LE GRAND MAGHREB : LA CROISADE DES MAITRES-EUNUQUES DE LYAUTEY

1
707

«  Les Maghrébins ne ressentent aucune haine dans leur combat libérateur. Leur engagement est essentiellement contre une perversité maléfique et athée, et ses sbires. »

Abdelkrim El Khattabi – Révolutionnaire Maghrébin

Jamais, et cela depuis la bataille d’Isly de 1844, le Grand Maghreb ne fut dans une situation aussi menaçante et tragique que celle où nous y sommes à l’heure actuelle.

Nous avons tous la responsabilité suprême d’en parler afin de prévenir le plus grand des malheurs, LA GUERRE!

À y voir de plus près, les mêmes conciliabules d’hier œuvrent aujourd’hui contre la paix, contre le vivre-ensemble, et contre la vie des hommes et femmes du Grand Maghreb.

Il y à prévoir et à craindre que ceux qui ont construit les fortunes du crime dans ce monde, entre autres sur les malheurs de ce Grand Maghreb et cela depuis 2000 ans ; les affranchis du décret Crémieux et les maîtres-eunuques descendants de Lyautey; tirent les ficelles aujourd’hui des deux côtés des frontières de cette énième tragédie humaine.

Dans cette heure aussi grave, aussi pleine de périls pour nous tous, et pour cette partie du monde, il est salutaire de rappeler que ceux qui ont présidé à la guerre d’indépendance de l’Algérie ont eu dès le début la clairvoyance des grands prophètes en identifiant la racine mal dans leur appel du 1er Octobre 1956.

Cet appel resta sans réponse, illustrant la perfidie de toujours de la communauté destinataire. Pire encore, ses séides furent dans la lignée de leurs ancêtres ; théoriciens et praticiens de la politique de la terre brûlée en Algérie, comme sur toutes les latitudes où ils vécurent.

La guerre de soumission et d’allégeance que subit le Grand Maghreb depuis la nuit des temps est inscrite dans cet assaut perpétuel d’un Capital Ésotérique, Prédateur et Meurtrier. Il est sans répit. Il est l’antinomie de l’humanité.

L’acte le plus récent en est cette pièce, d’un vaudeville yiddish, écrite par des sionistes notoires, caressant toujours le rêve impossible d’une autre prise d’Alger, et une Reconquista nouvelle du Grand Maghreb par la théorie du chaos.

Leurs ténébreux mages, ont juré d’œuvrer jusqu’à la fin des temps à la division et à la subversion de ce grand territoire. Leur rêve in fine est d’éclater la stabilité du Grand Maghreb, en attisant les animosités ancestrales par le biais d’une politique veille comme le monde : diviser pour régner.

De tout temps ; ces adorateurs du veau d’or ; ont porté en eux la guerre et ses malheurs comme la nuée porte la grêle. Mais leurs grimoires sont voués à l’échec. C’est inscrit dans les vérités de la sublime création.

Pourtant, l’histoire a montré que si la force matérielle peut régner momentanément, elle ne peut effacer une civilisation sans déstabiliser toute la planète. La loi divine y veille.

Quoi qu’il en soit, citoyens du Grand Maghreb, et je dis ces choses avec une sorte de désespoir, il n’y a plus, au moment où nous sommes menacés de meurtre et, de sauvagerie, qu’une chance pour le maintien de la paix et le salut de la civilisation, c’est que les peuples de cette terre rassemblent toutes les forces parmi un grand nombre de frères et de sœurs auxquelles il est demandé de s’unir pour que le battement unanime de leurs cœurs écarte l’horrible cauchemar, LA GUERRE!

Nonobstant les terribles Écuries d’Augias maghrébines, les maléfiques druides ne pourront ségréguer ce grand Maghreb, ni de sa langue et ni de sa religion. Gravées dans les âmes et irriguées par le sang des arabes et des berbères, aucune force ne pourra changer cette réalité ; réalité écrite avant la création.

Qu’en déplaise, nous avons dans le cœur le culte du passé. Ce n’est pas en vain que cette terre dans ses moments les plus terribles, a flambé et a rayonné. C’est nous, parce que nous toujours debout, parce que nous luttons pour le bien pour tous. C’est nous qui sommes les vrais héritiers du foyer des aïeux. Nous en avons pris la flamme, vous n’en avez gardé que la cendre

Qu’en déplaise, nous avons dans cœur le culte du passé, car il fait notre force et il témoigne ad continuum des cabales haineuse et meurtrière de l’ennemi d’hier, de l’ennemi d’aujourd’hui, c’est-à-dire de l’ennemi de toujours.

Et ni l’Algérie et le ni Maroc, ne sauraient être l’Irak ou l’Iran.

Khaled Boulaziz

1 COMMENTAIRE

  1. .
    .
    .
    L’Elite politique, l’élite militaire et l’élite Algérienne devraient réfléchir pour déjouer les plans de la destruction des peuples frères Marocains et Algériens .

    C’est un piège à rats qu’il serait stupides de ne pas le voir, pourtant c’est tellement évident, une guerre programmée pour détruire deux peuples frères qui partagent un même territoire «  le Grand Maghreb » la même religion « l’Islam  », la même langue z « l’Arabe et le berbère », la même tradition, la même histoire et le même avenir « l’Union maghrébine » . L’idéologie « l’idiotie » et nos apprentis sorciers à Alger comme à Rabat veulent aujourd’hui nous séparer pour toujours comme ils ont fait durant 60 ans ils nous ont empêché d’être en bonne relation et ils nous ont interdit de rendre visite à nos amis, nos frères les Marocains , de commercer ensemble, de travailler côte à côte et ils ont dressé une frontière immatérielle pour nous priver du droit de circuler entre nos villes et nos village et pourtant entre Ouajda à Maghnia il y a à peine 20km pourquoi ce gâchis?

    https://m.youtube.com/watch?v=w1P0Bnr1WnA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici