Édition du
20 April 2019

UN COUP D’ÉTAT CONTRE « LA RÉVOLUTION DU SOURIRE » ?

IMPORTANT ! Le coup d’État du chef de l’état-major militaire et vice-ministre de la Défense, Mohamed Gaïd Salah, a, certes, fait tomber la fratrie Bouteflika. Il a même mis fin à leurs manœuvres intrigantes menée conjointement avec l’ex-patron de l’ancien DRS. Mais, il est surtout destiné à faire avorter « la révolution du sourire ».

La pression populaire a mis le régime dos au mur. Elle a surtout montré que le peuple détient un pouvoir immense. Face à ce pouvoir exercé de fait dans la rue, la régime a été pris de panique. Il a montré toutes ses fragilités, toutes ses contradictions.

Cependant, il reste que ce régime est capable de se régénérer, de refaire surface et, surtout, de se venger !

Le moindre fléchissement de la mobilisation populaire serait perçu comme un début de reprise en main du cours des événements par les décideurs actuels.

Par ailleurs, il est important de préciser que c’est la guerre des gangs qui a accouché du coup d’État dont le commandement militaire est l’auteur.

Ce coup d’État n’est pas le fruit de « la révolution du sourire ». Il en est même la négation !

Propagande, fake-news, menaces répétées, manœuvres intrigantes, sollicitations des puissances étrangères internationales ou régionales, offensives sur le Net, guerre des communiqués, bruits de bottes…le climat de confusion était tel que le putsch était devenu imminent au sein d’un régime rompu à ces coup de force dépourvus de toute éthique.

Une révolution, c’est d’abord une éthique. Un coup d’État, c’est l’absence de toute éthique.

Le chef d’état-major de l’armée prétend se conformer à « la légitimité constitutionnelle ». En dehors du fait que l’illégitimité du texte fondamental a mis l’exercice du pouvoir en Algérie en dehors de tout cadre constitutionnel, le vice-ministre ne peut pas continuer à siéger au sein d’un gouvernement nommé par un président qu’il a lui-même déchu. En d’autres termes, le gouvernement actuel n’a plus sa raison d’être.

Cela dit, les priorités des décideurs du régime sont ailleurs. Elle concernent la mise en application d’une feuille de route – celle qui a déjà été rendue publique au nom de Bouteflika ?- qui aura pour finalité la pérennisation du régime.

Rappelons l’essentiel : la crise du régime n’est pas la crise de l’Algérie. Or, le peuple ne s’est pas mobilisé pour aider le régime à refaire surface. Il s’est mis en marche pour sortir le pays de l’impasse historique dans laquelle il se trouve. Une impasse qui risque de provoquer sa disparition.

La réussite de « la révolution du sourire » ne peut être construite que par le peuple.

Pour qu’elle se réalise, la mobilisation doit garder son ampleur nationale et son caractère pacifique. 

Hacène LOUCIF.


Nombre de lectures : 1705
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Salah-Eddine SIDHOUM
    3 avril 2019 at 9 h 32 min - Reply

    Je partage votre vision des faits, cher Ahcène. Hier, dès l’annonce de la « démission » de Bouteflika, j’avais rédigé sur ma page FB un post dénonçant ce coup d’Etat, malgré ma profonde aversion du régime de Bouteflika et de sa cohorte de larbins. C’est une question d’éthique politique et d’honnêteté intellectuelle. On n’appelle pas à l’instauration d’un Etat de droit en applaudissant les putschs. Il est vrai que certains font de la politique et d’autres de la boulitique.

    15
    • wahid
      3 avril 2019 at 12 h 47 min - Reply

      Oui Docteur ce n’est pas le premier Putsch ni le dernier, et il le serait chaque fois que le peuple essaye de se libérer.

      Chaque fois que je reviens sur LQA, j’ai a plusieurs reprises intervenu au bon moment chaque fois que je voyais des situations politiques favorables à un changement du système de gouvernance en Algérie pour aider mes compatriotes à anticiper pour saisir les opportunités et se prendre en charge leur avenir et j’ai toujours essayer d’expliquer en arabe et en français, ce que les tyrans à Alger et leur parrains à Paris & Washington complotaient contre les intérêts suprêmes du peuple Algérien, malheureusement personne n’était à l’écoute et mes interventions sont resté lettres mortes et ils sont resté archivés sur LQA.

      Je suis loin de l’Algérie, je n’appartiens a aucune organisation politique ou autres, je n’ai aucune idéologie et dieu merci, je n’ai pas de contacts avec les Algériens ni en Algérie ni ailleurs, mon seule lien avec les Algériens c’est à travers LQA et le peu de famille et amis d’enfance qui sont resté en Algérie.

      Le chemin de la liberté et la souveraineté de ce peuple et loin de ces espérances . L’Algérie hier et comme aujourd’hui est un pays convoité, il resterait inféodé veut veut pas, la géographie, les ressources et l’histoire en sont la cause.

      La justice, la liberté ?

      4
  • lyes Laribi
    3 avril 2019 at 11 h 43 min - Reply

    Pourquoi ne pas aller dans le fond du sujet ? Que les militaires en destituant Bouteflika veulent garder leurs privilèges et au même temps de faire disparaitre une personne qui a réussi à créer un clan qui mettait en danger leurs affaires et celle de leurs progénitures. La disparition de Bouteflika et de son clan libérera de l’espace dans les affaires qui seront certainement reprise par de nouveaux charognards qui feront allégeance à la nouvelle famille gouvernante que les militaires proposeront au petit peuple que nous sommes comme ça été le cas jusqu’à aujourd’hui. Une petite anecdote, Bouteflika a démissionné du poste de président mais il reste ministre de la défense du gouvernement Bedoui et gaid n’est que son vice ministre.
    La mobilisation doit rester totale et de ne pas fléchir. L’adage dit hreb malhebss tah fi Babou.
    l’Algérie aux Algériens.

    11
    • Alilou
      6 avril 2019 at 5 h 55 min - Reply

      Les militaires sont divisés aysdi, ceux qui sont fideles au clan pokemon et ceux qui ont retourne leur veste, ceux qui mangent avec le loup et pleurent avec les coqs.
      Ces derniers veulent negocier leur sortie pour eviter le tpi et garder leur privileges
      Car quoi qu’il advienne, le tsunami n’a pas de marche arrière…

      Ca passe ou ca casse…

      2
      • Dria
        6 avril 2019 at 10 h 38 min - Reply

        Détrompez vous , il n’ont jamais été aussi fort. Je m’explique après la kidnapping a la Bollywood de Ali Fodil à sa sorti, il a zaama proposé de mettre tous les services de sécurité sous contrôle de l’armée.
        C’est ce qu’ils ont fait depuis ce jeudi en annonçant l’éviction de Tartag et la destitution du DSS. Ils viennent de centraliser les services de sécurité sous nos yeux en piétinant la constitution et les institutions. Le pouvoir militaire qui sévit depuis 1962, celui qui étouffe le politique agit sous nos yeux, le cœur du cabinet noir et entrain de se régénérer au vu et au su de nos tous. Tirons la sonnette d’alarme. Il profite de la situation pour se redéployer sur le terrain et reprendre le contrôle de la situation qu’il ont toujours contrôler.

        Ces services servent le système plus que les intérêt du peuple, que font ces services mêmes réunis devant la fuite des capitaux qui se déroulent depuis deux mois . Pourquoi, des Koulinef des Haddad n’ont été arrêter qu’au dernier moment et pourquoi des Tliba des Nacer court toujours . Pourquoi on ne veut pas laisser agir la Justice agir.

        Le vrai pouvoir est toujours en place. Il faut créer des instances issus du peuple, et entamer un vrai débat avec la Hiérarchie militaire.

        Ayons le courage de dire la vérité et d’affronter la source de nos malheurs, ceux qui ont contaminer les civils et mis le pays dans de sale drap ce sont les militaires, plus exactement les GÉNÉRAUX, l’Hydre de la corruption sort des casernes du puissant GANG des généraux. On espérer voir Gaid se tourner vers le peuple,mon œil, ne soyons pas hypocrites , où on continue le combat en les mettant a nu. Où l’on fait semblant de gagner en laissant les vrais criminels agir sous nos yeux.

        Un général comme Beleqsir doit être arrêter le plutôt possible , c’est lui qui a ordonné les barrages filtrants d’hier , c’est son épouse Boukhers la juge de Tipaza impliquer dans des dossiers de corruption et qui menace les juges intègres de représaille. Le général Gaid Salah n’est pas aussi clean qu’il le prétend, le cartel de ses enfants et de Tliba doit être démanteler et présenter a la justice.

        Le vendredi prochain il faut s’attaquer aux généraux ripoux. Il faut lutter contre tous les GANGS civiles et militaires par la force du peuple. Des militaires intègres doivent émerger et prendre la parole.

