Édition du
20 April 2019

Appel au peuple algérien à former des comités citoyens pour la transition démocratique

Par Rédaction -avril 13, 2019

https://actu-fil.com

Des manifestants près de la Place Audin. Photo prise par Hadjer Guenanfa.

Un groupe d’universitaires, de journalistes et de militants ont rendu publique, ce samedi 13 avril, un appel au peuple algérien pour la formation  de comités citoyens pour la transition démocratique.

Algériennes, Algériens !

L’auto-mobilisation exemplaire des Algériennes et des Algériens depuis le 22 février 2019 signale une nouvelle fois la résurgence de la nation algérienne et la détermination de son peuple dans sa marche historique pour le recouvrement de son indépendance complète par l’Etat de droit et les libertés démocratiques. L’ensemble du peuple affirme que son autodétermination interne constitue la condition sine qua non de la construction d’un Etat algérien libre, puissant et respecté.

Les formidables manifestations des millions d’Algériens, femmes et hommes, jeunes et vieux, à travers les 48 wilayas du pays confirment la solidarité et l’union du peuple algérien mais surtout les aspirations communes de toutes ses composantes à la liberté, à la justice, à la dignité et à la démocratie.

Le caractère pacifique et non-violent des manifestations illustre le très haut niveau de conscience politique du peuple et sa conviction puissante que la violence est du côté du système de pouvoir. Le peuple soucieux de la préservation du pays a choisi de se libérer de la dictature d’un système impuissant et obsolète par la lutte politique.

La société le dit haut et fort, aucune instance d’autorité, que ce soit l’Etat-major de l’armée ou tout autre organisme ne peut imposer sa démarche de sortie de crise.

Algériennes, Algériens

La transition démocratique nécessite un travail rigoureux d’organisation et de planification qui appelle la contribution du plus grand nombre. Il est urgent de créer les cadres intérimaires qui permettront de fixer les modalités de la marche vers la démocratie et de nommer des représentants et des délégués dûment mandatés pour proposer et débattre des étapes de cette transition cruciale.

Des femmes et des hommes responsables, investis de cette mission doivent incarner l’avancée des formes de l’action politique vers une dimension éthique, nourrie de désintéressement et du sens de l’intérêt général. C’est ainsi que les citoyens choisiront eux-mêmes leurs délégués loin de toute manipulation ou influence ou conditionnement médiatique.

Algériennes et Algériens

Il est urgent, et même vital, de donner des formes organisationnelles multiples à  la mobilisation citoyenne et de se réapproprier, voire de créer des espaces publics de débat en vue de délibérer sur l’ensemble des questions politiques liées à la transition démocratique.

Il ne peut exister de voie vers la démocratie sans espace public de débat et de dialogue.

Algériennes, Algériens

Face aux nécessités de l’heure, et pour éviter les manœuvres, les conditionnements et les manipulations dans les conditions actuelles, il est urgent de construire des cadres d’auto-organisation populaire capables de porter la voix du peuple pour le changement radical du régime et la construction d’un Etat de droit.

Cette capacité d’auto-organisation qui est une caractéristique fondamentale du mouvement populaire, est non seulement le garant d’une efficacité de sa représentation mais aussi un moyen de contre-pouvoir et de délibération collégiale permettant de contrecarrer les inévitables tentatives de récupération ou d’instrumentalisation contre-révolutionnaires.

Ainsi, il appartient aux conseils de délibération de chaque organisation, conseil ou comité populaire de mandater des représentants. Il appartient aussi à ces derniers de rendre des comptes en permanence à leurs conseils respectifs. Chacun de ces comités ou conseils choisira la dénomination et la forme qui lui convient.

Cette organisation à la base pourra se fédérer au moyen de plateformes sur les réseaux sociaux.

Nous, soussignés auteurs du présent appel, constituons par ce texte notre Comité de Citoyens Libres pour la Transition Démocratique. Nous nous engageons à faire des propositions pour le changement pacifique et ordonné et nous désignerons nos représentants qui seront chargés de porter notre voix en association avec les délégués des autres comités et conseils citoyens.

Vive l’Algérie libre et démocratique !

Alger le 13 avril 2019

Liste des signataires :

Mohamed Achir

Nadjib Belhimer

Amin Khan

Said Djaafer

Redouane Boudjema

Aissa Merrah

Salah Edinne Sidhoum

MAHREZ BOUICH

ZHOUR CHENOUF

Brahim Benaouf

Louiza Driss Ait Hamadouche

Wahab Lounis

Abderahim Moussaouer

Lazhar Djeziri (Mohamed Mehdi)

Hakim oumokrane

 Cherif Driss

Mohamed Kerroumi

Abdelkader Chetioui

Ibrahim Kacimi

Omar Boussag

Fares Bekouche

Mohamed Benmalek

Fodil Merzoug

Hakima sbaihi

Koussaila Alik

Djamel  Sahnoun

Leila sidhoum

Nabila Bouchaala

Karima Ait Meziane

Doria Bentbibal

Amina Bedjaoui Haddad

Samir Rezig

El Hadi Boudoukha


Nombre de lectures : 677
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Dr Abdellatif IZEMRANE
    14 avril 2019 at 14 h 26 min - Reply

    Très bonne initiative, j’adhère. J’espère, cependant qu’elle n’aura pas le même sort que les deux précédents appels ceux: Des universitaires et intellectuels Algériens et l’appel des universitaires Algériens résidents à l’étranger qui sont malheureusement rester au stade d’appels seulement. Pourquoi pas une platte-forme? simple suggestion.

  • meriem
    14 avril 2019 at 17 h 52 min - Reply

    Importante initiative , il faut faire vite, tous les signataires sont credibles et capable de prendre le flambeau , faites le premier pas dans l’organisation du mouvement, allez de l’ avant la victoire nous tends les bras, rappelez vous « la nature a horreur du vide »

    1
  • Nacer
    14 avril 2019 at 18 h 46 min - Reply

    Bonne initiative, le peuple à demontrer sa détermination et sa force(rapport de force);Il est temps de se doter d’une commission ou instance nationale de 5 ou 9 personnes crédibles acquises aux réformes pour les négociations à venir.Le régime perd le sens de la mesure de l’affrontement politique,et les oppositions inaptes.

    1
  • ammou
    14 avril 2019 at 20 h 55 min - Reply

    Malgré se mouvement pacifique et se soulévement populaire; se gouvernement corompus ne bouge pas quelle audasse des figures galvanisé ils ons pas du sans dans leurs figure(ma yahmarouche oudjouhoum mel hachma )ces drole mes bizard vous étes inaccecibles mesieurs rouhou choufou kache blad tarfedkoum thadhankoum avec bras grand ouvert laisser la place aux jeunes génération intelectuels politiciens gérent le pays. Vous étes mal placer méssieurs votre places est ailleurs pas ici vous avez profiter le maximum takhadmou ou tassarkou walat serka andkoum hallal normale rabi yahdikoum khamou chowiya ala hadak kabre rayhine lih kamal .Ya masseouline el ghad achourafaa anouzahaa trouvez des solutions dans le plus bréf delais pour sauvez l’algerie et se peuple organisez vous bien, étudier un plant de travail detaillés un chemin le plus issus et politique .

  • easy
    16 avril 2019 at 10 h 44 min - Reply

    C’est une bonne initiative, mais je trouve quand même dans un pays qui veut la démocratie, c’est l’armée qui appel a cet initiative pour aider à la transition et se retirer une foi le pays sera stable, mais voir nos militaire comme il s’en foute vous avez tout à fait raison de prendre des initiatives pareille….

    1
  • Congrès du Changement Démocratique