يومية الجزائر
Édition du
28 March 2020

TSA nous menace de poursuites judiciaires pour avoir publié l’interview de Mr Hadj Nacer sans “autorisation”.

Nous avons toujours publié et depuis des années des articles de ce site sans aucun problème et voilà qu’aujourd’hui on nous interdit de publier leurs papiers sans autorisation, sous peine de poursuites judiciaires !!! Quelle prétention !!!
Nous venons de retirer l’interview et nous ne publierons plus jamais d’articles de ce site. Et les masques continuent de tomber.
La Rédaction de LQA.


Nombre de lectures : 2600
4 Commentaires sur cet articles

Laisser un commentaire

*

*

  • Betache Mohamed
    21 février 2020 at 6:28 - Reply

    C’est vraiment pas fair play du tout, journalistiquement parlant, de la part de TSA! C’est de la mesquinerie pure et dure ! TSA depuis qu’il a été “ré-autorisé” par le pouvoir il y a quelques jours commence à perdre de sa crédibilité, de son objectivité dans le traitement de l’information sur le hirak !Il existe une inflexion visible à ce sujet ! Le Quotidien d’Algérie devrait l’ignorer complètement ! Moi d’ailleurs, je ne le lis plus comme avant !

  • lecteur
    22 février 2020 at 9:42 - Reply

    Votre journal a le mérite de donner la parole aux algériens et j’ai remarqué que vous ne censurez pas les commentaires.
    Je pense que cette exposition à la critique constructive dérange certains acteurs qui interviennent dans le débat pour influencer l’opinion publique.
    Il y a une question essentielle dans cet interview que Hadj Nacer a botté en touche en refusant d’y répondre : « Les prix du pétrole ne remontent pas, les réserves de change fondent. Une crise de grande ampleur est-elle encore évitable ? »
    J’ai constaté que le régime mobilise des économistes pour chanter dans les médias « tout va bien Mme la Marquise même si l’écurie est en train de brûler » Atass, Atass mazal el hal chantait Ait Menguelat.
    Il ne faut surtout pas dire que la feuille de route du 5eme mandat est en cours d’exécution et qu’il nous reste que deux années de réserves de change. Ils sont nombreux à chanter qu’il n’y a pas de crise économique. La chute sera brutale et on ne trouvera aucun responsable dans deux ans.
    La mission de ceux qui exécutent le plan de destruction de notre pays est pratiquement achevée. Le régime cherche à endormir le peuple et à acheter la paix sociale pour encore deux ans, jusqu’à l’endettement profond après la vente au dollar symbolique des bijoux de famille (foncier touristique et agricole et domaine minier). Soyons sérieux, qui va prêter à une Algérie qui gaspille des milliards de dollars par mois ? (réf raffineries de Sonatrach, armements, autoroutes, centrales GE de Sonelgaz etc..).
    Personne n’a osé toucher ni aux biens de Chakib Khelil (en Algérie), ni à ses lieutenants qui sont soit ex filtrés, soit aux commandes. C’est cela la vérité et il n’y en a pas d’autres jusqu’à preuve du contraire !
    Que restera-t-il de l’Algérie après l’épuisement des réserves de change et le transfert des réserves d’hydrocarbures à des parrains étrangers ? Un pays avec un peuple docile qui accepte les conditions du FMI (thèses de Chakib Khelil) ou un pays livré au pillage et à une guerre civile qui justifiera l’intervention militaire des nations de l’OTAN qui ont déjà pris position autour de nos frontières ?
    Que fera le Hirak dans une année quand les derniers masques vont tomber?
    Continuera-t-il à défiler pacifiquement le vendredi pour demander l’indépendance quand le régime officialisera la fin de la décolonisation de notre pays ?
    Attention, le régime prépare la parade : la pénurie de chaussures !

    • Observateur
      23 février 2020 at 11:49 - Reply

      Ce peuple pacifique continuera à marcher héroïquement,même à pied-nu, jusqu’à la victoire finale contre des criminels corrompus qui ont privatisé l’espace public!

  • Dr. Benzjreb
    22 février 2020 at 1:27 - Reply

    Le Site TSA, abréviation de “Tout Sur l’Algérie” a été crée par le DRS et plus précisément par un proche du général Toufik. Il a bénéficié pour un temps des subsides de la publicité étatique avant de faire les frais d’un règlement de comptes entre clans du pouvoir. Aujourd’hui avec le retour en force du DRS aux affaires, TSA est réhabilité. Ce torchon n’a jamais été pour la démocratie ou la liberté d’expression.

    Publiez je vous prie car ici aussi c’est la censure totale depuis pas mal de temps.

  • Lire aussi