        C’est bon y a rien à cacher le monde entier est au courant de la mafia au pouvoir et des Gangs au pouvoir. Le Gang civil est tombé reste le Gang militaire il faut l’éliminer si on veut retrouver notre Algérie c’est un passage obligatoire.

        Demandant la chute du GANG DES GÉNÉRAUX RIPOUX , nous sommes avec l’armée ,une armée forte et intègre.

        5
  • Nesroulah Yous
    3 avril 2019 at 12 h 44 min - Reply

    Merci Hacène! La contre révolution a déjà commencé.
    Notre peuple est seul souverain. Avec sa bravoure, il a su acculer dans son retranchement toute cette mafia. Aujourd’hui les « décideurs » se déchirent entre-eux en espérant garder la main, non pas pour le bien de notre pays, mais uniquement pour ne pas être jugés par une justice indépendante. Leur seule hantise c’est la « Vérité et la justice ». Gaid Salah a beau se démener pour secourir les clans au pouvoir, il n’y parviendra pas. Une nouvelle page s’ouvre sur l’Histoire de l’Algérie
    Nesroulah Yous

    6
  • wahid
    3 avril 2019 at 13 h 19 min - Reply

    1
    Opinion

    https://www.youtube.com/watch?v=CkUQPlJIzBI

    2
    Pourquoi le pétrole ne profite pas au peuple algérien

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Pourquoi-le-petrole-ne-profite-pas-au-peuple-algerien-21086.html

    3
    Le pouvoir des ´elites militaires en Egypte : l’emprise de ´
    l’arm´ee sur le complexe bureaucratico-´economique
    depuis 1952
    Youssef Saber Hanna

    https://core.ac.uk/download/pdf/52814003.pdf

    Questions & Réflexions

    En quoi l’opération Tiguentourine nuit aux intérêts de l’Algérien
    En quoi les trouble au Mali nuit aux intérêts de l’Algérien
    En qui les activités de Deach en Libye et au Sahel nuit aux intérêts de l’Algérien
    En quoi la baisse de la production Gaz et Pétrole en Algérie nuit aux intérêts de l’Algérien
    En quoi la baisse des affectifs engagés dans L’armée Algérienne nuit aux intérêts de l’Algérien

    Et tant d’autres questions.

    Dans mon prochain poste je vous dirais ce qui s’est passé et les hommes qui étaient derrière ce coup d’État.

  • Si Salah
    3 avril 2019 at 16 h 42 min - Reply

    Président illégitime démissionné de force au mépris d’une constitution qu’il a maintes fois piétinée.

    Moi je prends, en attendant que l’on puisse dégager d’autres piliers du système à l’aide d’un arrache-clou populaire.
    A défaut, je verrais bien Gaïd mettre Toufik, Tartag et Zeroual en taule pour le restant de leur vie en attendant qu’il les rejoigne un peu plus tard. Qu’ils se bouffent entre eux jusqu’au dernier, ce n’est pas moi qui vais me plaindre….

    3
  • berima
    3 avril 2019 at 19 h 16 min - Reply

    Révolution vous avez dit? allons donc!
    Ils vont sacrifier quelques seconds couteaux comme Ali Haddad Kouninef…des civils bien sûr
    Le système historique reprendra son cours immuable avec toute la mafia militaro affairiste prédatrice et contre productive qui tient l’économie
    Ahmed Gaid n’est pas un enfant de coeur

    5
  • tarak
    4 avril 2019 at 0 h 21 min - Reply

    Le peuple a fêté la départ de AbdelCadre (bon débarrât) c’est comme s’il a cautionné le putsch semble affirmait certain média rallié au Gaid. J’espère qu’on est pas entrain d’assister à une autre confiscation de notre révolution du sourire. Wait and see.

    2
  • pro
    4 avril 2019 at 14 h 32 min - Reply

    Le peuple est prêt a les pardonner amis a une seule condition qu’ils partent tous!

  • Cortex
    9 avril 2019 at 8 h 51 min - Reply

    Je lis les commentaires.Je m’interesse beaucoup à ce qui se passe.pour moi il y a anguille sous roche.C est trop parfait pour etre vrai.Tout le peuple dans la rue et…..aucune represdion.ben voyons.
    En outre je me suis beaucoup interessé à l histoire des pays qui se sont developpés.par comparaison,le peuple algerien est loin d’etre comme les coréen,singapour ou les malaisiens.je reste pessimiste.ils m’ont enlevé l’espoire ça fait longtemps.Aaah je donnerai chere pour devenir Turc,malaisien ou japonais….J espere que je me trompe.

  • Congrès du Changement Démocratique