Home » Author Archive

Une pensée pour Tata Louiza…

Une pensée pour Tata Louiza… « Là, la main, je la vois » Rahim Zenati Ce qui vient d’être infligé à notre pays est, naturellement, infiniment, triste… Ce serait vraiment faire preuve de naïveté et prendre des vessies pour des lanternes que d’avoir cru à autre chose. C’est bon, notre avenir est, désormais, entre « leurs » mains. On peut dormir sur nos deux... 

Séquelles de l’AVC et du… reste

  Youcef L’Asnami   Ca y est ! Les lampions se sont éteints sur cette présidentielle ! Sar ma sar ya Bou Galb! L’argument de la « garantie d’une stabilité » a fonctionné. Relayé par celui de la menace et de la peur.  Il n’ y a pas que l’AVC qui laisse des séquelles. Il y a aussi le traumatisme de tout un peuple. Avant même la proclamation des résultats officiels,... 

Le rôle de Hocine Ait Ahmed à la conférence de Bandoeng.

    Le 18 avril 1955, la conférence de Bandoeng regroupe vingt-neuf pays qui se démarquent des deux blocs en lutte. L’un est incarné par les USA et l’autre par l’URSS. A cette conférence, plusieurs chefs, de renommée internationale, y prennent part. Parmi les plus réputés, on peut citer le président chinois Chou Enlai, le président indien Jawaharlal Nehru, le président égyptien... 

Algérie: Bouteflika réélu, c’est «la victoire des affairistes et de l’informel»

http://www.mediapart.fr/ 18 AVRIL 2014 |  PAR PIERRE PUCHOT Abdelaziz Bouteflika a remporté l’élection présidentielle avec 81,53 % des suffrages, contre 12,18 % pour son rival, l’ancien premier ministre Ali Benflis. Comment envisager désormais l’équilibre du pouvoir en Algérie ? Et que penser de l’absence des forces islamistes ? Entretien avec le politologue Ahmed Rouadjia,... 

Le cas Ali Benflis

    Hacène LOUCIF le 19 avril 2014. Il a été jusqu’au bout. Et au bout du compte, le logiciel arithmétique et l’électorat traditionnel du régime lui ont réservé un sort peu différent de celui de la mascarade présidentielle de 2004. Six points de plus ou de moins ne changent rien à l’affaire. Ali Benflis a été l’agneau du 4ème mandat. A vrai dire, il s’est... 

نصيحتي إلى بن فليس

http://atrashfizzaffa.blogspot.de/2014/04/blog-post_18.html بقلم: خضير بوقايلة   لن أقول كلاما فيه ذرة تشفٍّ لعلي بن فليس ولا للذين وقفوا معه واعتقدوا يوما أن بإمكان الرجل أن يكون يوما رئيسا للجمهورية. أولا لأن التشفي ليس من عاداتي، وأيضا لأنني أعرف... 

بن فليس والحقيقة الغائبة

جمال ضو « الثمن الذي يدفعه الطيبون لقاء لا مبالاتهم بالشؤون العامة هو أن  يحكمهم الأشرار »، أفلاطون   الصراع الذي شهدته الساحة السياسية الجزائرية قبل الانتخابات كان في حقيقته بين فريقين: فريق المقاطعة ورفض النظام... 

51 % ou bess !

Youcef L’Asnami   Les autorités algériennes adorent le chiffre 51 ! Pas celui du Pastis ! Celui de l investissement étranger !  Bla djedek que pour tout nouveau projet d’investissement en Algérie, la majorité du capital (soit 51%) doit être détenue par des partenaires locaux ! Saha. Bravo Eroudjla ! Zid ! Ben pour les élections présidentielles… darou ou darou….... 

Les leçons d’un scrutin.

Saïd RADJEF Et maintenant que le résultat du scrutin du 17 avril est officiellement proclamé, quelle lecture feront les uns et les autres? N’est-il pas temps de regarder les choses en face, de se rendre à l’évidence? Quelles sont les leçons de ce scrutin? D’abord, Ali Benflis n’est pas l’homme providentiel qu’attend le peuple, l’homme qui peut faire trembler un régime sans scrupules... 

Le suicide politique de BENFLIS.

DIRECT. Benflis : « Même Staline n’aurait pas fait ça » http://www.tsa-algerie.com/ le 18 avril 2014 à 18 h 12 min - Rédaction. 18h25. Fin de la déclaration de Benflis. 18h20. Ali Benflis exhibe deux documents dont un procès-verbal signé, selon lui, avant le dépouillement des urnes. Il qualifie le système de « pourri » et de « corrompu ». « Même Staline n’aurait pas fait ça...