Édition du
18 August 2019

Le peuple algérien est engagé résolument dans la voie de la démocratie, il n’en déviera pas.

Saïd Mekki

Hirak 16 15 juin 2019

Les manœuvres de diversion et d’émiettement du front populaire à l’œuvre depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux et les médias semblent faire long feu. Les manipulations visant à diviser les manifestants sur des bases régionales ou linguistiques ne trouvent pas d’écho au sein du mouvement populaire. Au contraire, plus que jamais, les manifestants sont très nombreux à proclamer l’unité du peuple et réitérer le rejet de tout sectarisme. 
Les mobilisations extrêmement importantes du 14 juin constituent avant tout un démenti pédagogique à tous ceux qui tablent sur leur usure progressive. La résolution populaire ne faiblit pas, au contraire. Le message est bien sur destiné à ceux qui tentent de réduire, habilement et à moindre frais, la détermination du peuple à se débarrasser de la dictature et à sa volonté de recouvrer les libertés publiques et l’Etat de droit.
Il est clair que les incarcérations de personnalités civiles de premier plan du régime issu du coup d’Etat du 11 janvier 1992 ont réjoui l’opinion dans son unanimité. Il est sans doute utile de rappeler au passage qu’Ahmed Ouyahia a occupé des fonctions exécutives dans les années 90, bien avant l’ère Bouteflika, sous la conduite criminelle des janviéristes néolibéraux. Ces hiérarques sont particulièrement détestés par le peuple tant pour leur arrogante malhonnêteté que pour ce qu’ils infligés comme souffrances à toute une société. Pour ce qu’ils représentent aussi en termes de violence sociale, de gabegie, d’arbitraire et d’incompétence. 
Toutefois, pour spectaculaires – et salutaires – qu’elles soient, ces arrestations n’ont pas eu l’effet psychologique escompté par les centres de décision. D’abord parce ces coupe-jarrets ne forment qu’une partie des coteries délinquantes qui ont dévasté le pays. D’autres courent toujours et ont pignon sur rue. Ensuite, parce que tous ont compris que cette séquence judiciaire a aussi pour but de démobiliser l’opinion. La population, peu disposée à se satisfaire du sacrifice de quelques boucs-émissaires, a occupé plus massivement que jamais ce vendredi les rues des villes sur toute l’étendue du territoire. Le maintien de ce niveau très élevé de mobilisation est un signal clair aux « décideurs » de l’ombre : le peuple ne se satisfera pas de replâtrages ou d’une simple reconfiguration du régime sur des bases un peu moins mafieuses. 
Des manœuvres et tractations sont en cours, conduites par des officiers de l’état-major, en vue de la formation d’un gouvernement plus présentable que celui bricolé au lendemain des premières manifestations. Ces discussions ne doivent pas aboutir à un pur recyclage de pseudo-opposants ou d’individus écartés des sphères de pouvoir sous le règne des Bouteflika-s, comme cela semble être le cas. Les militaires pour confirmer le sérieux de leurs intentions, doivent nécessairement désigner des interlocuteurs neufs et crédibles en leur sein ou parmi les cercles civils qui peuvent les représenter.
Toute amorce de dialogue politique en vue de la transformation politique du pays ne peut être assumée que par des personnalités indépendantes et reconnues comme telles par la population. Le recours à des faux-fuyants pour perpétuer ce quasi-Shogunat sous la conduite duquel l’Algérie continue de se diriger vers des horizons incertains est la pire des options. Les seigneurs de la guerre et les maîtres actuels du temps politique sont tenus de prendre en compte cette réalité : le peuple algérien est engagé résolument dans la voie de la démocratie, il n’en déviera pas.


Nombre de lectures : 1368
3 Commentaires sur cet article

Répondre à ahmed a Cliquez ici pour annuler la réponse.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Benrabah
    17 juin 2019 at 16 h 18 min - Reply

    22 février – 22 juin 2019 : 4 mois !!!!! EL ISSABA demandait prolongement du 4 em, une année supplémentaire, DÉSORMÉ elle en a 4 mois de plus, 4 mois anti-constitutionnel, 4 mois de predation, manipulations et spoliation des droits du people de decider de son propre pays !!!!

    4 mois aux services et intéréts des Emirats, des sionnistes, des USA, de la France, de la chine, de la Russie et autres lobbiest multinationales…

    4 mois pour préparer la contre révolution en plusieurs versions

    4 mois pour préparer el mounafikines ceux qui vont s’immiscer parmi el hirak pour le torpiller le moment volue.

    4 mois pour effacer les traces de leurs corruptions et affaires criminels…

    4 mois pour faire taire leur rivaux et renforcer leurs rangs

    ===============================================================================
    les BENHADDAD, OUYAHIA, SELLAL, SAID, TARTAG, TOUFIK…NE SONT QUE DES EXÉCUTANTS….NOUS ON CHERCHE LES TÉTES PENSANTES, LES TRAITRES, LA TETE DU CANCER…TANT QUE LA TETE DU CANCER N’EST PAS IDENTIFIÉ ET ELIMINÉ…ELLE FERRA TOUT POUR ÉTABLIR LES CONDITIONS NÉCÉSSAIRES POUR EN CRÉER D’AUTRES HADDAD, TAHKOUT, OUYAHIA, SAID, TARTAGUE, TOUFIK…ET D’AUTRES FLN, RND, MPA, TAJ, MSP, FNA…

    ================================================================================
    BASTA BASTA BASTA VOUS DÉGAGEZ TOUS, TETNAHAW GAA…PERIODE DE TRANSITION AVEC DES HOMMES INTÉGRES NATIONALISTES CONNUS ET ACCEPTÉ PAR LE PEUPLE ET UN DOUSSTOUR MODIFIÉ AFIN DE DONNER TOUTES LES GARANTIES POUR BLOQUER DEFINITIVEMENT L’ACCÉS À L’ÉTAT ALGÉRIE POUR EL ISSABA…ET QUE LE PEUPLE SOIT MAITRE DE SON PAYS.

    =================================================================================

    **** INTERNET BLOQUÉ : Cela n’existe nul part ailleur dans le monde civilisé…des universités, des banques, des hopitaux, du commerce et échanges commerciaux à l’arrét.

    **** ALGER LA CAPITAL INTERDITE AUX ALGÉRIENS LES VENDREDI

    **** DES MILLIERS DE PRISONNIERS POLITIQUES, D’OPINIONS CROUPISSENT ILLÉGALEMENT ET ANTI-CONSTITUTIONNELEMENT EN PRISON À LEUR TÉTE Hadj Ghermoul…jusqu’à la mort tel Fekhar, Tamalt…

    ****L’armée budgévore (123,000 milliards centimes ) cent vingt trois milles milliards centimes !!!!!!!!!!!!!! chiffre astronomique !!!!!!!! encadre les examens du baccalauréat !!!!??? Et déneigent les routes !!!!??? RIDICULE HUMILIANT ET DÉMORALISANT POUR NOS SOLDATS…

    ****GAID SALLAH , CHEF DE l’ARMÉE DEPUS 2004 (PARRAIN DE BOUTESRIKA) DÉCIDE ANTI CONSTITUTIONNELEMENT EN POLITIQUE, DES DÉCISIONS QUI REVIENNENT AU PEUPLE ALGÉRIEN.

    **** UNE MÉDIOCRE TÉLÉVION NATIONALE À LA STALINIENNE AUX ORDRES ET AUX SERVICES DES ÉMIRATS, NOUS IMPOSE MANIPULATIONS, MONSONGES, TRAHISONS ET MÉDIOCRITÉS.

    **** TUNEL DE FACULTÉ BLOQUÉ, LES MARCHES DE LA GRANDE POSTE BLOQUÉ, DES RUELLES BLOQUÉ…
    /\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\
    \/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/

    TOUS LES SIGNES NE TROMPES PAS…LE CANCER ALGÉRIEN EST TOUJOURS MAITRE DE L’ALGÉRIE, SES RICHESSES, SON PEUPLE, SON DESTIN.

    LE CANCER JOUE AVEC LE TEMPS, UNE FOIS LA MOBILISATION CITOYENNENT AFFAIBLIT, IL RESSURGIERA POUR FAIRE DE L’ALGÉRIE UNE DES PIRES REPRESSIONS ET DICTATURE.

    LE CANCER EST ENTRAINT DE SE RENFORCER ET PRÉPARER LA CONTRE-RÉVOLUTION.

    LE CANCER S’EST DEJA FIXÉ DES STRATÉGIES POUR STOPER EL HIRRAK.

    LE CANCER NE LACHERA PAS L’ALGÉRIE SANS FAIRE DU MAL… AVIS AUX MILITAIRES, GENDARMES, POLICIERS, SÉCURITÉS, BALTADJYA…D’ÉTRE TRES VIGILANTS ET PRÉVENTIFS !!…VOUS SEREZ LES PREMIERS À ETRE SACRIFIÉ COMME EN 1991-1998, ET EN EGYPTE DE SISSI-NAZI.

  • ahmed a
    20 juin 2019 at 6 h 32 min - Reply

    6 MOIS DE PRISON ET 50000DA AMANDE POUR ALI HADAD? C’EST CA LA PEINE POUR UN CORREMPU ?

  • wahid
    24 juin 2019 at 11 h 20 min - Reply

    Une révolution .

    Une révolution .

    Une révolution .

    Une révolution, une demie révolution est un suicide

    Les Algériens ne doivent pas céder un iota de elur revendications légitimes.

    La dématérialisation effective du système politique, une changement radical sans aucun compromis, ni négociation avec les officier hauts gradés de l’armée, sources premières de toutes les dérives qu’a connu les institutions de la république, les détournements des ressources financières et crimes d’opposants politique depuis 1962 et les crimes commis durant la décennie noire 1992, 250 000 assassiné, 20 000 disparue, 2 000 0000 d’exilés, 1 500 milliards de dollars détournés, 50% des gisements de gaz et pétrole concéder aux étrangers, 40 000 000 d’Algérien ont été humilié des décennies.

    Leur prétexte en 1992 c’était sauvé la république des barbus, en réalité c’était de sauver leur privilèges; bien immobilier, rente en dinars et de devises etc…

    Les militaires devraient remettre le pouvoir de gré ou de force aux représentants légitimes du peuple Algérien, s’il ne coopèrent pas qu’ils assument les conséquence et pour leur rafraîchir la mémoire, ce qui s’est passé en Irak, en Tunisie, en Libye, en Egypte, au Yémen, en Syrie etc….

    S’ils veulent sauvé leur privilèges et ceux de leur progéniture, qu’ils remettent le pouvoir aux élus du peuple, ou la saisie des biens immobiliers au Paradou (Sidi Yahia), les fonds en dinars dans les banques nationales, les fonds en devises cachés dans les banques étrangères ( paradis fiscaux) et les poursuite pénales et criminelles et les jugements dans des tribunaux populaire.

    Le dialogue doit se faire entre les Algériens- Les représentants du hirak, la société civile, l’élite politique qui n’a jamais été de prés ou de loin dans le magouille du pouvoir, pour décider de l’avenir de l’Algérie, dialoguer pour une vision, un projet de ce que devrait être l’Algérie de leur enfants.

    Les sbires de FAFA n’ont aucune place de l’Algérie de demain, ceux qui ont piller les richesse du pays, humilier les Algériens ne méritent pas de s’asseoir et négocier, discuter l’avenir des enfants des victimes car ils étaient les bourreaux et des criminelles.

    Il est temps au peuple Algérien de tourner le page noire et sombre de l’histoire de ce jeune État, salie par une bande de criminel installé à Alger pour servir ceux qui ont toujours refuser une Algérie Algérienne.

    MÉDIATISATION

    https://www.youtube.com/watch?v=75J8pRKciRU

  • Congrès du Changement Démocratique