Édition du
23 May 2019

ENTV: émission censurée pour s’être attaquée à la feuille de route de l’armée

ALGÉRIE 09/05/2019 15h:02
Rédaction du HuffPost Algérie

A la télévision publique on ne rigole pas avec la ligne éditoriale dictée par les nouveaux décideurs, et appliquée à la lettre par les responsables. Le journaliste Nazim Aziri en a fait les frais cette semaine avec son émission “Question d’actu”, qui a été censurée par le directeur de l’ENTV, Lotfi Cheriet, rapporte le quotidien El Watan.

M. Aziri paye les propos de ses invités qui se sont attaqués aux promoteurs de la feuille de route des pouvoirs publics, lors de l’émission. “L’émission a été censurée parce qu’elle a révélé le caractère mensonger de la nécessité d’adhérer à la solution constitutionnelle. Elle a donné une autre lecture des arrestations et du rôle de l’armée”, condamne sur sa page Facebook Nadjib Belhimer et repris par El Watan.

Pourquoi la télévision publique continue à servir le discours officiel et refuse l’ouverture ?

Redouane Boudjemaa enseignant en sciences de la communication et de l’information à Alger 3, l’explique par le fait que “le secteur public a toujours fait dans la propagande pour le régime qui s’est accentuée depuis 1999. Depuis le début de cette révolution pacifique il y’a trop de manipulations et de diversions et beaucoup de mensonges.”


Nombre de lectures : 810
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Dria
    9 mai 2019 at 19 h 45 min - Reply

    Normal à la tête de l’ENTV un nouveau soldat un certain Lotfi CHERIET il doit certainement avoir un lien de parenté avec Lakhdar CHERIET alias Oussama WAHID et le dernier fiasco dans l’opération Djelfa.

    Ces esclaves de la sale propagande pour ériger GAID en sauveur, de piètre journaleux lehacine Rangers. Comment ils peuvent se voir dans un miroir ont ils une famille,des femmes, des enfants, des amis, comment ils peuvent croiser leur regards avec le reste des Algériens alors qu’ils font le travail le plus vil de notre temps. Ce sont les collabos et les Harkis du Hirak

    Personnellement j’ai boycoté les médias audiovisuels algériens depuis belle lurette
    Saha ftorkum

    5
  • Nacer
    9 mai 2019 at 19 h 50 min - Reply

    Entre les désordres et les désarrois,les oligarques craignent d’être emportés par le ras- de- marais populaire qui veut raser le système.

    4
  • Congrès du Changement Démocratique