Édition du
20 August 2019

Des dissensions inquiétantes au sommet de l’Etat !

Youcef L’Asnami

Démentiel ! Surréaliste ! Kafkaïenne sortie du « Guide Suprême de la Nation », Ahmed Gaid Salah, vrai chef de l’Etat et accessoirement de l’Etat-major de l’ANP !

Contredisant totalement et sans aucune retenue le Président Bensalah qui, il y a deux jours promettait aux membres du Panel des six d’intervenir, dans la limite de ses prérogatives, pour la libération des détenus d’opinion et l’allégement du dispositif sécuritaire, AGS déclare sans vergogne :


« Il m’appartient, dans ce contexte, de mettre en exergue certaines de ces idées empoisonnées que véhicule la bande et qu’adoptent certains porte-voix qui orbitent autour d’elle, notamment l’appel à l’élargissement des détenus, qualifiés à tort comme des prisonniers d’opinion, en guise de dispositions d’apaisement selon eux ».


« ..idées empoisonnées que véhicule la bande » ???? .  De quelle bande il s’agit ? Remettant à sa place Bensalah, et les folkloriques conditions posées par les membres du Panel pour assumer la mission qui leur a été confiée, il hausse le  ton :
« .. je rappelle encore une fois que seule la justice est souveraine de la décision, conformément à la loi, concernant ces individus qui se sont pris aux symboles et aux institutions de l’Etat et ont porté outrage à l’emblème national. Il n’est permis à quiconque d’interférer dans son travail et ses prérogatives ou tenter d’influer sur ses décisions ».

« Il n’est permis à quiconque d’interférer dans son travail… » fusse t-il Bensalah ! Seul lui, avec l’aide de Dieu qui décide…

Cela rappelle étrangement son dernier avertissement à l’autre bande avant la démission de Bouteflika et la série d’arrestation de ses proches qui s’en est suivie.


Il y a peine deux jours, Karim Younes le chef de la « bande du Panel des six » déclarait :

« Nous avions carte blanche pour exposer toutes les préoccupations de l’heure et les revendications du hirak et nous avons posé nos conditions. Le chef de l’Etat s’est engagé à répondre favorablement à nos préalables ».

Là aussi, le « Guide suprême » le remet indirectement  à sa place en lui rappelant qu’ «  il n’est plus question de perdre davantage de temps, car les élections constituent le point essentiel autour duquel doit s’axer le dialogue ».


Ce n’est pas la première fois que AGS insiste sur l’urgence de l’organisation des élections présidentielles, coute que coute et dans « les plus brefs délais ». Et il est aisé de comprendre cette préoccupation du « Guide de la Nation ».  Tout le reste n’a aucune importance pour lui. Seule l’élection présidentielle prime !

Ces graves dissensions au sommet de l’Etat ne laissent rien présager de positif les tous prochains jours ou semaines. Etalées au grand jour, elles sont encore une fois la preuve d’un Pouvoir aux abois qui en plus de naviguer à vue, démontre sa totale irresponsabilité.

Comment va réagir le Président Bensalah devant ce qui ressemble à une humiliation ? Et quelle serait la réponse des membres du Panel à ce discours du « Guide Suprême » que personne n’attendait ?

Et enfin comment vont réagir les citoyens algériens qui n’en peuvent plus de cette lutte des clans ?

Galhoum de Musset « L’’incertitude est de tous les tourments le plus difficile à supporter ».


Nombre de lectures : 2798
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Dria
    30 juillet 2019 at 19 h 14 min - Reply

    Les citoyens Algériens doivent penser a faire « El 3oula » العولة pour venir à bout de »Ouled elGhoula » اولاد الغولة que sont LA BANDE DES GÉNÉRAUX RIPOUX. Les citoyens doivent préparer le RDV pour du début Septembre.

    Les RIPOUX n’ont qu’une idée en tête réaliser des élections pour se maintenir en place avec la bénédiction de leur Mentor d’outre mer, s’ils n’ont pas compris le message des Algériens en ce 14 juillet 2019, alors qu’ils méditent sur le festival de TIMGAD en cours.

    Les discours de GAID sont devenus un non événement, ni les militaires ni les civiles n y prêtent attention. Les clans du pouvoir en conflit utilisent les canaux Publiques pour communiquer entre eux. A partir de caserne ou par le biais des médias de caniveaux. Les RIPOUX parlent à eux mêmes.

    En plus d’être sourds, ils sont aveugles ne voient-ils pas La DÉFERLANTE PACIFIQUE qui arrive à grand pas. Ce peuple a déjà voté a l’unanimité pour le départ de la BANDE. RDV est pris pour Septembre 2019 afin de se débarrasser de tous CES RIPOUX inch’Allah.

    6
  • Nacer
    30 juillet 2019 at 19 h 31 min - Reply

    L’impasse persiste,les tactiques douteuses du régime empêtré dans ses propres contradictions. Une caste militaire ne sait pas faire du pilotage politique quand c’est nécessaire. Un système autoritaire dominé par les militaires ne comprend pas que le peuple veut le mettre hors champs politique. La haute hiérarchie doit choisir l’avenir pas le passé, les questions militaires sont des questions et des affaires de l’Etat de droit.

    4
  • WAHID
    30 juillet 2019 at 22 h 19 min - Reply

    Urgent……………………………..

    URGENT

    El Hirak doit impérativement changer de stratégie et doit rapidement exprimer fortement son opposition aux agissement du commandement militaire, et le rejet sans équivoque de la commission de dialogue récemment désigné par le conseil ZÉTAT de la même force sinon plus forte que celle du 22 Février.

    ce vieux général et son conseil ZÉTAT n’ont pas encore compris le message du peuple, Il est impératif de les bousculer pour accélérer le processus de la transition démocratique.

    Le GCA doit être désavoué de la même force et la plus forte détermination que son mentor boutef, il doit subir la plus forte pression populaire, j’appelle tous les Algériens qu’il faut désormais organiser la manifestation la plus spectaculaire ce vendredi le 02 Août 2019.

    Pour dire à l’opinion nationale et internationale assez de dictât des militaires

    Il faut rappeler le GCA et son conseil ZÉTAT qu’ils ont usurpé le pouvoir au peuple, en destituant boutef par un coup de force illégale , leur rappeler que leur chef d’état bensalah n’est plus président intérimaire depuis le 9 juillet et que l’Algérie n’a pas de président et elle n’aura pas de président aussi longtemps que les militaires imposent les règles de gouvernance au peupel

    Insensé une centaines de milliers d’hommes armés ( militaires, gendarmerie, police etc) imposent à 45 millions d’Algériens les règles de gouvernance, je crois que les Algériens doivent renverser ce rapport de force rapidement ce vendredi le 02 Août in chalah, les militaires à leur tête le GCA et la poignée de généraux devraient remettre le pouvoir le plutôt possible aux civiles, de gré ou de force.

    Demains je posterai sur LQA une vidéo qui va mettre a nu les projets de ce vieux général, sa vision du pouvoir et les pièges de la commission de dialogue piloter à partir du ministre de la défense pour réinstaller une terrible dictature et avorter la révolution du sourire.

    Il faut faire de ce vendredi 02 Août, jour de liberté du peuple Algérien de la tutelle des militaires. Il faut désormais se libérer définitivement de ces généraux qui étouffent le pays.

    Inchaalah

    Vive l’algérie et vive son peuple.

    2
  • Djamila B.
    31 juillet 2019 at 1 h 41 min - Reply

    Le peuple Algérien est à la croisée du chemin:ou bien il doit prendre sagement sa destinée en main pour son bien être et construire les bases d’une bonne gouvernance pour les générations futures ou bien il adopte la position du « waid and see » en se recroquevillant sur lui-même tout en laissant les gangs s’entre-tuer pour le pouvoir instantané et, dans ce cas qu’il « lise » sur son présent et son futur « essalam » lakaddara Allah!Car les moments d’un décollage réussi,dans la vie des peuples,ne se renouvellent pas tous les jours.

    4
  • wahid
    1 août 2019 at 14 h 04 min - Reply

    comme promis.

    Jusqu’à quand cela va durer.

    Algériens, Algérienne réveillez vous, ayez le courage et la volonté d’assumer vos responsabilités, vous devez exercer vos droits humblement et accomplir fièrement vos devoirs.

    1
    depuis 19962 – علاقة الخبيثة بين الشعب الجزائري و حكم العسكر
    https://www.youtube.com/watch?v=WIce0d_99cY

    2
    بوزيد لزهاري et le panel du dialogue.

    Selon cet expert spécialisé dans les questions juridiques et constitutionnelles et membre du Comité des droits de l’homme de l’ONU

    ‘ Le 22 février l’état Algérien avait la légitimité d’utiliser la violence contre les manifestants pour avorter El Hirak révolutionnaire et constitutionnellement pouvait actionner l’article 104 et instaurer l’état d’exception (و إستعمال العنف الشرعي) ‘…..

    Passage de la vidéo de 16:30 à 19:45

    https://www.youtube.com/watch?v=lPvmgC3Rnuo

    يا ريت

    NB : Lisez les réponses – questions pour un champion demain – sur LQA

    Pour vous expliquer pour quoi

    Ya rit

    يا ريت

    3
    L’expert et la constitution de 2016 promesse de l’ex président Algérien – Printemps arabe 2011- les reformes 5 ans plus-tard.

    Pour la mémoire, Il y a 8 ans en 2011

    https://www.youtube.com/watch?v=Za85UMd8-p8

    Pour la mémoire, Il y a 3 ans El kisbir disait en 2016 ( révisions constitutionnelles ) 5 ans plus-tard.

    Passage de la vidéo de 0:50 à 8:50

    https://www.youtube.com/watch?v=hXrpQ2knGqM

    4
    Les reformes annoncées par le profissour fi el houkouk tachri3iya oua el hassilou 3la Phd de Glasgow university, l’émotif et le fière d’être oueld chaouiya comme nezar, gaid et zeroual tous 3skar zero culture et zero fhama.

    Révision de la constitution à mains levées
    https://www.youtube.com/watch?v=onsUlVOaHEM

    A lire

    https://algeria-watch.org/?p=48787

    https://www.vitaminedz.com/%D8%A8%D9%88%D8%B2%D9%8A%D8%AF-%D9%84%D8%B2%D9%87%D8%A7%D8%B1%D9%8A/Articles_0_3235849_0_1.html

  • Congrès du Changement Démocratique