Respectons le peuple et sa révolution.

1
187
Abdel Adel

Les combats de coqs qui ont lieu entre « les révolutionnaires » de la place de la république, ne concernent ni de près ni de loin le peuple et sa révolution qui, faut-il le rappeler se déroule en Algérie?
A l’image des camelots des marchés aux puces de Clignancourt ou Montreuil, chacun y met son zèle pour gesticuler, en pensant être celui par qui la révolution triomphera.
Apparemment « esserabesses » ont beaucoup d’employés. Parmi eux certains ont dénoncé avec véhémence le slogan: «Moukhabarates irhabiya » et font tout pour dédouaner cette organisation criminelle, notoirement terroriste.
Le plus comique est que les relais médiatiques qui leurs attribuent de facto le statut d’élites, évoquent une fissuration du Hirak à cause de l’animosité qui existe entre elles.

Qui a désigné ces élites ? Qui leur a conféré ce statut? Qui leur a accordé le droit de parler au nom du peuple et représenter la révolution ?

Messieurs « lizilites »,vous ne représentez que vous mêmes. Personne ne vous a mandaté pour parler en son nom. Ceux qui sont encore à l’ère de : « je monte sur la mule pour aller à Jéricho », doivent comprendre que la seule élite est le peuple Algérien et sa jeunesse révolutionnaire.

Le peuple Algérien dans son ensemble y compris les étudiants, les femmes de tous âges est loin des clivages des « zilites » révolutionnaires du dimanche et des acteurs des agoras. A l’intérieur de l’Algérie, ceux qui sont tenté d’offrir au peuple des solutions frelatées et des « représentants » auto-désignés pour prendre la direction de la révolution, n’ont rien compris et doivent cesser de salir leur cahier de classe avec de l’encre, comme le faisaient les cancres du temps de l’encrier et du buvard.
Cette jeunesse est dans le 4.0.elle est loin, très loin en avance sur ces supposées «zilites » organiques, occasionnelles, permanentes ou à temps partiel.

L’élite de la révolution a un nom et un visage. C’est Malik Riahi,Mohamed Tadjadit,Brahim Laalami Sami Dernouni et beaucoup d’autres jeunes qui ont fait exploser cette colère pour la transformer en révolution.

Lâchez leur la mule et n’essayez surtout pas de leur voler leur révolution. vous n’avez aucune chance de réussir votre hold-up, car les temps ont bien changé.

1 COMMENTAIRE

  1. .

    .

    J’espre que vous allez comprendre ce qui faut faire pour sauver la révolution.
    .

    .

    La contre-révolution

    Les services de renseignements occidentaux à leur tête les services de Fafa et ces relais en Algérie ( les residues du DRS de topic & co) ont réussi le coup d’État du coup d’État de l’Article 102 (Le coup d’État du coup d’État de feu Gaid salah).

    Rien n’a changé depuis la naissance de l’État Algérien

    1

    Le putch de Ben bella (et le Clan d’Oujda) VS GPRA été 1962

    https://www.youtube.com/watch?v=SWy_ivKPVHU
    Passage de la video 1:20 ……..2:22

    2

    Un an après l’Algérie de Ben Bella

    https://www.youtube.com/watch?v=r22Vn-CnyFA

    Passage de la video de 7:05 …à …..13:02

    3

    Alger quelques années après l’indépendance.
    https://www.youtube.com/watch?v=uSFhuigxUX8

    Passage de la video de 1:40 ……à …2:00

    4
    Histoire du pouvoir algérien – De 1962 à 1975

    https://www.youtube.com/watch?v=tLfCITvP9DQ

    Passage de la video de 2:40 …à …..3:36

    5
    Le militant et le militaire, les alliances du hasard

    https://www.youtube.com/watch?v=Dxs_S8sKfJ4

    Les soutiens de la police politique

    https://www.youtube.com/watch?v=7iIZp7ArkAk

    A- Le coup d’état 1967

    https://www.youtube.com/watch?v=l-m2tX97aZA

    B- L’auteur et la hauteur

    https://www.youtube.com/watch?v=nNh6-Ava3qs

    C-Les guignoles

    https://www.youtube.com/watch?v=gisUgXivt_4

    6

    Les Algériens, les leaders du Hirak, les militants pour l’indépendance de l’Algerie et l’Algérien, devraient comprendre cette équation, du rapport de force ou simplement comprendre la règle fondamentale de la politique et agir en conséquence.

    2
    La moins pire des alternatives, le HIRAK doit envisager cette issue à la crise politique que traverse l’algérie depuis 7 ans, depuis 2013 sinon depuis 1958 ( la crise de la légitimité, de la souveraineté totale te entière, et liberté de jouir des ressources de son propre territoire)

    Le deal win/win, la négociation, la médiation

    https://www.youtube.com/watch?v=Ls9wuYBu9Gg

    L’objectif de la négociation, le deal win/win doit se focaliser sur:

    La remise en cause des prérogatives des militaires et de l’institution militaires, le principe veut que c’est aux civiles de relativiser leur rôle des militaires non l’inverse pour plus de démocratie et de stabilité politique et surtout plus de justice sociale.

    .
    .
    .

    الدولة توجد رهينة لمنطق مجانين السلطة، كما أن الجيش قد يتحول إلى رهينة لمنطق العسكر

    هذا المنطق الانتحاري

    https://www.youtube.com/watch?v=9_9_uewTJ4E

    الحل

    الحتمية

    و

    الرجوع

    الى نقطة البداية

    https://www.youtube.com/watch?v=gqvX5SWtK2w

    ***

    Le décryptage

    Political Rule, La règle politique, القاعدة السياسية

    https://www.youtube.com/watch?v=zpHx9UfP4Bw

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici