يومية الجزائر
Édition du
30 March 2020

LA PILULE EST BIEN PASSÉE

     Abdellah CHEBBAH.                                               03 Jan, 2019

Pour ceux qui ont la mémoire très courte, je tiens à leur rappeler qu’un 16 février 2019, un jeune adolescent a gravi les balcons d’un édifice à Kherrata  pour arracher une photo flottante en tissu d’un tyran qui a mis l’Algérie à genoux en l’espace de 20 ans. La force de cette symbolique s’est traduite par le slogan ‘’Trouhou Ga3’’.

Pendant plus de 10 mois, le petit peuple Algérien qu’on a toujours écrasé s’est tenu à cette promesse en manifestant tous les vendredis et tous les mardis par milliers dans toutes les villes du pays. Des hommes, des femmes, des jeunes gens ordinaires épris de liberté et de justice ont été emprisonnés, bastonnés et humiliés pour dénoncer une gouvernance de voyous aux ordres d’une hiérarchie militaire.

En force, une élection présidentielle truquée et illégitime dont 92% d’abstention, est venue s’imposer comme unique solution à la crise. A sa tête un ancien ministre du tyran à qui il a prêté allégeance et dont le parcours n’est pas reluisant. Dois-je vous rappeler encore que ce nouveau président non élu a un fils en prison dans une affaire scabreuse dont la moitié d’un gouvernement est impliquée. L’éthique et la déontologie des affaires politiques n’est pas sa tasse de thé.

Nous revoilà aux mêmes points de départ avec l’opacité, la tricherie, la séduction et la trahison.

J’avais espéré que cette révolution de la rue ouvrirait une porte de délivrance. Malheureusement nos élites ‘’intellecticides’’ n’ont eu pour réponse que la trahison et l’allégeance à un pouvoir crasseux.

Cela fait plus de 60 ans qu’on envenime le peuple de tous les virus biologiques, psychiques et psychologiques. Rien n’a changé et ne changera tant et aussi longtemps qu’il y aura des traîtres, des vendus, des psychopathes et des voyous en politique qui propageront ces virus. La jeunesse que je respecte et qui souffre est immunisée grâce à dieu. Va-t-elle continuer le combat ou se résigner elle aussi par la force des choses et mourir à la fleur de l’âge?

Une autre génération va être encore sacrifiée pour d’autres politiciens véreux qui se préoccupent beaucoup plus de leurs intérêts personnels que de l’intérêt général d’une nation.

Pauvre Algérie minée.

L’art de faire de la politique n’est pas l’apanage de voyous et de bandits qui ont le vol, la trahison, l’hypocrisie et l’égoïsme comme principes. 

J’avais espéré que la révolution menée depuis dix mois par des gens comme moi allait extraire la racine d’un radical d’ordre 1 et plus, malheureusement le radicande est resté le même.

                SÉDUCTION, ÉLECTION ET  TRAHISON ONT RUINÉ L’ALGÉRIE.


Nombre de lectures : 4420
Pas de commentaires

Laisser un commentaire

*

*

Lire aussi