUCUNE AUTORITÉ N’EST SUPERIEUR À CELLE DU PEUPLE ALGÉRIEN

    3
  • Dria
    19 mars 2019 at 18 h 33 min - Reply

    Les Russes entre en jeu sur le plan informatique méfier vous des fakenews, des sujets polémiques. Ceux qui ont influencé les dernières élections aux USA, ont pour mission de crée la zizanie au sein du Hirak, de semer le doute entre les internautes algériens, de déstabiliser les sites qui soutiennent le mouvement, de fermer des comptes, de pirater et viruser… De saper la dynamique du Hirak quoi.
    Donc la vigilance est de mise. Quelques conseil
    – Ne répondez à aucune provocation, louange du 5eme mandat, des vertus du FLN, de l’amitié avec la France, la Russie,..
    – Eviter de répondre a des gens que vous ne connaissez pas.
    – insultes, slogans haineux xénophobes, Amazighs/Arabes, Islamistes/Laics opposants/alliés au système évitez tous ces sources de polémiques.

    Utiliser edardja dialna en incluant du tamazight, bah ma YERAHMOU walou…car en plus des Russes ya du ذباب الكتروني émiratis et saoudiens en service recommande également ,donc même les arabophones sont concernés par cette nouvelle bataille.

    Les lâches qui nous parlez de la « Main de l’étranger » ils viennent de nous monter qui est sous cette main , le peuple finira par vous mettre sous ces pieds dans peu de temps, vous êtes coupable de complicité avec l’étranger pour Gaid Saleh c’est considéré comme une complicité avec l’ennemi, les militaires probes doivent se prononcer et lever l’affront ya pas pire qu’une trahison

    7
    • Samar A
      19 mars 2019 at 22 h 04 min - Reply

      LA GRANDE BRETAGNE, LES USA, L’ALLEMAGNE, L’EUROPE SONT AUX AGUETS DES AGISSEMENTS DES RUSSES ETANT EUX MÉME ÉTÉ FORTEMENT SCANDALISÉS PAR LES INTRUSIONS D’ESPIONS INFORMATIQUES RUSSES DANS LEUR AFFAIRES INTERNES ET DANS LEUR VIES QUOTIDIENNES.

      2
      • Alfariq Alhurr
        20 mars 2019 at 15 h 57 min - Reply

        Malheureusement, cette fois ce sont les algériens qui sont allez frappez à la porte des Russes. Une aide non pas sur le plan logistique et informatique. La nomination du général Bendaoud à la tête DGDSE n’augure rien de bon (en remplacement du général Bouzit Youcef, qui avait lui même remplacé Atafi en 2013). S’il y aura disparition de certains opposants algériens à l’extérieur ou à l’intérieur, c’est qu’il y a Novichoc en l’air (agent chimique militaire russe neurotoxique) rappelez vous l’affaire Skripal de Salisbury.
        Nous exigeons un démenti du général Oudjani Mustapha chargé de mission pour la Russie. Est les services de surveillance à distance du général Zerhouni Omar El-Farouk.. Nous demandons au général Boussis Amar de la justice militaire d’assumer ces responsabilités et d’ouvrir une enquête en cas de mort suspecte de civils opposants ou de hauts gradés militaires.
        Faut-il afficher les noms de prés de 500 généraux (hommes et femmes), pour savoir qui est avec Gaid Salah et qui sont avec le peuple.
        On ne veut pas d’une armée faible, mais d’une armée forte sur qui le peuple peut compter dans toutes les circonstances.

        2
  • wahid
    20 mars 2019 at 3 h 18 min - Reply

    Fausse analyse de nos politicard de l’opposition.

    Lamamra en mission.
    Apres avoir validé a Paris le scénario de sortie de crise politique conjointement élaboré par la diplomatie Franco-Algérienne, le diplomate s’est dépêcher à Pékin, Moscou puis à Rome pour expliquer le plan de transition et la passation en douceur du pouvoir En Algérie.

    Explications:

    Lamamra vend le scénario d’élection libre et transparente en Algérie
    https://www.youtube.com/watch?v=do_suF5MB9s

    Boutef refuse de démissionner
    https://www.youtube.com/watch?v=CmAsi54_eY0

    Le sortie de crise telque confectioner par La Farnce et le pouvoir en Algérie
    https://www.youtube.com/watch?v=i_wkNy_ivrE

    Le rôle des militaire de sécuriser le processus de transition.
    https://www.youtube.com/watch?v=ZMR-XJ-h56c

  • pral
    20 mars 2019 at 10 h 34 min - Reply

    Dommage qu’ils n’ont pas compris qu’on est chez nous et doit faire ce qui nous plaire! ils ont des armes on a le peuple et on se battra jusq’au bout, on les foutera dehors d’une manière a une autre, ils ne peuvent continuer a nous voler cette bande avec leurs petit groupe francais …

    1
  • Congrès du Changement Démocratique