Tir croisé sur l’Algérie

2
881

Salim METREF

Se pourrait-il qu’en Algérie la posture d’opposant soit exempte de celle du discernement ? Se pourrait-il aussi qu’il soit nécessaire encore de faire la distinction entre ceux qui se sont goulûment rassasiés d’avantages substantiels puis lorsque éjectés de toute sphère d’influence se sont découverts une nouvelle vocation, celle d’opposant exempt de toute responsabilité et de tout reproche et ceux qui ont connu les affres de la prison,  l’humiliation, les filatures, la torture et bien d’autres choses encore. Si pour les premiers qui n’ont toujours pas compris et qui continuent de faire de l’agitation alors que l’Algérie fait l’objet d’un complot machiavélique concocté par ses pires ennemis, le mea culpa reste encore possible, les seconds quant à eux se sont toujours contentés de si peu, ont refusé de monnayer leur principes et n’ont jamais accepté de faire offrande du don du sacrifice de leur patrie préférant se défaire momentanément de leur combat pour se consacrer à ce qu’ils considèrent comme étant la priorité de l’heure, la nécessité de faire front commun face à cette menace qui vient. La comparaison n’est cependant plus d’actualité ni nécessaire puisque  l’urgence est désormais ailleurs !

L’Algérie est aujourd’hui sérieusement menacée et exposée aux manœuvres de l’axe du mal. Le moment choisi est selon les concepteurs de ce scénario macabre opportun. Il s’agit de frapper pendant que notre pays sort lentement de la zone de turbulences et commence à vaincre de douloureuses épreuves. Cet axe du mal de nature atlantiste, comme disent ses membres, qui a déjà démembré et anéanti de nombreux pays dont les derniers en date sont le Mali et la Libye ne désespère pas d’en faire autant avec l’Algérie aidé en cela par des sous-traitants régionaux sans réelle consistance ni véritable puissance et même de voisins égarés qui ont oublié la communauté de liens, le sel partagé et les vertus  du voisinage. L’objectif de cette alliance contre-nature est connu. Il s’agit de faire vaciller par tous les moyens l’Algérie. Tout est mis à contribution. La stratégie de la tension permanente en créant des  foyers d’instabilité autour de notre pays continent où en attisant d’autres plus anciens, la tentation de la terre brulée en s’inspirant de la tristement célèbre O.A.S et même, semble-t-il, la déstabilisation sournoise sous l’injonction de parties cachées de nos meilleurs footballeurs pour espérer casser la dynamique victorieuse de notre onze national est à l’ordre du jour.

Notre pays est l’un des derniers remparts contre l’empire qui ose encore rester fidèle à ses principes forgés par un passé fait de combats et de luttes contre l’injustice et l’oppression. Il doit payer selon ces apôtres du chaos, de la haine et de la dépossession son opposition à toute normalisation honteuse avec l’entité sioniste que certains pays de la région consentent à accepter sur l’autel du sacrifice de la cause Palestinienne et de celle d’El Aqsa. Oui les masques tombent l’un après l’autre et le cercle des ennemis et des égarés s’élargit. Alors il nous faut de nouveau être vaillant, vigilant et surtout unis pour espérer veiller à l’intégrité de notre terre et faire face à ceux qui pensent encore pouvoir faire de nous une simple bouchée de pain.

Face à l’axe du mal, l’Algérie peut compter cependant sur ses propres forces et sur celles de l’axe de la Résistance. L’échec de l’empire est patent et beaucoup de pays résistent, se battent et certains arrivent désormais à vaincre. Les sous-traitants régionaux qui sont rentrés dans cette danse macabre animée par ceux qui pensent se remplir la panse grâce au festin algérien se trompent lourdement et devront tôt ou tard rendre des comptes d’abord à l’histoire puis à leur propres peuples qui ne comprendront jamais  que l’on puisse si facilement se tromper d’ennemi et renier cette foi commune, l’Islam, qui unit.

L’Algérie est puissante et ne tombera jamais. Les pays sous-traitants qui se sont impliqués dans cette cabale menée contre notre pays à l’instigation de l’axe du mal  connaitront le seul sort qu’ils méritent et qui sera le leur, comme il a été celui de ceux qui ont cru en une grandeur qu’ils n’ont jamais eu. Celui du traitre qui paiera le prix de sa trahison !

2 Commentaires

  1. Désolé, mon cher compatriote, mais le plus grand complot est celui du régime illégitime imposé par les forces des armes en 62. C’est cette voyoucratie corrompue et insatiable qui risque d’être le malheur de notre cher pays. Qui a détruit la Syrie? N’est-ce pas le criminel de Bachar El Assad? Qui a détruit la Lybie? N’est-ce pas le psychopathe de Kaddafi? Qui a détruit l’Irak? N’est-ce pas le criminel de Saddam? Qui a détruit le Yemen? N’est-ce pas le dictateur de Salah? Ce sont ces régimes de voyous et de criminels qui ont permis l’intervention étrangère.
    L’étranger ne peut s’introduire que si le régime illégitime lui ouvre la porte de l’intérieur.

  2. je partage parfaitement l avis de monsieur SIDHOUM il faut s y prendre aux causes profondes qui nous placent sous les feux de l actualite ! il est de bonne guerre que nos adversaires emploient tous les moyens pour proteger ce qu ils estiment etre leurs interets et il ne faut en vouloir qu a nous meme!
    NOTRE pays souffre de ses propres orientations…
    -sur le plan economique nous demeurons amarés aux hydrocarbures car la confiance dans ce qui s entreprend n existe pas…le systeme ne veut pas que l economie soit la locomotive de la politique…et cela ne pourrait se faire que lorsque l on laisse le soins aux algeriens d apporter seuls les reponses aux nombreux besoins de la societe…ici on peut donner comme exemple le choix d interdire l importation des vehicules d occasions aux algeriens meme avec leur propres devises car le systeme veut « stimuler l implantation des constructeurs automobiles en leurs offrant une protection …ailleurs c est un delit…
    -les sesquelles du code « de l indigenat » comme le disait si bien monsieur ghazi hidouci sont plus presentes et plus actives que jamais la france est presente dans tout ce qu entreprend l algerie officielle…..chiches faites un bilan ????
    LE SYSTEME TIENT LE PAYS D UNE MAIN DE FER IL NE VEUT RIEN LACHER ET QUICONQUE S Y OPPOSE EST TRAITE DE TRAITRE ….LA NOUVELLE ALGERIE DOIT INTEGRER DANS SA CULTURE UNE CONVIVIABILITE AVEC L OPPOSITION , cette trouvaille qui consiste a traiter un fodil boumala ou un nekkaz de traitre porte un sale coups a la culture de la pratique politique et se dresse comme un dopping aux forces qui entretiennent nos archaismes qui empechent le pays d avancer qui fait fuire nos cerveaux et et qui donnent de la matiere a nos adversaire de nous faire tourner en derision….il y a lieu de banaliser la conviviabilite de l opposition dans la pratique politique…ca fait vraiement mal d entendre les premiers venus traiter l elite de zouave sans chercher a savoir ce qu ils offrent et ce qu ils proposent ce n est qu a ce prix que le pays pourrait se debarrasser de ses archaismes et construire un projet navateur ou tous les algeriens puissent se retrouver!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici