Édition du
23 July 2019

Ali Yahia et les Médias de la Haine


Redouane BOUDJEMA

Ali Yahia Abdenour est une des figures qui a le plus souffert des médias Haineux Francophones et Arabophones liés aux différents clans du système.

Dans les années 90, Maitre Ali Yahia a défendu comme avocat et président de la LADDH les victimes de la guerre contre les civils et a été au tribunal militaire de Blida pour plaider en faveur des Chefs du FIS dont le défunt ABASSI Madani.

Il a eu droit à des campagnes haineuse des journalistes et des éditeurs de presse devenus milliardaires grâce à la rente pétrolière pour services rendus aux NEZZAR TOUFIK TOUATI Belkheir et autres
Beaucoup de haine,le concernant, entre autres cette citation d’une star de cette presse privée dite démocrate: » si c est pour les Français Jacques Verges est l’avocat du diable, pour les Algériens Ali Yahia est le diable tout court’ 

Dans les Années 2000, la Haine change de langue avec le printemps noir de 2001, une partie de la presse arabophone de la Chkara et des BAGARRAS l’avait traité de Berbériste raciste.
j’ai partagé toute ma jeunesse avec Ali Yahia et je connais les détails de ces campagnes.

Malgré toute cette Haine Ali Yahia a été au premier rang pour défendre Bentchicou, victime de la cabale de Bouteflika et de Zerhouni contre les bras médiatiques des janvieristes , , au moment même ou une bonne partie de ses amis et de ses promoteurs lui avaient tourné le dos .

Ali Yahia qui a pris de l’âge ne garde aucune haine et prêche comme je prêche une seule feuille de route Bannir la Haine exclure l’exclusion et reconnaître et respecter la diversité
Alors tous ensemble contre la Haine


Nombre de lectures : 2044
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Ahmed Boudraa
    26 avril 2019 at 10 h 57 min - Reply

    Un article juste et mesuré. Bravo !

    2
    • Hmida
      26 avril 2019 at 21 h 57 min - Reply

      *** M.BOUCHACHI INTERDIT DE RENCONTRER LES ALGÉRIENS À BLIDA ET ORAN POUR DONNER UNE CONFÉRENCE ::::DIVISER POUR RÉGNER….WLED FRANSSA NE CESSE DE VOULOIR DIVISER LES ALGÉRIENS:::: ET MAINTENIR LES POPULACES DE BLIDA ET ORAN DANS L’IGNORANCE .

      *** LES ALGÉRIENS DE L’EST ET DE L’OUEST D’ALGER SONT INTERDIT DE SE DÉPLACER VERS ALGER (BARRAGE DE GENDARMERIE):::: DIVISER POUR RÉGNER…WLED FRANSSA NE VEULLENT PAS VOIR LES ALGÉRIENS DE RÉUNIR ….DIVISER POUR RÉGNER.

      MAINTENANT LE PEUPLE ALGÉRIEN NE VA RIEN PLUS LACHER…..POUR UN SEUL OBJECTIF :::: FAKHAMAT LE PEUPLE QUI DÉCIDE : PÉRIODE DE TRANSITION, PRÉSIDENCE COLLEGIALE PERSONNALITÉ NEUTRE, INTÉGRE ET COMPÉTANTE…UN GOUVERNEMENT DE COMPÉTANCES NATIONALES (INTEGRE, NEUTRE ET COMPÉTANT)..INCHALLAH.

      CAR POUR LE PEUPLE LACHER,,,,SIGNIFIE RETOUR À UNE ALGÉRIE PLUS SOMBRE QUE L’EGYPTE DE SISSI

      2
  • tarak
    26 avril 2019 at 16 h 38 min - Reply

    Maitre Ali Yahia homme de principe, il est toujours contre la hogra du système.

    5
  • Ahmed
    28 avril 2019 at 22 h 12 min - Reply

    Je suis curieux de savoir pour l’histoire, le nom du petit scribe, qui pour se valoriser auprès de ses maîtres, a eu l’indécence de qualifier l’immense homme qu’est Ali Yahya Abdenor de l’ordurière sentence qu’il serait le « diable ».

    Mais aujourd’hui, qui peut se tenir debout, digne, fier, droit, face au euple et à l’histoire : Ali Yahya bien Abdenor ou le petit scribe.

    Alors, publiez le nom de ce petit pisseur d’encre !

    5
  • Mahindad
    30 avril 2019 at 15 h 53 min - Reply

    Il ya des femmes et des hommes qui sont vrais et qui sont comme l’huile qui remonte toujours à la surface.

    4
  • Farid Mitiche
    1 mai 2019 at 16 h 33 min - Reply

    « من المؤمنين رجال صدقوا ما عاهدوا الله عليه، فمنهم من قضى نحبه و منهم من ينتظر و ما بَدَّلُوا تبديلا »
    “Parmis les croyants il est des Homes qui sont restés fidèles à leurs testament envers Dieu. Certains sont passés alors que d’autres attendent encore leur destin mais sans jamais faillir à leur parole d’honneur” (Quran)
    Si Ali Yahia Abdennour, ce berbere moudjahid et notre Maître, est un de ces hommes de Dieu qui font l’histoire et l’honneur de l’Algerie.
    Que Dieu lui accorde vie pour voir le soleil se lever sur l’Algerie
    de ses combats

    4
  • Congrès du Changement Démocratique