Édition du
18 August 2019

Le pouvoir algérien est-il sourd et aveugle ?


Youcef L’Asnami

Abdelaziz Rahabi, l’ex ministre de l’information, « a fait savoir qu’il a été chargé de coordonner une initiative politique inclusive, dans le but de dégager une conception et des mécanismes de sortie de la crise actuelle.

Il a également expliqué le but de cette conférence d’aller vers les premières élections présidentielles démocratiques dans l’histoire du pays dans des délais raisonnables ».

Presse.

Bien évidemment, la première question qui vient à l’esprit c’est qui l’a chargé de cette mission et on peut le deviner aisément vu les termes mêmes de sa déclaration. L’organisation des « premières élections présidentielles démocratiques en Algérie » laisse penser que ce repenti politique, coordonnateur de l’ « initiative politique globale », ignore que les citoyens algériens ont une mémoire !

Dans sa déclaration à TSA, Rahabi précise « Nous ne sommes pas responsables de la crise, mais nous sommes responsables de la sortie de la crise. Il s’agit de jeter les ponts entre les différentes propositions et visions pour aboutir à une initiative politique nationale consensuelle. Cela est-il possible ? Il faut qu’on fournisse des efforts pour y arriver. Nous allons proposer de parler de cela au pouvoir » « Nous allons proposer de parler de cela au pouvoir » ! Quel pouvoir ? Le politique ou le militaire ? Qui l’incarne ? Avec quelle légitimité ?

Ahmed Gaid Salah (AGS), chef d’Etat-major de l’ANP et vice-ministre de la défense nationale dont les missions – pour les deux casquettes- sont clairement définies par les textes toujours en vigueur, et profitant d’un climat socio-politique exécrable, s’est propulsé au rang de Guide Suprême de la nation ou d’un Rais !

Et c’est à ce titre que tous les médias attendent chaque semaine ses déplacements, devenus presque folkloriques, et ses déclarations sur la sortie de crise et l’avenir du pays. La plupart des partis dits d’opposition lui ont déclaré leur allégeance. Mihoubi, l’ex ministre du tourisme, dans son souhait de remplacer Ouyahia à la tête du RND, n’aurait présenté comme principal argument de sa légitimité, ni son parcours politique, ni ses contributions à son parti, mais le fait qu’il aurait eu l’accord de l’institution militaire ! C’est dire l’ubuesque de la situation !

Le flou total qui préside actuellement en Algérie où le climat politique évolue presque d’heure en heure compte tenu des rapports de force en présence, des alliances et contre alliances qui se nouent et se dénouent laisse planer une grande incertitude sur cette « sortie de crise ».

Les récentes arrestations de certains membres de la « Issaba » ont vite été oubliées au profit de cette ridicule interdiction du drapeau amazigh par AGS. Les citoyens algériens, en particulier les étudiants, ont saisi cette manœuvre de division et n’ont pas répondu à la provocation de l’institution militaire défilant calmement dans les rues d’Alger mardi dernier.

Et cette nième tentative de répondre à l’appel de AGS est vouée à l’échec pour la simple raison que son coordonnateur, désigné par un pouvoir dont la caractéristique essentielle est l’opacité, fait partie de ceux que le peuple vomit depuis 18 semaines ! On finit par croire que le pouvoir rend sourd et aveugle. Mais les citoyens algériens entendent et voient !


Nombre de lectures : 1638
6 Commentaires sur cet article

Répondre à Nacer Cliquez ici pour annuler la réponse.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Meriem
    27 juin 2019 at 17 h 58 min - Reply

    Pire ,le pouvoir est autiste ,il evolue encore a l ‘epoque stalinienne dont il a adopté une partie de la doctrine .

    2
    • Amar
      1 juillet 2019 at 7 h 32 min - Reply

      VENDREDI 5 JUILLET 2019 = 20 EM MARCHE PACIFIQUE POUR UNE ALGÉRIE LIBRE ET DÉMOCRATIQUE = GAID SALAH DÉGAGE = POUVOIR AUX CIVILS, LES GÉNÉRAUX DANS LA CASERNE.
      —————————————————————–
      20 EM Marche = 2-0 : DEUXIEME VICTOIRE DU PEUPLE = DÉPART DE GAID SALAH L’ÉMIRATI, apres CELUI DE Bouteflika..

      ********************************************

      ***MARDI 02 JUILLET MASSIVEMENT LE PEUPLE DOIT SORTIR ACCOMPAGNER ET PROTÉGER LES ÉTUDIANTS ……………………………
      ==========================================================================
      GAID SALAH, CHENGRIHA, BELAKSIR, BECHAR : VOUS IREZ AU TPI ( TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL) ET PAS À EL HARRACH.

      RAPPELEZ VOUS CECI :

      VENDREDI 5 JUILLET :

      1) – FETE D’INDÉPENDANCE DE L’ALGÉRIE SERA FÉTÉ CETTE ANNÉE RÉELLEMENT PAR LE PEUPLE ALGÉRIEN AVEC LE DÉPART DE GAID SALAH

      2) – LA CHARGE DU MAL EST A SON MAXIMUM : C’EST LA HAUTE ENERGIE , LE CHAUD : LES GÉNÉRAUX
      – LA CHARGE MAJORITAIRE DU PACIFISME , DU FROID, CALME, DU PEUPLE ALGÉRIEN EST PUISSANTE ET MAXIMALEMENT BAS ENERGIE

      TEL UN ORAGE VA ARRIVER, UN ÉCLAIR, EN TRÉS PEU DE TEMPS C’EST TOUJOURS LA BASSE ÉNERGIE MAJORITAIRE QUI L’EMPORTERA, LA HAUTE ENERGIE SE DISSIPERA, LE CIEL REDEVIENDRA BLEU ET CLAIRE SUR L’ALGÉRIE QUI VA RENNAITRE POUR UNE NOUVELLE EXISTANCE LOIN DU MAL DES GÉNÉRAUX DU MALHEUR BOUTEflIKA.

      TAHYA EL DJAZAIR HORA DIMOCRATIA.
      UNE PÉRIODE DE TRANSITION EST EXIGÉ , RÉVISION DE LA CONSTITUTION POUR NE PLUS PERMETTRE UN AUTRE BOUTEflIKA, D’AUTRES GAID SALAH, D’AUTRE NEZZAR, D’AUTRES LARBI BELKHIR….
      POUR L’INSTAURATION D’UNE VERITABLE DÉMOCRATIE EN ALGÉRIE
      POUR QUE JUSTICE SOIT INDÉPENDANTE, LIBRE ET AU DESSUS DE TOUT LE MONDE
      POUR BATIR UNE NOUVELLE ALGÉRIE, MODERNE PROSPERE ET DÉVELLOPÉ

      TOUT A UNE FIN TOUT COMME LES GÉNÉRAUX AUX SERVICES DES ÉMIRATS, USA, FRANCE, ET LES SIONNISTES

      //////////////////////////////////////////////////////////////////
      ////mardi 02 juillet sortant massivement soutenir nos étudiants///
      //////////////////////////////////////////////////////////////////

      apres le 5 juillet, si gaid ne degage pas:::greve cyclique : administration, transport, port, aeroport, sonatrach, petrole…cyclique : 2,3,4,5…jours par semaines….tout en maintenant les services essentiels et minimum…inchallah la victoire est proche…wled franssa yerahlou biithniallah

      2
  • Si Salah
    27 juin 2019 at 21 h 07 min - Reply

    « A. Rahabi a révélé de nouveaux détails sur son échange avec le chef de l’Etat lors du Conseil des ministres qui avait mis fin à sa fonction au sein du gouvernement Hamdani. «Bouteflika s’est adressé à moi en me disant qu’il avait un plan pour la presse», a dit Abdelaziz Rahabi qui a répondu aux reproches de Bouteflika qui ne s’expliquait pas le fait que «nous (le pouvoir) donnions de la publicité à des médias qui nous insultent» en ces termes : «Les médias remplissent une mission publique et ne sont pas au service du gouvernement, ils sont donc éligibles aux aides de l’Etat». Cette réplique a valu à son auteur d’être remercié. »

    Pas tout à fait. Il est de notorité que Rahabi a annoncé au premier ministre son intention de demissionner après avoir été copieuseument humilié par Bouteflika devant le conseil des ministres au grand complet. Mais il fut appelé en catastrophe chez la mère de Bouteflika qui lui dit en substance « c’est ton grand frère, il te gronde des fois mais il t’aime, alors stp ne démissionne pas ». Rahabi retira sa démission, mal lui en a pris. Quelques heures plus tard, l’APS annonça que Bouteflika l’avait limogé. On ne démissionne pas chez Bouteflika, on est viré sans gloire…

    Rahabi fut ministre de « l’information ». C’est suffisant comme tare pour lui ôter tout crédit démocratique et le disqualifier aux yeux du Hirak. Tetnahaw ga3 ya3ni ga3!

    4
  • Nacer
    27 juin 2019 at 22 h 49 min - Reply

    Ce Rahabi dans une autre déclaration se disait opposant. quand ça?partir d’où ? Yakhi hala !

    3
  • Nacer
    27 juin 2019 at 23 h 40 min - Reply

    Rahabi coordinateur du pôle démocratique ? Le bunker avec son conclave à la recherche d’une assemblée si bonne pour eux, comment fera t-il avec une assemblée moins bonne pour eux?

    5
  • sifag
    30 juin 2019 at 22 h 45 min - Reply

    Au même temps, le fait que des associations, des partis se réunissent pour le désigner est à ne pas négliger..Par ailleurs, Rahabi appartient à une grande famille de chouhadas…gardons un peu les distances avec les faits

    2
  • Congrès du Changement Démocratique