INTERPELLATION DU POUVOIR DE FAIT ET APPEL AU CALME ET À LA VIGILANCE DU PEUPLE ALGÉRIEN

2
1444

Les villes de Kherrata, d’Aokas et d’Ath-Ouarthilane vivent ces jours-ci sous un vrai embargo policier, plus qu’un État de siège, la population est terrorisée. Tous les militants et activistes du HIRAK de ces localités sont en danger et menacés d’être arrêtés à tout moment. Des arrestations arbitraires ont déjà eu lieu ces derniers jours.

Doit-on rester silencieux et passifs devant cette situation critique qui pèse comme une chape de plomb sur toutes les voix pacifiques qui osent crier leur soif de liberté, de démocratie et de l’État de droit ?

Non !!!, Non !!! et Non !!!

Nous nous insurgeons contre toutes ces intimidations et cette répression faites à l’encontre des populations, des militants et activistes du HIRAK de ces localités.

– Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de tous les détenus politiques et d’opinions.

– Nous interpellons le pouvoir de fait à cesser ces opérations de chasse à l’homme et ces intimidations à l’encontre de nos concitoyens pacifiques.

– Nous appelons nos concitoyens à être vigilants contre toutes tentatives de déstabilisation et à demeurer pacifiques dans leurs manifestations et actions de lutte.

Algérie,le 09 septembre 2021.

Les premiers_signataires :

– Abdelhafid Kasri, militant politique, Béjaïa. – Boualem Mimouni, militant politique, Béjaïa. – Madjid Oudak, militant politique et P/APC de Chemini, Béjaïa. – Khellaf Oudjedi, militant politique, Béjaïa. – Ahmed Chabni, militant politique et Ex- P/APC d’Ahfir, Boumerdès. – Brahim Meksaoui, militant politique,Canada. – Bachir Bouhrour, militant politique, Béjaïa. – Nacer Irid, militant politique, Canada. – Djamel Ferdjellah, militant politique et Ex-député, Béjaïa. – Kousseila Iddir, militant politique, Bouira. – Yahia Semmache, militant politique, Bouira. – Elhanafi Remila, militant politique, Béjaïa. – Kheloudja Cheheb, militante associative, Bouira. – Yacine Bouchilaouene, militant politique, Bouira. – Ramdane Tahanout, militant politique et syndicaliste, Tizi-Ouzou. – Billal Ferdjallah, militant politique, Béjaïa. – Ameziane Hadjab, militant politique, Béjaïa. – Omar Ardjoune, militant politique et syndicaliste, Béjaïa. – Louhab Hamadouche, enseignant en retraite, Béjaïa. – Yahia Boukelal, militant politique et Ex-député, Béjaïa. – Mouloud belabbas, militant politique, Béjaïa. – Farid Amouraa, militant politique, Béjaïa. – Moh Yacoub, militant des droits de l’homme, France. – Mohamed Dekkiche, personnalité politique,Alger. – Larbi Assous, militant politique, Béjaïa. – Samir Mimouni, enseignant syndicaliste Béjaïa. – Aziz Mekhneche, militant politique, Béjaïa. – Moussa Irid,Ex-Vice-P/APC, Béjaïa. – Lamara Daid, militant politique. – Mohand Ouyoucef, militant politique. – Ahcene Sadouni, militant politique, Béjaïa. – Abderrahmane Benabbas , militant politique, Béjaïa. – Mokrane Tabet, militant politique. – Djamel Merabet, militant politique, Bejaia. – Sadek Mokrane, militant politique, Béjaïa. – Saïd Chekroun, architecte, militant politique, Tizi-Ouzou. – Madjid Kadi,Ex-P/APC de Tichy et militant politique, Béjaïa. – Mohamed Ouali,activiste du HIRAK, Bouira. – Yamina Alili, avocate des détenus du HIRAK, Tizi-Ouzou. – Mohand Kefil, militant associatif,Diaspora, France. – Sedikki Lamouri ,activiste du HIRAK, Bouira. – Hamid Mesbah, militant associatif,activiste du HIRAK, Bouira. – Rachid Saou,enseignant université de Béjaia, militant politique, Béjaïa. – Mohamed Hella, avocat des détenus du HIRAK,Tizi-Ouzou. – Saïd Hamichi,activiste du HIRAK, Bouira. – Saïd Debakh, activiste du HIRAK, Bouira. – Mohamed Limani, militant politique, Alger. – Hocine Saidi, architecte,activiste du HIRAK, Béjaïa. – Amal Si-Ammour Hadjal, avocate des détenus du HIRAK,Tizi-Ouzou. – Karim Brouri, militant politique, Béjaïa.

2 Commentaires

  1. selon plusieurs sociologues et psychologues : tant que nous vivons avec les tribus que se soit dans cette région du nord Est et dans le sud l’Est etc…l’algérie reste un pays instable et explosera un jour, donc ce qu’il faut faire en urgence c’est combattre l’esprit tribal….

    un Conseil d’ami: au lieu de faire de la politique aller netoyer juste a coté de chez vous..allah yahfdna.

    • Tu as nettoyé, toi, juste à coté de chez toi au lieu de faire de la politique? Mon conseil est le suivant : ne nettoie pas juste à côté de chez toi, mais nettoie à l’intérieur de toi. D’abord, débarasse toi de ton esprti supratribal. Tu es incapable de comprendre des enjeux nationaux. Mais tu es juste capable de tenir les enjeux nationaux pour de la tribalité car tu n’as pour horizon que la tribalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici