LE RECYCLAGE POLITIQUE

1
2639

 Abdellah CHEBBAH.                                         Fév.2020

A quoi rime toutes ces mises en scène désuètes de vas et viens d’un personnel politique  abruti, ignare et inculte de nature, enfermé dans une boite à outils, qui s’éclipse et réapparaît à chaque fois pour jouer un petit rôle insignifiant de semeurs de désordres, dans une pièce de théâtre loufoque et en même temps grotesque?                               

Ces demeurés, connus par tous les Algériens pour leur allégeance, qui gravitent autour du pouvoir pour une place au soleil, ne comprennent-ils pas qu’on ne peut pas rénover avec de vieux matériaux, de surcroît médiocres et que leur utilité est temporaire pour les patrons de l’entreprise, le temps d’un colmatage et d’un semblant de bonne qualité.                          Il est pratiquement impossible d’obtenir des résultats différents avec  les mêmes pratiques de gouvernance et un même staff de personnes. La prison d’El-Harrach est bondée de gens pareils qui ont ruiné le pays.

Les diversions recyclées par le même personnel sont révolues devant l’unité, la solidarité et le pacifisme d’un peuple déterminé à en découdre.

Il y a une année, jour pour jour, le peuple Algérien, conscient du problème fondamental, est sorti dans la rue pour dire aux tenants du pouvoir que les choses doivent changées. Il ne sera plus question de revoir les mêmes figurants au devant de la scène politique avec les mêmes méthodes de travail. Il veut du sang nouveau avec des visions d’avenirs nouvelles. Tout le système est obsolète. Inutile de rabâcher les mêmes procédés et les mêmes prescriptions qui ne font plus effet sur ce peuple.

Les Algériens se sont dotés d’une clairvoyance et d’une maturité qui effrayent le monde entier. Tout ce monde attend et suit les évènements pour se positionner ultérieurement. Ce silence renvoie à la grande question:

Comment va se terminer cette révolution? 

Le hirak n’a d’autres choix que d’avancer car les dés sont jetés et le mal est profond. Le retour en arrière est impossible. Il est condamné à réussir sa révolution. Les histoires qu’on continue de propager ne s’appliquent plus à ce nouveau peuple. Celui-ci est immunisé et aguerri. On ne peut plus le duper ni l’endormir. Il occupe la rue et il parle à voix haute.

Le temps est compté pour ce système qui s’effrite de jour en jour. Des décisions et des contre décisions sont la preuve de sa déchéance. Il vit ses derniers moments dans l’affolement et l’incertitude du lendemain. On ne dort plus dans les casernes. On complote encore mais cette fois-ci les uns contre les autres. Le peuple regarde la bête agoniser. Elle rendra l’âme dans peu de temps.

Wait and see.

1 COMMENTAIRE

  1. Je pense que le peuple doit saisir cette occasion d’agonie du « gang des généraux ». On doit lui assener le coup de grâce. Ne sous-estimons pas la bête et rappelons-nous que comme le sphinx, elle arrive se régénérer de ses cendres maintes fois et à se métamorphoser habillement.

    D’ailleurs la dernière métamorphose a commencé avec le scrutin de la honte et la mascarade du 12 décembre 2019. Le passage en force du « gang » continue malgré les manifestations depuis le jour du faux scrutin et qui continuent chaque mardi et vendredi pour rappeler l’illégitimité du président.

    Le « gang des généraux » repose sur un trépied que le Hirak doit neutraliser
    1- Une machine répressive qui n’est sous contrôle d’aucun appareil judiciaire et qui reçoit les ordres directement du « gang généraux », ceux de l’état-major et qui chapotent directement d’autres généraux responsables des services (sécurité interne et externes), de la gendarmerie, et de la police.
    2- Une justice aux ordres
    3- Une presse soumise et complice.

    Comment peut-t-on y remédier ? À mon humble avis on doit réagir par une ACTION commune, avec un seul mot d’ordre et synchronisé sur tout le territoire nationale. Une journée de mobilisation générale. En l’absence de coordination, on doit s’y atteler dès maintenant et de préférence avant le ramadhan, choisir un dimanche ou un Lundi pour faire de l’Algérie un pays en arrêt total. Une action d’envergure internationale n’en déplaise à tous ces pays qui soutiennent le gang. Une action plus efficace que le non payement des factures et vignettes qu’on ne peut généralement pas uniformiser.
    Nous avons le temps et les moyens d’en faire une belle riposte COMMUNE et d’assener le coup fatal au gang et au président illégitime qui veut de force imposer une nouvelle constitution et des élections législatifs.

    La mobilisation est intact la majorité du peuple a compris le manège. Nous devons réagir et ne point laisser le champ libre aux semeurs de doutes, aux opportunistes de tous bords qui ont peur de perdre leur privilège. Le pouvoir par le biais de ses services, presse soumise, dubbab et trolls font tous pour déstabiliser le Hirak avec l’histoire des Islamistes Vs Laïcs, Kabyles Vs Arabes … et d’autres subterfuges désuets qui refont surface.
    On doit préparer une belle riposte, en plus des journées de mobilisation préparons des journées de GREVES préparons le terrain et bien sûr il y aura des sirènes qui vont se mettre à sonner qu’elle le fasse pour la fausse constitution, les faux procès le faux gouvernent et faux président en place.
    D’ici ramadhan on devrait connaitre le jour de semaine qui sera choisi par la majorité pour en faire une Journée de GRÉVE GÉNÉRALE et de PROTESTATION NATIONALE.
    Une journée qui permettra aux algériens de lancer un message clair à tous ces pays et gouvernements étranger qui soutienne directement ou indirectement le gang. De mettre le gang devant ses responsabilités, centre de tortures, procès injustes, incarcérations arbitraires.

    LA GRÉVE GÉNÉRALE EST A MON HUMBLE AVIS LE MOYEN PACIFIQUE LE PLUS ÉFFICACE POUR FAIRE PLIER LE GANG PRÉPARONS LA SEREINEMENT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici