Incendies de forêts et feux de la fitna.

3
3223

Messieurs les extrémistes de tous bords à la solde de la voyoucratie, vous qui allumez le feu de la fitna après que la canicule ait allumé des incendies dans différentes régions du pays, votre discours raciste et haineux ne passera pas.
Au lieu de dénoncer l’impuissance, pour ne pas dire l’absence des pseudo-autorités face à ces incendies, vous préférez entretenir les feux de la discorde et du racisme, en ces temps de malheurs qui se sont abattus sur Tizi-Ouzou, Jijel, Skikda, Médéa, Bejaïa et autres régions de notre pays.
Honte à vous ! Les citoyens ne sont pas dupes pour tomber dans le piège de vos Maîtres adeptes du « diviser pour régner ». Tout ce qui touche une quelconque région du pays, touche toute l’Algérie.
Salah-Eddine SIDHOUM.

3 Commentaires

  1. Les auteurs de ces feux de forets ne sont autres que la mafia du Charbon les charbonniers qui chaque année avant l’aïd el Adha se préparent à produire plus de 300 000 tonnes de charbon revendus à raison de 70 da le kg. Faites le compte. C’est une mafia bien organisée elle tente même de soudoyer les gardes forestiers…
    Alors cherchez ceux qui vont dans les jours à venir inonder les villes et villages en charbon c’est eux les membres de ce réseau mafieux qui récolte chaque Fête des milliards à travers le sabotage de nos forets

  2. Bien dit Salah-Edddine, notre societe comme Bennabi avait dit a un probleme : les intellectuels ne veulent plus avoir un impact positif sur la societe dans laquelle ils vivent pour la changer et sont par consequent devenu des khobzistes a la solde des criminels.

  3. Salah-Eddine SIDHOUM., merci pour avoir eu cette énergie de dénoncer ce crime abjecte contre la nature et par ricochet au détriment des pauvres paysans qui ne possédaient que les quelques arbres fruitiers et d’oliviers pour subsister, que les flammes n’ont pas épargné. Il n’existe pratiquement aucun pays au monde où la nature se fait traiter de la sorte. Aucun pays ne peut tolérer la destruction programmée à l’endroit de la nature et de l’environnement comme on en voit chez nous. L’Etat ne devrait pas se comporter de la sorte en venant à la rescousse pour dédommager les ayants droits uniquement, il aurait fallu rechercher par tous les moyens les criminels pour les traduire devant les tribunaux pour qu’ils répondent de leurs actes. A chaque période estivale le phénomène se répète et les ennemis de Dieu récidivent sans foi ni loi. Il faut que les services concernés de l’Etat adoptent un plan d’urgence avec la vigilance des habitants des régions montagneuses. Cet appel est lancé et à chacun de prendre sa responsabilité devant Dieu. Cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici