Le pouvoir  politique US des deux poids, deux mesures….

0
695

Le pouvoir  politique US des deux poids, deux mesures, mis à mal par la protesta estudiantine,  les manifestations populaires, et la résistance palestinienne

 « La justice imprime la paix, la force provoque la résistance »PROVERBE

Jadis la première guerre  froide  entre des deux blocs des grandes puissances ; les USA  sortie vainqueur, mais pendant la seconde guerre froide Usa, Russie et Chine ; le BRICS  a raison car groupant ce potentiel de pays, il respecte les normes universelles à savoir la souveraineté des états, et les présumés valeurs occidentales de la première guerre froide, la Russie et la chine doivent défendre la tolérance le respect  entre les cultures ; l’enjeu principal étant la paix dans le monde, c est à dire la sécurité du monde pour qu’ il n’y est plus de guerre ni froide, ni chaude.

« La justice la bonne foi et la droiture doivent être le fondement de la politique » citation

 Les récentes manifestations ou plutôt révoltes estudiantines, qui ont eu lieu à l’Ecole de Sciences-Politiques aux Amériques, et en Europe sont sans précédent.  Particulierement, par la forme, puisqu’elles ont eu lieu dans des structures universitaires ; qui forment la future élite politique du pays, et par le fond ; elles sont motivées par une cause géopolitique unique, et externe qui est: la cause palestinienne ; cette dernière  était planifiée, et organisée pour être  effacer définitivement de l’agenda de la politique internationale, et enfin pour mieux confirmer de fait, la colonisation d’ Israël en territoire palestinien avec  la complicité des gouvernements arabe. Les USA, et Israël puisque c’est à eux qu’il s’agit, s’imaginent en dehors du système international c’ est à dire au dessus de toutes les nations, et par conséquent ils se prétendent porteur de la loi .

            Ce 07 octobre 2023, avait mis la Palestine oubliée à la une de la scène internationale, et le génocide pratiqué par Israël sous le regard, complice des USA, ce génocide, crime de guerre avait fait réagir les peuples de la planète pour faire valoir le mensonge,  la tromperie, l hypocrisie, et la mystification de l’occident  qui prônait les valeurs universelles, la justice,   les droits humains, la liberté et enfin la démocratie sans se conformer, ni respecter, ni tenir parole, ni tenir la promesse  de ces valeurs ; les états unis, Israël, l’ occident, et la presse occidentale mènent   une guerre sans merci, contre les valeurs universelles pour lesquelles ils se battaient jadis.

Autrement dit, suite aux début des premières manifestations des peuples  de tous les pays libres la planète : C’est au tour  aujourd’hui des étudiants des universités   des Etats-Unis qui  ont pris la peine de s’attaquer aux institutions particulières qui régissent la vie étudiante : à savoir, les sources de contrôle, et de financement de l’université, sous le slogan de suspendre tout soutien financier, militaire, et politique à Israël, dans le but de cesser la guerre génocidaire que les USA , et le monde occidental ne cessent de soutenir financièrement, militairement, et politiquement.

“ “L’injustice est muette, et la justice crie.” proverbe

Les différentes  manifestations (populaires, et estudiantines) de soutien à la Palestine occupée, et particulièrement à Gaza meurtrie se poursuivent sans fin,  depuis le début du conflit  jusqu’à ce jour, elles persistent dans plusieurs universités américaines, Ce nouveau mouvement estudiantin dénonce franchement, et ouvertement  le mauvais, et sale rôle de l’ administration US portant sur la  guerre de génocide  menée, et pratiquée par Israël  petit « chou chou »  de l’ impérialisme  US. La colère motivée  de par les peuples libres de la planète suscitée par ce génocide soutenu par l’impérialisme criminel US. Les universités américaines  se sentent écœurer par la politique hypocrite, et génocidaire de J.Biden, se rappelant l’an 68 l’emblématique université privée de Columbia (New York) avait été l’épicentre des manifestations contre la guerre du Vietnam qui s’est soldée par l’arrestation par la police de plus de 700 étudiants et professeurs. Ce mouvement estudiantin s’est éclaté en une nouvelle révolution estudiantine exigeant un soutien franc à  Gaza, et l’incrimination du génocidaire  Israélien ; rappelant l’an  d’autant plus sollicitant l’annulation de la fête du 19 mai 2024 a Atlanta Géorgie pour la remise des diplômes qui représente tout  un symbole ; une remise en cause de  Martin Luther King qui  en dit  vrai, et long.

Où règne la justice, c’est à la liberté d’obéir.”proverbe

Le soutien aveugle du président américain Joe Biden à « Israël » a suscité des appels de mépris, et colères exigeant l’annulation de son discours prévu lors de la cérémonie de remise des diplômes au « Morehouse » Collège d’Atlanta*1, en Géorgie, ce 19 mai. Les plus marquants du mouvement pour les droits civiques des Afro-Américains, sympathisants du parti démocrate.

Le « Morehouse » Collège est un collège historique pour les Afro-Américains, et Martin Luther King Jr., l’un des symboles les plus marquants du mouvement pour les droits civiques des Afro-Américains, en est diplômé.

 C’est Après avoir éclaté  en premier aux États-Unis, les manifestations estudiantines dans les universités américaines, elles se sont étendues de plus beau à d’autres horizons géographiques, à savoir l’Australie, la France, l’Allemagne, l’Italie et la Grande-Bretagne, qui ont été le théâtre de manifestations, en soutien à la cause Palestinienne. Par contre la répression policière féroce qu’ont subit  les manifestants estudiantins américains, et occidentaux ressemblait a ceux des pays dit totalitaire , alors que l’occident soutenu par les Amériques s’ingérait durement, et fortement auprès des pays qui avaient subit les révolutions de couleurs, et du printemps arabe le même sort. Se sont les étudiants américains face à une injustice inqualifiable ; et inhumaine prônait par Israël , et soutenus par des USA, dont Israël est en train de pratiquer le génocide, le crime, et la barbarie  de tout un peuple palestinien, le massacre criminel se fait sur des   enfants, des femmes, et  des vieillards. Cette flagrante injustice  sur un peuple spolié de sa terre, faisait naitre chez les étudiants révolutionnaires américains un mouvement de révolte sinon une révolution pour la justice,  ces derniers ont fait germer une nouvelle révolution étudiante de justice,  et se sont mis sur les sillons  des grandes revolutions politiques comme celles en URSS, en Algérie en 1956, en chine en France  « mai 68 « , ce mouvement de mai 68 est caractérisé par une vaste révolte spontanée anti autoritaire, de nature à la fois sociale, politique et culturelle, dirigée contre  les structures autoritaires, le capitalisme, le consumérisme, et pour l’instauration de relations égalitaires dans le travail, les études, et, plus immédiatement, contre le pouvoir gaulliste en place.

“La justice est le droit du plus faible. ”proverbe

 Dans ce nouveau contexte actuel, la situation n’est pas vraiment semblable a celle du passé historique ; cette nouvelle, et unique révolte du mouvement estudiantin au niveau des structures des centres de la culture des états unies et autres pays, par ce soulèvement qui englobe l’ensemble des universités des Amériques n’est pas destiné contre la vieille génération du pays ,ni encore contre le système capitaliste, encore moins contre la bourgeoisie ;le fond de cette sédition d’’un autre côté, ce mouvement étudiant se réfère essentiellement au présent, ou à son propre passé récent. Il a transformé une cause aux enjeux géopolitiques à un slogan humanitaire, et universel, sans formuler de programmes, et de doctrines idéologiques spécifiques. Par conséquent ce mouvement justicier n’a aucun rapport avec les mouvements révolutionnaires du passé

 Ce mouvement de révolte estudiantine concernant le nouveau conflit, il est caractérisé par la notion de valeurs universelles bafoué  dont les étudiants et même les peuples de la planète refusent de le cristalliser dans les annales de l’histoire ; cela porte sur le génocide et le crime  qu’Israël est en train de pratiquer sur les enfants, femmes, vieillards palestiniens,  dont les USA et les pays occidentaux  l’avalisent au détriment des valeurs universelles.

En Amériques les principes humains et universels dont le mouvement des étudiants révoltés font tout de leur pouvoir pour faire cesser, et annuler les contrats, et ainsi  faire pression pour une éventuelle rupture  avec le lobby sioniste qui lie leurs universités avec le gouvernement administratif et militaire US.

“La justice n’est pas qu’une notion abstraite mais un besoin qui ne peut pas attendre demain.” Citation

La demande des révoltes des étudiants US  consistent à rompre les  différents contrats qui lient leurs universités avec principalement le Pentagone. Bref, une telle revendication d’autonomie des  universités par rapport au pouvoir politique, et militaire étant remise en cause pour mieux sauvegarder la dignité, et la justesse des valeurs universelles.

Il est clair ,que la guerre d’aujourd’hui évolue en changeant de substance, et de confrontation entre les grandes puissances technologiques, et nucléaires en proie à une terreur réciproque, et en un équilibre instable en partant de la guerre froide, cette frayeur devient combat contre des guérillas, les besoins   de l’armée US se modifient, et au lieu des armes de guerre qui n’ont pas réussi jusqu’ici à lui apporter la victoire au Vietnam, en Irak, en somalie, en Syrie , et en Afghanistan,.

Justement, tel est l’enjeu géopolitique interne qui s’est imposé sur la scène politique des USA : entre une génération qui refuse d’être aliénée au pouvoir politique, et militaire ; et entre un pouvoir (contesté dans sa légitimité) politique, et militaire -qui pour des raisons qui lui sont propres- persiste à soutenir une guerre de génocide contre tout un peuple spolié de sa terre.

On peut dire enfin, à travers les slogans affichés des étudiants  américains que ce soit « Libérez la Palestine » ou les demandes de réformes  des structures universitaires de se libérer de la dépendance du pouvoir politique, et militaire, dont nous assistons actuellement à une nouvelle forme de révolution étudiante socioculturelle qui  remet en cause tout le système universitaire américain  ou occidental: un système fondé sur  le militaire ,et le pouvoir politique, les multinationales , l’établissement universitaire supérieur.

                             L’effet de boule de neige, En Europe, la police de Berlin, de paris, Rome, et Londres, , a procédé  à l’évacuation des camp de manifestants, installé récemment à proximité par exemple du bâtiment de la Chancellerie allemande. c’est à Paris que la contestation s’est focalisée. Des étudiants de la prestigieuse université de Sciences Po ont bloqué l’entrée du campus avec des  petits objets. Une dizaine d’étudiants sont restées à l’intérieur du bâtiment pendant la nuit, défiant ainsi les ordres du personnel de l’Université. Par ailleurs,, l’université La Sapienza, à Rome, celle qui compte le plus d’étudiants en Europe. , elle est historiquement un haut lieu de luttes politiques, et, comme on pouvait s’y attendre, le conflit en cours à Gaza n’a pas manqué de faire monter les tensions à l’intérieur de ses enceintes.

En effet, mardi 16 avril, des heurts ont éclaté entre les forces de l’ordre et des étudiants qui se révoltaient : Ces étudiants manifestaient pour demander au conseil académique d’éliminer toutes les collaborations actives entre La Sapienza et les universités israéliennes, mais aussi contre l’accord entre Rome, et l’État hébreu [signé en 2024] visant à financer des projets de recherches scientifiques qui, selon des étudiants, des professeurs, et des chercheurs, pourraient concerner des technologies utilisables à des fins militaires »

Les récents mouvements des étudiants sont à la fois globaux et particuliers dans leur objectif (un seul : cessez la guerre contre Gaza), pacifiques dans leurs méthodes, larges et étroits dans leurs appels à l’action unitaire, dans leur recrutement, et dans la participation. Non-traditionnels en ce qui concerne l’esprit, et le champ de leurs revendications, car ils ont rompu avec les idéologies, et les programmes du passé.

Autrement dit, ces étudiants qui représentent la génération des « réseaux sociaux », ont réussi d’une certaine manière à re-manipuler une arme qui était censée les réorienter vers des titres, et des objectifs superficiels, sachant que ces mêmes réseaux ont été exploités( printemps arabe et révolutions de couleur) par les puissances occidentales afin de renverser des régimes via les révolutions colorées. Ces réseaux sociaux avec la jeunesse ont renversé le quatrième pouvoir traditionnel ; le pouvoir des médias- dont se sont accaparés au fil des années les puissances occidentales. La jeunesse a créé avec les réseaux sociaux un cinquième pouvoir dont la forme et la nature reste à définir. Enfin pour faire de la diversion J.Biden comme un perroquet fait valoir ce que natanyahu avance sur les sémite : « Ce qui se passe sur les campus américains est horrible. Des hordes antisémites  ont pris le contrôle de grandes universités. Elles appellent à l’anéantissement d’Israël. Elles attaquent des étudiants juifs. Elles attaquent des professeurs juifs. Feignant oublié que  le Premier ministre  Netanyahu  originaire de la Pologne non sémite, décrit les manifestants des universités américaines comme des hordes antisémites et Biden de reprendre le même refrain en politique mais le monde comme la terre ne cesse de tourner .

BENALLAL MOHAMED

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici