سيرك مهين

1
1506

Nadjib Belhimer

  · 

يؤلمني التناول الساخر لموضوع ترشح الجزائر لعضوية بريكس، وأعتقد جازما أن التناول الكاريكاتوري لهذا الموضوع تتحمل مسؤوليته السلطة باستغلالها الموضوع لأغراض الدعاية السياسية، واعتمادها على وسائل دعاية منتحلة لصفة وسائل إعلام لتسويق هذا الموضوع.

ألحقت طريقة تناول هذه القضية لأشهر طويلة ضررا كبيرة بمصداقية الخطاب الرسمي، وطال الضرر الجامعة بشكل مباشر حيث انخرط متملقون يحملون الصفة الأكاديمية في الترويج لما أرادت السلطة أن تقدمه كإنجاز حتى قبل أن يتحقق.

أكثر من أربعين دولة أعربت عن نيتها في الالتحاق بهذه المجموعة، ونصف ذلك العدد تقدم بطلب رسمي، وبكل تأكيد فإن بعض تلك الدول لا تملك إمكانات الجزائر ولا مكانتها على المستويات كافة، لكن الملاحظ أنه لا توجد دولة أثارت ضجيجا حول سعيها للانضمام لبريكس أو قدمته كإنجاز قبل الأوان كما فعلنا نحن.

في خضم الدعاية المبتذلة تم تجاهل طرح بعض الأسئلة من قبيل: لماذا تقدم هذا العدد الكبير من الدول بطلب الانضمام لبريكس؟ ولماذا تشجع الصين وروسيا هذه الدول، ومنها الجزائر، على الترشح للعضوية؟ وهل غفلت الصين وهي القوة الاقتصادية المحورية في المجموعة عن وضع الاقتصاد الجزائري فجهلت استجابته للشروط الاقتصادية للالتحاق بالمجموعة؟

الإجابة على هذه الأسئلة كلها تنطلق من نقطة واحدة وهي أن مجموعة بريكس تمر بفترة تحول حاسم تفرضه التطورات الجارية على الساحة الدولية منذ سنوات والتي تضع العالم في مرحلة مخاض قد تفضي إلى تبلور نظام عالمي مختلف.

بإمكان الجزائر أن تكون في بريكس من وجهة نظر سياسية، لأن توسيع المجموعة رهان سياسي صيني في المقام الأول، ولو نجحت بكين في فرض التوسيع بضم مزيد من الدول المرشحة للعضوية فإن قبول الجزائر، إن حدث، لن يكون بسبب أداء اقتصادها بل لغرض تحويل المجموعة إلى منظمة سياسية لمضاعفة ثقلها وبلوغ أهدافها بتغيير القواعد التي تقوم عليها العلاقات الاقتصادية والسياسية الدولية.

ليس هناك رفض لعضوية الجزائر كدولة، وموقف الهند لا يتعلق بالجزائر أو الدول المترشحة بل هو رفض لمبدأ توسيع المجموعة لأن دلهي متوجسة من سعي بكين لبسط هيمنتها على المجموعة وتحويلها إلى أداة في المواجهة مع الولايات المتحدة والغرب، كما لا تريد الهند، والبرازيل أيضا، التوسيع لأنه سينتهي بأفول نفوذهما في المجموعة التي تقوم على مبدأ « صوت واحد لكل دولة ».

بريكس مجموعة غير منسجمة سياسيا، وهذا ما يجعل مسألة التوسيع، وهي مسألة سياسية في المقام الأول، محل خلاف بين الدولتين الأثقل اقتصاديا في المجموعة؛ الصين والهند.

لماذا لا يلتزم الخطاب الرسمي الهدوء و الموضوعية في تقديم توجهات السياسة الخارجية للرأي العام المحلي والأطراف الأجنبية التي نتعامل معها؟ لماذا توكل مهمة شرح السياسة الخارجية لمهرجين ومتملقين يلحقون الضرر بمصلحة البلاد ويرسمون لها صورة مثيرة للسخرية صارت مادة للتندر؟

نحن في غنى عن هذا السيرك الإعلامي والسياسي، وإذا كان هناك من يغارون على سمعة هذه البلاد فبإمكانهم أن يعودوا إلى تقليد قديم وهو إلتزام الصمت والعمل بعيدا عن التهريج.

الكذب على العالم وتحريف الحقائق لم يعد ممكنا حتى ولو كان موجها للاستهلاك المحلي، العالم تغير وصار شفافا، وقول الحقيقة أو تجنب التضليل سيوفر على المسؤولين كثيرا من الضغط الذي يدفعهم إلى التخبط ويفضح قلة كفاءتهم.

1 COMMENTAIRE

  1. Plus j’analyse la situation post hirak, j’arrive à la conclure que la jouissance qu’a éprouvé chengriha et nezzar à réprimer le hirak va leur couter très cher. La semaine écoulée a vu ce régime, dit algérien, recevoir deux coups majeurs de l’extérieur du pays en attendant le coup de grâce qui viendrait du peuple. Le premier coup, qui n’a pas surpris les personnes avisées, est venu des BRICS et la seconde est la décision de la justice suisse mettant en accusation l’un des plus grand criminel depuis la création de la Numidie, le tristement célèbre, khaled nezzar. Ainsi donc, les brics ont décidé de se doter d’un minimum de sérieux en rejetant la issaba d’Alger. Personnellement, c’est sur la base de la décision qui allait être prise à l’issue de la candidature de cette issaba que j’allais juger le sérieux de cet ensemble des brics. Soyons sérieux, il n`y a aucun espace économique ou géopolitique dans le monde qui admettrait l’intégration en son sein un pays qui n’a même d’état et qui n’a pas d’économie. Par contre, ce qui m’a choqué le plus, c’est cette naïveté de certains algériens qui ont cru que cette issaba peut être intégrée dans les brics. Il faut comprendre une fois pour toute, que l’Algérie est otage d’une issaba dont la politique d’absence de l’état, d’économie et de règles est une politique en soi. C’est le pouvoir lu même qui veille à ce que le pays n‘est pas d’état, de justice et d’économie. Ce pouvoir et la présence d’un état doté de véritables d’institutions et d’une économie productive sont antinomiques. L’Algérie malheureusement ne peut être intégrée nulle part .C’est ça la vérité.Et cette vérité est connue de tous les services de renseignent du monde. Le rejet de cette issaba indique aussi que les ambassades des brics à alger ne dorment pas sur leurs deux oreilles et que les agents de leurs services de renseignements affectés dans notre pays connaissent bien le terrain .Et je n’exclus pas qu’ils étaient même surpris que la issaba d’Alger ait eu le culot de présenter sa candidature. Quelques exemples d’en haut et d’en bas pour illustrer mes propos.
    Quand vous avez l’ambassadrice américaine qui est obligée de se diriger vers ce qui est communément appelé en Algérie, chef d’état major de la isssaba , chengriha , pour parler avec lui de politique étrangères, ca veut dire que tu n’as pas d’état et que tu n’as pas de président.
    Quand Mhenna djebba ,chapeaute depuis des années le plus grand bureau de change clandestin du pays et qui est situé à quelques mètres de la chambre d’enregistrement du régime et où les membres de la mafia eux-mêmes échangent des devises, ça veut dire que tu n’as pas d’économie.
    Quand des estivants se dirigent vers des plages surveillées par des gendarmes, et qui veulent s’installer au bord de la mer pour surveiller leurs enfants et ils se voient chasser par des gangs de jeunes, sous prétexte, que l’espace est réservé, ça veut dire que tu n’as pas d’état. Et ces estivant ils ne connaissent, ni ces jeunes, ni qui sont-ils et ils ignorent à quelle structure ils appartiennent et qui les envoie

    À ces estivants, on leur oblige de payer le parasol, les tables et les chaises DRAA par la force. Tu ne doit rien ramener avec toi pour qui te suce jusqu’à la lie. Est-ce qu’on peut voir ça en tunisie ou au maroc ? Et ce qu’on peut voir ça au GABON? Il faut que les algériens comprennent qu’il n’y a pas un pays au monde qui est géré de cette manière. Si tant et bien qu’on puisse considérer que cette FAWDA jalousement entretenue, c’est de la gestion.
    Quand vous voulez garer votre voiture, et que quelqu’un débarque de je ne sais d’où pour vous obliger de le payer, sous prétexte qu’il est gardien autoproclamé d’une ruelle qu’il squatte, ça veut dire que tu n’as pas un état. Ceci se passe alors que vous êtes à côté de chez vous,et le type est inconnu du bataillon et il n’est mandaté par personne. Et si vous ne vous le faites pas, vous allez voir votre voiture bouzillée. Qu’est-ce que ça veut dire tout ça ? Ça veut dire que tu n’as pas un état
    Quand un médecin, quitte l’hôpital dans lequel est sensé travailler pour aller travailler dans une clinique privé, ou les malade qui viennent à l’hôpital ne le trouvent pas par ce qu’il est absent, ça veut dire que tu n’as pas un état.
    Quand un malade pour faire une opération chirurgicale on lui demande de ramener avec lui un fil chirurgical, ça veut dire que ce n’est pas un hôpital et ça veut dire que tu n’as pas un état. Et quand j’ai raconté ça à un ami tunisien, ça lui a fait de la peine, par ce qu’il croyait que j’étais entrain de me foutre de sa gueule………….Il ne m’a pas cru.

    Imaginons à titre d’exemple que la tunisie , et la libye qui est en guerre, ainsi que le niger et le mali qui sont sous pressions occidentales et la mauritanie décident de construire un espace économique .Bien que ces pays n’ont pas les moyens de l’Algérie, est ce que cette issaba, avec toute cette fawda savamment entretenue, est intégrable dans cet espace économique ? C’est ce pays qui peut intégrer les brics ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! …..SOYONS SERIEUX
    Les algériens, moi avec eux, doivent commencer, à apprendre à voir les choses graves comme des choses véritablement graves. Le plus grands succès qu’a réalisé ce régime est qu’il a banalisé les choses graves et intolérables dans ce pays.
    Autres coup très sérieux qui empêche les généraux criminels de dormir est la récente décision suisse d’inculper le plus grand criminel qu’a connu l’Algérie depuis la Numidie ,Khaled nezzar. .Nous saluons, évidemment, la décision de la justice suisse qui espérons elle réparera le déshonneur de la justice française qu’elle a concocté à l’issue du procès de habib souadia. La France et le déshonneur est une éternelle histoire d’amour. Abdou semmar qui a qualifié Le criminel tewfik de el hadj(Sans nous dire où il a fait son hadj, à la Mecque ou dans une loge maçonnique ?) nous apprend que le pouvoir ne s’attendait pas à ce que la justice suisse accuse nezzar. Sur ce point je le crois volontiers. Il faut comprendre la psychologie du régime qui remonte depuis Boumediene. L’algérien pour eux c’est juste une chose qui bouge. C’est un objet qu’on violente, on insulte, on frappe, on torture, on emprisonne, on crache dessus et à qui on donne des coups de crosse quand on a envie. Et dans le communique de Attaf, monsieur globalement et dans le détail, on sent que le régime ne comprenne pas la décision de la justice suisse. Ils se disent et ils s’interrogent sincèrement : Comment…comment…comment la justice suisse a osé élever l’Algérien au statut d’être humain à qui on reconnait les droits de l’homme. Par ce que pour eux, les droits de l’homme est réservé uniquement aux habitants de club des lapins. En dehors de club des lapins on a droit à maltraiter le chaabi à volonté.
    Maintenant, il faut que ceux qui ont subit dans leur chère les tortures de ce régime doivent se manifester dans d’autres capitales occidentales et massivement s’ils veulent voir ce régime disparaitre définitivement. Ce régime n’a aucun avenir il craque de partout à l’intérieur et à l’extérieur. Il a raté l’occasion du hirak pour planifier une sortie en douceur il l’aura la prochaine fois à la figure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici