Home » Author Archive

PORTRAIT PEU RELUISANT DU PAYS EN LEQUEL JE CROIS TOUJOURS.

Comment un si beau pays qui se revendique république démocratique peut se laisser aller à une telle déchéance, une telle injustice et un tel dédain du peuple même qui le porte, et porte haut ses couleurs ! Nourredine BELMOUHOUB * Il existe aujourd’hui dans notre pays un accaparement généralisé, conspirateur, frauduleux, corrupteur qui s’est infiltré dans nos mœurs et dans notre... 

La lumière au bout du compte

  Par Salim METREF Les grands équilibres financiers de l’Algérie pourraient se fragiliser. Certains experts l’affirment et ce pour peu, disent-ils, que la conjoncture internationale vienne à évoluer dans un sens qui serait défavorable. Il s’agit d’un véritable équilibre instable. Tout semble se tenir mais la moindre petite perturbation pourrait faire s’écrouler tout l’édifice.... 

La caverne des pantins Ali, ses maîtres occupants et leurs vénérables et fidèles gardiens

:  Saïd AIT ABDALLAH A la seule évocation de ce titre, même bien au-delà de nos frontières, l’observateur le moins avisé sans la moindre hésitation ne manquera pas de désigner la malheureuse et piteuse Algérie. Comme d’ailleurs bon nombre de ces observateurs qui peinent à comprendre qu’une aussi grandiose Révolution, qui a suscité le respect et l’admiration du monde entier, soit... 

Fin de campagne présidentielle tendue en Algérie, un jeune poignardé à mort à Zéralda

http://maghrebemergent.info/   Aissa Bouziane dimanche 13 avril 2014 17:09  A Zéralda, à l’ouest d’Alger, un échange entre un jeune de Zéralda et des participants au dernier meeting du candidat Bouteflika a tourné au drame. Un jeune tué et des habitants en état de choc. La campagne présidentielle 2014 se termine dans une atmosphère tendue  Un jeune homme travaillant dans un commerce... 

Mobilisation civile algérienne : des mouvements sans protestation pour une protestation sans mouvements ?

 http://www.hoggar.org/ Dimanche, 13 Avril 2014 Tribune Libre - Hammoudi Moussaab Le but ici n’est pas de récuser la mobilisation civile et, encore moins, dénigrer les efforts de protestation citoyenne, lesquels sont louables sinon souhaitables, pour que puisse être constituée une « société civile ». Donc le présent développement n’est pas à lire comme un réquisitoire... 

Ghardaïa : la colère des mozabites après le double assassinat

http://www.maghrebnaute.com/ Publié le 13.04.2014, 12h09 Le double assassinat qui a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, à Berriane et Ghardaïa, de deux jeunes Mozabites âgés de 22 et 24 ans, a provoqué la colère de la communauté ibadite qui a tenu hier, un impressionnant rassemblement à Alger.  «Stop l’extermination». C’est ce qu’on peut lire sur une pancarte portée... 

Filous

http://www.liberation.fr/ 11 AVRIL 2014 À 20:06 FRANÇOIS SERGENT EDITORIAL L’Algérie invente l’ultime mascarade. L’élection d’un mort-vivant, invisible et inconscient, trop malade pour apparaître en public ou a fortiori faire campagne. Une poignée d’opposants bidon, compères de la farce, signent le tableau de cette comédie orchestrée par les vrais patrons du pays, les généraux,... 

Procès transitoires d’une postérité partielle

Abdelhamid CHARIF , Professeur, King Saud University Un médecin légiste, chargé d’une autopsie, pose toujours un diagnostic meilleur, même si c’est hélas tardif et vain ; et la postérité, même condamnée à ne manger que du froid, arrive toujours à juger et livrer des verdicts par contumace. Mais c’est quoi donc cette postérité, cette justicière rétrospective, à qui on attribue... 

Le sursaut salutaire

 MIHOUBI El Mihoub      Le succès de la Révolution algérienne a été possible grâce aux grands sacrifices du peuple algérien et le consensus que les nationalistes, toutes tendances  confondues,  ont réussi à réaliser, autour des objectifs assignés à la lute de libération nationale. Ce consensus a été préservé jalousement jusqu’à  la libération du pays du joug colonial, malgré... 

Algérie : à Ghardaïa, les émeutes déchirent le tissu national.

Le Point.fr – Publié le 12/04/2014 à 11:19 Dans la vallée du Mzab, des violences de plus en plus exacerbées ont lieu entre les Berbères mozabites et les Arabes, qui affluent depuis les années 1980. Par MIREILLE DUTEIL Au Mzab, ces 5 villes à 600 kilomètres au sud d’Alger, et dont Ghardaïa est le joyau blanc et bleu, au milieu d’un désert minéral, les violences...