Édition du
24 August 2019

Drapeau berbère : au moins huit manifestants devant le juge dimanche

Par: Fayçal Métaoui 22 Juin 2019 à 12:57
TSA

Huit personnes ayant participé à la marche du vendredi 21 juin à Alger, sont toujours retenues au commissariat central, à Alger.

« Ces manifestants ont été interpellés par les policiers après avoir refusé de remettre les drapeaux amazighs aux agents. Ils se sont accrochés avec eux », annonce l’avocat Salah Abderrahmane, contacté par TSA.

Les huit interpellés, originaires de Bouira et de Tizi Ouzou, seront traduits demain, dimanche 23 juin, devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’Hamed à Alger.

« Ils sont poursuivis pour regroupement non autorisé et outrage à corps constitués », précise l’avocat.

L’article 144 du Code pénal prévoit un emprisonnement de deux mois à deux ans et une amende de 1000 à 500.000 dinars pour « quiconque dans l’intention de porter atteinte à leur honneur, à leur délicatesse ou au respect dû à leur autorité, outrage dans l’exercice de leurs fonctions ou à l’occasion de cet exercice, un magistrat, un fonctionnaire, un officier public, un commandant, ou un agent de la force publique, soit par paroles, gestes, menaces, envoi ou remise d’objet quelconque, soit par écrit ou dessin non rendu public ».

Le juge peut retenir les deux peines ou l’une des deux. Selon Salah Abderrahmane, le nombre des personnes gardées à vue lors de la marche du vendredi serait plus important.

D’après des internautes, des manifestants ont été également interpellés à Oran. Vendredi soir, des habitants de Naciria (Boumerdes) ont organisé une marche pour exiger la libération d’un activiste associatif, Bilel Bacha, interpellé le même jour à Alger alors qu’il brandissait le drapeau culturel amazigh.

Selon plusieurs médias et une députée du RCD, la police a procédé à de nombreuses interpellations vendredi 21 juin ciblant les manifestants portant des drapeaux autres que l’emblème national.

Le chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, le général de corps d’armée a déclaré, cette semaine, que des instructions fermes ont été données aux services de sécurité pour empêcher que d’autres drapeaux que l’emblème national algérien soient exhibés durant les marches.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) a dénoncé « l’interpellation de manifestants pacifiques » et a appelé à leur libération en évoquant « une dangereuse dérive ».


Nombre de lectures : 895
2 Commentaires sur cet article

Répondre à Rédaction LQA Cliquez ici pour annuler la réponse.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Rédaction LQA
    22 juin 2019 at 17 h 47 min - Reply

    Lynda Abbou in Facebook

    Liste actualisée des détenus du mouvement populaire arrêtés hier a la marche #Urgent
    Personnes interpellées Vendredi 21 Juin à Alger
    1- Messaoud LEFTISSI : de #Skikda ; arrêté vendredi matin à la Grande poste, Alger.
    2- Khaled OUADIHAT (dit Tahar) : membre du Collectif des citoyens Awzellaguen CCA, (commune d’ifri Ouzellaguen, Bougie). Arrêté vendredi 21/06/2019 à la Place Audin, Alger.
    3- Bilal BACHA : président de l’association Arrac n Laâzib, Naciria ; arrêté vendredi à Alger.
    4- Mohand BOUDJMIL, de Aïn Benian – Arrêté vendredi par la police de Bab El oued.
    5- Ali IDER, de Aïn Benian – Arrêté vendredi par la police de Bab El Oued. Selon des sources proches de sa famille, il sera présenté demain au tribunal de Baïnem.
    6- Hamza Roudjate, Haizer Bouira arrêté à Alger
    7- Oukbi Akli, Haizer Bouira arrêté à Alger
    8- Lakhel Ali, Haizer Bouira arrêté à Alger
    9-Ouidir Khaled, Tazmalt Béjaïa arrêté Alger
    10 Bibi Makhlouf 38 ans village akhenak #seddouk. Béjaïa, arrêté à Alger
    11 Tessa Nacer 33 ans de béni maouche Béjaïa, arrêté à Alger.
    Liberté inconditionnelle aux détenus d’opinion.

    5
  • Ali
    25 juin 2019 at 14 h 33 min - Reply

    PROPOSITION CONTREGAID SALAH …POUR LE DRAPEAU AMAZIGH…POUR L’UNITÉ NATIONAL ET LE RENFORCEMENT DU HIRAK…INCHALLAH

    1) – VENDREDI 28 JUIN : ACTE 19

    IMPORTANT ::: MAINTIENT DES OBJECTIFS DU HIRAK : SILMYA. SILMYA…KHAWA…KHAWA..DJICH, CHORTA, DARAK ..CHAAB… KHAWA KHAWA…LALIL ISSABA …LITARHAL EL ISSABA

    ** DÉPART DES SYMBOLES DE BOUTESRIKA : BÉDOUI, BENSALAH, GAID SALAH, LABATCHA (UGTA), FENNICHE (conseil constitutionnel), DJEMAI (FLN), BOUCHAREB (APN)…et tous ceux proches ou nomé par les Boutesrika

    ** INSTAURATION D’UNE NOUVELLE ALGÉRIE DÉMOCRATIQUE, INDÉPENDANTE ET SOUVERAINE.
    UN ÉTAT MODERNE, PROSPERE OU LA JUSTICE SOCIALE EST DOMINANTE, UNE JUSTICE INDÉPENDANTE, LIBERTÉ INDIVIDUEL ASSURÉS.
    UNE PÉRIODE DE TRANSITION GÉRÉ PAR DES PERSONNALITÉS INTEGRE, NATIONALISTES CONNUS ET ACCEPTÉ PAR LE PEUPLE.

    *** BEAUCOUP D’ALGÉRIENS PORTERONT DES TEE SHIRT, CAMISOLE, FOULARD, PANTALANTS DE L’UNE DES TROIS COULEURS : JAUNE , VERT, OU BLEU.

    **** À PARTIR DE 14H00 ::: TOUS LES ALGÉRIENS, PARTOUT EN ALGÉRIE PORTERONT DES DRAPEAUX AMAZIGH…

    POUR DIRE A EL ISSABA HALTE, STOP ET DÉGAGEZ DE CHEZ NOUS……L’ALGÉRIE APPARTIENT AU PEUPLE ALGÉRIEN…ET DEPUIS LE 22 FEVRIER C’EST LE PEUPLE QUI DÉCIDE : ARTICLE 7, 8 DE LA CONSTITUTION…

    UN ÉTAT C’EST LE PEUPLE QUI LE CONSTITUE ET NON PAS QUELQUES INDIVIDUS QUI SE PRENNENT POUR DES DIEUX , DES PROPRIÉTAIRES DE L’ÉTAT ………ALORS QI’ILS NE SONT QUE DES OPPORTUNISTES ET TRAITRES AU SERVICES DES MULTINATIONALES ET LOBBIEST ETRANGER : ÉMIRATS- ARABIE-FRANCE-USA…

    4
  • Congrès du Changement Démocratique