LA SILMIYA ET LE SENS DU COMBAT POUR LA VIE

0
977

DECLARATION

La révolution du 22 février ne s’est pas limitée à métamorphoser le sens du changement radical en lui offrant les attributs du combat pacifique. Elle a, également, rendu visible l’attachement viscéral du peuple algérien à la vie. La pandémie de la Covid-19 qui frappe le monde entier depuis presque deux ans, inquiète, au plus haut point, les scientifiques. Les réalités qu’elle a créées ont montré les limites de l’exercice du pouvoir quand celui-ci est transféré des États aux centres de l’économie financiarisée.

La globalisation du marché libre déshumanise. L’ultralibéralisme ne se soucie pas du devenir des communautés du Vivant sur terre. Le 29 juillet, jour du dépassement, la terre vit au-delà de ses capacités. Passé ce jour de l’année, elle ne produit plus! L’appétit vorace des multinationales et de tous les circuits de dilapidation des richesses souterraines l’a épuisée. La géopolitique de conflit se nourrit de la concentration de plus de 52% des richesses mondiales entre les mains d’une minorité n’excédant pas 1% de la population planétaire.

Face à cette situation, une lame de fond a traversé plusieurs pays dans le monde. Ainsi, des soulèvements populaires pacifiques ont vu le jour. La Silmiya du peuple algérien est au cœur de cette mobilisation des peuples. C’est dans ce contexte que la pandémie de la Covid-19 est apparue! Inhumain, l’ultralibéralisme globalisé en a fait un fond de commerce!

Pire encore, des actes de piratage d’État ont eu lieu pour mettre la main sur les masques, le gel hydro-alcoolique et les différents équipements médicaux! Au niveau des vaccins, la loi du marché a encore sévi. Fabriqué en partenariat avec le l’allemand BIOTech, le vaccin à ARN messager de Pfizer a rapporté au géant américain 3,5 milliards de dollars (2,9 milliards d’euros), sur les trois premiers mois de 2021, selon le journal Le Monde. En conséquence, Pfizer prévoit une hausse de ses ventes de 15 milliards à 26 milliards de dollars. La même source révèle que l’autre géant américain Moderna, prévoit des ventes à hauteur de 18 milliards de dollars.

LES ALGERIENS MEURENT PAR MANQUE D’OXYGENE !

En Algérie, la situation actuelle est dramatique: des milliers de malades, des dizaines de morts par jour, des hôpitaux et des centres sanitaires complètement dépassés, un système de santé publique moribond et des «décideurs» qui ne se soucient que de sauver leurs têtes, celles de leurs enfants et de leurs proches, celles de leurs serviteurs , de sauver le régime de la junte militaire, de saisir la moindre occasion pour détourner l’argent de la solidarité populaire en ces temps de pandémie et de livrer les enfants du peuple à la mort! Partout dans le pays, nombreux sont les Algériennes et les Algériens qui meurent par manque d’oxygène.

A l’hôpital Mustapha Bacha, à l’hôpital de Beni-Messous à Alger, un peu plus loin, à l’hôpital de Zéralda et à l’hôpital de Aïn Taya… des malades atteints de la Covid-19 rendent l’âme par étouffement! Dans les hôpitaux de Thénia (wilaya de Boumerdès), de Tizi-Ouzou, de Boghni, de Draâ El Mizane, de Larbaâ Nath Irathène, de Aïn El Hammam, de Béjaïa, de Sidi Aïch, d’Aokas, de Bouira d’Oran, de Tlemcen, d’El Ghazaouet, d’El Attaf (wilaya de Aïn Defla), de Sétif, de Skikda, de Oum El Bouaghi, de Constantine, de Tamanrasset, dans la quasi-totalité des hôpitaux du pays, des centaines d’Algériens sont menacés de mort par manque d’oxygène!

Des générateurs d’oxygène et tout un ensemble d’équipement d’assistance respiratoire sont restés en panne depuis plusieurs mois, voire des années! Des marchands de la mort organisent le détournement des centaines de bouteilles d’oxygène stockées dans les hôpitaux à des fins commerciales! Des représentants nationaux et locaux de l’administration opposent les lourdeurs bureaucratiques à l’installation de générateurs d’oxygène dans plusieurs régions du pays!

Le pire, c’est que le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, accuse les médecins, les différents acteurs du secteur de la santé publique et les citoyens qui dénoncent les faux chiffres avancés par son département sur la situation pandémique en Algérie, de propager des rumeurs pour nuire au pays! Rien que cela!!

UN PEUPLE SOLIDAIRE, UN REGIME IRRESPONSABLE!

Fidèle à lui-même, le peuple algérien a réactivé les mécanismes d’auto-organisation et de solidarité qui lui ont toujours permis de faire face aux épreuves. Dans les différentes régions du pays, des opérations de solidarité sont lancées pour aider les malades, leurs familles, le personnel de la santé publique et les différents acteurs de la société qui agissent dans les différentes organisations associatives autonomes.

En Kabylie, la dynamique de solidarité citoyenne est admirable! A Tébessa, des jeunes pleins de créativité et de générosité ont pu réactiver le générateur d’oxygène d’un hôpital, tombé en panne depuis longtemps!

A Oued Souf, des jeunes ont fait honneur au génie populaire en fabriquant un générateur d’oxygène. Dans l’ensemble des wilayas du pays, les citoyens lancent des quêtes pour ramasser l’argent nécessaire à l’achat et à l’installation de l’équipement nécessaire à une prise en charge adéquate des malades.

De son côté, la diaspora algérienne des différents pays du monde où elle est établie a lancé un formidable mouvement de solidarité au profit des Algériennes et des Algériens. Les enfants de chaque village, de chaque quartier, de chaque ville, de chaque commune et de chaque région ont mis la main à la poche pour aider leurs sœurs et leurs frères du pays à faire face à la pandémie. Cet élan de solidarité touche l’ensemble du territoire national.

Du côté de la junte militaire, de son désigné à El Mouradia et de ses serviteurs du gouvernement, les menteurs continuent à mentir sur la situation pandémique, les voleurs salivent devant les sommes d’argent ramassées par les citoyens, les charlatans continuent à patauger dans le crétinisme médiatique, les diplômés de la servitude font feu de tout bois pour faire croire que les dizaines de morts que déplore le pays quotidiennement font semblant de mourir, les tricheurs poussent la triche jusqu’à réserver le beau rôle du sauveur aux différents dilapidateurs des richesses du pays et les imposteurs doublent d’ignominie pour détourner les différentes dynamiques de solidarité citoyenne au profit des bras financiers des clans de la junte militaire dont certains ont été bombardés «capitaines d’industrie» Le tout est de rendre invisible l’origine populaire de cette solidarité, de la dissocier du processus révolutionnaire en cours. Pire encore! Après avoir pris en otage les institutions de l’État et détruit la souveraineté nationale, la junte militaire prépare le terrain à une privatisation accélérée du domaine public sur le cadavre de tous les secteurs concernés.

En attendant, la soldatesque d’Alger ne rechignerait pas à mettre la main sur l’argent de la mobilisation citoyenne pour financer…la prochaine galoufa des élections locales! Organiser des élections en cette situation pandémique critique est un crime!

En avril 2020, Mohamed Said (Bélaïd Mohand Oussaid), ministre conseiller de Tebboune à la Communication et porte-parole de la présidence, a déclaré qu’un millions de dollars et 230 milliards de centimes ont été réunis grâces aux cotisations des citoyens. Ou est passé cet argent? En réalité, il a été détourné au profit du calendrier électoral du régime! Quid du projet de l’hôpital chinois promis? Il n’en est rien!

Par ailleurs, pas moins de 194 détenus d’opinion croupissent, à ce jour, dans des prisons réparties sur 36 wilayas. En ces temps de pandémie, ne les oublions pas! Le collectif «Libérons l’Algérie» présente ses sincères condoléances aux familles de tous les citoyens décédés, souhaite un prompt rétablissement à tous les malades et invite l’ensemble des citoyens à continuer à respecter les mesures barrière. Le collectif «Libérons l’Algérie» salue l’ensemble des dynamiques de solidarité citoyenne qui sont en cours pour combattre la Covid-19 en Algérie. Le collectif «Libérons l’Algérie» met la junte militaire devant ses responsabilités et exige:La généralisation des tests PCR et des différents examens de dépistage à titre gratuit.La valorisation du personnel de la santé publique et de l’ensemble des acteurs qui sont en premières lignes dans la lutte contre la Covid-19.L’arrêt de la manipulation des statistiques concernant la situation pandémique dans le pays.La mise en service des équipements d’assistance respiratoire dans les différents hôpitaux du pays.La généralisation des masques, du gel hydroalcoolique, des produits désinfectants et des tenues de protection contre la covid-19 dans l’ensemble des centres sanitaires nationaux, à titre gratuit.La mise en place des hôpitaux mobiles suffisamment équipés pour faire face à la pandémie dans les régions enclavées et les régions du sud.La généralisation des groupes électrogènes au niveau des hôpitaux et des centres sanitaires.La généralisation des chapiteaux sanitaires dans les différentes régions et localités qui ont en besoin.L’arrêt des coupures d’électricité.L’arrêt des coupures d’eau arbitraires en ces temps de grandes chaleurs.L’arrêt immédiat du détournement des bouteilles d’oxygène médical à des fins commerciales.La levée des entraves administratives empêchant l’installation de générateurs d’oxygène, grâce à la mobilisation citoyenne, dans plusieurs régions du pays.

C’est au prix du don de soi que la vie triomphe des dures épreuves. Restons solidaires . Ensemble, nous permettrons à l’Algérie du peuple de voir le jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici