يومية الجزائر
Édition du
9 December 2019

Corruption en Algérie : Lettre ouverte de Saïd Aït Abdallah à Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU

>> >> Signez ICI la pétition s’il vous plait  ..

Aït AbdallahMonsieur BAN KI MOON,  le Secrétaire Général de l’ONU,
Avec copies adressées à :
Mr OBAMA, président des Etats Unis d’Amérique.
Mr HOLLANDE, président de la République Française.
Messieurs les Présidents et chefs de gouvernement de l’Union Européenne.
Messieurs les Présidents et chefs de gouvernement de l’Union Africaine.
Mr le Pape FRANCOIS.
Organismes mondiaux de lutte contre la corruption.
Presse nationale et internationale.
 
Objet : Lutte contre la corruption en Algérie
 
Dans le cadre de la lutte mondiale contre la corruption et en vertu de la Charte des Nations Unies qui consacre les principes universels des Droits de l’Homme, j’ai l’honneur et le devoir de vous interpeller.
Comme tout le monde le sait et, vous beaucoup plus Monsieur le Secrétaire Général, combien ce fléau a été dévastateur pour bon nombre de pays dont les peuples ont été affamés et poussés à la révolte, entrainant des conflits sanglants.
Les exemples très récents des révolutions arabes, qui n’ont pas manqué d’éveiller toute la conscience de l’Humanité prouvent, si besoin est, toute l’étendue et la tragédie de ce terrible fléau qui risque encore d’endeuiller le monde si des mesures efficaces et urgentes ne sont pas entreprises.
Toutes les femmes et les hommes qui mènent ce combat tant au sein d’organisations Etatiques ou non gouvernementales, connaissent combien l’aventure est longue, difficile, extrêmement périlleuse, très souvent le sacrifice de la vie lorsqu’il s’agit des  corruptions d’Etats.
J’ai abordé les révolutions arabes, qui sont intéressantes à plus d’un titre car c’est les pays les moins corrompus qui se sont effondrés face aux révoltes, alors que l’Algérie classée parmi les pays les plus corrompus au monde, et bien que soumise à des révoltes quasi permanentes depuis plus de 50 ans se donne l’image et l’exemple de bonne gouvernance et de démocratie.
J’ai mené un combat de plus de 35 ans contre cette corruption d’Etat, et je suis extrêmement frustré lorsque je prononce le mot Etat, car en réalité, on ne peut pas comparer une association de brigands et bandits de grands chemins à un Etat et ses institutions.
Je ne tiens nullement à encombrer votre organisation avec tous les éléments de preuve amassés durant toutes ces années, je me limiterai seulement à quelques éléments de preuves qui ne manqueront pas de marquer l’esprit des experts mondiaux et qui relève de la plus haute trahison dirigée contre la jeune nation algérienne.
Le 15 Juin 1978, dans le cadre de mes fonctions, j’avais interpellé le ministre du tourisme, membre du gouvernement sur une grave affaire de corruption en liaison avec la société espagnole Levantinas qui activait dans le secteur, ce qu’il confirme dans sa mise au point parue dans le quotidien Le Matin du 02 février 1993 et déclarait  en ces termes :
<<  Monsieur AIT ABDALLAH m’a posé le problème Levantinas et j’ai pris bonne note>>. (Pièce n°1)
Lien :
http://www.facebook.com/said.aitabdellah/photos#!/photo.php?fbid=108669722546512&set=a.108669395879878.17692.100002104548864&type=3&theater
 
 
 
Le 19 Février 1979, le directeur financier du ministère interpellé également dans cette affaire, me répond en ces termes : <<concernant les contrats passés avec la société Levantinas, vous tenez des propos diffamatoires graves>>.  (Pièce n°2)
Lien: http://www.facebook.com/#!/photo.php?fbid=388590567887758&set=a.142793279134156.37621.100002104548864&type=3&theater
Le 20 Mai 1979, j’avisais le nouveau ministre du tourisme également membre du gouvernement Abdelmadjid ALLAHOUM sur cette grave affaire. (Voir mise au point paru dans l’Hebdo Libéré du 23 Janvier 1991). (Pièce n°3)
Lien : http://www.facebook.com/home.php#!/photo.php?fbid=448662848547196&set=a.448662695213878.1073741825.100002104548864&type=1&theater
Le silence entretenu par ce dernier dans cette affaire, compte tenu du fait que celle-ci  se déroulait dans un département sous ma responsabilité, je ne pouvais laisser libre court à des agissements d’une telle gravité, dès lors, cette affaire sera portée à la connaissance des plus hautes autorités relevant de la présidence de la république, en l’occurrence le haut conseil de sécurité en date du 25 Novembre 1979.
Juste après cette intervention, le 29 Novembre 1979 une expédition punitive me visait, ainsi que mon foyer, cette action avait couté la vie d’un bébé.
Lien : http://www.youtube.com/watch?v=rnGz5QlRnOo
Cette action venait de renforcer de manière absolument certaine que tous les enfants de l’Algérie étaient en danger et  je considérais que ma mission de combattre le système était une question de vie ou de mort. Quoiqu’écarté du secteur touristique, le travail de sape que j’avais mené ne pouvait qu’aboutir au scandale de l’affaire Levantinas.
Toutes les réalisations concernant la société Levantinas ont été bloquées et un procès s’en ait suivit. (Voir El Moudjahid du 27 janvier 1982 relatant le dénouement de l’affaire Levantinas, sabotage économique, châteaux en Espagne).
Lien :
http://www.facebook.com/media/set/?set=a.108670249213126.17693.100002104548864&type=3#!/photo.php?fbid=388590414554440&set=a.142793279134156.37621.100002104548864&type=1&theaters
En plus d’une dizaine de projets complétement paralysés, des dizaines de milliards furent dilapidés à l’Etat Algérien.
 
Ce n’est qu’à travers une lutte sans merci que deux années plus tard, le ministère du tourisme était contraint de déposé plainte contre la société Levantinas par l’intermédiaire de son avocat Maitre Kobtan qui avait jugé que cette affaire relevait d’une exceptionnelle gravité. (Voir dépôt de plainte en date du 3 Avril 1983    ). (Pièce n°4).
Ces mises en scène qui frisent le cynisme et qui dépassent toutes les limites du ridicule demeurent les procédés fétiches du régime dans toutes les grandes affaires de corruption: «  conclure des contrats bidons, transférer des milliards vers des banques étrangères et souvent vers des paradis fiscaux, pour ensuite s’alarmer et constituer des avocats bien rémunérés pour couvrir leurs rapines. » (Voir à ce sujet l’affaire de l’Institut Pasteur d’Algérie, de l’affaire Aletti, de Khalifa et de plusieurs autres).Il est clair qu’on a permis à une société étrangère dont les dirigeants étaient en réalité des agents du cabinet noir de liquider les patriotes algériens et de détruire les infrastructures économiques du pays.
Dans un pays digne de ce nom, un tel engagement patriotique au service de la nation, ne peut susciter qu’admiration et respect voir le tapis rouge, ce n’est malheureusement pas le cas dans un pays assiégé par des traîtres. La mission assignée à cette secte, était d’anéantir tous sens de dignité et d’honneur chez l’algérien et de le réduire à un pitoyable déchet humain vil et soumis.
Face au venin de la trahison, je n’avais pas d’autres choix que de m’adresser à la justice de mon pays. Malgré toutes les pressions qui vont s’exercer sur elle, elle tenait nullement à s’associer à un océan de boue et me rendra justice.
Le  ministre de la justice demande au ministre du tourisme de connaître les raisons de la non-exécution d’une décision de réintégration à mon poste de travail bien que celle-ci soit revêtue de la forme exécutoire. (Pièce n°5)
Lien :
http://www.facebook.com/home.php#!/media/set/?set=a.108670249213126.17693.100002104548864&type=3
Durant 15 années, toutes les décisions de justice seront confirmées par la cour suprême.
De  1985 à 1994, toutes les institutions Algériennes seront mobilisées, la justice, l’assemblée nationale, les partis politiques, la presse dans sa majorité, poussant même le ministre de la justice à demander le concours de la force publique, avant de buter sur le cabinet noir représentant le pouvoir militaire. Voir la réquisition de la force publique en date du 27 Mars  1994 (pièce n°6).
Lien :
http://www.facebook.com/home.php#!/photo.php?fbid=108670659213085&set=a.108670249213126.17693.100002104548864&type=3&theater
Je ne manquerai pas également de mentionner cette mobilisation de la presse qui a relaté fidèlement ce combat qu’elle avait qualifié d’extrêmement violent et des plus titanesques. (Voir article pièce n°7)
Lien : http://www.facebook.com/photo.php?fbid=108670049213146&set=a.108669395879878.17692.100002104548864&type=3&theater#!/photo.php?fbid=113929322020552&set=pb.100002104548864.-2207520000.1364047079&type=3&theater
Le président Bouteflika sera interpellé le 23 Mars 2000 sur la quotidien Liberté pour arbitrer cette affaire avant de s’avérer lui et son équipe des adeptes les plus entreprenants dans l’expansion du terrible fléau de la corruption.
Lien :
https://lequotidienalgerie.org/2011/12/25/le-combat-dait-abdellah-une-lettre-ouverte-restee-sans-reponse/
 
Son silence et celui de son gouvernement s’inscrit dans une piteuse indignité.
En 2009, la presse internationale notamment l’hebdomadaire Marianne prend le relais avant que  Maître Bourdon, avocat au barreau de Paris, ne se saisisse de l’affaire et adresse une requête à l’instance onusienne.
Lien :
http://www.kassaman.com/article-lettre-de-l-avocat-de-m-ait-abdallah-victime-du-systeme-mafieux-74097060.html
 
A travers ce résumé succinct, c’est l’exemple vivant d’un fonctionnaire Algérien qui met à nu le caractère violent, arrogant, traître , sanguinaire du régime d’Alger dans sa politique manifeste et absolument délibérée de briser toute volonté s’inscrivant dans la construction et le développement de la jeune nation Algérienne.
Mr le secrétaire général, voilà quatre années que cette affaire a été soumise aux rapporteurs spéciaux de l’ONU, et à ce jour il n’y a eu malheureusement aucune suite.
Ce fait est très intéressant à signaler pour rappeler à tous ceux qui combattent ce fléau, de mesurer le chemin à parcourir et le prix à payer. Depuis 1979, avant même de renter dans l’arène face à la machine de la mort, j’avais parfaitement mesuré ce prix, et face aux terribles enjeux auxquels était confrontée la jeune nation Algérienne, j’étais prêt à tous les sacrifices et d’aller jusqu’au bout.
Malgré toutes les violences et les tragédies vécues presque quotidiennement et qui réclamait vengeance, j’avais tenu à garder la tête froide car profondément convaincu que de telles pratiques n’avaient  pas d’issue et qu’un jour ou l’autre, ces suceurs de sang seront rattrapés par le temps et l’histoire et répondront de leurs crimes.
Face à cette mort programmée, beaucoup de mes compatriotes y ont  laissé leur vie, d’autres fauchés à la fleur de l’âge par les chars, certains vont sombrer dans le suicide et la folie, d’autres dans la violence des armes, si ce n’est s’offrir aux requins des mers, alors que d’autres miraculés survivants, après avoir traversés le triangle des Bermudes arrivent à l’ONU pour demander justice et raconter les horreurs de la mort.
Tout au long de ce périple infernal qui s’étalera sur plus de 35 ans, marqué par tant de crimes, d’injustices, ponctué de cynisme, je ne pouvais me résigner à ce devoir sacré de combattre jusqu’au-delà des limites humaines pour ne point faillir.
Des traces indélébiles de mon sang et celui de mes enfants constituent des repères forts, plantés tout au long de ce périple, pour que celui-ci ne soit jamais travesti.
Jamais il ne le sera, grâce au génie des hommes et l’avènement prodigieux d’internet.
Comme ce message, en guise de testament de BENOIT XVI adressé à la conscience humaine, extrêmement éprouvé par la souffrance des peuples et la corruption.
Mr la secrétaire Général, jamais au grand jamais, un seul de mes concitoyens ne serait tenté par un tel périple sans avoir ressenti ces terribles et atroces souffrances, cette arrogance, ce mépris, ces étreintes mortelles qui cernent son destin.
Ce témoignage qui s’inscrit dans la défense et la sauvegarde des valeurs universelles constitue un éclairage parfait à toute la communauté mondiale pour mieux comprendre la tragédie du peuple Algérien.
Aujourd’hui Mr le Secrétaire Général, le régime d’Alger qui caracole à la tête des pays les plus corrompus du monde et qui vient d’être éclaboussé par d’énormes scandales de résonnance planétaire est le signe le plus évident de sa fin de règne.
Même lorsque la conscience collective faillit, il y a des combattants Mr le Secrétaire Général, guidés par de profondes convictions, n’ont jamais forcés le destin pour provoquer des rendez-vous sacrés avec l’histoire.
Le Temps et l’Histoire ont été de tout temps des JUGEMENTS INFAILLIBLES.
Veuillez croire Mr le Secrétaire Général en ma très haute considération.

Le 25 Mars 2013

Saïd AIT ABDALLAH.

Email : s.aitabdallah@laposte.net

 


Nombre de lectures : 35473
26 Commentaires sur cet articles

Laisser un commentaire

*

*

  • Menar Mebrouk
    26 mars 2013 at 3:47 - Reply

    Tout ce qu’il a révélé et relaté sur la corruption programmée plutôt couverte par le pouvoir en place ; je le persiste et je le signe en tant qu’inspecteur de police Mle:3511 qui emmerde les corrompus de la DGSN , et en tant qu’avocat qui emmerde le représentant du bâtonnat de corruption d’Alger , et en face des magistrats corrompus au parquet d’Alger , tribunal de Sidi-M’hamed et la cour d’Alger ; à leurs bureaux , audiences et à la rue pour voir qui descendra le pantalon à l’autre signé sur PV de police .
    Ce n’est pas seulement la pratique de la corruption sur la richesse du pays ; actuellement et avec preuves à l’appui ; c’est la corruption programmée sur les pauvres citoyens par une organisation criminelle de magistrats , policiers ; commis de justices et truands pour une poigné de ” Chekara ” que la chambre d’accusation de la cour d’Alger essaye de dissimuler . Je ne peut que dire bravo à notre symbole Said Ait-Abdellah ; et je suis à sa disposition pour d’éventuelles rouages de l’injustice actuelle à Alger .Menar Mebrouk :07.71.93.97.61

  • Menar Mebrouk
    26 mars 2013 at 4:02 - Reply

    Le combat contre la corruption ne se fait que par citer et poursuivre des noms précis comme ce quit suit :
    This is an automatically generated Delivery Status Notification.
    Delivery to the following recipients failed. webmestre@mjustice.dz
    From: mebroukmenar@hotmail.fr
    To: avocatmnh@hotmail.fr; m+82h6als000zg43tywph002y56ngghp11wa@reply.facebook….com; webmestre@amnesty.fr; webmestre@mjustice.dz; webmestre@apn-dz.org; algerie@amnesty.fr; otp.informationdesk@icc.cpi.int; oia@observatoire-avocats.org; paris@hrw.org; snmadz@gmail.com; transparence@fre.fr; uiacentre@uianet.org
    Subject: La guerre contre la corruption en Algérie.
    Date: Mon, 31 Oct 2011 21:36:28 +000رسـالــة أول نـوفمبر 2011 –
    مـن السيـد مـنــار مبـروك ، محـامي ضد الفساد
    إلــى الشعب الجـزائري عـامـة و سكـان العـاصمـة خاصـة
    هـذه بعض أسمـاء المنـظمـة الإجراميـة من القضـاة ومن معهم ، يمـارسـون الفساد باسـم الشعب بمحكمة سـيدي امحمد و مجلس قضاء الجزائر، بعلم جميع السلطات إلى رئاسـة الجمهوريـة ، لتصبح النيـابـة من مـمثلـة المجتمع إلى مـمـارسـة الفساد ضد المجـتـمـع ، و متسترة على الفاسدين، أنظر الشكوى على الموقـع و المؤرخـة في 28/03/2010
    وكيل الجمهوريـة بلحـاج أحمـد ممثل الفسـاد لدى محكمة سيـدي امحمـد و” مسـاعـدتـه الـفـاسـقـة ، وكـاتب ضبط ” إجراءات الفساد ” لـزغم عـيسى .
    رئيستا القسم الإستعجالي جغلاف حميدة ، و داودي غنيـة ” المقربة من أستـاذ الشكارة حمـودي محمـد الطيب و سيده سيـليـني عبد المجيد نقيب المحامين و انظم إليـهم القـائـم في حـقي ” الأستاذ الخـائن ” شـريـف مسعـود .
    محافظ الشـرطـة “الحاج الفاسد” غـزالـي أحمـد ( رئيس سابق للأمن الحضري بلكـور) .
    وكيل الجمهورية لصنامي نورالدين و رئيسة القسم الإستعجالي موهـاب رفيقـة ، اللذان رقـيـا إلى نائب عام مساعد و مستشارة بالغرفـة لمـواضبتهمـا في مـمـارسـة الفسـاد .
    رئيسـات قسم الجنح والمخالفات خـواونـة خديجـة و العربي أوعمران خديجة و شقـال أسمــة،
    ضحـايـا فساد الخضوع إلى المنظمـة الإجراميـة .
    رئيس الغرفة الجزائية خرابي ابراهيم ، الصـارم المغـفـل.
    رئيس الغرفة الإستعجاليـة رقـاد محمـد ، الجبان الذي طعن ظهري خوفا من مواجهته في الجلسة ،
    بتوجيه من المنظمـة و مسـاعـدة المحضر القضائي أبرير فرحـات ” الذي يزعم رؤية زوجتي و لـم يـر أيــن زوجـتــه .
    رئيس الغرفة الجزائية بن خرشي عمـر ” مهرج الجمهور” في بداية الجلسة ، والجبان أمامي في نهايتها. هـؤلاء البعض من المنظمـة الإجراميـة التي يرأسهـا أشخـاص من وزارة العـدل و من معهم ، سـتـنـشــر أسمـائهم في حينهـا . لمزيد من المعلومات
    : http//www.facebook.com/ccmebrouk

  • HAMMANA
    26 mars 2013 at 6:36 - Reply

    Cette démarche auprès de l’ONU est moralement louable mais opérationnellement et politiquement sans incidence sur le régime mafieux d’alger.
    L’ONU c’est qui?De la réponse à cette question on comprend si on doit ou non compter sur cette organisation internationale.Or,malheureusement cette institution est loin d’honorer ses engagements planétaires pour la simples raison que les membres qui font sa force de contrainte sont les memes membres permanents du conseil de sécurité.Donc,on a affaire aux USA,la grande bretagne,la France,la Russie et la chine et c’est à ces puissances que vous vous adressez bien que vous interpellez le secrétaire général des Nations Unies.
    Personne n’ignore que ces puissances filent les deux amours avec le régime des généraux avec qui elles sont en lune de miel par ce qu’elles se partagent la grosse tarte algérienne et de ce fait elles feront la source oreille à toute requetes comme elles l’ont fait lors des massacres qui urent lieu lors de la décennie rouge.
    Vous avez beau écrire pour nous soulager mais escompter une intervention à la mesure de votre réquisitoire relève de l’utopie.
    La seule alternative pour se faire entendre reste un soulèvement populaire massif seul susceptible de convaincre la communauté internationale de la justesse de notre cause.
    Rappelez-vous que ce n’est qu’à la suite de la prise des 52 diplomates en otages que la république islamique d’IRAN put récupérer les avoirs indument détournés par le SCHAH(huit milliards de dollars en 1982) après le refus de la maison blanche.
    En attendant,le statu quo demeurera en vigueur et les prédateurs auront toujours un garde-manger bien garni pour s’en servir à volonté.

  • Akim
    26 mars 2013 at 6:52 - Reply

    Ils ont tous pris leurs parts de petrodollars en Algérie: ONU, Vatican, Hollande, etc . Ce qu’il faut c’est une révolution.

    • boubnider
      22 février 2014 at 11:32 - Reply

      AAHHHH on y est: IL N Y A QUE LE PEUPLE QUI SOIT CAPABLE DE DÉGAGER CETTE MAFIA, CES TRAÎTRES, CES CORROMPUS, CES VILS, CES INCOMPÉTENTS, CES CHAROGNARDS…LA RÉVOLUTION EST INÉVITABLE, LES CONSÉQUENCES PEUVENT ETRE DRAMATIQUES, MAIS C’EST LE PASSAGE OBLIGE….ET DIEU SAIT QUE JE SUIS PARTANT….

  • Niyrredine BELMOUHOUB
    27 mars 2013 at 10:12 - Reply

    @ Akim : je suis tout a fait d’accord avec vous, cependant avec une petite variante, ce qu’il nous faut c’esr des révolutionnaires désintéressés de tout.

    • boubnider
      22 février 2014 at 11:33 - Reply

      ON EST TOUS D’ACCORD LA DESSUS….

      • bravehearth
        24 février 2014 at 11:04 - Reply

        Il ne nous reste que de s’organiser et de se mettre d’accord sur la démarche et les mécanismes

  • Mansour Marouf
    27 mars 2013 at 11:11 - Reply

    Ça ne sert à rien d’envoyer une lettre à l’ONU ou ce mediocre et menteur president des USA. Il faut que les Algeriens se soulevent contre ce regime de terroristes and brigands. Il nous faut une deuxieme revolution algerienne pour s’octroyer l’independance. Boutef et sa compagnie doivent être juges.

  • said ait abdallah
    28 mars 2013 at 10:43 - Reply

    Une telle INITIATIVE,prête à un débat sérieux,sans légèreté ou complaisance compte tenue de la situation de notre pays.toutes les bonnes volontés algériennes d’abord sont interpelées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur pour ne pas se résigner et accepter un destin couvert de déshonneur et de honte.Comme elle interpelle l’élite algerienne dans son ensemble.L’auteur de cette lettre retrace un périple lié à son engagement et son devoir vis à vis de son pays avec des faits.LIBRE à toute algérienne et algérien d’en tirer leur propre conclusion.Lorsque l’on mène ce genre de combat,il serait bien naif d’ignorer les seigneurs,les maitres et leurs valets.JE me suis adressé à leurs seigneurs et maitres pour leur dire que l’épreuve du temps montre au monde entier que l’HISTOIRE de ce PEUPLE ne peut etre réduite à une COMMUNAUTE DE TUBES DIGESTIFS. c’est trahir notre propre HISTOIRE.

    • bravehearth
      22 février 2014 at 3:58 - Reply

      M. ait Abdallah, toute en éprouvant de la gène de prendre un pseudo qui vous revient de droit, je vous exprime sincèrement mon respect le plus profond et salut votre courage et votre ténacité. Je prie dieu de me donner ainsi qu’à mes frères et sœurs, autres algériens honnêtes et courageux autant de volonté et de persévérance pour que chacun d’entre nous puisse accomplir son devoir et participer, ou qu’il soit, à combattre toute forme de corruption et de corrompus.
      Ceux qui n’ont encore rien tenter de faire ne devront pas décourager ceux qui essaient par les moyens de bord de faire entendre leurs voix. L’action de M ait abdellah, est louable et courageuse à tout point de vue, Alors arrêtons de dire, même de bonne foi, que cela ne sert pas à grand chose d’écrire à BAN ou à FLAN ou de faire telle ou telle action.
      Ces déchets humain de corromps, qui envasaient le pays et en font un endroit ou il ne fait plus bon de vivre, aussi puissants qu’il ont l’aire, sont d’une faiblesse et d’une lâcheté qui saute aux yeux lorsque vous les affrontez. Ces pourri puisent leur puissance illusoire dans le silence de ceux qui les regardent nuire sans rien dire.
      Si un responsable (quelque soit son rang), un procureure de la république, un juge, un ministre, un chef de gouvernement ou d’état ou même le secrétaire générale de l’ONU ne veux pas, ou ne peut pas prendre ses responsabilités parce qu’il est incompétent, lâche ou corrompu, il est toujours utile de lui rappeler ce qu’il est et de le mettre constamment devant ses responsabilités, ses tares et sa trahison.
      Mon respect va également à SI Mebrouk Menar.
      Vive les citoyens honnêtes et les dignes enfants des Chouhada

    • boubnider
      22 février 2014 at 12:11 - Reply

      Monsieur Ait Abdallah;
      Faites un appel à tous, à tous les véritables patriotes du pays, à tous ceux qui aiment leurs pays, à tous ceux qui sont avides de justice et de liberté… raisonnablement, vous devriez avoir un retour retentissant… l’histoire se met peut être de nouveau en branle… et l’avenir nous le dira.

  • feriel
    29 mars 2013 at 8:04 - Reply

    on doit chasser les hyénes
    nous sommes tous avec vous monsieur ait abdallah.les algériens souffrent

  • said ait abdallah
    30 mars 2013 at 7:12 - Reply

    Contre LA CORRUPTION qui menaçait mon pays déjà à l’époque de BOUMEDIENNE, comme c’est prouvé dans cette correspondance,je n’avait pas hésité à rentrer dans l’ARENE à visage découvert bien que le pays donnait l’apparence d’être idéal. Aujourd’hui même en ruine,bien que des cris de révoltes sont poussés par des étrangers trop marqués par la grande histoire de ce PEUPLE,vous,vous préférez vous cacher derrière un misérable pseudonyme; ABON . le PEUPLE veut savoir ce qu’on a fait.

  • ca21dz
    31 mars 2013 at 7:00 - Reply

    Bonjour, Il est evident que ce pouvoir doit etre juger, il est de devoir de chacun parmis nous doit prendre son amour pour ce pays et le mettre en action, Monsieur Ait a fait ce qu’il lui semble juste et il a fait qu’argumenter son choix aux autres qui chante les anciens couchant deriere leur tombes l’histoire vous citera parmi eux ? c’est votre choix et surtout mesurer bien le pourquoi de votre existance, c’est pour chanter bettement ou pour composer inteleligement
    De mon cote je refuse ce systeme jusqu’a u bout et je soutiens chaque action meme menu avec le diable pour le supprimer. Ben mhidi me l a autoriser car il ma dit qu’il est trahi pour ca capture et pour le reste et ceux qui l’ont trahies sont ceux que je combat aujourd’hui, ah il m a dit aussi que ceux qui pronoce mon nom sans conaitre mon fond doivent se taires

  • peiné
    31 mars 2013 at 11:37 - Reply

    BRAVO merci M SAID AIT ABDALLAHVous vous êtes adressé à L’ONU c’est bien beau mais vous savez plus que moi que l’ONU ne peut rien faire tant que le véto existe.J’ai lu un article de JEAN ZIIEGLER publié par le quotidien d’ORAN EN 92:93 OU IL dénonce les dilapidations de l’argent volé “de quoi payer la dette algérienne dans une seule rue de GENEVE”depuis lors imaginez les sommes colossales volées au peuple Algérien alors que des gens meurent de faim et du manque des soins.Il faut absolument que cette tragédie cesse.Je lance un appel à tous les algéreins dignes de ce nom d’agir en la mémoire de nos valeureux chouhadas pour sauver cette Algérie sous le joug de la mafia et des puchtistes Nous comptons énormément sur les cerveaux algéreiens pour une concertation nationale pour trouver une solution à notre problème.Notre pays a été vendu.les Quataris, les Saoudiens ,et les émiratis font leurs lois dans notre désert pillent nos richesses animales et les sociétes étrangères pillent notre pétrole je suis vraiment peiné de voir notre pays devenir le bastion de la corruption et des dilapidations merci si ABDALLAH du courage et merci à tous ceux qui voient notre pays sous le même angle

  • Ait Abdallah Said
    31 mars 2013 at 4:59 - Reply

    @abon @peiné
    bonjour et merci pour vos contributions;comme je l’ais déjà souligné,lorsqu’on combat un tel système,on peut se complaire dans tout,absolument tout sauf dans la crédulité et l’ignorance.j’ai suivi tous les bouleversements du monde,les terribles injustices subies par des peuples et certains dirigeants comme celui pendu le jour de l’AID journée du pardon pour les musulmans du monde entier pour que la blessure ne se cicatrise jamais,celle qui frappe le grand PEUPLE DE PALESTINE depuis plus de 60 ans pour nous rappeler non la loi du juste,mais celui du plus fort.Je me suis senti profondément blessé de tout cela et dans certaines de mes conférences sur la lutte contre la CORRUPTION,compte tenu de son impuissance à imposer le droit,j’avais dénoncé a maintes reprises son utilité.Lorsque je dis au secrétaire général de l’ONU que mon affaire se trouve dans vos tiroirs depuis quatre ans et qu’il faille attendre le destin,il doit se sentir tout petit dans ces pantoufles même s’il n’y est pour rien.Concernant les petites choses que j’ai perdu et que j’ai été exclu du gâteaux de la famille régnante,j’ai été invité à posséder un château dans la province du ROI D’ESPAGNE bien avant que CHAKID KHELIL arrive aux ÉTATS UNIS.Je tenais à ne pas perdre l’Algérie ET MON PEUPLE.A cause des hommes comme vous,nous l’avons probablement déjà perdue.JEAN ZIIEGLER était un ÉTRANGER qui était scandaliser par le pillage de l’Algérie ,il s’était manifesté à travers la presse de son pays en reconnaissance à l’histoire de ce PEUPLE.Monsieur AIT ABDALLAH,l’a fait savoir à L’ETAT son GOUVERNEMENT et son ARMÉE,bien avant ZIIEGLER,bien avant qu’on assassine les ENFANTS ,d’octobre 1988.
    http://www.facebook.com/home.php#!/photo.php?fbid=112174992195985&set=pb.100002104548864.-2207520000.1364745335&type=3&theater

  • ca21dz
    1 avril 2013 at 7:21 - Reply

    @ Abon, vous etes dure a cuir vous, vous me parler de l’histoir de ben mehid, je suis sont incarnation, ne cherche pas trop a comprendre et je ne demande pas de pardon a l afrance, je l ai combati bien bar, c’est fini aujourd’hui mon pobleme vient de mes frere et ceux qui se cache deriere mon ame je vous interdis de parler de moi Ben Mhidi le trahié par ces freres, faite ce que vous voulez vous ne comprenderai jamais que je ne veut aucune excuses de la france mais je ne cederais jamais et je n ‘accepterai jamais l’injustice des freres . Vous ne pouvez pas comprendre car vous ne compter pas pour moi et je ne veut pas de vos reponses a cote de la plque je suis le vent, je suis l’air , je suis l ame de benmhidi,………….

  • samy
    1 avril 2013 at 2:20 - Reply

    Quand vous regardez des généraux, des colonels, .., dans les armées en occident, des hommes sveltes, filiforme, propre, bien dans leurs peau, cultivés, non corrompus servant les intérêts suprêmes de leurs, se sont des hommes et des femmes que vous ne pouvez acheter avec l’or de toute a planète, ces gens là vous les croisez dans les transports public en Europe, de simple quidam malgré leurs formations, malgré leurs rangs, quand vous regardez nos généraux, avec des ventres d’une femme qui attend des sextuples, de grosses moustaches, niveau intellectuel au dessous de zéro, aucune honnêteté, aucune intégrité, pour certains d’entre reçoivent des montant à six chiffres par mois dans les banques Suisses, on comprend aisément pour quoi l’Algérie est très malade, elle est profondément malade, je ne suis pas du tout optimiste, je suis plutôt meurtri.
    J’espère que le frère de boutef le quelle est implique aussi va pouvoir être sitè Ça me rappelle quelle qu’es année de ça un petit jeune d’une trentaine d’année
    C’était l’ami intime du fils a Chadli était rentre sous douane a l’aéroport d’Alger Pour se piffré la gueule puis il a commencé à faire du tapage a tous le monde
    Je voyais tous les commissaires se trouvant sous douane rasé les murs et se faufilé
    Pour se mettre à l’ abri !rejugée ou pas , c’est toujours les petits bouc-émissaires qui trinquent , Sidi Said qui a dilapidé les milliards ne sera jamais inquiété , les ministres qui se sont servis ne seront jamais inquiétés , les stars Françaises également , un homme d’affaire de Mostaganem qui a ” volé ” 10,2 milliards pour une société dissoute ne sera jamais convoqué . Ce re-procès ne trompe personne . Pour le pouvoir c’est juste une justice de façade destinée à soigner son image ternie par les scandales à répétition .

  • baci
    8 avril 2013 at 8:58 - Reply

    Les corrompus sont partout comme des parasites là ou vous allez, même a quelques mètres de chez vous. Pourquoi écrire à Hollande, au pape etc. alors que la corruption non seulement existe chez eux mais a un niveau (supérieure voir ministre etc.) et en plus se sont eux les corrupteurs de notre pays. Pourquoi alors depuis les années 80 leurs entreprises basée en Algérie recrutaient les proches des secrétaires généraux, des chefs de cabinets et même de ministres si ce n’est pour s’accaparer les gros contrats. Des algériens se faisaient acheter avec une bouteille de parfum ou même un visa en europe. Alors qu’en dites vous? la pourriture est partout et seules des gens sains peuvent s’organiser et mener un combat pour purrifier ce pays. Menons d’abord ce combat à l’APC pour défendre nos droits, nos intérêts notre bien être car nous sommes le contribuable, à la poste qui est à notre service etc.

  • malik
    11 avril 2013 at 10:50 - Reply

    Qui prend quoi à qui?
    comment ce ”Qui” prend ce qu’il a pris?
    où va l’Algérie???
    où est le vrai juge?
    qui vole un œuf vole un ”Titanique” de nos jours ce n’est plus le bœuf!

  • Afif
    19 octobre 2013 at 9:42 - Reply

    @ HAMMANA :
    Bonjour. Aïdek Mabrouk.
    Tu dis :”Rappelez-vous que ce n’est qu’à la suite de la prise des 52 diplomates en otages que la république islamique d’IRAN put récupérer les avoirs indument détournés par le SCHAH”.
    La prise d’otages est-elle islamique, même si elle a eu des résultats. Si ce n’est pas le cas, au diable les résultats.
    Cela dit, sans diminuer les démarches de Si Aït Abdallah, Ajrou 3and Allah, tu as raison de dire que la corruption est un problème politique plus que judiciaire. Par conséquent, il faut une solution politique à ce problème.

  • djamel
    6 mars 2016 at 11:18 - Reply

    Au fait Mr. AIT ABDELLAH ou êtes vous dans votre guerre contre la corruption dans ce pays classé parmi les plus corrompus au monde. Bon courage. Mais lorsque nous sommes dans un cas où du président jusqu’aux plantons en passant par les ministres et les wali ils sont tous corrompus voyez ce qui est arrivé a Mellouk et a bien d’autres.

  • Nadou
    21 mars 2016 at 8:00 - Reply

    Je viens de découvrir cet article .Bravo Monsieur en espérant qu’une réponse soit donnée a votre correspondance .Je vous soutient pleinement ,mais une question ,”que fait et qu’a fait l’association de lutte contre la corruption présidée par Mr Hadjadj ?.Je vous remercie d’avoir évoqué la mafia de l’IPA et autres .Je me permettrai de vous contacter sur votre E.mail

  • Fayçal Ben
    22 mars 2016 at 11:03 - Reply

    Un peuple qui élit et qui cautionne des corrompus, des malfrats, des truands et de la mafia est un peuple criminel, il est loin d’être victime pour réclamer quoi que ce soit. fermer les yeux c’est déja être complice.

  • SAID AIT ABDALLAH défie GAID SALAH
    5 décembre 2019 at 5:54 - Reply

    […] Corruption en Algérie : Lettre ouverte de Saïd Aït Abdallah à Monsieur le Secrétaire Général … […]

  • Lire aussi