Édition du
20 June 2019

Le peuple maître de son destin

HAMID TAHRI

El Watan 14 avril 2019

Après avoir trompé l’opinion dès son arrivée au pouvoir en 1999, en se prévalant faussement d’être l’artisan de la paix retrouvée, alors que cinq ans plus tôt le pays était ravagé, Bouteflika avait refusé l’offre des militaires de prendre les rênes du pays pour aller se planquer chez ses amis des Emirats dans le confort douillet des palais.

A son intronisation, Bouteflika, allergique à la démocratie, avait promis la grandeur et la dignité au peuple. Mais il a fait tout le contraire. Puis, fidèle à sa vocation, il a manœuvré, rusé, s’entourant de coteries serviles pour l’accompagner dans sa catastrophique gestion, où la prédation, la rapine, l’absence de contrôle et surtout l’impunité ont fini d’achever la ruine d’un pays tant au plan économique, social que moral. Mais le complot est son sport favori depuis sa jeunesse, dixit le regretté Saad Dahleb, ancien ministre des Affaires étrangères du GPRA.

«Maître en intrigues et au double jeu» (in Mission accomplie) de Saad Dahleb 1989. Par ailleurs, il est écrit qu’en décembre 1961, alors que la guerre n’était pas finie et que l’OAS appliquait la politique de la terre brûlée, Bouteflika est missionné par Boumediène pour contacter Ben Bella en prison (château d’Aulnay) à Paris, pour le convaincre de faire un coup d’Etat au GPRA et de prendre les rênes du pouvoir. Bouteflika était parti sous un nom d’emprunt, «Boukharta», avec un passeport marocain bénéficiant de la complicité des services aussi bien marocains que français (In La diplomatie algérienne de la guerre d’indépendance, Abdelkader Bousselham, 2015).

Aujourd’hui, Bouteflika n’est pas parti sans laisser ses traces à travers une Constitution piégée, qu’il a laissée comme une bombe à retardement et que les résidus de son régime s’acharnent à appliquer scrupuleusement. Qu’est-ce qui explique cet empressement soudain à défendre la Constitution ? Pourquoi ne l’ont-ils pas fait lorsque Bouteflika, au mépris de la Constitution et des candidats, a unilatéralement annulé l’élection présidentielle du 19 avril ? Et ce n’est pas là la seule transgression de sa part du texte fondamental de la nation. Pourquoi le peuple a-t-il marché pour la 8e fois ?

Chat échaudé craint l’eau froide, le peuple vacciné est bien imprégné des gouvernances factices si décriées. Il marche pour dire son refus du fait accompli et d’être dirigé par des lieutenants du Président démissionnaire. Du bouteflkisme sans Bouteflika ! Vendredi, les barrages filtrants et l’impressionnant dispositif de sécurité n’ont pas eu raison des milliers de marcheurs toujours aussi déterminés. Nous avons été fascinés et désarçonnés par leur vitalité, tous sexes et âges confondus.

Il fallait les côtoyer pour vivre l’éclat de leur regard, le cuivre de leur voix, les larmes dans leurs trémolos pour crier leur colère et leur espérance. Il faut dire que le génie de notre peuple a su trouver dans les générations futures le ressort d’une nouvelle vocation, celle d’aborder un monde neuf à reconstruire.

Ce que l’on retiendra à travers les slogans, c’est que les manifestants ne sauraient imaginer que les décideurs actuels non représentatifs puissent constituer un gage de sincérité et de stabilité dès lors qu’ils sont à l’origine de la décomposition des mœurs, de l’économie, de la société et de la vie tout court. Pourquoi les marcheurs visent-ils les 4B, Bedoui, Bensalah, Belaiz et Bouchareb, garde rapprochée de l’ex-Président ? Bedoui n’a-t-il pas été l’architecte de la fraude à grande échelle et celui de la répression ?

Des manifestants ont rappelé le douloureux souvenir des résidentes en médecine arrêtées et brutalisées comme des délinquantes, entassées comme des sardines dans des fourgons à Alger et d’autres jetées sur l’autoroute, à des dizaines de kilomètres avec tous les risques encourus par des femmes seules en pleine nature ! Un acte odieux passible des tribunaux, indigne et abject. Tout simplement parce qu’elles réclamaient leurs droits ! Et c’est ce même Bedoui qui est appelé à reproduire le système en y mettant sûrement plus de zèle en sa qualité de Premier ministre. Pour mieux appréhender la situation actuelle qui confine au vaudeville.

Le pdg de Sonatrach, faisant partie du cercle corrompu et corrupteur du clan présidentiel, a fait convoquer le président fraîchement désigné du Mouloudia d’Alger, le Dr Zoubir Bachi, pour lui dire sans rire : «J’ai reçu une injonction d’en haut pour te destituer et mettre à ta place Omar Ghrib.» Interloqué, Bachi le médecin, l’ancien capitaine probe et honnête, a eu cette réponse cinglante : «En haut, il n’y a que le bon Dieu», sans en rajouter en se fiant à son éducation, à sa culture et à son sang-froid. De qui le PDG de Sonatrach a-t-il reçu l’ordre ? Sans doute de celui qui l’a nommé. On pensait qu’il n’était plus en exercice ! Et voilà qu’il fait les heures supplémentaires…

Ces indus occupants peuvent-ils éhontément tourner le dos à la volonté du peuple souverain qui plébiscite, tous les vendredis, la liberté, la démocratie et l’avènement d’une IIe République ? Basta de ce système périmé et mortifère. Le peuple veut renouer avec la vie…


Nombre de lectures : 1600
10 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Benmoussa
    14 avril 2019 at 15 h 30 min - Reply

    يواصل طلبة جامعة مصطفى اسطمبولي بمعسكر احتجاجهم لليوم الثاني على التوالي، حيث شلّوا جميع الكليات البالغ عددها سبعة في إطار الحراك الشعبي الذي تعيشه الجزائر منذ شهرين.

    وتحولت المدرجات إلى حلقات توعوية تحت شعار « الوطن قبل الجميع » و »نداء الوطن أولى من العمل والدراسة ».

    MON PAYS EST AVANT TOUS…MA PATRIE EST AVANT MON EMPLOI ET MES ÉTUDES …

    SUITE AU RECOURT À LA RÉPRESSION DES MANIFESTANTS PACIFIQUES…GRÈVE GÉNÉRALES

    ILLIMITÉ PARTOUT EN ALGÉRIE.

    UNIVERSITÉ – ADMINISTRATIONS – SONATRACH : HASSI MESSAOUD, HASSI R’MEL

    – – – – – – – – – – – – –

    SEULEMENT BÉDOUI ET SES SBIRS QUI VONT CONTINUER À VAGUER……ET LE CHAMPIONAT DE FOOTBALL : LA DROGUE DU POUVOIR :

    1 – LE FOOTBALL A DEPUIS LONGTEMPS ÉTÉ POLITISÉ…DONC AU SERVICE DE LA MAFIA
    2 – LE FOOTBALL EST MINÉ PAR LA CORRUPTION…OU DES MILLIARDS SONT EN JEUX.

    – – – – – – – – –

    TAHYA ÉQUIPE DE FLN 1958 :

    En 1958, 9 footballeurs algériens évoluant dans des clubs français quittent l’hexagone en secret pour fonder « L’Equipe du FLN ».

    Pendant quatre ans, l’Equipe du FLN va parcourir le monde et se faire le porte-drapeau d’un people.

    Et si le pouvoir continura à ignorer les légitimes revendications du peuple, on demandera aux joueurs de l’actuelle équipe national de football d’étre les humbles descendants de Mekhloufi, Zitouni, Bentifour, Bouchouk, Brahimi, Kermali…et declarer forfait et ne pas représenter un pouvoir illégitime et d’étre à coté du peuple Algérien.

    5
  • rezki khedim
    14 avril 2019 at 21 h 17 min - Reply

    oui ces usurpateurs sans pudeur ni honneur, ni dignité ne peuvent que tourner le … dos au peuple et à toutes ses volontés souveraines parce qu’ils restent schizophrènes ! malades du pouvoir et de l’argent, malades du complexe de la « folie à deux » écopé avec le parrain évanoui qui continu à émettre ses ondes maléfiques … MAIS ILS PARTIRONS, PLUS ILS TERGIVERSENT PLUS CE SERA dur pour eux de trouver la sortie honorable…

    2
  • Karimo
    14 avril 2019 at 22 h 12 min - Reply

    Ils vont essayer tous les subterfuges pour rester au pouvoir et protéger leurs biens mal acquit, comme ils ont fait leurs prédécesseurs dictateurs (le Shah d’Iran, Seddam, Kadafi, Moubarak, Bachar etc.) C’est dans le sang des dictateurs assoiffés de pouvoir. Mais à la fin ils finiront par être éjectés par des coups de pied dans le derrière. Patience Ô peuple pacifique, la révolution du sourire finira par vaincre les despotes de tous bords.

    2
  • Dria
    14 avril 2019 at 22 h 40 min - Reply

    Une nouvelle fois un acte lâche vient d’être perpétré a Alger cette après midi , les sbires de Bédoui après le GOSP de vendredi et les agressions de la gendarmerie a Béchar c’est autour de jeunes militantes et militants pacifique après avoir été séquestrer sur la voie publique. On les conduit dans un commissariat, après leur avoir ôter leurs téléphones. On a oser les désahabiller dans le but de les humilier et de servir d’exemple aux autres Algériens que nous sommes. Il faut laver cette affront pacifiquement et rendre hommage a ses héroïnes et héros .

    LA RÉPONSE DOIT ÊTRE FORTE CE MARDI. UNE JOURNÉE DE PROTESTATION PACIFIQUE NATIONALE AVEC SIT-IN DEVANT LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE SOYONS NOMBREUX EN PLUS DES ROBES NOIRES LA PRÉSENCE DE TOUS EST SOUHAITABLE.

    DANS LES AUTRES WILAYA LES SIT-IN SE FERONT DEVANT LES COURS DE JUSTICE …ET DANS LES COMMUNES DES SIT-IN PACIFIQUES DEVANT TOUS LES COMMISSARIATS DE POLICES ET BRIGADES DE GENDARMERIE DES SIT-IN EN PROTESTATION DE SES PRATIQUES ABJECTES DONT SONT VICTIMES DES CITOYENS PACIFIQUES QU’EXERCENT DES POLICIERS ET DES GENDARMES AU SERVICE D’UN GANG.

    QUE CE MARDI SOIT UN JOUR DE LA DIGNITÉ RETROUVÉE POUR TOUT LES ALGÉRIENS ET ALGÉRIENNES. AFIN DE METTRE FIN AU RÈGNE DE LA HOGRA DE L’INJUSTICE DES GANGS DE QUELQUES GÉNÉRAUX ET DIGNITAIRES QUI VEULENT FAIRE DE L’ALGERIE UNE PROPRIÉTÉ PRIVÉE.

    LE MARDI DONC AUCUNE ACTIVITÉ SUR TOUT LE TERRITOIRE NATIONAL PAS DE MARCHES JUSTE DES SI-TIN DEVANT CES ÉDIFICES ÉTATIQUES.

    IL FAUT LEUR MONTRER QUE NOUS SOMMES PACIFIQUE ET PLUS NOMBREUX . ALORS QU’IL NOUS RESPECTE S’ILS VEULENT QU’ON LES RESPECTENT. LE PACIFISME N’A JAMAIS ÉTÉ SYNONYME DE FAIBLESSES.

    LES MINISTRES SONT LOGÉS A L’HÔTEL SHERATON .LE CLUB DES PINS C’EST DÉMODÉ QUI PAYENT LA FACTURE DE CE SÉJOURS. ON VOUS CONSACRERA UN AUTRE JOUR POUR VOUS FAIRE DÉGUERPIR PROFITEZ CE SONT VOS DERNIERS JOURS.

    2
  • lyes Laribi
    15 avril 2019 at 12 h 29 min - Reply

    Vous avez omis une chose de dire que Abdelkader Al Mali, du moment c’est comme ça qu’il a été présenté au petit peuple que nous sommes en 99, a été intronisé par les putschistes de 92. À ma connaissance, Bensallah était déjà là ainsi que tout le monde en passant par Ouyahia pour ne citer que lui. En convoquant le corps électoral en utilisant Bensallah, Bedoui ou belaiz, les nouveaux maîtres du pays, malheureusement une fois de plus, donnent l’impression d’avoir mis la main sur un butin de guerre qu’ils rêvaient depuis longtemps récupérer. Un clan vient d’éliminer un clan ainsi ses affaires qui vont avec. C’est de ça qu’il s’agit et rien d’autre. Concernant Bouteflika, ça rappelle un peu l’élimination de lucky Luciano par la mafia New Yorkaise pour récupérer le business de la cocaïne vers l’Europe à partir de l’Amérique.
    PS: apparemment le chef du gouvernement, celui qui organiserait les élections est cité dans l’affaire d’al boucher rien que ça.
    Non à l’ingérence des pays étrangers dans les affaires du peuple algérien.
    l’Algérie aux Algériens.

    3
  • WAHID
    16 avril 2019 at 2 h 04 min - Reply

    Je crois Gaid salah a peur de quelque chose, il a eu le soutien franc et massif d’elhirak le lendemain de la démission (destitution) l’ex président, je crois et j’ai des doutes qu’il a peur des forces anticonstitutionnelles qui étaient au commande du pays depuis 2013, je dirais même c’est eux qui continuent de mener le jeu, ceux certainement eux qui ont décidé de réprimer les manifestants ce vendredi 12 Avril.

    El issabat est au pouvoir sous la cape de l’ex président depuis 2013 certains sont depuis 20 ans et d’autres comme Ouyahia, Sidi Said sont au pouvoir depuis 30 ans, ils ont l’argent et beaucoup d’argent, des alliés à l’intérieure de l’appareil de l’État (de la petite commune jusqu’aux institution de l’État) et des alliés en-dehors de l’Algérie, leur partenaires dans le business, ce sont $70 Milliards d’échange chaque année avec les quatre continents .

    Je ne sais pas de quoi il a peur, il a 600 000 militaires impeccablement entraînés et armés, 500 000 fonctionnaires dans les services de sécurité expérimentés et disciplinés, plus les 40 000 000 d’Algérien déterminé à le soutenir s’il décide de débarrasser l’Algérie de ces parasites.

    Ecoutez bien cette vidéo:

    de 18:50 a 23:25
    https://www.youtube.com/watch?v=4skDJhVHJyA

    de 22:00 a 22:30

    Et le plus inquiétants, c’est possible que ces jets transportent du cash (Algérie vers les paradis fiscaux, des devises des immigrés et des pensions d’ancien soldat et immigré Algériens, ces devises sont régulièrement collecté par des petit cambistes pour ces bandits) de la drogue et même de l’or ( L’or cassé aussi ces dernière années a connu une demande et des petit acheteurs se sont proliféré ) sous la protection du gouvernement Algérien.

    Gaid doit clarifier sa position avec le peuple ou contre le peuple par des actes concrets, neutraliser au plus vite elissaba.

    Aux arrêt sans aucune exception dans l’attente de les voir devant les tribunaux de l’Algérie.

    Et

    Des peines extrêmement sévères et exemplaires.

    In chaa allah

  • easy
    16 avril 2019 at 10 h 38 min - Reply

    Le problème c’est que ils continuaient à récidiver et dilapider les biens du peuple, je les voient chaque matin dans des divers projet à l’arrêt depuis très longtemps étonnement les travaux sont reprit?! sont entrain de dépenser sans compter alors que il n’y a pratiquement personnes pour les contrôler, et leurs experts qui viennent nous donner des leçons dans les journaux et site »el watan, tsa etc…sont tous de mauvaise foie! nous voulons dissoudre les APC LE RND LE FLN LE SENAT LE PARLEMENT, vous savez dans les APC DONNENT LE PROJETS AUX ENTREPRENEURS DE LEURS CHOIX, leurs amis frères oncle cousins etc..ils sont inconscients de ce u’ils font et nous amène vers une guerre civile a cause de la pauvreté, si on fait rien on sera dans la misère dans quelques années, on est 25millions, ils ont des armes de Monsieur trump et compagnie, on est plus puissantts qu’eux on a la volonté on ira jusqu’au bout on les finira cette peste qui en veut a nos enfants.

  • wahid
    16 avril 2019 at 15 h 06 min - Reply

    Non ce n’est pas assez la démission de Belaiz

    https://www.youtube.com/watch?v=R_OpyFugANM

    Tous, sans aucune exception, ceux qui étaient au commande de l’État depuis 2013, les membres du gouvernement successives de 2013-2019 y compris walis, chefs de daïra, maires, députes , sénateurs, chefs de partis de la coalition, chefs de petits partis qui ont soutenu l’ancien système, hauts responsables d’organisations syndicale, chefs de l’organisation patronale, tous les hauts responsables des organisations et corporations qui ont soutenu aveuglement le quatrième mondât sont complices et tous ils devraient plier bagages le plutôt serait le mieux pour l’Algérie et pour eux aussi, s’ils ne veulent être traduit devant les tribunaux une fois le pouvoir passe au main du peuple.

    Je suggère la diffusion d’une listes de noms de ces personnes qui doivent plier bagage.

    C’est elissaba qui a confisqué l’État Algérien de 2013-2019

    C’est durant cette période 2013-2019 qu’il y a eu les crimes les plus graves, dilapidation et destruction systématique des ressources de l’État Algérien.

    1
    Les Noms des :

    Ministres des gouvernements de 2013-2019
    Wali, Chef daira et Maires de 2013-2019
    Chefs de partis de la coalition

    2
    Les Noms de ceux qui ont soutenu le quatrième mandât

    Chefs de microscopique partis
    Représentants des organisations syndicales
    Représentants des organisations patronales.

    Dégagé….Dégagé….Dégagé….Dégagé….Dégagé….Dégagé….Dégagé….Dégagé….

  • wahid
    16 avril 2019 at 21 h 38 min - Reply

    Au nom de la révolution du sourire.

    Une certitude…..

    1
    L’élite politique qui a servi de façade pour les militaires dans leur oeuvre destructive de l’Algérie, sera chassé du pouvoir, du petit PAPC de la petite commune, au plus haut responsable politique de la plus haute institution de l’État.

    Du petit maire passant par le petit député, le petit sénateur, le petit wali, le petit chef de daïra, le petit ministre etc… Aucune ne sera épargné tous, ils devront être jugé pour leur actions destructives de l’économie, de la politique et de la société et nul ne va échapper à la justice.

    Ouyahia
    https://www.youtube.com/watch?v=bOSHylbZEys

    Khelil
    https://www.youtube.com/watch?v=SB1r07iMK2s

    2
    Les corrompus et leur associés qu’ils soient des civiles ou des militaires. Tous vont passer à la caisse pour rembourser au peuple Algérien les $1000 milliards qui ont dilapidés.

    Aucun ne va être épargné, en Algérie ou ailleurs, tous ils seront poursuivi la vous ils seraient.

    https://www.youtube.com/watch?v=PKYpVn2M_tg

    C’est une question de temps……..

  • WAHID
    17 avril 2019 at 14 h 36 min - Reply

    Au nom de la révolution du sourire.

    Une certitude…..

    Le dossier le plus lourd, il s’agit pas de $ mais des vies humaines, plus d’une centaine de millier de morts.

    1
    l’élite militaire et politique et les événements de la sale guerre, la décennie rouge

    .
    Ouyahia & LDDH FIDH
    https://www.youtube.com/watch?v=lLT9-GaXEjg

    .
    Redda malek & Co.
    https://www.youtube.com/watch?v=etASmDmKBmA

    Alors que des milliers d’innocents Algériens tombaient sous les balles du GIA, d’autres pillaient les caisses de l’État.
    https://www.youtube.com/watch?v=UD6z3hXldwQ

    2
    Les généraux, la cocaïne et le terrorisme
    Chiki & elbouchi(cocaine)
    https://www.youtube.com/watch?v=N2BPBuxkzZ0

    3
    La fin de l’histoire de Mediene & le DRS

    https://www.youtube.com/watch?v=vB87bCPdLus

    Le tragique destin des dictateurs
    https://www.youtube.com/watch?v=KtMWz8HqQC0

    4
    Une question

    Qui payent les séjours, visa, billets d’avion et pécule à cette armadas ‘d’experts’ Algériens qui défilent sur les plateaux TV satellitaires (Doha, Dubaï, Abu Dhabi, Istanbul, Paris, Londres) pour nous éclairer par leur génie.

  • Congrès du Changement Démocratique