MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRÉ, MAL GRÉ.

0
1167

                               Abdellah CHEBBAH                        1er Avril, 2020

Ma dulcinée ‘’Algérie’’, trop longtemps confinée dans ses malheurs, reine de la méditerranée dont sont amoureux tous les Algériens, ne se laissera ni emportée, ni détruite, ni désintégrée par un virus, par des traîtres, ou par tout autre ennemi, soit-il le diable. Elle restera debout devant la face du monde tant et aussi longtemps que ses  admirateurs, ses passionnés, ses fervents, ses adulateurs, ses dévoués, où qu’ils soient, lui prêtent amour et attachement.

En ces moment difficiles, elle se débat contre tous ces ennemies invisibles et mortels, armés jusqu’au dents qui se présentent à elle par différents fronts sous différents visages pour se l’accaparer, la détruire, la ruiner, la réduire à une servitude, à un esclavagisme, à une mort douce.

Forte de ses origines, de son histoire, de sa culture, de ses traditions, de sa diversité, de sa révolution, elle tiendra, encore une fois, l’étendard de la liberté ancestrale contre vents et marées. Ses amants ne l’abandonneront jamais, tellement elle est belle et généreuse. Ils feront tout pour lui plaire et lui venir en aide, au péril de leurs vies.

Envahie de toute part, elle ordonne à tous ceux-là de prendre leur mal en patience, de faire appel à leur conscience et à la raison et de ne point s’affoler.

A quelque chose, malheur est bon.

Dans toutes batailles, il y a des morts, des blessés, des handicapés de guerre, des prisonniers et des traîtres. Ce qui est sûr et certain, c’est qu’il y aura des vainqueurs et des vaincus. Il faut par conséquent gagner toutes ces batailles.

Par la solidarité, l’union, l’engagement, l’empathie, le dévouement, l’entraide, la patience, le calme, la lucidité, l’intelligence, l’organisation, l’endurance, la générosité et l’écoute que se gagnera la guerre, cette guerre pacifique de 62 ans, contenue contre des ennemis tentaculaires, féroces et mortels. Les adorateurs de cette Algérie ont déjà tracé la route vers la victoire finale, par des marches pacifiques et sereines, depuis le 16 février 2019. Cette dynamique de situation de guerre doit se maintenir quelques soient les moyens et les circonstances.

Confinés mais pas muets, les dévoués continueront le combat du haut des balcons et des terrasses de maisons en scandant les mêmes slogans et les mêmes chants qui ont ouvert le chemin de la liberté d’aimer l’ Algérie. 

Mon message d’espoir est qu’avec la bénédiction de dieu, le tout puissant, le miséricordieux, que s’achèvera cette malheureuse épopée pour que d’autres amoureux naîtront de ma chère et bien aimée Algérie pour la chérir, la protéger et l’adorer encore plus.

                                                   Amin ya Rab El 3Allamins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici